L'endométriose, parlons-en

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 13 mars 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : L'endométriose, parlons-en.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. MadS

    MadS
    Expand Collapse

    Merci d'en parler !

    J'en suis moi-même atteinte, on m'a diagnostiquée il y a 7 ans, j'ai été opérée il y a 2 mois, et maintenant j'essaie (désespérément) d'avoir un bébé.

    Outre le fait que tous les médecins et gynécos ne connaissent pas forcément très bien la maladie, le manque de sensibilisation du grand public est aussi très dur à vivre.
    J'ai l'impression d'avoir un truc honteux dont il ne faut surtout pas parler alors que statistiquement, il y a forcément d'autres femmes dans mon entourage qui souffrent du même problème.
    Le fait que ce soit une maladie liée aux règles et à l'intime ne fait vraiment pas avancer le schmilblick. Et puis il y a encore cette foutue croyance qui veut que comme on est des femmes, on doit souffrir, et puis c'est comme ça.
    On ne va pas quand même se plaindre, si ?

    Et bien SI. Il faut en parler, faire connaître cette maladie qu'on surnomme parfois le "cancer bénin" et qui touche beaucoup trop de femmes.

    Alors merci Marie.Charlotte d'en parler (et de manière générale, merci pour tes articles que j'aime beaucoup, voilà, c'était ma minute fan :))
     
    Caduceus31 a BigUpé ce message
  3. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Merci beaucoup d'en parler


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Je trouve ça dingue qu'une maladie aussi rependue soit aussi méconnue
     
  4. Baby Jane

    Baby Jane
    Expand Collapse

    Je suis également atteinte de cette p**** de maladie, j'ai les intestins, le rectum, plusieurs endroits de l'utérus touchés et lors de ma prochaine opération, je ne sais pas si je pourrai à nouveau faire pipi normalement après.
    Je m'étais déjà dit que ce serait chouette d'avoir un vrai témoignage là-dessus sur madmoizelle (je veux bien me porter volontaire d'ailleurs), parce que j'imagine que la tranche d'âge des lectrices tombe à peu près au moment des premiers diagnostics, et parce que 10% de la population c'est pas mal tout de même !
    Outre ceci, d'un point de vue féministe, je trouve que cette maladie représente bien le dédain envers la douleur féminine surtout quand elle concerne un truc aussi "tabou" pour certains que les règles ou encore les douleurs pendant les rapports. Non ce n'est pas normal d'avoir mal, non nous ne sommes pas plus douillette (comme je l'ai beaucoup entendu avant d'avoir enfin un diagnostic) parce que femme. Je suis intimement persuadée que si cette maladie touchait autant les hommes, il y aurait plus de moyens pour les recherches et beaucoup plus de prévention pour éviter des diagnostics aussi tardifs... On lit trop souvent à son sujet que c'est une maladie bénigne, alors que pour les femmes qui le vivent elle est invalidante, source de douleurs chroniques et qu'elle pose problème professionnellement, socialement et sentimentalement...
     
  5. Shiny Poe

    Shiny Poe
    Expand Collapse

    Merci Madmoizelle de parler de ça, parce que je connaissais pas du tout du tout, et après vérification j'ai genre... Tous les symptômes. Je vais aller chez le médecin.
    Vous m'avez peut-être évité de gros problèmes <3


    (Edit : j'ai un peu envie de pleurer de soulagement en fait en voyant que non, c'est pas normal, qu'on est plein dans ce cas là, que je suis pas la seule à qui on a dit que ça venait de problèmes dans la famille, que ça irait mieux une fois que j'en parlerais, et qu'en fait après ben ça allait pas mieux. Je suis émue de voir que des filles me comprennent, parce que oui ça gâche ma vie sentimentale, ma vie étudiante, et là je flippe parce que je bosse et que si j'ai mes règles, je suis pas sûre de pouvoir supporter.
    Bordel je vous aime, même si c'est pas ça que j'ai, au moins je sais que je suis pas seule)
     
    #5 Shiny Poe, 13 mars 2014
    Dernière édition: 13 mars 2014
  6. irma-vep

    irma-vep
    Expand Collapse
    Guest

    C'est ma mère qui est touchée par cette maladie (mais elle ne l'a su que sur le tard, à presque 50ans il était temps! et elle a aussi un syndrome des ovaires polykistiques).
    Elle s'était toujours plainte depuis son adolescence mais merci les médecins qui n'écoutent rien jusqu'au jour où elle avait tellement mal qu'ils ont été obligés de chercher.
     
