Le revenu de base, qu'est-ce que c'est ? - Le Petit Reportage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 10 mars 2013.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Maitsuya

    Maitsuya
    Expand Collapse
    Jack m'a dessiné un p'tit caca !

    C'est juste passionnant et si effectivement ça a l'air utopique, je ne peux pas m'empêcher d'y rêver.
    Un excellent article complet et vraiment très clair par ailleurs, bravo !
     
  3. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    On en parlait ici !

    http://forums.madmoizelle.com/lactu-dans-le-monde/73510-le-revenu-de-base-3/#post3976122

    Merci pour bien cet article très instructif, plus l'idée du revenu de base sera connue, plus elle deviendra possible.

    Pour ma part si je devais toucher un revenu de base, je pense que je travaillerai à mi-temps (le mi-temps constitue aussi pour moi une bonne alternative au chômage, en considérant ce revenu de base pour compléter un faible salaire, tout en permettant à 2 fois + de gens de travailler).

    Et le revenu de base serait aussi le moyen d'améliorer considérablement les conditions de travail. Puisque les gens auront les moyens de choisir leur travail, les entreprises devront se rendre attractives pour attirer les personnes et donc proposer des avantages, ou promouvoir une bonne ambiance de travail, etc.

    Et comme c'est si justement dit dans l'article, les Trente Glorieuses et le plein-emploi, c'est FINI, actuellement il n'y a pas assez de travail pour tout le monde, et les chômeurs sont stigmatisés même quand ils passent leurs journées à postuler partout, c'est vraiment grave de continuer à considérer ça "normal" au lieu d'essayer de faire changer les choses.
     
    Arinelle et artemis-diane ont BigUpé.
  4. AbyssalChaos

    AbyssalChaos
    Expand Collapse
    Lest we die, unbloomed.

    C'est un modèle qui m'était totalement inconnu et qui a l'air extrêmement séduisant !
    Je parle en tant que quelqu'un qui ne comprend jamais rien à l'économie mais ce papier me parle énormément, à titre personnel ça me permettrait d'envisager l'avenir beaucoup plus sereinement et pas comme un mur dans lequel foncer tout droit.

    Merci pour cet article !
     
    #4 AbyssalChaos, 10 mars 2013
    Dernière édition: 10 mars 2013
    Arinelle a BigUpé ce message
  5. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Vraiment merci pour cet article ;)

    On en discutait il y a quelques jours déjà sur les forums, et cet article déchire parce qu'il donne les moyens à chacun-e d'aller chercher les infos et de répondre aux multiples questions que cette idée peut amener.

    Merci Madmoizelle :jv:
     
  6. B.

    B.
    Expand Collapse

    Exactement !


    En temps qu'étudiante en L1 je me demande si avoir choisi une branche où il y aura toujours du boulot m'est vraiment bénéfique étant donné que toute les matières ne me plaisent pas (et qu'elle sont plus nombreuses que celles qui me plaisent) et que ça ne me permet pas d'avoir de bonnes notes, même en travaillant. Donc peu d'épanouissement personnel de ce côté là.

    Il est certain que s'il y avait ce revenu de base j'aurais choisit autre chose et bûcher serait plus agréable. Donc épanouissement personnel au max.

    Merci beaucoup pour cet article, un de mes coups de cœur depuis mes débuts sur Madz
    :bouquet:
     
    Arinelle a BigUpé ce message
  7. Lillilabête

    Lillilabête
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    J'en rêve.

    Je pense que si ça devait se faire, je passerai une partie de mon temps à développer de l'open source et à promouvoir le libre partage de la connaissance sur internet. D'un autre côté, je m’attellerais à la création de communautés "hippies", du genre des villages de cultivateurs/éleveurs dont la principale partie de l'économie serait basée sur le troc, des villages à dimension humaine.

    Bref j'ai plein de projets, si ça devait arriver :d

    En attendant faut espérer gagner beaucoup d'argent en peu de temps en bossant comme une folle, ou gagner au loto...
     
    Arinelle a BigUpé ce message
  8. Rainbowarrior

    Rainbowarrior
    Expand Collapse

    Merci pour cet article bien argumenté, et surtout merci d'avoir fait un article qui ose remettre en cause la nouvelle idéologie dominante du "travaille sinon t'es un assistéparasitedemerde".
     
