Le terme « féminisme » est-il désuet ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 11 décembre 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Celestin

    Celestin
    Expand Collapse
    Je suis une fille, je suis Serpantoufle et une Magnifique

    Bizarement j'avais jamais pensé que le terme n'était pas bon mais cet article m'a un peu ouvert les yeux.
    Les gens ont une certaine idée derrière le mot "féministe" qui n'est déjà pas bonne et du coup quand on arrive en disant "je suis féministe" ils rigolent déjà.

    J'ai mis du temps a m'y mettre parce que comme eux je croyais que le féminisme c'était la lutte des femmes pour le pouvoir, le Girl Power... Et après j'ai encore mis du temps à dire que j'étais féministe...

    Je ne pense pas qu'il faille passer 6mois à chercher un autre terme mais en même temps je trouve que non le terme ne convient pas tout à fait au combat.
     
  3. Borélienne

    Borélienne
    Expand Collapse
    Comme elles sont loin mes belles cités d'or

    Vue la mauvaise réputation qu'ont les féministes auprès de leur détracteurs (hystériques, ridicules... crédibilité 0 quoi, alors que c'est justement face à eux/elles qu'on a besoin de crédibilité !) je ne me définis jamais comme "féministe" mais comme "pour l'égalité des sexes".
    D'autant plus que selon moi "féminisme" sonne comme si on voulait mettre en avant les femmes, alors que le principe c'est de les mettre à égalité avec les hommes, ni plus ni moins. Ce terme est une façon comme une autre de mettre les femmes d'un côté et les hommes de l'autre en fait, donc déjà là il y a un problème de cohérence je trouve.
    De la même façon, je dis que je suis pour "le mariage pour tous" et non pas pour "le mariage homosexuel".
     
  4. Bored-Girl

    Bored-Girl
    Expand Collapse
    If you're hotter than me, does it mean I am cooler than you ?

    Je suis féministe... Mais j'avoue que j'aimerais assez pouvoir me nommer autrement. Pour toutes les raisons exposés dans l'article : l'égalité des genres et des trans, la peu d'être assimilée à des tas de clichés ridicules et à la misandrie...

    J'aimerais bien pouvoir me rallier à un mouvement défendant les mêmes valeurs, mais d'un autre nom...
     
  5. Caliodë

    Caliodë
    Expand Collapse
    Oh Yeah !

    Egalitarisme ça n'irait pas ? Je ne sais pas si ce terme signifie déjà quelque chose.

    Mais sinon je suis tout à fait d'accord avec le fond de l'article. Et quand qqn me dit "tu es féministe ?", je réponds "oui, je considère qu'on ne devrait pas traiter différemment des personnes à cause de leur sexe ou de leur genre. Pas toi ?".

    Novocaïne, je pense que les 2 ne sont pas incompatibles. Ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec le terme que l'on n'est pas d'accord avec le fond. On peut ne pas aimer le mot mais ça ne change pas que ce que l'on pense s'en rapporte. Enfin c'est ce que voulais dire Maïa je pense.
     
  6. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Oh si ça conviendrait, il s'agit précisément de cela ; mais je ne suis pas sûre que tu serves ta cause en t'affichant publiquement comme "égalitariste" :)
     
  7. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    J'étais contre la suppression du mademoiselle, pas pour des raisons glamour mais pour des raisons de richesses linguistiques... Je ne suis pourtant pas contre non pas la disparition du terme féministe - qui a une histoire importante- mais pour son changement en un autre mot (ou la création d'un second qui viendrait en parallèle.)
    Personnellement, je ne me sens pas féministe. Parce que dans féministe j'entends comme toi Novocaine:

    Personnellement, ce combat là ne m'intéresse pas. Si je souhaite l'égalité des sexes ce n'est pas en tant que femme mais en tant qu'être humain. :v:
    C'est pour ça que du coup, je me sens toujours un peu bancal, parce que non je ne suis pas féministe MAIS je partage certaines de leur valeurs (liberté, égalité, fraternité: pas besoin d'être une femme ou un homme ;))
     
  8. Vilaine

    Vilaine
    Expand Collapse
    Milite pour la mort de l'expression "Paillettes et licornes".

    J'ai cru que c'était Kim Kardashian qui se posait la question :facepalm:
     
  9. Jessica-

    Jessica-
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Pour ma part, je trouve que le terme "féministe" est toujours autant d'actualité ! c'est bien sûr un combat pour l'égalité, et ce à travers l'abolition (un bien grand mot, mais je n'en trouvais pas d'autre!) du patriarcat.
    L'appeler "égalitarisme" serait donc le diluer !

    Bon, sinon, si vous hésitez encore, faites le test :) : Are you a feminist?
     
  10. Norma Jean.

    Norma Jean.
    Expand Collapse
    ALLONS-Y !

    Je ne pense pas du tout que ce soit chipoter que de remettre en question le terme de féminisme. D'ailleurs j'ai plutôt tendance ces derniers temps (enfin depuis que j'ai découvert et suis tombée sapiosexuellement amoureuse de Laci Green :yawn: ) à parler de féminisme + d'anti-sexisme et je trouve que les termes "égalité des genres" sonne mieux que mon super néologisme "anti genrisme" :cretin:
    Et je trouve ça plus universel,le terme féminisme est un peu trop restrictif à mon avis.
     
  11. Nagoya

    Nagoya
    Expand Collapse
    My soul is painted like the wings of butterflies

    La terme féministe ne m'a jamais dérangé, seulement il est vrai que pour les hommes comme pour les femmes un peu lents du bulbe, il est associé à "girls power" ou "hystériques"...
    Je pense qu'aujourd'hui il a perdu de sa valeur et a comme vous nous le proposez gagné en connotations négatives ...
    La cause noble est devenue aux yeux de n'importe quel Jean de La Couille un acte de terrorisme hystérique. Ce que j'ai pu constater en voyant les yeux exorbités des gens à qui je disais être féministe. La suppression des genres dépasse totalement certaines personnes. Pourquoi pas "dégenrificatrices" ou "dégenrificateurs" alors ?
     
  12. beth-greene

    beth-greene
    Expand Collapse
    Féministe lovecraftienne Guest

    Je suis féministe et je n'ai aucun problème à la dire à voix haute, à le revendiquer. Ce mot a une histoire, une richesse incroyable. Et il serait plus judicieux de parles des féminismeS que du féminisme : il y a tellement de courants ! Toutes les féministes tendent vers l'égalité mais avec une vision des genres/sexes et des moyens différents.
    Abandonner le mot "féminisme" au prétexte qu'il est trop péjoratif, ce serait donner raison aux gros cons qui répètent depuis des décennies que féministe = enragées, hystériques. Il n'y a qu'à voir aujourd'hui le nombre de personne qui disent "je suis pas féministe mais..." comme si c'était un gros mot.
    Ce mot, il faut au contraire le revendiquer haut et fort : je suis féministe, ça veut dire je suis égalitaire. Ce n'est pas être contre les hommes, ni contre les transgenres. C'est tirer l'ensemble de la société vers le haut en militant pour l'amélioration de la condition des femmes. Je suis féministe mais je n'oublie personne dans mon combat. Je suis fière d'être féministe et je ne cesserai jamais de le dire.

    Définition du Larousse : Mouvement militant pour l'amélioration et l'extension du rôle et des droits des femmes dans la société.
     
Chargement...