Les petits trucs de la langue française

Sujet dans 'Culture Générale' lancé par Enesque, le 30 mars 2009.

  1. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Les petits trucs de la langue française

    Je ne sais pas trop comment présenter le sujet mais l'idée c'est de poster les petits trucs que l'on sait sur la langue française, des petites particularités aux règles générales. Si l'une veut poser une question elle peut également le faire ici.

    Je commence avec un exemple :
    Les pays qui finissent par E sont précédés du l'article LA. Par exemple : La France, la Chine. Mais il y a des exceptions : le Mexique, le Cambodge..
    Les pays qui commencent par une voyelle sont précédés d'un L'.
     
  2. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Le Cambodge, le Mexique, le Mozambique,le Zaïre sont normalement les exceptions à cette règle (source)
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    On ne dit pas "la gente féminine", mais la gent féminine, c'est ma prof de français de seconde qui m'avait dit ça.
     
  4. Elfamelie

    Elfamelie
    Expand Collapse
    Insolente de facilité

    Tiens, c'est l'occasion de rappeler la distinction entre une tache sans accent circonflexe qui désigne la tache de vin rouge (pour prendre un exemple neutre, lol) sur la nappe blanche, et une tâche avec accent circonflexe qui désigne une chose à faire.

    Et pour les formes type "se faire faire quelque chose", il faut écrire, même si l'on est une fille : je me suis fait tatouer une chaussette sur l'omoplate, et PAS je me suis faite tatoutée ou tout autre chose.

    Et pour finir : l'expression "faire long feu" signifie ce que l'on entend souvent par "ne pas faire long feu", c'est un terme d'artillerie au départ, faire long feu signifie je crois une cartouche qui brûle avant même d'être tirée (grosso modo). Il faudrait donc dire "ses idées ont fait long feu" pour dire qu'elles ont vite été abandonnées.
     
  5. Moossye

    Moossye
    Expand Collapse
    Vieux Meuble de Mmz.com

    on ne dit pas "Voire Même", c'est redondant, "Voire" voulant déjà dire "Même".
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je crois effectivement que "autant pour moi" est maintenant accepté
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je confirme! j'avais réussi à gagner un pari contre le big boss de ma banque grâce à ça :razz: ça vient d'une expression militaire où le type qui se plantait dans une manoeuvre (= n'était pas dans le temps) s'excusait en disant au temps pour moi
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Non non les deux sont acceptés par la langue française.

    Mais je préfère toujours écrire "au temps", je trouve ça plus classe ah ah.
     
  9. Gustave

    Gustave
    Expand Collapse
    Sushi rolls > gender roles.

    J'ai vu récemment sur le forum quelqu'un dire "une lettre à l'intention de", en fait c'est "à l'attention".

    Je repense aussi à une remarque de ZodEe, je crois : on ne dit pas "j'ai été au cinéma", mais "je suis allé". Il suffit de mettre au présent pour se rendre compte de l'erreur : "je suis au cinéma", ce n'est pas du tout le même sens que "je vais".

    Un dernier pour la route : souvent, on se demande si on doit écrire fatigant ou fatiguant. En fait, les deux existent. Fatigant est l'adjectif, fatiguant le participe présent. "Machin est fatigant avec ses histoires", mais "Machin me fatiguant avec ses histoires, je suis parti". Il y a plein d'autres verbes qui ont donné un adjectif et un participe à l'orthographe proche, ce qui crée la confusion. Plein d'exemples .
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour je suis allé ou j?ai étédire « être allé » est plus soutenu que « avoir été », plus familier. Mais les deux sont acceptés.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a une faute en particulier qui m'énerve, c'est celle du temps utilisé après "si". Par exemple, on ne dit pas "si je serais toi" mais "si j'étais toi". (Avec des "si", il n'y a pas de "-rais").

    D'ailleurs, en parlant de "je serais", c'est du conditionnel, alors que "je serai", c'est du futur ! Et là, c'est facile, il suffit de remplacer par il ou elle. Par exemple : "je serai à Paris la semaine prochaine" ("elle sera à Paris la semaine prochaine") mais "je serais ravie de faire ta connaissance" ("elle serait ravie de faire ta connaissance").

    Et aussi, on ne dit pas "malgré que" mais "bien que" ou encore "malgré le fait que". Par exemple : bien que je sois malade, j'irai au cinéma ce soir. Et non "malgré que je sois malade...". (En plus, ça choque cette formulation je trouve).
     
  12. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    Mindalajinka,merci pour les informations,je savais pas ça ! :biggrin :
    Et oui,j'aime beaucoup ce topic.

    On ne dit pas,les premiers amours,mais les premières amours,même si l'amour est un nom masculin !
     
Chargement...