Les oeuvres d'art qui ont marqué votre enfance

Sujet dans 'Forum sur l'Art et sur les Arts' lancé par Cygnus, le 28 mars 2010.

  1. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Ce sont des peintures, des sculptures ou des photographies; elles ont marqué votre enfance, vous ont longtemps accompagnée ou vous ont interloquée, un jour, et vous vous en souvenez; elles étaient chez vos parents ou vos grands-parents, dans une salle d'attente, dans un lieu public, à l'école, dans un livre ou chez des gens; lorsque vous les revoyez, vous revenez subitement en arrière dans votre enfance. Quelles sont ces oeuvres qui vous ont accompagnée petite?

    Je commence par des tableaux qui ont fait toute mon enfance:

    Gauguin, Arearea qui a trôné sur le mur du salon de ma première maison, de 0 à 15 ans, jusqu'à qu'on en parte. J'y suis très attachée.

    Gustave Doré, Les saltimbanques, mon tableau préféré, à vie. Je l'ai découvert dans un livre, vers 8 ou 9 ans.

    Van Gogh, iris (ma mère est une inconditionnelle de Van gogh, y a des reproductions de lui partout chez elle).

    Delacroix, la liberté guidant le peuple. Ce tableau m'a beaucoup marquée très jeune; il me semble que c'était en 1989 quand on a commemoré à l'époque la révolution française, au carnaval de l'école.

    Rousseau, un soir de carnaval quelle émotion j'ai eu en le revoyant! Il était encadré dans le bureau de notre docteur, côté auscultation. J' y suis extrêmement attachée, il me renvoie à beaucoup de souvenirs et de tristesse d'enfance. Et Rousseau est un de mes peintres adorés.

    Je reviens dès que j'ai d'autres trucs en tête! A vous!
     
  2. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Très bonne idée de sujet ! Pour l'instant je pense à l'Intérieur aux aubergines de Matisse, qui m'avait beaucoup marquée lors d'une visite au musée des beaux-arts de Grenoble avec ma classe de maternelle. Par contre je ne saurais pas dire pourquoi, je pense que c'est à cause des aubergines, les dessins de nourriture me fascinaient pas mal étant petite, surtout quand leur présence était un peu incongrue, comme dans ce tableau. Puis je trouve qu'il se dégage quelque chose d'assez fascinant de cet intérieur, En tout cas, voilà, c'est le premier auquel j'ai pensé

    Autrement j'ai longtemps aimé Dali, au début de mon adolescence, je pense que c'est en grande partie à cause de la bouffe aussi (les côtelettes, les cerises, les oeufs au plat..), et des très longues pattes d'araignée de ses éléphants.

    Quand j'étais toute petite j'aimais aussi énormément les gravures d'oiseaux, ça me fascinait. C'est toujours le cas d'ailleurs !

    Je pense aussi à ce tableau de Modigliani, qui a été la base d'un travail d'arts plastiques à l'école, quand j'avais 8-9 ans, c'était ma première rencontre avec ce peintre et ses formes m'ont beaucoup intriguéee.

    Autrement, très petite, ma grand-mère m'avait montrée quelques tableaux de Van Gogh, la sieste, et les tournesols et j'avais étais très marquée par cette couleur dorée, et la texture des fleurs, et du foin
     
  3. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Je viens de me souvenir de ce détail de Michel-Ange, dans la chambre où je dormais chez ma grand-mère il y en avait une petite reproduction, et du coup elle m'a un peu marquée. Plus agée je l'ai detestée, et maintenant je l'aime à nouveau
     
  4. Youlie.

    Youlie.
    Expand Collapse
    Everything was beautiful and nothing hurts.

    Celles de Guiseppe Arcimboldo, qui nous ont toujours fasciné mes camarades de CM2 et moi. C'était magique, je sais pas. Ca semblait iréel et drôle à la fois. Avec le recul, c'est très ludique comme art!

    Et également la chambre de Van gogh à Arles, il y en avait un exemplaire dans notre bibliotheque et c'était à chaque fois pénétrant.
     
  5. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Oh oui celle là je l'avais oubliée !!
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour des raisons intimes, j'ai été marquée par Bleu de ciel de Vassily Kandinsky, tableau qui là où je l'ai rencontré (en réalité il s'agissait d'une reproduction), m'évoquait des souvenirs d'enfance, de ciel bleu, ouvert et explosif d'amour. Serein et apaisant sont les mots qui me portent quand je m'y abreuve.

    J'ai une forte affection pour l'Oeuvre de Claude Monet. Le bassin aux nymphéas me transporte, ses Coquelicots également, mais j'aime tout de lui.

    J'ai le souvenir d'une toile avec une danseuse ou une salle de danse que ma soeur avait reproduite mais je n'arrive pas à retrouver l'auteur ni le titre de l'oeuvre, ce qui est assez agaçant. C'était très réaliste en tous cas, car j'avais dit à ma soeur "cette photo est très belle".
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il est possible qu'il s'agisse d'une toile de Degas, très connu pour ses travaux sur les ballerines. Ici le foyer de la danse, la classe de danse, l'Ecole de danse...
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai pensé à Degas aussi mais en fouinant sur le net, hélas, je n'ai pas retrouvé ce que je cherchais ! J'ai le souvenir d'une toile avec une unique ballerine (qui met ses ballerines ?), et une autre avec des hommes qui travaillent au sol (dans une salle de danse ?) avec des marcels blancs. Mais merci quand même, c'est vrai que ça ressemble beaucoup et que c'est exactement dans ce goût !
     
  10. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Il y avait une petite reproduction d'un tableau de Magritte chez mes grands-parents, dans la chambre de ma tante (un oiseau découpé dans le ciel, j'ai oublié le titre).

    Sinon, je me souviens de nombreuses ?uvres vues en cours d'art plastique au collège.
     
  11. Callirhoé

    Callirhoé
    Expand Collapse

    Guernica, de Picasso, dont mon grand-père avait une reproduction dans son appartement et qui me faisait peur.

    Et puis vers 8-9 ans, j'ai découvert et adoré Van Gogh, particulièrement La nuit étoilée.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai trouvé... ! Même s'ils ne portent pas de marcels blancs ce sont bien eux :
    Les raboteurs de parquet, Gustave Caillebotte. Il faut quand même dire une chose... Le rendu des copies des oeuvres sur Internet est catastrophique. C'est moche à souhait et limite insultant pour les oeuvres initiales (les tons et les couleurs changent... c'est parasité par une basse qualité de l'image...). Et encore l'image que j'ai trouvée est "pas mal" niveau qualité...
     
Chargement...