Le « Manuel Bioéthique », ce livret anti-choix diffusé dans... un lycée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 28 septembre 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    Wahou... C'est très alarmant de trouver ça de nos jours dans des lycées.
    "L'avortement est une atteinte à la nature même de la femme. L'immense souffrance de la stérilité montre combien la maternité est constitutive de l'identité féminine." Mais what the.
    C'est vraiment d'un autre siècle.

    Bravo à cette lycéenne d'avoir réagi et diffusé ces photos.
    La désinformation a encore de beaux jours devant elle...
     
    Yarukera, leaking_b, Kounette et 25 autres ont BigUpé ce message.
  3. britneyforever

    britneyforever
    Expand Collapse

    Je suis contente que vous en parliez justement, je viens de voir ça sur la page fb de nawak illustrations et j'suis tellement énervée ! Je viens même de m'envoyer le PDF entier histoire de bien me pourrir l'après-midi... #lagerbe
     
    Kounette, Yuelia, Siobhàn Salomé et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Mais... un embryon de 12 semaines n'entend pas ce qui se passe hors de l'utérus et ne peut pas avoir de pensée cohérente, ou de pensée tout court! :facepalm:
     
    Yarukera, Kounette, funkyguane et 12 autres ont BigUpé ce message.
  5. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    Chuuuuut, ils vont t'entendre :ninja::ninja::ninja:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Yarukera, leaking_b, Kounette et 20 autres ont BigUpé ce message.
  6. 100 ans de solitude

    100 ans de solitude
    Expand Collapse

    Les propos sont juste faux, c'est révoltant !
    Je ne sais pas pour vous mais j'ai l'impression que la parole des antichoix se libère dangereusement, on les voit plus qu'avant et ils sont très décomplexés ça m'inquiète...
     
    Yarukera, TarteTatin, Kounette et 23 autres ont BigUpé ce message.
  7. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    (dans le cas d'un viol) : "Le criminel doit être puni, mais pourquoi l'enfant, lui, innocent, subirait il la peine de mort que ne subiras pas le criminel ?"
    Est ce que c'est moi ou est ce que cette phrase n'est pas légèrement pro-peine de mort ? Ce qui du coup n'est pas du tout cohérent avec un mouvement pro vie :facepalm: ?
    Et tout le reste de ce manuel est franchement honteux de toute manière.
     
    Ada or ardor, Anableps, Kounette et 32 autres ont BigUpé ce message.
  8. soph63

    soph63
    Expand Collapse
    Draco dormiens nunquam titillandus

    Quand je suis tombée sur ça hier en allant sur la page de Nawak, j'ai senti une violente nausée en l'espace de quelques secondes. Simone de Beauvoir l'avait prédit : il suffit d'une crise économique et/ou sociale pour que nos droits soient menacés, et pour le coup c'était bien vu. Je ne suis pas juriste, mais il me semble que propager la désinformation pour entraver l'accès à l'IVG est un délit :bomb: ils commencent tous à soûler à vouloir endoctriner les mineur.e.s ! Une telle propagande pourrait foutre en l'air les vies de pas mal de filles/femmes ! Ça les ennuierait tant que ça de nous lâcher le col de l'utérus ? :slap:
     
