Le maquillage est-il un concept sexiste ? Laci Green fait le point

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 5 juin 2015.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Je trouve que c'est un asservissement dans la vie de tous les jours parce que c'est quelque chose d'attendu de la part des femmes,pour ne pas dire exigé. J'ai lu récemment un article qui disait très clairement qu'une femme était perçue comme moins compétente quand elle n'est pas maquillée. Ceci dit,pour ne pas changer avec le sexisme,la limite est assez floue:on passe vite de la femme compétente et sûre d'elle à la "nana maquillée comme une voiture volée" à la pute autrement dit.
     
    yuyunaâ, Meligood, Kand'x et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Camoune45

    Camoune45
    Expand Collapse

    Certaines entreprises ou certain(e)s patron(ne)s exigent une bonne presentation et hygiène, ce qui je pense me semble normal mais si dans le reglement de l'entreprise il n'est pas indiqué clairement que les femmes doivent etre maquillées alors elles n'ont pas a le faire! Si la fille se maquille a la suite d'une remarque d'un(e) superieur(e) c'est parce qu'elle l'a voulu et ne pas etre maquillée n'est pas un motif de renvoi (a moins bien sur que ce soit indiqué dans le reglement comme je l'ai dit plus haut)! Et si c'est obligatoire sur son lieu de travail, on peut toujours se maquiller legerement, pas besoin d'avoir l'air d'une voiture volée!
    Par contre, une etude a demontré qu'une femme maquillée est plus compétente! C'est stupide et improuvable!
    Le maquillage devient un concept sexiste seulement si on veut lui donner cette signification! Bientot on va juger sexiste tout et n'importe quoi ou tout simplement les "trucs de filles"!
     
    Crazy a BigUpé ce message
  4. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Mais c'est l'obligation ou l'incitation et surtout tout ce que ça sous entend derrière qui est sexiste. Pas le maquillage en lui même qui n'est pas réservé à un seul sexe d'ailleurs.
     
    #4 Maud Kennedy, 5 juin 2015
    Dernière édition: 5 juin 2015
    Boogie, Thedreaming, Crazy et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Narcissa

    Narcissa
    Expand Collapse
    Et vous, vous m'racontez pas votre petite journée?

    @Camoune45 Ce qui est sexiste, c'est qu'une femme est obligée de se maquiller si elle veut "bien présenter". Elle ne sera pas forcément plus compétente, ni plus impliquée dans son travail, mais elle fera meilleure impression. Les hommes n'ont pas besoin de maquillage pour avoir l'air correct. Au contraire, je ne pense pas que beaucoup d'entreprises accepteraient que leurs employés hommes se maquillent pour venir travailler....
     
    GroundControl, MookieA, Perfume Genius et 10 autres ont BigUpé ce message.
  6. Camoune45

    Camoune45
    Expand Collapse

    @Narcissa @Maud Kennedy
    J'ai bien compris le fond, j'ai juste dis ce que je pensais, comment je ressentais la chose par rapport au maquillage, l'acte, pas le produit en lui meme, je precise!
    En effet, les hommes n'ont pas besoin de porter de maquillage pour bien présenter mais ils ont le costume-cravate, ce qui est aussi sexiste s'ils y sont obligés ou incités!
    Si on exige qu'un homme doit porter un costume-cravate pour bien presenter, on peut bien exiger qu'une femme se maquille! Mais obliger une femme a se maquiller pour bien presenter alors qu'un homme peut venir au travail en tshirt, jean et basket, là il y aurait un gros probleme!
    Je pense que le concept sexiste de l'obligation de se maquiller pour bien présenter est un peu tiré par les cheveux! On le fait si on a envie, on le fait pas si on a pas envie et si quelqu'un nous fait une remarque au travail et veut nous y obliger, on l'envoie balader et si la personne veut mariner dans sa stupidité, son sexisme et ses clichés, libre a elle!
    Je sais de quoi je parle puisque cela m'est deja arrivé! Mon ptit rituel maquillage se resume a du mascara, un ptit trait de fard a paupiere et quand je suis bien disposée, un peu de rouge a levre (tout ceci est un miracle en soi puisque je me maquille presque jamais lol) alors ma patronne a voulu m'obliger a me mettre du fond de teint, la poudre, le blush, enfin la totale quoi, j'ai simplement refusé et elle ne m'a plus emmerdé ^^

