Les cours à distance ont bel et bien soigné ma phobie scolaire : me voilà en BTS !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 10 avril 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    #1 Une madmoiZelle, 10 avril 2014
    Dernière édition par un modérateur: 31 octobre 2016
  2. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Merci pour ce témoignage :)

    Au lycée j'ai connu deux personnes qui ont choisie suivre leurs scolarité par le Cned et en les revoyant plus tard elles n'avaient pas vraiment l'air d'être malheureuses ou isolées maintenant je vois pourquoi!

    Personnellement je n'ai pas eu tout le temps une scolarité de rêve malheureusement je manque de cette rigueur qui est décrite dans l'article et qui aurait pu me permettre de faire le même choix que cette madmoizelle. Enfin depuis l'université je jouis d'une plus grande liberté de ce côté là et j'en profite.
     
  3. Bédou_

    Bédou_
    Expand Collapse
    Stop wishing, start doing.

    Merci pour ce témoignage !
    Pour ma part je vis la même expérience que la Madmoizelle, voilà maintenant une semaine que j'ai commencé une formation à distance afin de valider mon BTS.

    C'est coûteux, ça demande de la rigueur, on ne m'a pas encouragée (à part mon copain et mon médecin) mais pour moi aussi le combat contre la phobie scolaire s'avérait impossible. Je vais donc valider mon diplôme (qui devait être le dernier) de chez moi, tout en cherchant un boulot (j'étais en alternance donc j'ai une petite année d'expérience qui -je l'espère- m'aidera à trouver un poste histoire de mettre en pratique ce que j'apprends).

    Reprendre les cours de manière sereine (les crises d'angoisse du dimanche soir ont disparues depuis une semaine : quel bonheur !) m'ont même donné envie de -peut-être- refaire une formation complémentaire par la suite ! A voir donc !

    Merci pour ce témoignage, il m'encourage encore plus à tout donner :fleur:
     
  4. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    J'aurais bien aimé que ça soit mon cas. :-( Mais travailler à distance ne fonctionne pas chez moi car j'ai beaucoup de mal à me mettre au travail à mon rythme, je ne fous déjà pas grand chose à la base et je procrastine horriblement.

    Je n'ai fait qu'une préparation de concours à distance car j'étais terrifiée à l'idée de travailler avec un groupe. Les dates limites étaient impossible à respecter, j'ai travaillé très peu, surtout quand mes concours approchaient. J'ai besoin de plus de structure et de cours réguliers en fait.

    Par ailleurs, rester dans mon coin m'a fait craindre encore plus les autres et m'a fait régresser (là où l'université m'avait aidé car j'avais trouvé une autre ambiance que celle du harcèlement, je précise que j'ai plus une phobie sociale qu'une phobie scolaire, donc le problème est tout autre et puis chacun a ses propres solutions).

    Mais je suis contente que ça soit une solution pour d'autres. Jusqu'ici, j'avais surtout eu vent des témoignages négatifs comme le mien, ça change et ça donne espoir à pas mal de personnes. :-) Bon courage à vous et bonne chance !
     
  5. yasmeenk

    yasmeenk
    Expand Collapse
    Insurgée aux doigts palmés

    Arf je suis un peu partagée à la lecture de ce témoignage...
    J'ai passé toutes mes années de collège (à partir de la 5ème) et de lycée en profonde dépression, avec phobie sociale et anxiété généralisée.. J'étais constamment absente, je travaillais chez moi car je n'arrivais plus à faire face au contact avec les autres.
    Après avoir passé mon bac j'ai pris une année "off" du systeme classique, où j'ai tenté un BTS par le cned.
    là où ce témoignage me gene c'est qu'on est un peu dans du "le cned c'est génial, c'est une expérience trop bien qui permet de se retrouver et même de guérir d'une phobie sociale".. l'auteure a ainsi pu rencontrer ses "camarades cnediens", se faire des potes, vivre sa vie...
    perso j'ai certes fait le cned (en manquant de rigueur et en foirant royalement ma premiere année post bac), mais je ne me suis pas ressociabilisé pour autant. D ailleurs j'aurais été bien incapable de me remettre à sortir et rencontrer des gens, fussent-ils des cnediens. c'est même plutot le contraire qui s'est passé : j'étais toute seule toute la journée, à me reveiller quand je voulais, ma dépression a pris toute la place dans ma vie et j'ai pris 12 kg.
    Tout ça pour dire que le message de l'article me semble inapproprié: ok c'est un témoignage, et ça a fait grand bien à l'auteure de prendre cette année "off" et on est heureuses pour elle (et je la comprends particulierement ayant vécu une phobie sociale et je suis contente qu'elle s'en soit sortie), mais de là à encourager les lectrices à lacher le systeme scolaire classique pour régler leurs problemes psychologiques il y a tout un monde..
    d'ailleurs l'auteure évoque un soutien psy en parallèle; je pense que c'est surtout ça qui l'a aidé à s'en sortir : prendre ses soucis à bras le corps et avoir de l'aide.
     
