Le stérilet est déconseillé aux nullipares, et autres idées reçues erronées sur la contraception

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 26 septembre 2016.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. PlutonianLiou

    PlutonianLiou
    Expand Collapse
    Rather live Inked than die Naked.

    Aaaah que de souvenirs, j'ai galéré ma race a trouver un gynéco prêt à me poser le stérilet après mon ivg. Sans le planning familial qui m'a prescrit ledit DIU à aller chercher avant, et si je n'avait pas posé directement la boite sur son bureau quand il a commencé à chouiner, il aurait jamais accepté de me le poser. (spoiler : il a pas été tendre pendant la pose, et je suis sure au vu de ses réflexions que c’était fait exprès)

    Moralité, choisissez bien vos gynécos les filles, et demandez au planning familial des noms de gynéco sympa. Voir même faites le poser là-bas direct ;)
     
    Adios Badmoizelle, ChansonMuette et Aesma ont BigUpé ce message.
  3. Sievari

    Sievari
    Expand Collapse

    Pourquoi la prise de pilule en continu n'est pas recommandée en cas de pilule non monophasiaque? (triphasiaque, du coup?).
     
  4. July'

    July'
    Expand Collapse
    Keeps wondering why.

    Je me pose la même question ! Ça m'intrigue ...

    Edit
    Du coup je viens d'aller faire des petites recherches chez Martin Winckler, puisque c'est après l'avoir lu que j'ai commencé à prendre la pilule en continu, et que je ne me souvenais pas d'avoir vu de contre-indications.
    Il dit : "Les pilules " monophasiques " [...] sont les plus pratiques. Avec les pilules biphasiques et triphasiques (comprimés de trois couleurs) la prise continue provoque parfois chez certaines femmes un "spotting" [...] qui peuvent être gênants. Néanmoins, ces saignements sont sans dangers et ils n’empêchent pas toutes les femmes de prendre plusieurs plaquette sans interruption. Donc, vous avez le droit d’essayer avec n’importe quelle pilule." (http://martinwinckler.com/spip.php?article69)
     
    #4 July', 26 septembre 2016
    Dernière édition: 26 septembre 2016
    Sievari, Adios Badmoizelle et dyspeptique ont BigUpé ce message.
  5. Narcissa

    Narcissa
    Expand Collapse
    Et vous, vous m'racontez pas votre petite journée?

    Ahaha cet article me rappelle une discussion des plus WTF que j'ai eue avec mon médecin traitant l'an dernier
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #5 Narcissa, 26 septembre 2016
    Dernière édition: 26 septembre 2016
    lafillelabas, Adios Badmoizelle, ChansonMuette et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. Transatlantic

    Transatlantic
    Expand Collapse

    Là j'avoue que je suis décontenancée. J'ai peu de temps, et donc je n'ai lu que les parties relatives à la pilule dans cet article.

    Mais j'aurais voulu que sur un site comme Madmoizelle, on parle un peu plus de ce qui me paraît être clairement un scandale : le fait qu'on prescrive la pilule à tour de bras, pour tout et rien, à des femmes ou des adolescentes, vierges ou pas d'ailleurs, actives sexuellement ou pas. Les raisons pour lesquelles elle est prescrite sont bien trop larges.
    Voici un exemple, avec les mauvaises raisons qu'on m'a données, quand on a voulu me la prescrire, deux fois :

    -tu as 15 ans, des boutons et un petit copain ? pilule, même si tu es encore vierge. Tu vas voir comme ta peau sera belle. Les gynécos vendent ça comme ça à des ados sans leur parler des risques (parce que oui, il y a des risques, notamment cardio-vasculaires, qui peuvent être importants, et puis dès que tu cesse la pilule, tu te retrouves avec une peau d'ado, même à 30 ans).
    -tu as mal à en crever pendant tes règles ? pilule, même si tu n'as pas de copain et pas eu de rapports depuis six mois. Quoi, tu refuses ? Tu t'inquiètes et tu aimerais qu'on te parle un peu plus des effets secondaires à long terme et des risques pour la santé ? Tu es parano, tu fais partie de la "génération pilule" (:eh:), donc forcément c'est pas mauvais pour toi (Argument archi peu médical, qui ne veut rien dire.). L'endométriose ? connaît pas. Va bouffer tes pilules qui te feront juste un pansement à la douleur et ne te guériront absolument pas.

    J'ai pris mes jambes à mon cou.

    Edit : suite à ce dernier rendez-vous, je me suis rendue au planning familial pour me renseigner sur l'endométriose. Et... grosse déception. Même discours que ma gynéco. Bouffe tes pilules, t'auras plus mal. Sauf que la douleur n'est qu'un symptôme. Une alerte.
     
    #6 Transatlantic, 26 septembre 2016
    Dernière édition: 26 septembre 2016
  7. Ayrshire

    Ayrshire
    Expand Collapse

    sinon, depuis 2011 (il me semble) les sage-femmes sont habilitées à faire les suivi/délivrer la pilule/poser des DIU... et elles le font très bien ^^

    c'est une très bonne alternative au gynéco pour un suivi sans complications particulières et la prescription d'une contraception. et si pour une raison ou pour une autre il y a un souci que la sage-femme ne peut pas gérer... elle réfère à un gynéco en cas de besoin.
     