    Oh tu sais, une petite poudre transparente et matifiante, ca passe tranquillou! :rire:
     
    #6 Camoune45, 5 juin 2015
    Dernière édition: 5 juin 2015
    HysteriAlx et Crazy ont BigUpé.
  7. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Les seules fois ou je me maquillé c'est pour noel. Le reste du temps, je ne me maquille pas, j'ai les lèvres très gercées (je pense qu'il y a une cicatrice) parce que étant de nature nerveuse je me les mordille très souvent et parfois la peau s'en va (c'est bête j'ai réussis à arrêter de me ronger les ongles) et en plus dés que n'approche un crayon de mes yeux, ils se mettent à cligner sans que je puisse les arreter:rire:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    GroundControl, Eoshan, Lis et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. alita99

    alita99
    Expand Collapse
    On ne devrait pas appeler ça une carte de vote mais une carte de vœux.

    Je pense que c'est une façon de simplifier les choses malheureusement :erf:

    1) quelle est la limite entre maquillage "normal" et "voiture volée"? le problème c'est que chacun a sa vision du "trop maquillée" (ça me rappelle une fille harcelée sur twitter, les gens se sont mis à la traiter de "pute" parce qu'elle avait posté une photo avec du rouge à lèvres rouge, qui apparemment est le signe qu'on est une "suceuse", or dans certaines professions c'est considéré comme chic et faisant partie de l'uniforme) et que si on se base sur des critères aussi arbitraires alors un patron peut décider du jour au lendemain qu'une de ses employées est soit pas présentable soit maquillée comme une "voiture volée". Je pense que c'est ce genre de double injonction un peu floue qui fait que c'est impossible à suivre et que c'est sexiste car on peut l'utiliser à sa guise pour mettre mal à l'aise les femmes avec des consignes qui en fait reposent sur le jugement TRÈS variable du groupe social dans lequel est la femme qui doit le porter.

    2) Je trouve ça un peu facile à dire "si elle obéit à son supérieur alors que ça va à l'encontre de ses convictions alors c'est sa faute à elle, elle n'avait qu'à pas obéir à son supérieur". Que ce soit ou non indiqué dans un règlement, on ne joue pas d'égal à égal avec un supérieur hiérarchique. On est sensé lui obéir, et en cas de conflit, il a bien plus de pouvoir sur vous (sinon le harcèlement au travail n'existerait pas, en cas de problème ou d'abus il suffirait de dire "stop" et hop ce serait réglé). Donc on ne peut pas juste lui dire "hé mon coco c'est pas dans le règlement je fais ce que je veux". Etre une femme dans le monde du travail c'est déjà pas facile (parité non respectée, écart de salaire, discrimination à l'embauche, plafond de verre, harcèlement sexuel) mais faire ça c'est carrément suicidaire. Sans compter que le patron peut ne pas vous renvoyer mais juste vous déconsidérer, dire que vous n'êtes pas coopérative et décider de moins travailler avec vous ou de vous faire travailler sur des sujets moins intéressants etc.

    Je pense que la solution c'est plutôt d'arriver à accepter qu'une femme peut être compétente quelque soit sa tenue, son apparence, comme on a plus tendance à le faire avec les hommes. Dans un autre message tu dis que les hommes ont le costume cravate, c'est vrai mais quand un homme ne le porte pas, on peut toujours le considérer comme intelligent, fiable, ayant un esprit de leader. Je pense par exemple à tous les "CEO" comme Mark Zuckerberg qui se baladent tout le temps en t-shirt/jean/ sandales et d'une manière générale tous les mecs qui bossent en t-shirt/jean/baskets à qui on ne va jamais dire "tu bosses bien mais tu ne t'entretiens pas", au contraire on les voit plutôt comme des anti-conformistes, des gars qui se consacrent entièrement à leur travail et se fichent du système.
    Comme c'est dit dans la vidéo, le maquillage n'est pas sexiste en lui même mais la façon dont on porte de l'attention aux femmes qui se maquillent ou pas et la façon dont on les juge par rapport à ça est sexiste.
    Pour donner un exemple un peu similaire, ce journaliste australien a décidé de porter le même costume pendant 1 an. Sa collègue recevait continuellement des lettres de conseils ou d'insultes sur son physique, sa tenue, son apparence. Lui n'a jamais reçu une seule lettre et on peut même se demander si des gens ont remarqué qu'il ne changeait jamais car lui, on le jugeait sur son travail, ses interviews, pas sur son physique.
     