  7. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    Salut les madz! :) 

    C'est moi qui gère les témoignages depuis le 1er mars. @doubitchou nous avons déjà reçu des témoignages sur l'endométriose, il y en a un en route! ;)
     
  8. Baby Jane

    Baby Jane
    Expand Collapse

    N'étant pas médecin, je n'aimerais pas inquiéter quelqu'un pour rien mais tes signes correspondent au début de mes douleurs avant d'être diagnostiquée (6 ans après). Quoiqu'il en soit, même si c'est autre chose, tu ne dois pas rester comme ça, à souffrir en silence, les médecins doivent t'aider.
    Surtout n'hésite pas à parler de tes douleurs pendant les rapports sexuels à ton gynécologue, et surtout surtout, ne les laisse pas te dire que c'est dans ta tête, ton corps te parle et tu dois l'écouter.
    Change éventuellement de gynécologue, et surtout essaie d'exiger au moins une écho et un irm (pratiqués par des gens compétents qui savent chercher les lésions et autres signes).
     
  9. Baby Jane

    Baby Jane
    Expand Collapse

    @Melissa, c'est chouette ! Surtout si ça peut permettre d'interpeller des madz qui se posent justement des questions.
    J'étais jamais intervenue ici, même si je vous lis depuis des années, mais vraiment BIG LOVE <3
     
  10. Scarlette.

    Scarlette.
    Expand Collapse

    J'en souffre aussi (à un stade beaucoup moins important que celui du témoignage) et le plus rageant, c'est bel et bien le dédain de tout le monde, à coup de "rho mais tu es douillette, les femmes ont leurs règles depuis la nuit des temps, c'est pas une maladie, arrête de t'écouter"... Je me rappelle qu'au lycée, un prof de sport m'avait grave affichée parce que j'étais dispensée une fois par mois...Un véritable enfer. Parfois je marche dans la rue et je suis obligée de m'accroupir sous la douleur des spasmes, et il y a des configurations sexuelles même pas envisageables. (coucou, non, oublie de me relever les jambes en missionnaire, y'a pas moyen). Sans oublier les nombreuses heures à ne pas pouvoir sortir du lit le premier jour des règles, pliée en deux avec une bouillotte sur le ventre... La joie !
     
  11. PinkChamallow

    PinkChamallow
    Expand Collapse

    Petite question à toutes celles qui sont diagnostiquées : quand vous avez enfin su de quoi vous souffriez, êtes-vous retournées voir les médecins qui vous avaient sorti tout le discours "tout ça c'est dans ta tête / prends un spasfon, chochotte ?"

    Outre le fait que ça me démangerait de leur faire manger leur diplôme, peut-être qu'ils seraient plus regardants avec d'autres patientes après ? :dunno:

    (attention hein, je dis pas que c'est votre boulot de les informer, ma principale motivation serait clairement de leur faire ravaler leur diagnostic en carton :bomb:)
     
  12. Gavanza

    Gavanza
    Expand Collapse
    C'est quoi un statut ?

    J'avoue, ça fait 2h que j'ai lu l'article, et ça fait 2h que je suis en stress et que je remue Google de fond en comble sur le sujet.
    J'ai certains des symptômes listés comme étant ceux d'une endométriose.
    Mais en même temps, quand je tombe sur le site internet de Tampax et que je lis un article expliquant ce que sont les règles et quels peuvent être leurs symptômes courants, je trouve la même chose.
    Du coup, oui j'ai eu hyper mal à m'en plier en deux les premières années, et mes règles étaient très très abondantes, mais la douleur et l'abondance ce sont un peu apaisées et régulées avec la prise de la pilule. Oui, j'ai souvent des douleurs dans le bas du dos pendant mes règles. Oui je remarque que mes règles sont souvent liées à une diarrhée. Oui j'ai mal au bas-ventre plusieurs jours avant l'arrivée de mes règles.
    Mais est-ce que ce sont les symptômes des simples règles, ou est-ce qu'il y a lieu de s'inquiéter ? C'est assez flippant.
    Et puis il s'avère que j'ai pas mal de grains de beauté.
    J'ai envie de prendre rendez-vous chez un gynéco pour y voir un peu plus clair, et en même temps, je me dis, que je n'ai peut-être simplement que les douleurs qu'ont la plupart des nanas pendant leurs règles. Si ça se trouve, tout cela n'a aucun lien. :erf:
    Je comprends que cette maladie soit difficile à déceler. Merci d'en avoir parler, car je n'en avais absolument pas connaissance.
     
Chargement...