Le porte à porte avec le PS - La Présidentielle 2012 vue du terrain

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 4 avril 2012.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Nanaelim

    Nanaelim
    Expand Collapse
    Je suis un Bernard-L'Hermite du Flux!

    C'est très intéressant... J'aime beaucoup cette idée de lutter contre l'abstention!
    Je comprends aussi les gens qui ne se retrouvent pas dans les partis politiques et qui veulent voter blanc ou s'abstenir... Mais le mieux serait que Le parti du vote blanc puisse avoir 500signatures et se présenter, ce parti défends tout simplement le vote blanc, sans aucun programme... S'il pouvait se présenter les gens pourraient voter pour le parti ce qui permettrais de comptabiliser les votes de refux!
     
  3. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    C'est bien ce qui me désole...

    Une démarche purement factice (de la part du PS, les militants c'est encore autre chose). Ils vont aller voir les gens, prêcher la bonne parole et après ? Il n'y aura pas de prise en considération de ce que l'interlocuteur dira finalement, de sa situation ("pas de fausses promesses").
    J'sais pas mais je me verrais mal dire à un(e) homme/femme vivant une situation précaire "bon écoute, la rigueur avec Sarkozy c'est mal, vote Hollande pour une juste rigueur ! Le prix de l'essence sera bloqué trois mois, n'est-ce pas une grande avancée ?!"...

    Si le PS était un parti proche des gens et de leurs soucis, son discours serait peut-être différent. Mais là, le projet d'Hollande est tout sauf social... aller dans les quartiers populaires (et donc les "classes populaires") alors qu'il n'y a rien pour eux dans le programme du PS, c'est se foutre royalement du monde.

    Je ne sais pas, ça me gêne. Aller chez les gens en campagne électorale... faire semblant de s'intéresser à leurs problèmes et puis plus rien.
     
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Salut !

    Alors justement - non - le but du PAP n'est pas de 1/ faire semblant de s'intéresser aux problèmes des gens, 2/ leur promettre que Hollande va leur changer la vie.

    Je suis la première à faire preuve de réalisme : peu importe le prochain président élu, il faudra passer par une période de rigueur. Hollande a publié ce jour son "agenda hypothétique" de 1ère année de présidence, je ne vois pas où il ouvre les robinets. Ses premières mesures sont réalistes mais essentiellement symboliques. Exception faite du retour de la retraite à 60 ans, uniquement pour ceux qui ont cotisé 41 trimestres (de mémoire) et à titre personnel (/!\ opinion perso /!\) je trouve ça normal. Ma mère a travaillé toute sa vie dont un break maternité pour le 3ème enfant, elle aurait dû pouvoir partir plus tôt et HOP réforme des retraites, rebelotte pour 5 ans. Tant pis pour elle, hein ! Il fallait réformer le système des retraites. Mais toute une génération "palier" se fait bien avoir... Tant pis pour ma mère, elle est fonctionnaire dans l'éducation nationale, elle va survivre 5 ans de plus, c'est pas dramatique ! En revanche, pour ceux qui ont déjà cotisés 41 ans et commencé à travailler très jeune (de mémoire toujours) faudrait quand même pas pousser. Ex : les ouvriers du BTP (milieu que je connais bien...)

    Bref, tout ça pour dire qu'on peut tout de même faire quelques gestes vers les classes les plus défavorisées sans ruiner l'Etat... Et on peut aussi faire des gestes "symboliques" qui certes, ne changent pas la face du monde, mais commencent à redessiner un semblant de début de lien de confiance entre le peuple et le politique... Je vais pas spoiler ma prochaine chronique, mais une part non négligeable du rejet de Nicolas Sarkozy n'est pas sur sa politique, mais sur l'homme, sur des phrases qui ne passent pas : karcher, racaille, pauv' con, je constate que ça a marqué les esprits... Du coup, les quelques mesures "symboliques" promises par Hollande ne coûte pas cher mais pourraient 'rapporter beaucoup'...

    Personnellement je ne fais pas de propagande et je ne promets pas "le grand soir" ;)

    Je ne manquerai pas de partager quelques anecdotes de PAP dans un prochain épisode... Notamment sur la "prise en considération" de ce que les personnes disent...Tu me diras si l'opération te semble toujours aussi "factice", nous pourrons en rediscuter dans les commentaires !

    A la semaine prochaine ! :v:
     
  5. Madness

    Madness
    Expand Collapse
    Let's panic but drink tea.

    Merci pour cet article ! J'avais déjà entendu parler du porte-à-porte, je trouve que c'est très intéressant ce que vous (je peux t'inclure dedans à présent ;)) faites. Lutter contre l'abstention c'est très important ! Vivement la semaine prochaine, que tu nous racontes tout cela.

    Quant à la question du vote blanc, c'est vrai qu'elle mériterait un peu plus de considération. Mais je trouve qu'on peut toujours trouver, dans un des partis, celui qui nous correspond le plus. Pas forcément sur tous les points (ceci est franchement parfois impossible), mais sur les grandes lignes et tendances.
     
  6. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    Marie.Charlotte
    C'est pour ça que d'une certaine façon, je ne vois pas l'intérêt du PAP. Enfin, j'ai du mal à concevoir l'idée de militer en faveur d'un parti qui se préoccupe "peu" (voire pas) des problèmes de ces personnes.

    Pour les retraites, il ne recule pas. Je n'arrive pas à comprendre comment les gens acceptent de voir ces acquis sociaux piétinés (la retraite entre autres). Etant issue de la classe ouvrière (mon père est peindre en bâtiment), ça me sidère d'autant plus. Si je n'adhère pas au PS, ni aux partis qui parlent de rigueur, de "rééquilibre budgétaire", c'est parce que je sais quelles conséquences cela aura pour mes parents, pour les classes "populaires" en fait.
    La rigueur, c'est nous qui la subirons. Pas les classes moy supérieures ou la bourgeoisie qui continueront de mener un très bon train de vie.
    On oublie qu'au fond, ce sont deux camps qui s'opposent.

    Je ne mets pas en doute la sincérité de ta démarche d'ailleurs et j'ai hâte de lire l'article (pour savoir comment ça s'est passé).
     
Chargement...