    yuyunaâ, Leronira, MookieA et 13 autres ont BigUpé ce message.
  9. Meligood

    Meligood
    Expand Collapse
    Grumph.

    @Neverland90 Je te comprends totalement et je partage ton rapport compliqué au maquillage ^^

    Je ne me suis jamais maquillée au collège/lycée et déjà beaucoup de mes amies voulaient me maquiller pour voir à quoi je ressemblais "en fille" (je cite, je ne cautionne pas du tout ces propos, au contraire... :stare:).

    Bref, une fois à la fac, toutes les filles de ma promo voulaient me maquiller (j'étais dans une fac de lettres, il n'y avait pratiquement que des filles cis blanches hétéro ^^) et.. ma mère a commencé à s'y mettre également. On ne comprenait pas que je ne "prenne pas soin de moi". Il faut dire qu'en plus je ne m'habillais pas de manière féminine, bref, la totale ^^.

    Depuis que je suis entrée dans le monde du travail, je me maquille de temps en temps de manière extrêmement légère parce que j'ai acquis un goût certain pour le fard à paupières (les palettes Naked sont tellemeeeent belles :caprice:) mais c'est plus par goût personnel du coup ^^.

    Bon, malgré le maquillage -tellement discret qu'il ne se voit presque pas, OK- je suis celle qui n'est pas une "fille fille" ou "une vraie fille" selon mes collègues et amis.. tant pis. Je me rends compte en l'écrivant que ça me blesse vraiment ces propos au quotidien et que ça participe à ma haine de moi-même et de mon corps: ces injonctions sont vraiment destructrices sur le long terme :/.

    Tout ça pour dire que le maquillage peut vraiment être un moyen de pression pour les femmes qui ne se maquillent pas car selon la société elles se "laissent aller", ne "prennent pas soin d'elles" etc. Mais ça peut aussi être un moyen de pression pour les filles qui aiment ça puisqu'elles seront alors jugées comme superficielles et bêtes à manger du foin.

    En fait ça peut être un moyen de pression pour toutes les femmes... ooh, comme c'est étonnant dans notre société patriarcale ! :o
     
    GroundControl, zaytoun, Hikari78 et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    C'est marrant, à part ma mère (quand j'étais ado et seulement pour les grandes occasions), personne n'a jamais cherché à me maquiller. Z'ont dû penser que j'étais un cas désespéré ^^

    A part ça :
    - je vois trop souvent des filles mal maquillées(trop de fond de teint/pas la bonne couleur.
    - j'ai l'impression que ça abîme/vieillit la peau (les qq filles qui ne se maquillent pas que je connais semblent avoir une peau plus jeune que les autres).
    - je ne me maquille pas, mais je me mets de la crème hydratante dès que je me lave la figure (au savon surgras). Ca ne joue pas sur mon look mais ça fait du bien à ma peau ^^
    - il m'arrive de me mettre du rouge à lèvre (en hiver, surtout), mais pour le côté hydratant et parce que c'est plus fun que le dermophile indien ^^
     
  11. Yzorha

    Yzorha
    Expand Collapse
    Je ne dors pas, je médite

    Pour moi, le maquillage est simplement ce qu'on en fait et il n'a que la valeur qu'on lui donne.

