Le débat des retraites

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Adeline, le 6 juin 2008.

  1. Adeline

    Adeline
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Le débat des retraites.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    L'article est bien fait. Et je peux déjà dire que pour moi, il faut garder le système par répartition.

     
  3. Manon_manette

    Manon_manette
    Expand Collapse
    Célestin !

    Ouais super article ! Je dois être méga pessimiste, mais la retraite je crois que je n'en bénéficierai jamais ...
    Et de plus en plus d' étudiant finissent leurs études très tardivement, alors admettons que je finisse mes études à 25 ans, si je compte bien, je n'aurai ma retraite qu' à 67 ans :neutral: Ca motive hein !
     
  4. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Très bon article, super clair :d

    Je crois que l'idéal serait de combiner répartiton et capitalisation, dans des proportions qui restent à voir (je ne suis pas économiste, donc je préfère ne pas dire de conneries...). Ca permet de bénéficier des avantages des deux systèmes, en atténuant leurs effets négatifs.

    Pis sinon, le mieux, c'est encore de faire des enfants pour payer nos retraites ! Au boulot les filles ;)
     
  5. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    +1
     
  6. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    C'est incroyable ce pessimisme sur les retraites ! Dans vos messages, mais aussi dans les discussions que j'ai avec mes proches... Tous les gens de notre génération sont persuadés qu'ils auront à travailler jusqu'à 70 ans, pour une retraite ridicule.

    Des problèmes se posent sur le financement des retraites en France, c'est un fait. Le principal est celui du papy-boom. Rappelons déjà que cela ne concerne qu'une génération de personne : il s'agit ici d'un problème conjoncturel, qui disparaîtra avec les papy-boomers (je sais c'est glauque de présenter ça comme ça, mais c'est un fait).
    Un autre problème est celui de la proportion actifs-inactifs, lié notamment à la faible natalité et à l'allongement de l'espérance de vie dans nos pays. Cela dit, on ne peut allonger indéfiniment l'espérance de vie des gens. De même, on ne peut prédire ce que sera la natalité dans 15 ou 30 ans...

    Le financement des retraites dans le futur doit résoudre la problématique suivante : comment financer un plus grand nombre de retraités, sur une plus longue période, à partir des cotisations versées par des salariés dont le nombre reste stable à moyen terme ?

    A mon sens, on ne peut penser les retraites sans penser également marché du travail, et conditions de travail. En effet, augmenter la durée légale du travail ne peut être efficiente que si les employeurs acceptent de faire travailler les seniors. Que si les parcours d'emploi sont sécurisés (permettre au salarié de pouvoir retrouver rapidemment un emploi, car plus la durée de cotisations s'allonge, plus les conséquences d'une période de chômage de longue durée sont catastrophiques pour le salarié). Qu'on réflechisse réellement à l'amélioration des conditions de travail (pénibilité, stress, ambiance, etc.). Car à quoi bon demander aux gens de travailler plus, si au bout de 30 ans à travailler, déjà, ils sont usés, dégoûtés, et ne pensent plus qu'au moment où cela s'arrêtera enfin ?
    Répondons à ces questions, et le problème du financement des retraites sera déjà bien moins important.

    Ainsi, si l'allongement de la durée de cotisations me paraît sans doute nécessaire (en tout cas pendant un certain temps), elle ne peut se faire seule. Parce qu'elle serait alors inacceptable pour la population. Mais aussi parce qu'elle serait inefficace : travailleurs usés, démotivés, inefficace économiquement et très dificilement employables.

    Concernant la retraite par capitalisation... Qui en profitera ? Les salariés percevant les plus hauts revenus. Les autres ne pourront mettre de l'argent de côté. C'est à mon sens un système profondément inégalitaire, et en contradiction totale avec l'idée de solidarité nationale dans laquelle notre système de retraite a été créé.
     
  7. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Bah, ça ne préoccupe personne, ce sujet ??
     
  8. Snow

    Snow
    Expand Collapse
    Eternelle optimiste

    Je suis assez d'accord avec tout ce que tu as dit. Cependant, ne connaissant pas assez le sujet pour pouvoir en discuter, je vais faire une escapade documentation histoire de me remplir les méninges (et surtout afin d'éviter de sortir des conneries haha) et je reviens par la suite !
     
  9. moi75

    moi75
    Expand Collapse
    Musique Addict

    je pense que le système de repartition peut marcher dans une société où il y a un certain équilibre demographique, ce qui n'est pas vraiment le cas en France. Sans vouloir paraître pessimiste, je ne pense que je beneficierais de ce système de retraite. Malheuresement, on glisse de plus en plus vers un système de capatalisation. D'ailleurs de plus en plus d'assurance, de banque develloppe ces services là.
     
  10. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    ...

    Je voudrais pas dire, mais aussi peu de réponses sur un sujet tel que celui-ci, surtout quand l'article est aussi bien fait, c'est abusé. Je sais bien que la plupart d'entre nous sont de jeunes madmoizelles, mais quand même !
     
  11. moi75

    moi75
    Expand Collapse
    Musique Addict

    euh... j'ai repondu moi!!!

    lol! non mais je pense que c'est un sujet un peu delicat a traiter et que c'est peut'être pour cela que peu de mad repondent
     
  12. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Je pense que le système évolue vers un mélange capitalisation/répartition, mais qu'avant d'en arriver là il va falloir une phase de transition.... Et que je fais partie de la "génération sacrifiée". Mes enfants auront certainement une meilleure retraite que moi, et mes parents aussi.

    Après sur la question capitalisation/répartition, il a un point que tu n'as pas abordé (je crois) malaussène : la politique familiale. En dehors des allocations familiales (plutôt à la baisse d'ailleurs), l'Etat français a réussi à maintenir une bonne natalité par rapport à ses voisins grâce à beaucoup d'avantages pour les familles : le nombre d'enfants participe au calcul des impôts, les crèches, l'école dès 3 ans, les frais de garde déductibles (des impôts toujours), les halte-garderies, les centres de loisirs municipaux.... . Il y a de moins en moins d'investissement faits à ce niveau là par l'Etat, qui délègue aux collectivités, et ça c'est pas bon pour notre taux de natalité, et donc pour les retraites.
     
Chargement...