L'islamophobie ordinaire — Appel à témoins

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 26 juin 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Anissadn

    Anissadn
    Expand Collapse

    Alors moi tout simplement comme j'ai des origines marocaines et que ça se voit à mon teint les gens pensent tous que je suis musulmane, alors que au secours non! La religion et moi ça fait 2!
     
  3. Rocky ducky

    Rocky ducky
    Expand Collapse
    Fucking sucked by life right now :/

    Demander des plats "typiques", c'est une "insulte déguisée"? Si c'est demandé de façon relou genre avec un accent a la con comme Jack Parker le décrivait dans un de ses articles il y a quelques mois, je peux comprendre, mais juste comme ça de manière générale, sérieux?! En tout cas autours de moi, personne ne prend la mouche quand on se demande ça mutuellement (et les demandes de plats / recettes fusent pas mal parce qu'on est un joli melting-pot d'origines et confessions, puis on est pleins a aimer la bonne bouffe et a être curieux :P), heureusement... De même, moi qui vit a l'étranger depuis bientôt deux ans, je ne psychose pas si on me demande des plats typiques français (ou alsaciens, ma région d'origine).
    Je ne supporte pas le racisme déguisé ou non, mais "tout" assimiler a ça me gave tout autant...
     
  4. Heyheymymy

    Heyheymymy
    Expand Collapse
    Rétronaute

    Mmmh pour donner un exemple, je suis d'origine vénézuélienne. Seulement mes parents et moi avons toujours vécus en France/Belgique et je me sens pas du sud-américaine (je n'y suis jamais allée et personne de ma famille n'y habite). Si on me demandait un plat de Venezuela, ce serait carrément à côté de la plaque. L'origine ne fait pas l'identité en quelque sorte...

    (enfin là, j'espère que c'est moi qui ne suis pas à côté de la plaque)
     
  5. Emel-

    Emel-
    Expand Collapse
    Guest

    Plus maintenant, depuis que j'ai retiré le voile. Sinon, je n'ai jamais reçu trop de remarques, du moins là où j'habite. Sauf une fois où un type a essayé de me l'arracher en me disant qu'on était en France (venant d'un type dont les vêtements rappelaient plus la culture anglo-saxonne que la culture française, passons) et une remarque aussi d'une conductrice de bus (après le reste, c'est des sous-entendus, c'est soft). Les questions, ça y allait mais j'ai toujours été ouverte et j'ai fini par prendre du recul. Par contre, la fois où je suis allée à Cannes c'était gratiné. Entre les "sale race" et autres mots d'amour, c'était la première fois que j'étais confrontée à une telle violence verbale du fait de ma tenue vestimentaire. Pour mon amie qui y vit, la situation s'est encore dégradée, mieux vaut éviter de sortir seule quand tu es voilée, sa soeur s'était déjà fait cracher dessus il y a quelques années. Au lycée, une de mes amies (d'origine marocaine) était convoquée chaque jour dans le bureau de la CPE (elle n'a jamais porté le voile dans l'enceinte de l'établissement, elle avait toujours les cheveux libres. Ce qu'elle faisait dehors ne regardait en rien le lycée) afin d'être rappelée à l'ordre. Sa prof d'anglais qui haïssait le fait qu'elle porte le voile, a "perdu" la plupart de ses devoirs, ça n'était pas arrivé quand elle était en première, quand elle ne le mettait pas. Bref, elle appréhendait d'aller en cours, a souvent pleuré, ça virait au harcèlement. 

    Non, étant d'origine française, pas de souci de ce côté.

    Dans mon entourage, carrément. Désormais, mon oncle publie chaque jour sur son mur FB des montages faits par des militants FN, certaines de mes tantes et de mes cousines aiment les partager. Les réflexions lors des repas de famille, ça n'arrête pas. Vision manichéenne, j'ai lâché l'affaire, il n'y a rien à en tirer. D'un côté il y a les méchants barbus et compagnie, de l'autre les gentils et c'est tout. Après, ça ne se résume pas non plus qu'à l'Islam et ils sont en droit de ne pas aimer cette religion. C'est leurs raccourcis qui me gavent, ce manque de recul justement. Ils ne tenaient pas le même discours autrefois.

    Bref, pleins de petits trucs qui favorisent en partie ce repli sur soi. J'ai une amie qui a écrit un livre sur le voile intégral (voile intégral en France : sociologie d'un paradoxe) et a retracé le parcours de femmes intégralement voilées, si ça vous intéresse (il est aussi question de ça). J'partagerai l'appel à témoins.
     