  6. laurlipope

    laurlipope
    Expand Collapse

    J'ai beaucoup aimé ce témoignage car j'ai moi même souffert de phobie scolaire et sociale et je suis toujours soulagée de voir que je n'étais pas la seule ! ;) chez moi la solution était un peu entre les deux : les profs ou des amis me faisaient parvenir les cours et je les étudiais à mon rythme chez moi. Fin d'année je passai mes examens comme les autres (en belgique nous avons des examens à chaque fin d'année) c'est un système qui m'a aidé à me soigner et qui me faisait du bien. Cependant j'avais tjs un contact avec les gens de mon école et jaurais peur que les cours de correspondance ne nous éloignent de la "vrai" vie sociale ! Mais après tout chacun a besoin de solutions différentes ! ;)
     
  7. Wanderlust

    Wanderlust
    Expand Collapse
    Bookworm solitaire.

    Je suis aussi scolarisée à distance après une Licence difficilement obtenue : je fais un Master en Littérature de Jeunesse et je suis retournée vivre chez mes parents. C'est (beaucoup ?) plus rare de rencontrer de la phobie scolaire après un cursus universitaire entier mais je le suis depuis la seconde comme toi et comme mes parents n'ont jamais acceptée que je n'aille pas en cours "normalement", ça m'a rongée jusqu'à ce que je lâche en 2013. Tu as pris une bonne décision en décidant de tout faire à ton rythme dès maintenant =)

    (Et j'ai un bilan tout aussi positif que toi pour le moment : mes profs sont très disponibles et mes camarades de promo aussi, et on se parle via le groupe Facebook dédié).
     
  8. misstenebra

    misstenebra
    Expand Collapse

    J'ai suivi au lycée une partie de mes cours par le CNED, car ma LV2 (le russe) n'était pas enseignée dans mon lycée et que, étant à l'étranger, je pouvais difficilement en changer.
    Je n'ai donc pas connu le fait de ne plus fréquenter le lycée, mais je confirme que le fait de se retrouver seule face à ses cours, ne serait-ce que dans une seule matière, peut se révéler très formateur, responsabiliser ; on ne subit plus le cours, et on comprend mieux pourquoi on travaille, et quelles méthodes nous conviennent le mieux.
    Bref, pour moi ç'aura été une bonne expérience :)
     
  9. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Je suis d'accord, mais le principe des témoignages c'est leur entière subjectivité, ce ne sont pas des enquêtes. Ce qu'il faut lire ici c'est "voilà ce qui m'est arrivé et qui pourrait vous intéresser, et voilà comment je l'ai vécu", pas "tel truc est trop bien/trop nul et voilà comment ça va se passer pour tout le monde!". Donc à aucun moment elle n'a encouragé les autres madz à faire le cned.
     
  10. Ipiutiminelle

    Ipiutiminelle
    Expand Collapse
    FICHTRE.

    Désolée pour le hors-sujet, mais ton master en littérature de jeunesse, il serait pas proposé par l'Université du Maine par le plus grand des hasards? :)
     
  11. Lordviola

    Lordviola
    Expand Collapse

    L'université d'Artois ! héhéhé comme on se retrouuuuve !
     
  12. Furya

    Furya
    Expand Collapse
    "A flower does not think of competing with the flower next to it. It just blooms"

    Article intéressant !
    Atteinte de phobie scolaire, le CNED m'a toujours tenté mais vu que moi j'étais beaucoup plus jeune, mes parents n'ont pas voulu me déscolariser et je pense qu'ils ont eu raison (avec le recul, déscolariser une grande timide à 10ans, c'est peut-être pas une bonne idée pour sa future vie sociale ^^) Je suis contente de voir que la Madz de l'article a réussi à "guérir" et à retourner en cours et à aussi profiter de sa scolarité à distance ! Ça fait toujours plaisir de lire ce genre de témoignage !

    (petite question: existe-t-il un article sur la phobie scolaire en général sur Madmoizelle ? )
     
Chargement...