L'acné, le regard des autres et moi — #AcnéWeek

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 23 septembre 2016.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Ayami-Moto

    Ayami-Moto
    Expand Collapse

    J'ai moi aussi eu de l'acné en étant ado et j'avais vraiment hâte d'être adulte pour que ça disparaisse... Manque de chance, après l'acné juvénile, j'ai eu droit à l'acné "d'adulte". Moins étalée, mais quand t'as un bouton limite ça te défigure, c'est vraiment horrible à vivre. Tu peux pas te maquiller parce que tu risques de le sur-infecter, et même quand t'en prend soin tu finis avec de sales croûtes qui vont laisser des cicatrices. Bien sûre, j'ai fini par aller voir un dermatologue, mais le traitement qu'il m'a prescrit n'a pas vraiment fonctionné : à peine fini j'ai de nouveau deux obus sur le bas du visage... Je désespère vraiment, j'ai l'impression que ça s'arrêtera jamais quoi que je fasses. Rien que d'en parler là ça me donne envie de pleurer :sad:
     
    Major Tom et kravmaguette ont BigUpé.
  3. Mali26

    Mali26
    Expand Collapse

    Merci Virginie pour ta compassion qui se ressent entre tes lignes (je suis vraiment triste que tu partes...) et à toutes les Madz qui ont témoigné.

    Je plussoie la partie opportunités manqués, moi je me suis par contre empêchée de faire pas mal de choses... Même dans de tout petits moments du quotidien, on est bloqué. Typiquement, je ne prenais pas la parole en cours pour que les autres ne me regardent pas...
    Et ce stress permanent est tellement réel, courir toutes les 2h trouver des toilettes pour vérifier qu'on ressemble encore à quelque chose, se repoudrer, désespérer en voyant son reflet, sortir l'écharpe et détacher les cheveux, se lever plus tôt quand on est avec des amis pour se maquiller quand tout le monde dort, ou alors carrément ne pas sortir pour ne pas se retrouver dans ce genre de situation...
    Tu n'as pas aborder les traitements mais dans le genre, c'est aussi une bonne épreuve en soit avant de voir enfin des résultats, on a tout qui ressort d'un coup, en plus de tenir plus du serpent qui mue que de l'humain pendant plusieurs mois, on se demande comment se maquiller pour limiter les dégâts, mettre ou non du fond de teint qui fait ressortir toutes les peaux mortes, on tergiverse : je préfère qu'on voit mes boutons ou ma peau qui desquame? (ça marche aussi en temps "normal" d'ailleurs: je préfère qu'on dise en me voyant :"c'est un pot de peinture cette fille!" plutôt que "elle est dégueulasse sa peau!"... )...
    Pour le rapport aux autres, être avec les bonnes personnes est primordial, être avec ceux qui ont assez de tact et d'humour pour qu'on puisse oublier un moment à quel point on se sent mal. Et je rajouterais ceux qui ne vous donnent pas de conseils par milliers.
    Ce sentiment d'être rajeunie est également détestable, on a l'impression de ne pas avoir le droit d'être sexy, parce que l'acné est une maladie d'ado (de la même manière qu'on ne se sent pas non plus légitime pour aller draguer, peur de dégoûter l'autre, etc). Je suis sûre que mes parents et ma famille en général me considéreraient plus comme une adulte si je n'avais pas mon acné.
    Bref, je suis allée voir tardivement un dermato parce que tout le monde minimise ça ("c'est normal, ça va passer, etc"), et je le déconseille, soyez pris en charge dès le début, vous éviterez cicatrices et la totale perte d'estime de soi... Sur ce, je fais pleins de câlins et d'encouragements aux Madz qui en souffrent, souriez et sentez-vous belles et légitime à faire tout ce que vous voulez <3 :supermad:
     
    MrsBlueSky, kravmaguette, macBalzac et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. petiteprunedesbois