  6. Theana

    Theana
    Expand Collapse
    Until the very end ϟ

    J'ai peur d'être un peu hors-sujet, mais moi ce qui me fait surtout peur avec l'islamophobie ambiante, c'est d'en être imprégnée sans le vouloir.

    Je m'explique : ma mère a été élevée par un père très raciste, du coup, depuis que je suis petite, j'entends des commentaires racistes et xénophobes à longueur de temps. Et mine de rien, j'ai peur que ces idées aient fait leur chemin en moi... Même si je me rends compte qu'elles ne sont pas justes, il n'empêche que des fois j'ai l'impression qu'elles sont ancrées en moi et qu'instinctivement, elles ressortent. En fait, j'ai l'impression de devoir "réfléchir" pour éviter de faire des préjugés, et ça m'embête vraiment... J'ai la sensation que certaines de mes premières impressions sont complètement influencées par cet espèce de conditionnement (exemple : je vois une femme voilée, je vais avoir tendance à avoir un a priori négatif parce qu'on m'a répété toute ma vie que "ces gens-là, blablabla" alors que bordel, j'en veux pas de cet a priori !).

    Je ne suis pas sûre d'être très claire et en plus j'ai l'impression de passer pour une connasse finie :stare:
     
  7. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    Parlons peu, parlons bien, parlons bouffe! :domokun:

    Le repas est le moment WTF pour la plupart des jeunes musulmans que ce soit à la fac, au boulot, ou en soirée.
    On peut appeler ça de l'ignorance, de la naiveté, de la curiosité, mais non désolée, en 2013, avec plus de 5 millions de musulmans en France, avec tout le tsoin tsoin qu'on fait sur cette religion, j'appelle ça de l'islamophobie ordinaire. Parce qu'on a tous les moyens de savoir le minimum sur cette religion. Et parce qu'on devrait être capable d'accepter un végétarien, un végétalien, un musulman qui mange halal, ou un juif qui mange casher. L'intolérance culinaire en France est impressionnante!

    Je m'explique :


    Je ne bois pas d'alcool et je mange seulement de la viande halal. Je fais aussi le ramadan.  J'ai donc droit à au boulot ou quand j'étais à la fac, à un festival de questions à chier debout :

    - en France, refuser du vin pendant un repas va tout de suite mettre une distance avec les gens. Les plus "téméraires" vont te demander pourquoi tu ne bois pas. A cela je réponds par conviction religieuse, et là j'ai soit un silence gêné, soit une question complètement gonflée, du genre "on te l'a imposé depuis l'enfance? ah ouai d'accord t'es assez stricte... tu vas me dire que t'as jamais goûté?"
    si je ne suis pas dans un contexte pro, je vais répondre une connerie du genre "je ne bois pas parce que je suis alcoolique/enceinte/j'allaite". La gueule que tirent les gens est exceptionnelle!!
    Et là je me mets à la place des gens qui sont VRAIMENT alcooliques, et pour qui ça doit être un véritable enfer de sortir avec des gens pas assez proches pour connaître sa situation...

    - lors d'un repas, je vais commander du poisson, ou pas de viande. Et là, j'aurais le droit à: "mais je croyais que c'était que pour le porc, vous êtes relous", "non mais c'est bon c'est du poulet quoi!" "et pourquoi tu t'en fous si le poisson n'est pas halal, franchement ta religion n'est vraiment pas logique!". Si j'ai le malheur de préciser, avant qu'on ne m'invite au buffalo grill ou à un barbeuc, que je ne mangerai pas de viande alors autant aller ailleurs, alors là putain, ça y est, j'impose ma religion, je veux empêcher le porc dans les cantines en France et islamiser carrefour.

    - troisième situation: le Ramadan. Alors là c'est la fête du slip. J'ai le droit à des "QUOI!!!! tu ne manges pas de la journée???? ah mais tu bois pas non plus?????? Mais c'est hyyyper dangereux" "T'as l'air pale, franchement va manger" "Franchement je sais pas comment tu fais...mais du coup t'es plutôt strictement pratiquante non???". C'est le moment de l'année où si je suis fatiguée au boulot et pas à 100% (ce qui arrive 4 jours sur 5 toute l'année :dodo:), je vais me forcer à péter la forme pour pas qu'on ne me casse les c** :)