  9. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    "à la merci de notre système libéral"..."l'ultralibéralisme ont conduit à aliéner"..."contexte de marché ultralibéral"..."nos sociétés libérales"...
    Bon, je veux qu'on me donne, pour la France : le montant de la dette publique, du déficit public, la somme des prélèvements obligatoires, des cotisations sociales, le nombre de fonctionnaires, le nombre de pages dans le code du travail, le code des impôts et le code monétaire et financier, ainsi que la liste des lois, décrets, règlements, arrêtés qui s'appliquent à l'éducation nationale, au droit des contrats, à l'environnement et à la liberté d'expression. Je prends aussi le chiffre de l'enveloppe des subventions aux entreprises et celui des aides directes et indirectes aux journalistes. Merci :)

    Rationaliser la réalisation de ces tâches par la mécanisation ou l'informatisation.
    Du vent, du vent, du vent ! Comme si à l'heure actuelle les entreprises refusaient délibérément d'introduire de telles machines miraculeuses, préférant, dans une sorte de masochisme socialiste, payer des salariés et les charges afférentes.
    Autre question : avec quel argent ?

    Un prélèvement de 30% sur tous les revenus permettrait de remettre, à chaque adulte, 400€ et à chaque enfant, 200€.
    L'actuel RSA est de 483 €. Cumulable avec d'autres allocations. :eh:

    La création monétaire
     [​IMG]
    A mon avis, l'allocation universelle perdra vite vite vite de sa valeur.

    Diviser la charge de travail pénible entre les citoyens. Le traitement des déchets blablabla... Le bénéfice du revenu universel serait la contrepartie de ces petits efforts.
    Faire bosser les gens gratos sur des tâches non clairement définies en échange d'une allocation. Je refuse.

    Je voudrais quelques précisions pour mieux appréhender la chose :

    1) Existe-t-il un consensus autour du montant de l'allocation et de son coût global (en France par exemple) ?
    2) Existe-t-il un avis sur l'impact que la réduction massive du temps de travail pourrait avoir sur la production, le niveau des prix et les recettes fiscales, c'est-à-dire in fine sur le financement de l'allocation ?
    3) Cette allocation inclue-t-elle une privatisation au moins partielle de l'éducation, de la santé, de la construction de médiathèques et de ronds-points, ou faut-il raquer en plus ?
    Merci :)
     
    Souitic a BigUpé ce message
  10. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Non.  La bonne formulation c'est : "travaille ou ne travaille pas - on s'en branle - mais si tu ne veux pas travailler tout en vivant à travers le travail des autres, tu es un assistéparisitedemerde".

    C'est une position tout à fait acceptable.
     
  11. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Pour faire simple :

    [​IMG]
     
    Arinelle et DREDHEZA ont BigUpé.
  12. Gandalf

    Gandalf
    Expand Collapse
    Fly you fools !

    @hole : J'aime beaucoup les questions que tu soulèves sur l'impact de cette mesure, et pas seulement "Est-ce qu'on a les sous pour le faire ? Oui oui on peut les trouver.". Je pense en effet que si c'est séduisant au 1er abord, il faudrait mesurer les possibles conséquences économiques avec un peu moins d'angélisme et à plus long terme.

    @hecate-hedog : L'idée est séduisante pour moi dans le fait où ça permettrait de supprimer l'idée de "travail vivrier", je réalise un boulot que je déteste pour payer mes besoins primaires, et ouvrir d'autres perspectives aux gens, et pas rester oisif.

    Je suis d'accord que quand on a fait des études (qui ont coûté des sous à la Communauté) et qu'on a la chance d'aimer son travail, cette mesure a moins de sens. Et jamais au grand jamais je ne dirais que le travail c'est le Mal, au contraire, c'est une valeur que je respecte énormément.

    L'idée c'est "Si je devais pas bosser à remplir mon frigo, qu'est-ce que je ferais ?".

    Certains en profiteraient certainement pour glander comme tu l'as souligné, mais visiblement d'autres ont des projets plus aboutis, comme s'investir dans les assos', les partis politiques, lancer leur propre activité plus lucrative alors que jusqu'ici ils étaient bloqués par le temps et/ou l'argent (c'est la perspective la plus attrayante je dois dire, parce que vivre avec 400€ par mois, j'avoue que ça ne me dis rien du tout, c'est loin de couvrir les besoins que j'ai actuellement !)...

    Je ne  te cache pas que ça me parait fort Bisounousesque pour l'instant, mais le concept est intéressant.

    ... et puis de toute façon, j'ai la chance d'aimer mon boulot, alors hein... ^^;
     
Chargement...