    Yarukera, Kounette, funkyguane et 22 autres ont BigUpé ce message.
  9. Saaremaa

    Saaremaa
    Expand Collapse

    Griffith J'aime beaucoup ce que tu dis^^
    Je suis tombée enceinte il y a quelques années, dans des conditions peu favorables, pas le bon garçon, pas le bon moment, bref, je ne voulais pas (du-tout-du-tout-du-tout !) poursuivre cette grossesse. Et la 1ère idée qui m'est venue c'était à mi chemin entre Alien et Stargate, en mode "enlevez-moi ça vite!", Du coup, en en parlant avec des ami-e-s, je me suis surprise à évoquer l'embryon comme un goa'uld ^^.
    Autant dire qu'aujourd'hui, je suis très heureuse et très soulagée d'avoir pris cette décision, je le vis bien, j'ai vécu ce moment comme une épreuve douloureuse physiquement mais-que-c'était-un-peu-bien-fait-pour-moi-quand-même (bonjour la notion judéo-chrétienne de la souffrance punitive), mais j'ai été très bien reçue et prise en charge par les professionnels médicaux, et ça m'a, autre aspect positif, curieusement permis de rencontrer le garçon qui partage ma vie actuellement.
    Alors justement, voir ces réactions face à l'IVG, cette désinformation, ce recul, ces mensonges et cette vision obscurantiste de la femme, ça me rend malade! Le garçon avec moi aussi, je lui parlais ce midi de cette brochure, il est devenu vert de rage: "Mais c'est un honte! De quoi ils se mêlent! C'est grave! Ça devrait être un droit constitutionnel!!"
    Le combat n'est pas gagné, mais c'est bon d'entendre ce discours.

    Par contre je pense qu'outre la France et les réactionnaires de La Manif pour Tous, il faut rester vigilant-e-s à ce qui se passe hors de nos frontières, notamment en Pologne, où les droits des femmes concernant la contraception, le diagnostic prénatal et forcément l'avortement sont en train d'être bafoués et niés !
     
    Songi songi, UnicornLife, funkyguane et 16 autres ont BigUpé ce message.
  10. Bysushi

    Bysushi
    Expand Collapse

    Quand j'étais au lycée (catholique) j'avais des cours de théologie donné par des religieux et un jour, on nous avait fait un cours justement sur les questions de bioéthique. J'avais reçu un livret semblable à celui dont on parle et pendant une heure nous avons débattu sur le sujet de l'avortement.
    Malgré la position de l'Eglise sur l'avortement, notre prof religieux a fait preuve d'une grande ouverture d'esprit, même s'il s'était fait l'avocat du diable, nous avions tous un avis tranché sur ce qui était dit dans le livret.
    A l'époque, je ne me posais pas les questions que je me pose aujourd'hui sur l'avortement. Je n'avais pas vu le côté malsain que pouvait fournir ce petit manuel.
    Mon lycée organisait aussi des séances "d'éducation sexuelle". Mes parents m'y ont inscrit et je leur en avais un peu voulu parce que j'avais l'impression qu'il se dédouanaient de leur job de parents concernant le sexe. Et en fait, je n'y suis jamais allé. J'avais demandé l'avis de mes copines qui y étaient allées. Elles étaient unanimes sur le fait que se n'était pas des cours d'éducation sexuelle, mais plutôt un discours pro-vie.

    Heureusement (je ne sais pas trop) nous avions eu une conversation du même genre avec notre prof de SVT qui nous disait qu'une cellule restera une cellule et que c'était à nous de choisir ce qu'on décidait d'en faire.
     
    Yarukera, funkyguane, Penny Winkeul et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Ca ne m’étonne tellement pas... mon frère est en établissement catholique et ses cours d’éducation sexuelle se résument à voir des photos d'organes génitaux infectées par des trucs divers, avec des images dignes de doctissimo.
    Je ne comprends pas le laxisme du gouvernement à ce sujet : chaque personne devrait avoir un accès à l'information et à l’éducation sexuelle de manière égale, y'a pas de raison valable pour que ce soit pas le cas.
     
    Anandryne, Penny Winkeul, Lord Griffith et 8 autres ont BigUpé ce message.
  12. Narcissa

    Narcissa
    Expand Collapse
    Et vous, vous m'racontez pas votre petite journée?

    La brochure est choquante en soi, mais j'aurais été étonnée qu'un établissement catholique donnent des infos objectives et pro-choix...
    Je veux bien que certains parents d'élèves grincent des dents en voyant ce genre de manuels, mais ils doivent bien se douter que les écoles catholiques ne sont pas les meilleurs endroits pour trouver des infos objectives sur la sexualité, et la contraception. C'est à eux de prendre leur responsabilité et de discuter de ça avec leurs ados.
     
    Cornélie, Penny Winkeul et Manea ont BigUpé ce message.
Chargement...