    petiteprunedesbois
    Expand Collapse

    Qu'est ce que je me suis reconnue dans cet article ! D'ailleurs j'avais même failli témoigner quand j'ai vu l'appel au témoignages (mais j'ai oublié ahaha).
    Comme d'autres j'ai eu la joie de découvrir l'acné à l'âge "adulte", c'est à dire dès mon entrée à la fac (yupyup). J'avais eu quelques boutons dans mes années collège/lycée mais bon, rien qui se rapprochait de l'acné sévère qui m'attendait plus tard.
    Je suis plus ou moins débarassée de ça après un deuxième traitement (plutôt des calvaires ces traitements en plus) cette année + une pillule anti acné, mais toujours cette angoisse, d'ailleurs confirmée par ma dermato, que ça revienne...
    Enfin, absolument génial pour avoir confiance en toi quand même ta propre famille te fait remarquer à longueur de journée que t'es couverte de boutons :top:
    Je me rappelle même d'une fois où j'avais du aller dormir chez mon père alors que ce n'était pas prévu, j'avais pleuré tout le trajet en pensant que je n'avais donc pas mon maquillage sur moi pour la journée du lendemain et que je devrais montrer mon visage "nu" à des gens que je connais pourtant depuis que je suis toute petite. Ça frize le ridicule quand on pense que j'avais 20 ans, mais ça montre à quel point cette maladie affecte psychologiquement parfois.
    Enfin pour l'instant je profite de ma peau plutôt lisse, avec quand même de très nombreuses cicatrices :harry: et puis gros bisous à tous ceux et celles qui en souffrent aussi, n'oubliez pas que vous êtes tous très beaux et gardez la pêche
     
    MrsBlueSky, Ivy Hood, Solidshnek et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Mowo

    Mowo
    Expand Collapse

    Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais j'ai aussi un peu d'acné adulte et en regardant les videos de youtubeuses (comme sandrea) je suis tombée sur le traitement antiacné "acnease", c'est 100% naturel et sans risques (on peut le prendre à tout âge, les femmes enceintes...) ça coute assez cher mais j'en prends depuis plus d'un mois maintenant et je commence vraiment à voir une amélioration, plus de boutons rouges du tout, beaucoup moins de points noirs... Sur le site de acnease tu as des info (en gros les cachets te "dessèchent" le sébum de l'intérieur) mais si tu es interessée par acheter je te conseille de passer par le site "beautyexpert" car il n'y a pas de frais de ports.
    Le seul effet secondaire que j'ai noté c'est d'avoir soif plus souvent :)
    Voilà, je ne sais pas si ce commentaire va passer parce que j'ai peur que ça fasse trop "pub" :d mais c'est pas du tout mon but, ton commentaire m'a touché et je me suis dit que c'était con de garder cette (possible) solution pour moi .
    Bon courage :fleur:
     
  6. Naudhiz

    Naudhiz
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je plussoie, c'est quelque chose que je ressens encore beaucoup aujourd'hui. C'est peut-être liée au fait que je suis passée en douceur (haha) de l'acné do à l'acné adulte :sweatdrop: Du coup, j'ai toujours plus ou moins eu une certaine ressemblance avec une pizza, et je ne me suis donc jamais sentie désirable... Et mine de rien, j'ai l'impression que cette foutue acné m'a privée d'une partie de moi :erf:
    Courage les madz ! Ne vous laissez pas pourrir par vos boutons :boxing:
     
    MrsBlueSky, Mali26, ChansonMuette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Lullabulle

    Lullabulle
    Expand Collapse

    1. L'acné ça a été ma grande douleur d'ado! J'ai commencé à en avoir en 4°... Là où mes copines n'avaient que quelques boutons sur le front, moi c'était sur tout mon visage! Un enfer. J'avais un visage affreux, tout rouge, boursouflé, des boutons de partout! Déjà que j'étais mal dans ma peau... Et puis au fil des années c'était de pire en pire! Ma mère comprenait sans comprendre vraiment à quel point c'était une souffrance. L'eau précieuse, les gélules homéopathiques... Et tout le reste... Rien ne marchait et au lycée, j'étais de plus en plus complexée, moche et malheureuse (et les surnoms horribles que j'ai dû supporter). Une amie m'avait parlé d'un traitement magique: le Roaccutane (je ne suis pas certaine de l'orthographe...) mais il se trouve que c'est un traitement dangereux, du coup ma mère refusait que je le suive (ce que je peux comprendre quand on sait le mal que ce truc peut faire à certains patients). Et puis il y a eu la goutte d'eau. J'étais trop mal, l'acné me dévorait le visage et le dos, je tentais de le cacher ( derrière mes cheveux), j'en étais venue à me griffer le visage, à faire des crises de larmes... Une vraie drama queen mais à l'époque, c'était l'horreur... Ma maman a fini par comprendre je crois et on a filé chez le dermatologue. Face à mon visage, il a immédiatement proposé le roaccutane (il faut vraiment que je regarde comment ça s'écrit!) parce que j'avais une "acné cognée qu'il avait rarement vu dans sa carrière" et que "clairement rien de doux ne l'enrayerait". Ma mère a fini par rendre les armes. Et bien, ce traitement que j'ai très bien supporté (j'ai dû faire trois analyses de sang avant d'être sûre de pouvoir le prendre) et qui était très contraignant (un cachet tous les matins et une prise de sang toutes les semaines, des lèvres gercées et une peau rendue plus sensible au soleil) m'a sauvé la vie littéralement. En deux semaines, mon acné avait déjà sensiblement diminué, en deux mois, presque plus rien. Pour moi, cela a été une vraie renaissance!
    2. Je ne suis pas en train de dire que la médecine douce est inutile (j'en suis même une grande adepte) ou qu'il faut prendre n'importe quoi sans se soucier des conséquences et je ne nie pas que le roaccutane a été une vraie merde pour certains, mais j'en étais arrivée à un tel point de souffrance et de laideur que sans ce truc du diable, je ne sais pas ce que j'aurais fait! Pour vous dire, je ne supporte pas de revoir des photos de moi toute acnéique et rien que de penser à ça, j'ai des larmes aux yeux, mais voilà... Les gens qui n'en souffrent pas où qui ont eu peu de boutons ne mesurent pas la souffrance que cela représente...
    3. Aujourd'hui, j'ai 28 ans, une peau à tendance grasse mais plus de boutons du tout, sauf trois rebelles pendant mes règles. Et c'est un vrai bonheur de ne plus avoir ce problème là... En tout cas, j'envoie pleins d'amour et de soutien aux madz qui se débattent avec leurs problèmes de peau!!!
     