    Adios Badmoizelle, dyspeptique et Aesma ont BigUpé ce message.
  8. Lillandril

    Lillandril
    Expand Collapse

    Oups... ça fait 10 ans que j'prend la pilule qu'on m'a prescrite (sans que j'ai jamais pris la peine de lire la notice) et je viens d'apprendre grâce à cet article que les blanches n'étaient apparemment pas toutes dosées pareil :eek:
    J'oublis toujours de la prendre au moins une fois par mois, du coup après mes règles, quand j'ai fini les pilules vertes et que je suis censé ouvrir une nouvelle plaquette, j'ai toujours eu l'habitude de finir les pilules qui restaient sur la plaquette "histoire de la finir" et peut importe que ce soit des pilules blanches de début, milieu ou fin de mois... Genre hier soir au lieu de prendre la 1ère pilule de la nouvelle plaquette j'ai pris la quatorzième du mois précédent (que j'avais oublié de prendre le jour J), et je prendrai la 1ère pilule de la nouvelle plaquette que ce soir.
    Comme elles sont toutes blanches j'ai toujours cru qu'elles étaient toutes dosées pareil moi et que l'ordre n'avait aucune espèce d'importance :hesite:
    A quel point c'est n'importe quoi ? ça explique la raison de mon mal de ventre "en bas à gauche" de ce matin vous croyez ?
    ça doit être un espèce de miracle que je ne sois jamais tombée enceinte en 10 ans de pilule anarchique :facepalm:
     
    #8 Lillandril, 26 septembre 2016
    Dernière édition: 26 septembre 2016
  9. Mclagirafe

    Mclagirafe
    Expand Collapse
    Je suis sexuellement attirée par le thé, les livres d'anatomie et les barbus


    Si elles sont toutes blanches normalement elles sont toutes dosées pareil, sur les triphasiques ils changent les couleurs en fonction des dosages

    Par contre t'es totalement pas protegée niveau contraception si tu oublie ta pilule comme ca, cest peut etre pas la meilleur contraception pour toi ;)
    En plus quand on oublie sa pilule faut prendre direct le comprimé oublié , comme ca ca evite d'en laisser trainer
     
  10. Aesma

    Aesma
    Expand Collapse
    The Internet doesn’t just offer opportunities for misogynistic abuse, you know. Penis enlargers can also be bought discreetly.

    Il me semble aussi que certaines pilules sont faites pour être prises en "continu" donc sans interruption de quelques jours mais du coup les derniers pilules de la plaquette correspondent juste à des placebos pour ne pas "casser" le rythme de prise de la pilule.

    D'ailleurs sous pilule, c'est au moment de cette fameuse interruption de prise que vous risquez le plus un échec de contraception.

    Ah. Et je sais que cet article parle de contraception et est plutôt hétérocentré, cependant il serait intéressant de rappeler pour les MST/IST qu'il faut aussi se protéger pour le sexe oral et que du coup le préservatif est toujours d'actualité et la digue dentaire aussi. (Même si c'est vraiment pas du tout glamour). :fleur:
     
  11. Rainbow Girl

    Rainbow Girl
    Expand Collapse

    Les pilules biphasiques ou triphasiques sont conçues pour diminuer la dose d'hormones et faire arriver les fausses règles. Du coup, par principe l'enchaînement sera inefficace puisqu'on aura quand même des saignements. De manière générale, ces pilules ne sont pas à recommander puisqu'elles sont plus chères et n'apportent rien de plus que les pilules monophasiques ! Elles s'évertuent juste de manière plus compliquée et pas plus efficace à recréer le fameux "cycle menstruel" dont la pilule peut nous débarrasser !

    Pour ma part, par choix de santé et environnemental, j'ai porté le stérilet en tant que nullipare. Cela reste de loin mon mode de contraception préféré, même si les inconvénients ne sont pas négligeables : règles douloureuses et abondantes, une année pour qu'elles se régulent de manière satisfaisante... Mais au moins, c'est sans stress, ça ne fout pas des hormones nocives dans les eaux usées, ça ne joue pas avec nos humeurs ou notre corps et c'est hyper efficace.
    Juste, quand on doit subir ça, on se dit que le contraceptif masculin indolore et permanent qui s'injecte dans les testicules, il serait temps qu'il fasse son arrivée en France, parce que ça fait un peu chier que ce soit toujours à la femme de se cogner les contraceptifs et leurs effets secondaires déplaisants.
     
    #11 Rainbow Girl, 26 septembre 2016
    Dernière édition: 26 septembre 2016
    Aesma, Adios Badmoizelle, ChansonMuette et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Laurettte

    Laurettte
    Expand Collapse

    Comment ca peut être indolore et injecté dans les testicules? Avec toute le bonne volonté du monde je vois pas ^^
    Et puis je pense qu'il faut être pragmatique, tout médicament à des risques, autant les rendre le plus simples possibles (mais toujours adapté à celui qui les prend bien sûr!) on ne devrait pas remplacer un comprimé à avaler qui comporte son lot de contrainte par un traitement aussi invasif qu'une injection de ce type la, non?
     
Chargement...