Lettre ouverte à mon moi d'il y a dix ans

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 3 novembre 2016.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Cakahlni

    Cakahlni
    Expand Collapse
    On ne peut pas acheter le bonheur mais on peut acheter du chocolat et c'est presque pareil <3

    Cette lettre est vraiment belle. Je me suis toujours dit que parler à la "moi jeune" qui subissait des épreuves me permettrais de mieux les vivre.
    Je pense maintenant que le tout premier conseil serait d'arrêter de me descendre encore plus bas que terre pour que mes "bourreaux" ne soient tout simplement pas les plus mauvais, cette forme de contrôle sur la violence subit était peu etre salvatrice à cette époque mais a long terme c'était juste destructeur et se reconstruire maintenant est juste long.
    J'envoie plein de tendresse, d'amour et de réconfort à toutes les madz qui vivent ca actuellement et je vous souhaite d'être heureuse.
     
    eloylö a BigUpé ce message
  3. 3

    3
    Expand Collapse
    Life sucks

    "Nous y sommes arrivées"
    Ça, c'est LA phrase que je voudrais dire à ma moi-jeune. Tiens le coup :boxing: tu vas t'en sortir, et mieux que tu ne le penses.
     
    Chazou et eloylö ont BigUpé.
  4. Chazou

    Chazou
    Expand Collapse
    Rêveuse cynique et naïve invétérée.

    Il y a quelqu'un qui coupe des oignons dans ma chambre je crois :hesite::crying:
    Non j'ai pas la larme à l'oeil c'est pas vrai :lunette:
    (Quelqu'un m'apporte un mouchoir ? :crying:)
    Pleins d'amour à la mad qui a écrit cette très belle lettre <3:hugs::cupidon:
     
  5. MadHoli

    MadHoli
    Expand Collapse

    J'ai clairement eu l'impression que cette lettre m'était destinée, tu m'as fais pleurer tellement cette lettre était bien écrite bref MERCCIIIIIII
     
  6. Mashatom

    Mashatom
    Expand Collapse

    Hello ! Je suis la « mad » qui a écrit cette lettre, et je vous remercie chaudement pour ces commentaires qui me vont droit au cœur <3 !

    J’ai mis dix ans pour reconnaitre que j’avais été victime de harcèlement scolaire, je suis passée par la dépression, par le manque de confiance en soi, par la méfiance envers les autres… et puis l’année dernière, j’ai fait mon service civique dans un collège (oh tiens, comme par hasard), et après avoir fait des recherches pour mes 6èmes sur le sujet, j’ai fini par voir la vérité en face. De dire, oui j’ai été victime, c’est déjà un grand pas, parce qu’on se sent faible, parce que moi aussi je suis passée par la phase : « Est ce qu’on n’en fait pas un peu trop ? Et si c’était juste des chamailleries ? », le problème venait aussi du fait que j’étais amoureuse de mon harceleur… Bref, tout ça pour dire à celles qui ont la boule au ventre avant d’aller au collège : non, vous n’êtes pas faible et non, vous n’avez rien fait de mal. Il est hors de question de s’excuser d’exister ! C’est beaucoup plus facile à dire quand on a dix ans de plus, je vous l’accorde. Alors le message que je voudrais faire passer c’est : tu es plus forte que ce que tu crois. Je déteste l’expression « être faible », qui pour moi est à bannir de tout vocabulaire, parce qu’avoir des failles et les reconnaitre est une véritable force. Je travaille aujourd’hui dans un collège, parce que je me suis fait la promesse d’être un jour une adulte qui défendrait les ados, qui comme moi, étaient rabaissés par les autres. Eh bien ceux qui me touchent le plus, ce sont les « gros durs », ceux qui faisaient les caïds et qui m’impressionnaient à l’époque, parce que ce sont eux les plus paumés en fin de compte, ceux qui n’ont que la violence comme moyen de défense…

    Je remercie encore Madmoizelle pour la publication de ma lettre, et aussi pour parler de ce sujet alors qu’il y a encore dix ans (à mon époque donc, #l’ancienne), le sujet n’était pas ou peu traité dans les médias. Cœur sur vous <3 <3 <3
     
    Cakahlni, Kaus Australis et Yaladaisa ont BigUpé ce message.
  7. Yoleney

    Yoleney
    Expand Collapse

    Merci beaucoup pour cette lettre si émouvante dans laquelle je me reconnais... Je ne sais pas si je suis déjà prête à envoyer une lettre à ma moi d'il y a quelques années, harcelée. Je ne l'ai reconnu pleinement qu'il y a quelque temps et c'est encore chaud. J'aime lire ce genre de lettre qui donne tant d'espoir.
     
Chargement...