    J'ai commencé à me maquiller au collège, pour "faire comme les copines" et pour me donner "des chances en plus avec les garçons". Parce qu'à cette époque le maquillage revêtait une dimension hautement féminine, c'était comme enfiler une robe sexy et des talons : ça faisait femme, et les garçons, ba on savait ce qu'ils aimaient. Bien sûr, comme toutes les gamines qui apprennent à se maquiller sans aide, je mettais trop de khôl et je ressemblais plus à un panda qu'à une femme fatale. Surtout dans mes vêtements informes choisis par ma mère dans les magasins XD

    Au lycée, j'avais des copines qui elles savaient se maquiller (là je parle de maquillage vraiment valorisant et allant vraiment à chacune, sans être exagéré). J'ai ralenti sur le crayon noir, et j'ai commencé à colorer mes paupières. Et miracle, je me suis rendue compte qu'avec, quand j'y allais avec légèreté, j'étais super jolie, ça me donnait un visage lumineux. Sans maquillage, je faisais mal réveillée. Du coup, au lycée, et jusqu'au début de mes années fac, le maquillage a perdu progressivement de son côté "femme" pour devenir pour moi un "outil bonne mine". Juste parce que je voulais me sentir bien dans ma peau et qu'à l'époque ça passait par "trouver mon visage joli".

    A partir de ma période punk, le maquillage est devenu pour moi un "truc de nana", quelque chose de futile. Du coup je n'ai gardé que le crayon noir sous les yeux (histoire quand même de pas passer pour une grosse zombie avec mes paupières tombantes, ça donne toujours un joli petit effet ^^). D'ailleurs à cette période j'ai totalement cessé de penser au regard des autres : je mettais ce qui me plaisait, même si ensemble c'était moche, pas assorti ou que sais-je.
    Et ça a été comme ça jusqu'à ce que je rencontre mon chéri.

    Depuis deux ans, je vis une vraie révolution : j'accepte enfin le corps dans lequel je dois vivre. De fait, question maquillage, je ne vois plus du tout ça comme "un truc à mettre quand on est une femme pour se faire bien voir". Je ne me maquille presque plus. Maintenant, c'est surtout pour les grandes occasions, quand je dois avoir l'air un peu plus chic. Et c'est toujours très discret. Même quand je met des couleurs très vives ça reste discret en fait. Et c'est pour moi (et un peu pour mon chéri j'avoue ^^). Je n'ai plus "peur" de sortir sans maquillage, je n'y pense même plus. Même au travail. Cela dit, à part quand je bossais en resto gastro, je ne me suis jamais maquillée au boulot : dans la restauration, on transpire, et quand je transpire, c'est de partout, y compris le visage. Et les yeux de panda quand on sert les gens, c'est pas top ^^. Et du coup même après quand j'ai commencé les emplois de bureau, j'ai zappé le maquillage.

    En fait, j'm'en fous.

    Mon entourage a l'habitude de voir ma tronche avec et sans maquillage, eux me connaissent et n'ont pas besoin que je sois maquillée pour me trouver jolie (ou moche ^^), d'autant plus que ce n'est pas pour mon physique qu'ils m'apprécient. Il est vrai que j'ai souvent beaucoup de compliments quand je suis maquillée, mais pas parce que je le suis : simplement, quand je suis maquillée, je me suis mise en valeur (pour moi-même) et je me plaît, et comme je me plaît, je suis rayonnante.
     
    yuyunaâ, Hikari78, dyspeptique et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. dyspeptique

    dyspeptique
    Expand Collapse

    Il est vrai que si on exige seulement des hommes ou des femmes d'être "bien présenté", quand les autres font ce qu'ils veulent, cela pose problème. Par contre, par rapport à ta première phrase, je vais me permettre d'émettre une petite critique. Généralement, si certaines entreprises imposent le costume-cravate aux hommes, elles imposent aussi un code vestimentaire aux femmes. Je n'ai jamais entendu parler d'une entreprise qui laisse les femmes venir en jeans et baskets quand les hommes doivent venir en costume.
    En sachant cela, on se rend finalement compte que le maquillage s'ajoute au code vestimentaire. L'injonction de se maquiller, n'est donc dans ce cas, pas juste.
     
    #12 dyspeptique, 6 juin 2015
    Dernière édition: 7 juin 2015
    Lis, Pensée., Hikari78 et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...