Les garçons que l'on tenait à rencontrer absolument, puis finalement.

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Loutine, le 6 avril 2010.

  1. Loutine

    Loutine
    Expand Collapse
    Accro au Pink

    Je crois qu'on a toutes connus ça. On l'a croisé un jour et ce fut le coup de foudre, on se voyait déjà marié avec deux enfants et un chien. On a galeré pour l'avoir et finalement il s'est averé con comme un manche à balai...
     
  2. Plash

    Plash
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Une amie m'avait parlé de son beau frère, un mec sensible, aimant l'art.... en bref tout ce que je recherche chez quelqu'un! De plus en ayant vue des photos, il est vrai qu'il était plutôt canon!
    Lorsque que j'ai eu l'opportunité de le rencontrer quelle désillusion!
    Aucune conversation,le mec égocentrique, en bref un vrai connard.
     
  3. Masha

    Masha
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Eté 2008 en vacances avec des copines, l'une d'entre elle s'était serrée un mec, qui avait un pote. Ce pote je l'ai vu une soirée et je sentais que y'avait un petit truc. On s'était quasiement pas parlés. On devait se revoir 2 fois, mais y'a eut des contre-temps, j'sais plus quoi.
    En revenant de vacances, lui habitant à l'autre bout de la France, textos, msn, ça devient fou. On commence une sorte de relation virtuelle très bizarre, et je deviens accro à cet engrenage. S'en suivent des grosses prises de têtes, des pétages de câbles, bref une sorte de fusion destructrice.
    On se voit en janvier. et là. Rien. mais riiiiiiiien. On est quand même sorti ensemble, j'ai joué avec lui comme une conasse, pendant qu'il était sur son nuage et semblait ne pas réussir à se réveiller. Je le revois 1 ou 2 mois après, pareil, j'ai l'impression de complètement le dominer, je le trouve mou, sans intérêt, ni virilité, avec le charisme et le caractère d'une endive sur un chausse-pied. On a quelques rapprochements corporelles (et en plus, il avait une mini-bite), des moments de défonce où j'essayais en vain de tirer quelque chose d'intense, et je finis par le planter comme une merde. Et je me suis volatilisée. Il a essayé de garder un soupçon de fierté, mais je savais bien que je l'ai miné.

    Aujourd'hui je me demande encore comment j'ai pu croire qu'il avait quelque chose. Rien qu'en m'imaginant sa gueule, ça me fait rire !
     
  4. Popy-Popy

    Popy-Popy
    Expand Collapse
    mouaaah !

    Je l'avais remarqué dès ma première journée au lycée, et c'est un an et demi plus tard qu'on a commencé a se parler,tout à été très vite, on était très proches, on vivait une relation très ambigue qui semblait lui convenir mais qui ne me suffisait pas. Je lui ai avoué mes sentiments et ils m'a dit que il ne me voyait pas autrement que comme une amie alors j'ai fais la fille compréhensive et on a fait comme si de rien était. Sauf qu'il devenait de plus en plus ambigue, il profitait plus ou moins du fait qu'il me plaise. Dès que je parlais à des gars qu'il ne connaissait pas j'avais le droit à des crises de jalousies, et quand j'ai décidé de l'oublier totalement, que j'ai eu un copain, il me harcelait sans arret, il me disait qu'il regrettait d'avoir laisser passer sa chance etc. Et quand avec mon copain ça s'est terminé, il a recommencé, il était ambigue, me faisait espérer, et je lui ai dis ce que je pensais et il n'a pas arrété de me casser, très méchament, alors j'ai décidé de couper les ponts. Mais aujoud'hui c'est difficil, j'aurai bien besoin de lui. Mais je dois rester fiere, et c'est le plus dur je pense !
     
  5. Mrs Todd

    Mrs Todd
    Expand Collapse
    Plop.

    Quand je suis entrée en 2nde, j'ai repéré bien vite un skateur tombé dans la classe de mon meilleur pote. Je le trouvais incroyablement beau et j'ai harcelé ledit pote pour qu'il me le présente. Il l'a fait, et en fait, ce gars s'est avéré être un con fini, avec un humour pire que merdique. D'ailleurs, il me faisait quand même pitié à raconter des blagues pourries en plein milieu de la salle de perm' (lieu fabuleux de notre rencontre, haha), devant tout le monde, tellement que je m'efforçais à m'esclaffer à chacune de ses boutades...
    En plus de ça, c'était un gros chieur qui résumait sa vie à faire des hypothèses sur le contenu de la fricadelle et à faire du vélo...
     
Chargement...