La Tunisie dit non à la charia !

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par Denis, le 28 mars 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Excellente nouvelle en provenance de Tunis : le parti islamiste Ennahda, qui tient les rênes du pouvoir, s'est prononcé contre l'introduction de la charia - la loi islamique - dans la constitution du pays.

    La Tunisie bénéficie depuis 1959, au lendemain de son indépendance, de la constitution la plus progressiste du monde arabe en matière de droit des femmes (interdiction de la polygamie, de la répudiation, du mariage forcé, légalisation du divorce etc...).

    Des acquis que les islamistes radicaux (salafistes) remettent en cause, y compris en usant de violence : ils n'hésitent pas depuis quelques mois à agresser physiquement les femmes non voilées sur les campus du pays.

    Leur but ? Imposer la charia aux Tunisiens et surtout aux Tunisiennes.

    Elu démocratiquement à l'issue du "printemps arabe", Ennahda choisit donc la voie de la modernité en s'opposant à l'application de la loi islamique, au grand soulagement des partisans de la laïcité.

    Beaucoup affirment que ce choix est avant tout dicté par des raisons économiques. L'application de la charia, si elle était décidée, ferait fuir investisseurs étrangers et touristes, ce qui signerait la ruine du pays.

    L'une des façons d'aider les Tunisiennes à préserver leurs droits consiste donc à prendre un billet d'avion pour se dorer la pilule à Djerba ou profiter des merveilles de Kairouan.

    La mondialisation est parfois bonne fille !
     
  2. Angeluna

    Angeluna
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Certains personnes vont me trouver dure mais quand on voit que suite aux révolutions, il y a une montée grandissante de l'islamisme (extrême), par moment je me pose la question de savoir si ces révolutions étaient réellement de bonnes choses

    J'entends bien qu'il est important de vivre dans de bonnes conditions, d'être libre mais si c'est pour que des fanatiques religieux // religieux fanatiques se ramènent et montrent leur intolérance ( notamment en imposant la charia), je pense que le prix à payer est cher.

    Les Tunisiens ( et Tunisiennes) ont bien fait de montrer leur mécontentement et il faut espérer qu'ils n'auront pas à le faire tout le temps
     
  3. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Il nous a fallu à nous Français plus d'un siècle, à compter de la révolution de 1789, pour parvenir à séparer l'Eglise et l'Etat (1905) et mettre en oeuvre le concept de laïcité auquel nous tenons tant.
     
  4. Angeluna

    Angeluna
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Certes mais justement nous avons montré la voie....

    Surtout que nous vivons dans une époque comme tu l'as justement souligné de mondialisation, et que cela devrait ouvrir les yeux à certains
     
  5. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    Le problème c'est que les "religieux" ont été tellement persécutés qu'il n'y a rien de surprenant à cette radicalisation. Ça et d'autres trucs. Puis on a aussi la fâcheuse tendance de vouloir transposer nos normes et nos valeurs partout.

    D'ailleurs, la "Tunisie" était si attachée aux valeurs progressistes que les policiers n'hésitaient pas à violer des femmes pour qu'elles retirent leur voile, merveilleux.
     
  6. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Je suis toujours sceptique face aux jugements des médias occidentaux vis a vis des choix des pays orientaux et je dirais même africains. J'ai toujours l'impression que l'on veut imposer les valeurs occidentales pensant que c'est la meilleur chose du monde pour tout le monde, un peu comme une espèce d'ethnocentrisme mal placé. J'ai l?impression que certains préfèrent que ces pays continuent de vivre sous des régimes dictatoriaux, qui oppriment le peuple, que sous des régimes démocratiques MÊME si certains principes sont issues de la charia et MÊME si il y' a application de celle ci. Ça sera un choix des habitants du pays. Ce choix est il bon ? C'est un autre débat, mais les habitants du pays ont fait le choix qu'ils considéraient juste. Ou alors, si on veut une démocratie modifiable à la tête du client faut le dire :stare:.

    En fait, j'en ai marre de voir opposé cette image de l'islam et de la modernité. Denis quand tu dit qu'Ennhada choisit donc la voie de la modernité en s'opposant à l'application de la loi islamique ? donc par définition un état qui n'appliquerait aucun principe religieux est un état moderne ?

    Et si je ne me trompe pas, l'affaire des femmes non voilées concerne il me semble une université en Tunisie, des jeunes hommes ont prit en otage la fac car ont leur avait refusé le droit d'avoir une salle de priére dans une fac et on avait refusé le fait que des étudiantes viennent étudier en burqua. De là la situation a dégénérer . Résumer ça a un combat femmes voilées contre non voilées c'est quand même trés réducteur. ( un ptit lien pour en savoir plus : Tunisie : l'impossible dialogue avec les salafistes de La Manouba | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique).


    Voilà en conclusion c'est mon coup de gueule du soir :d, ce genre d'article a tendance a me faire sortir de mes gonds. Honnêtement, j'aime pas du tout le post d'intro.
     
  7. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Tu es bien évidemment libre de tes coups de gueule sur Mad !

    Pour ma part, je ne retire rien à mon post d'intro.

    Les militantes féministes tunisiennes et plus généralement les partisans de la laïcité dans ce pays sont engagés dans un combat difficile pour la préservation des droits des femmes.
    Est-ce vraiment étonnant que nous exprimions ici, sur Mad, notre soutien à leur cause en nous réjouissant de la décision prise par Ennahda de ne pas introduire la charia dans la constitution du pays ?

    L'enjeu va bien au delà du port du voile ! Il s'agit pour ces femmes (et les hommes qui les soutiennent) de lutter contre la réintroduction dans le droit tunisien de la polygamie, des mariages forcés, de la répudiation et autres joyeusetés dont elles sont débarrassées depuis quelques décennies.

    Ces femmes et ces hommes mènent ce combat démocratiquement et personnellement j'espère bien qu'ils vont le gagner !
     
  8. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    J'ai honnêtement beaucoup de mal à comprendre comment le fait de se réjouir d'une décision politique prise dans un autre pays serait une remise en cause de la démocratie. Il ne s'agit ni plus ni moins que de faire usage de sa liberté d'opinion, et de sa liberté d'expression.

    Critiquer, analyser les politiques menées par les autres pays ne retirent rien à leur liberté démocratique. La critique n'est pas l'ingérence. Si la Tunisie avait décidé d'adopter la charia, j'aurais regretté, mais accepté cette décision. Et je pense que personne ici n'aurait eu l'idée de dire qu'il revenait à la France de s'engager militairement pour renverser le régime en place !

    Quant à l'opposition entre modernité et religion... Tout dépend je suppose de ce qu'on entend par modernité. Pour ma part, est moderne un état démocratique, respectueux des droits de l'Homme, des libertés individuelles, et traitant tous ses citoyens de façon égale. En ce sens, certaines dispositions contenues dans la charia me semblent en effet en opposition avec cette définition de la modernité.
    Tout comme d'ailleurs, de nombreux modes de fonctionnement en France ne me semblent absolument pas modernes, et doivent être remis en cause (indépendance des médias, séparation des pouvoirs, accès pour tous à la justice, égalité des droits, etc.). Donc si un Etat religieux (et ce, quelle que soit la religion) ne me paraît pas moderne, la laïcité n'est pas non plus une condition suffisante pour obtenir ce qualificatif.
     
  9. tchin-tchoun

    tchin-tchoun
    Expand Collapse

    les tunisiens n'ont pas besoin de achariaa pour prouver qui'ils sont des muslin
    l'inslam est au fond de leur coeur quoi ke se soit, avec ou sans appliquer al chariaa
     
Chargement...