    MrsBlueSky, if_then_else, Gehenn et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. macBalzac

    macBalzac
    Expand Collapse

    Salut les madz !
    Ouh, c’est la seconde fois que je pose sur le forum mais si ça peut aider certain(e)s alors je me lance ! :)

    Je n’ai jamais pris la pilule ou d’autres traitements et la seule fois où je suis allée voir une dermato à 19 ans, c’était pour m’entendre dire que mon acné était hormonale qu’elle pouvait rien me proposer à part attendre la ménopause vers mes 45 ans au plus tôt et que de tout façon, elle avait vu bien pire dans sa carrière (son message en bref, tu te plains pour une dizaine de pustules sur le front mais il y a plus grave dans la vie, ma cocote…). Je me retrouve vraiment dans ce que dit
    A 22 ans, fin des études et direct au chômage pendant 4 mois. 4 mois à rien faire de plus avec le regard des autres en mode : tu fais rien, tu vas te bouger, t’as regardé les offres sur internet…. Bref, un grand ras le bol de moi et je n’ai jamais vraiment aimé mon corps et encore moi mon visage (très osseux et très sévère). Je passe mon temps sur des forums américains anti-acné et là : RÉVÉLATION ! Pas de pilule, pas de crème, pas d’injection ! J’avais « juste » à changer mon régime alimentaire en supprimant les produits laitiers !!!! Zéro lait, fromage, dessert, beurre, crème, glace, chocolat… Et au bout d’un mois, les résultats étaient légers mais bien présents ! Au bout de trois mois, je vois découvre mon front lisse pour la première fois depuis mes 10 ans ! Et maintenant après 10 mois d’abstinence laitière : juste un ou deux touts petits boutons une semaine avant mes règles au niveau de la mâchoire !!! :loveeyes: Et plus d’eczéma !!! J’ai tout de même été voir une diététicienne pour ne pas avoir de carence et le tour était joué (je bois du lait de soja enrichi en calcium) ! Ma confiance en moi est remontée en flèche, c’est tellement bon de se lever le matin et de voir qu’on n’a aucuns boutons à percer, soigner, camoufler… J’applique un peu d’huile d’essentiel de tea tree (ou arbre à thé) sur les quelques petits rebelles qui apparaissent pendant la période fatidique.
    Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde mais les produits laitiers sont vraiment mes ennemis pour la vie maintenant ! :gnih:
     
    Emeline24 et ChansonMuette ont BigUpé.
  9. Ayami-Moto

    Ayami-Moto
    Expand Collapse

    Merci, c'est vraiment gentil d'avoir pris la peine d'écrire ce commentaire ^^ Du coup il s'agirait d'un médicament à avaler ? Il y a une durée à ce traitement où bien ça doit se prendre en continue au risque d'avoir de nouveau de l'acné ? Est-ce qu'il faut mettre de la crème hydratante au risque d'avoir la peau trop sèche à cause du médicament ? Pardon si je pose trop de question, mais c'est vrai que je commence à être épuisée par ça alors j'aimerais bien trouver la bonne solution pour ma peau... J'ai de nouveau rendez-vous chez le dermatologue mais j'ai l'impression qu'il avait déjà pas beaucoup d'idée la dernière fois, à part faire traiter mon acné au laser ce qui me fait légèrement flipper quand même...
     
