Le Planning Familial & vous — Témoignages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 4 décembre 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    Mlle C. a BigUpé ce message
  2. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    Super article, supers témoignages !

    @Melissa en revanche je crois me rendre compte en lisant les témoignages qu'il y a peut-être confusion pour certaines entre Planning Familial et centre de planification familiale. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes structures, et il y a souvent confusion !!! Les CPF sont souvent associés aux hôpitaux, cliniques, centres médicaux. On y pratique notamment les avortements. Les structures liées au Mouvement pour le Planning Familial (ou Planning familial) sont surtout là pour des consultations, de la prévention, de l'orientation vers les services compétents, et dans certaines structures seulement (les plus grosses) on peut être accompagnées directement pour des avortements médicamenteux.
    Le Planning Familial fonctionne sur une structure bénévole, sauf pour des villes comme Paris, Grenoble et quelques autres villes dont je ne me souviens plus.
    Les centres de planification sont gérés entièrement pas des professionnels médicaux, et sont financés par le Conseil Départemental.
    Voilà pour la précision ! Si des madz en ont d'autres concernant les différences ce serait cool !
    En soit, les missions sont les mêmes. Mais un centre de planification n'est pas forcément aussi safe qu'une structure du Planning, et n'est pas forcément militant ! Je pense que c'est important de le savoir ! :)
     
    #2 SallyVonHolle, 4 décembre 2015
    Dernière édition: 4 décembre 2015
    Melissa, Naurore, Somebody else et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ceey.

    Ceey.
    Expand Collapse
    Ensevelie sous les livres de cours

    Je viens juste rajouter mon grain de sel à propos du témoignage d'Alice : les médecins ont une patientèle, donc les personnes qui les consultent sont des patients et non des clients :taquin:
    Sur ce, je retourne lire l'article :banana:
     
  4. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Très bon article, merci :top:
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
  5. Tsyal

    Tsyal
    Expand Collapse

    Super article! :free:
     
  6. Bobby M.

    Bobby M.
    Expand Collapse

    Très chouette article !

    Personnellement, j'ai eu une mauvaise expérience dans un Planning (qui semble n'être un rien) mais sur le coup ça n'a pas été évident... Je venais de faire mon examen de contrôle avec frottis etc. et quelques jours plus tard on m'appelle pour me dire qu'il y a quelque chose de bizarre avec le résultat de mes analyses. Je me suis rendue au Planning où j'avais fait mes examens et là j'ai juste eu droit à un : "Il y a un truc bizarre, vous devez faire un examen plus poussé. Au revoir". J'ai été un peu déconcertée sur par le "truc bizarre" et surtout parce que je n'ai eu aucune explication sur la situation. Finalement c'est une situation qui m'a fait aboutir à un suivi hospitalier.
    Bref sur le coup ça n'a pas été une expérience top top (peut être au niveau de la communication en tout cas, avec la personne que j'ai eu en face de moi ;-)).

    Après, le planning est vraiment un endroit génial, de proximité, à l'écoute et qui propose des solutions adaptées :-)
     
    melomania a BigUpé ce message
  7. BFrei

    BFrei
    Expand Collapse
    J'aime les chats

    Le planning familial est tellement un truc chouette. Je n'en ai pas eu besoin, parce que j'ai vécu dans une famille assez ouverte d'esprit, ce sont mes parents qui ont mit le sujet sur la table.
    Mais à l'époque de la douce adolescence, j'avais une amie qui n'avait (et n'a toujours pas) des parents aussi ouvert sur le sujet, ils sont Témoins de J., alors pro-vie, pro-faite des gosses, c'est coule. Sauf que mon amie, on va l'appeler C., elle n'avait pas très envie de marcher dans les traces de ses parents, et vivre sa vie, du haut de ses 16 ans. Premiers rapports, capote qui craque, C. m'a suppliée d'aller chercher pour elle la pilule du lendemain, on habitait dans une petite ville où tout le monde se connaît, elle ne voulait pas que ses parents le sache. Je l'ai aidée deux fois comme ça, et après j'ai pris les devants, j'ai joué le rôle de la mère, et je lui ai parlé du planning familial. J'ai pris rendez-vous avec elle, je l'ai accompagnée à son premier rendez-vous, C. a pu avoir une contraception et la promesse qu'elle pourrait toujours y aller, ses parents n'en sauront jamais rien.
    Ça l'a sauvée, parce qu'elle ne voyait que ça comme solution. Si ce n'était plus moi qui serait allée chercher la pilule, elle aurait demandé à quelqu'un d'autre, et je me souvenais de ce que ma mère m'avait dit, faut pas en abuser, après ça déglingue le cycle et c'est le bordel :silenced:
    Aujourd'hui elle est majeure et n'a plus besoin de se cacher, mais je suis contente de l'avoir aidée :v:
     
    Kalikali, SallyVonHolle et Solène. ont BigUpé ce message.
  8. noiram

    noiram
    Expand Collapse
    Fuck it all!

    Melissa et SallyVonHolle ont BigUpé.
  9. Circée

    Circée
    Expand Collapse

    Je ne peux que recommander le planning familial tant les gens qui y travaillent à côté de chez moi sont chouettes, que ce soit les médecins ou les autres :v: j'ai été sous pillule puis sous implant, sur recommandation du gynéco de la fac qui n'était pas pro-stérilet sur nullipare :stare: l'autre gynéco de la fac, une dame, m'a recommandé d'aller au planning quand je lui ai dit que je ne supportais plus les hormones (elle ne faisait pas d'interventions de ce genre sur place). Et ils ont été au top :puppyeyes: , sympathiques, attentionnés; quand j'ai posé mon stérilet, la gynéco m'a donné un anesthésiant parce que je cite "c'est déjà pas agréable alors si on peut faire en sorte que vous sentiez le minimum de gêne..":v:. J'ai discuté avec une fille plus jeune que moi dans la salle d'attente, elle était enceinte et voulait avorter, et elle m'a expliqué qu'il n'y avait que là qu'elle se sentait en confiance et pas jugée, contrairement à l'hôpital où sa première visite s'est très mal passée.
     
  10. sinae

    sinae
    Expand Collapse

    Hé j'vais vous faire peur.
    Je savais pas ce qu'était les plannings familiaux avant de lire madmoizelle. Donc ça fait environ 1-2 ans que je connais l'existence de tels endroits. (Et j'ai 22 ans).
    Probablement parce qu'il n'y a pas ce genre de structures à la campagne aha.

    Mais si j'avais démarré ma sexualité plus tôt aha :cretin: j'aurai bien été contente d'avoir un endroit comme ça pour mes ptites questions.

    Du coup je tiens à dire que ce qui m'a servi de "planning familial" c'est madmoizelle en fait :) (à part quelques timides questions que j'ai posé à ma soeur et à une amie proche sur la pilule et les gyneco, toutes les autres infos que j'ai viennent d'ici).

    Très bon article :)
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  11. melomania

    melomania
    Expand Collapse

    Je me sens seule, car perso j'ai eu une très mauvaise expérience avec le Planning Familial... Ma première expérience d'abus sexuel de la part d'un médecin gynécologue, en fait. Juste :sad::erf:
     
Chargement...