L'existentialisme

Sujet dans 'Culture Générale' lancé par madamebavarde, le 8 mai 2009.

  1. madamebavarde

    madamebavarde
    Expand Collapse
    hurmf

    Bonjour,

    J'aimerais avoir votre avis sur le thème de l'existentialisme. Voila je viens de commencer de l'étudier en cour avec Camus ou Sartre. Ce sujet m'intéresse beaucoup car je me posais déjà des questions sur "l'absurdité de la vie" (Pourquoi naitre pour mourir un jour? quel est notre but?...) L'exsitentialisme pose aussi la question de l'athéime car la croyance en un Dieu ou une force supérieur répond à la plupart de ces questions mais lorsque l'on est athé ?
    Voilà je ne suis pas sur d'avoir était très claire quant au but de ce sujet, désolé.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Sujet très intéressant, merci !

    Je ne connais rien à l'existentialisme, donc je ne peux pas participer.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne suis pas sûre d'avoir saisi la question du topic, mais bon :shifty: L'existentialisme est un peu le courant philosophique le plus important du monde pour moi yeah.

    C'est un courant qui me parle énormément, qui rejoint ma façon d'envisager le monde sur un grand nombre de points et qui m'a permis d'affiner ma perception sur d'autres points.
    La question de l'existence, du but, ne m'intéresse pas réellement. Disons que ça m'intéresse en tant que cela permet de construire une réflexion sur la liberté et la responsabilité. Globalement ce sont ces points-là qui m'intéressent, ceux qu'il me semble nécessaire de saisir pour vivre (ouais rien que ça !). Je suis dans une perspective sartrienne, blabla. Mais vraiment pour moi, les notions de responsabilité et de liberté telles que les développe l'existentialisme sont fondamentales pour vivre en société, pour vivre en tant qu'homme, ce ne sont pas juste des théories disons. La façon d'envisager l'homme dans l'existentialisme fonde ma façon d'aborder et d'envisager un grand nombre de problèmes contemporains, de sujets d'actualité ou autres.
     
  4. nausicaa35

    nausicaa35
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    J'ai lu pas mal de Sartre, il y a un livre que tu devrais apprécier car il traite à merveiller de la question : "L'existencialisme est un humanisme".

    La phrase la plus connue est "l'existence précéde l'essence". Ca ne parait pas évident ainsi mais là ou il faut en venir c'est que, peut importe nos prédispositions. Elles sont facilement surmontables, et la plupart des choses dépendent donc de nous. Nous sommes ce que nous désirons être.

    J'ai trouvé ça drolement important. Aprés il y a d'autres choses, mais cette réfléxion là m'avait marquée.
     
  5. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Je ne connais rien à la philosophie, mais l'existentialisme est une théorie qui m'a toujours intéressée. J'ai notamment lu quelques oeuvres de Sartre, dont L'existentialisme est un humanisme.

    Ce que j'en ai compris, c'est que ce sont les choix que nous faisons qui définissent le sens de notre vie. C'est à mon sens une philosophie "responsabilisante", et qui pousse à l'action.

    Le genre de façon de penser dont on pourrait s'inspirer, aujourd'hui...



    Je me rends compte que j'y connais à peu près rien, en fait. J'vais wikipédier un coup, avant de dire plus de bêtises...
     
  6. coquelicot_87

    coquelicot_87
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    ah ba c'est drôle je viens de lire L'existentialisme est un humanisme, c'est court et facile à lire ( bien que je trouve qu'il survole un peu trop à certains moments qui devraient être un peu plus développés). Mais basiquement ce que l'on peut retenir, le passage clef de sa philosophie c'est que l'on est ce que l'on fait, c'est par nos actions que l'on peut se définir, que l'on est rien d'autre que l'ensemble de nos actes.
    Sur le moment on peut avoir du mal à digérer ça (ceux qui avaient pleins de projets, de rêves mais qui finissent par ne rien faire ont raté leurs vie?), c'est quand-même assez dur comme doctrine.
     
  7. Brany

    Brany
    Expand Collapse
    Vieille loque obèse

    (Bon ce que je vais dire ici n'est que le fruit de maigres connaissances).
    Déjà j'ai eu l'impression que tu mélangeais nihilisme et existentialisme. Mais finalement, les deux se rejoignent.
    Bref, donc déjà l'existentialisme je trouve ça intéressant parce qu'il part du principe qu'il n'y a pas de nature humaine. Pas de modèle prédéfini donc. L'homme est une page vierge sur laquelle il peut écrire et tout faire. Je pense que s'il a eu cette théorie, lui, c'est parce qu'il a très tôt pris conscience de lui-même. Ca se vois très bien dans les mots, vers 10ans il avait déjà complètement conscience du fait qu'il était un homme, un humain, et qu'il pouvait tout faire. Bref, donc cette page vierge, l'homme la façonne pour qu'elle convienne a ce qu'il veut devenir. Ses actes façonnent sa personnalité.
    C'est donc très intéressant et presque véridique mais dans cette théorie extrémiste Sartre oublie un peu de penser a l'éducation qu'on reçoit lorsque l'on est inconscient. Cette éducation commence a nous façonner un être qui ne sera pas forcément celui auquel on aspirera plus tard. D'où la crise d'adolescence sensée faire le tri dans tout ça. (Je ne sais même pas si ce que je dis est véridique ou non ce n'est que le fruit de reflexions personnelles).
    Bref ensuite tu parles de religion. Là c'est un sujet très intéressant et d'actualité puisque aujourd'hui la religion n'a plus tout du la même importance qu'avant. J'entends par là que la religion était comme une feuille toute prête pour l'être perdu qui ne trouvait pas comment écrire sur la sienne. Bref, sentiment d'identification a la religion, paf, l'être se trouve rassuré, il est "fait", et puis il a une morale a suivre, il est satisfait puisque sa morale est reconnue comme "le bien".
    Mais que ce passe-t-il aujourd'hui? Peut-on dire que cette religion a le même effet? Si l'on est croyant on n'est pas pour autant aussi extrémiste qu'avant. On ne se demande pas ce que la bible conseillerai dans telle ou telle situation, du moins en France.

    Alors peut-on encore être existentialiste aujourd'hui?
     
  8. Coralie's-Heart

    Coralie's-Heart
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    Moi, j'ai totalement arrêté de penser à l'existentialisme, au but de l'existence. J'y ai refléchi pendant 4 miniscules semaines de mon existence et j'ai bien cru que ma tête allait littéralement exploser. Ce que je vais dire rejoins un peu mon post sur "Votre vision des autres religion".
    Pour moi, la vie sans Dieu c'est sans but, absurde. Imaginez tout ces hommes, toutes ces planètes, toutes ces galaxies, qui débutent, puis meurent, et tournent sans cesse. Mais pourquoi tout ça existe ? C'est totalement illogique, et inutile. Alors je pense que le seul moyen de ne pas se suicider sur le champs avec ces idées là, c'est de croire qu'il y a un Dieu à l'origine de tout ça, et qu'il a créé tout ça avec un but bien précis, qui nous sera revélé un jour ou l'autre... En disant ça je me persuade toute seule, mais c'est la seule réponse que j'ai trouvé pour satisfaire mon esprit logique...
    Je ne suis pas bien sure de répondre à la question de base de ce post :s