  10. ChansonMuette

    ChansonMuette
    Expand Collapse

    Attention, pavés en approche :ninja:

    @macBalzac Je plussoie, contrairement à ce qu'on peut entendre à beaucoup d'endroits ( et notamment venant de pros, ce qui est dommage :ninja: ) l'alimentation a pour moi joué un rôle énorme dans mon acné.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Pour moi, les antibios en réponse à l'acné c'est une connerie. A moins que ce soient 2-3 boutons uniques qui apparaissent une fois dans une vie et basta, je n'en vois pas l'intérêt :dunno: l'acné est certes une infection mais elle est chronique pour beaucoup et on ne peut pas être sous antibio toute sa vie a moins de vouloir se ruiner de l'intérieur. Du coup, l'effet ne dure qu'un temps, lors de la prise, et ensuite tout revient et la flore intestinale est détruite :shifty:. Perso j'avais à l'inverse pris des probiotiques, non seulement j'ai arrêté d'avoir des otites toutes les semaines mais en plus les 13 ganglions que je me traînai dans le cou en permanence ont pris leur envol. Pour ce qui est de l'action sur l'acné, à mon avis ça a été positif mais vu que c'était combiné au changement d'alimentation/de routine, difficile de dire qu'est-ce qui a fait quoi.

    Et pour avoir testé tous les produits du supermarché et toutes les crèmes qu'ils vendaient : bidon, bidon, bidon et généralement super agressif pour la peau.

    Je suis depuis quelques mois cette routine qui m'a quasiment débarrassée de mon acné ( du visage, parce que du dos, j'arrive pas à en venir à bout ). Je dis absolument pas que c'est la solution miracle, ce qui marche pour moi ne marchera pas pour d'autres parce que l'acné, c'est complexe, mais je ne fais que partager mes solutions.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Je continue à avoir quelques boutons aux moments " critiques " du mois ( pour moi le SPM et les règles ) mais ça n'a riiien à voir avec avant. Si je multiplie les écarts alimentaires idem, quelques boutons qui font leur apparition mais c'est vraiment léger par rapport à ce que j'ai eu à porter avant.

    En voyant tout ce que j'ai changé dans mon quotidien pour lutter contre l'acné ( avec efficacité ), on voit qu'il n'y a rien qui rapporte la moindre oseille à l'institut pharmacologique ni aux dermatologues, en fait. Et c'est pas pour taper dans la théorie du complot mais c'est sûr que si les dermatos disaient à leurs clients qu'il pourrait parfois leur suffire de changer de régime alimentaire pour aller mieux, ça ferait pas beaucoup marcher les fonds de commerce. Je suppose que c'est pour ça que ma dermato s'était montrée aussi critique/sceptique alors que les résultats étaient indéniables.

    Voilà, désolée pour le pavé, si ça peut aider quelqu'un tant mieux et si quelqu'un a une solution miracle contre l'acné du dos je suis toute ouïe :lalala: ( j'en ai moins qu'avant, mais si c'était possible d'en demander encore et d'obtenir l'éradication de tous les boutons et cicatrices, j'dirais pas non )
     
    MrsBlueSky, macBalzac, Zébule et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Mowo

    Mowo
    Expand Collapse

    C'est pas un médicament, c'est pas prescrit par un medecin, ce sont des petits cachets marrons de plantes (jasmin, houttunya, pissenlit, des plantes chinoises, et des feuilles de moutarde). Ca n'a pas tellement de gout et c'est facile à avaler. Par contre il faut en prendre vraiment souvent dans la journée, suivant la "gravité" de ton acné, de "moyen à fort" c'est 3 fois par jour, 4 cachets, 10 mins avant les repas durant 2 ou 3 mois. Ca fait que une boite tient a peu près une semaine.
    Ca n'a pas rendu ma peau plus sèche du tout non, par contre la crème hydratante il faut la mettre peu importe ton type de peau, que tu aies la peau grasse ou sèche, donc acnease ne change rien la dessus :)
    Pour la durer du traitement: il est conseillé de les prendre pendant 3 mois si ton acné est sévère. Si après trois mois, tu ne vois aucune amélioration alors laisse tomber.
    Normalement l'effet est durable et tu ne dois pas en reprendre, mais beaucoup de personnes font des "cures" de deux à trois mois de acnease régulierement si leur acné revient (tous les ans, ou quand elles ont un changement hormonale qui leur crée une nouvelle poussée d'acné style grossesse)
    Si tu es interessée, je te laisse le lien de sandrea qui en parle surement mieux que moi :
     
  12. Ayami-Moto

    Ayami-Moto
    Expand Collapse

    Merci beaucoup pour ta réponse ! Je vais essayer alors, en espérant que ça marchera pour moi...!! (par contre c'est vrai que c'est pas donné ahah)
    Pour la crème hydratante, c'était surtout parce que j'en utilise une sébo-régulatrice, donc si ça rendait la peau plus sèche j'aurais changé pour une autre en fait ^^
     
Chargement...