    Et dans toutes ces situations, sans le vouloir, alors que tu n'as rien demandé à personne, tu vas déclencher un pseudo débat sur la religion au milieu d'un public férocement athé (et qui déclenche le débat seulement pour te casser ouvertement), où toi, toute seule avec ton verre de ice-tea pêche, tu vas devoir défendre ta religion, tous ses principes, et expliquer pour la millième fois que non toi, le terrorisme c'est pas ton truc, que non tu n'es pas extrême, tu devras donner ton opinion sur le voile, les événements dans les pays arabes (WTF?), le conflit israelo-palestinien etc..
    Lorsque le contexte est plus "jeune", on me demandera presque du tac au tac si on m'a déjà touché le frifri ou si je suis une innocente frustrée dominée par les hommes et qui doit attendre le mariage. On m'a même déjà demandé si mon père était stricte avec moi, juste après avoir refuser un verre d'alcool pour cause de croyance religieuse!!!!!!
    :slap:

    Alors parfois je deviens lâche, et je fais implicitement croire que je suis végétarienne, ou que que je n'aime pas le vin ou l'alcool qui a été commandé, en particulier lors des repas professionnels où je n'ai pas le choix des personnes qui m'entourent.

    Alors des fois, quand même des jeunes me font ce genre de remarque, je me dis qu'on n'arrive pas à me considérer française et que je préfère passer mes soirées avec des potes musulmans, ou des gens assez ouverts d'esprit (ce n'est pas si fréquent!) et j'ai juste envie de me renfermer dans mon monde.

    Mine de rien, ça fatigue. J'ai la chance d'avoir fait des études, d'avoir un bon boulot, et de ne pas avoir en plus par dessus, une discrimination professionnelle due à mes origines "exotiques".

    Vive la France<3
     
  8. Liilith

    Liilith
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Je ne suis pas musulmane mais mon petit frère l'est, je me rappelle quand ça s'est su au collège, mon frère était pourtant qu'un enfant de 5 ans et j'ai quand même eu des problèmes avec un groupe de mecs qui se prenaient pour des "skinheads" et qui m'en foutait un peu plein la gueule et qui caillassé les fenêtres de chez moi. Ou même au lycée, c'était plus des remarques, quand on entendait qu'il  y avait eu une agression, un vol, un meurtre n'importe quoi, y'avait toujours une ou deux personnes pour dire que c'était la faute aux arabes et aux musulmans puis j'avais le droit à : "Mais tu sais ça mieux que nous toi qui fréquente ces gens-là !"

    Je suppose que c'est encore plus difficile à vivre quand c'est soi-même qui est concerné mais quand c'est pour son petit frère ça touche quand même quelques chose de pas cool du tout.
     
  9. ahlacatin

    ahlacatin
    Expand Collapse
    Un peu rigolote Guest

    Je ne le suis pas directement mais c'est difficile à expliquer, je viens de Bosnie et mes parents sont musulmans, notre visage (couleur de peau) et nos prénoms n'ont rien de révélateur, mais malgré le fait que je sois athée je continue à ne pas manger de porc (question d'habitude ... J'ai goûté maintes fois mais c'est trop fort pour mon doux palais) depuis que je suis venue en France mes parents m'ont toujours dit de ne jamais révéler leur (et ma pendant un moment) religion parce qu'ils étaient persuadés qu'il y avait des discriminations faites aux musulmans... Je ne les croyais pas jusqu'à ce qu'on ait déménagé dans un petit village pommé en Alsace où déjà on a eu le droit à de multiples provocations de pacotilles parce qu'on n'est pas français de pure souche (ça fait 17 ans qu'on est en France maintenant hein et l'histoire date d'il y a 5 ans et continue encore puisque nous n'avons plus déménagé) et en plus on a le droit à des provocations débiles du genre: alors c'est quand qu'on vous invite pour manger un bon porc ? Mes parents étaient prêts à en manger pour s'intégrer parce qu'ils sont venus en France pour refaire leur vie et nous permettre un meilleur avenir à mon frère et à moi, bref outrepassons cette affaire-là, j'ai un autre exemple beaucoup plus "horrible" parce qu'il sort de la bouche de mes amis... Comme je le disais donc aucun de mes amis (sauf ma meilleure amie) n'est au courant de la religion de mes parents du coup à la récré au lycée je les entends dire parfois entre deux vannes: je ne suis même pas sûr qu'on soit encore en France avec tous ces Arabes et ces musulmans on se croirait en Afrique ... Enfin bref, je dois vivre caché pour permettre à ma famille de rester tranquille, on a certes coupé tout contacte avec nos voisins on se sent quand même exclus et insultés, ce que j'entends de la bouche de certaines de mes connaissances me glace le sang parce que je me sens directement concerné à cause de ma famille, pourquoi juger d'abord les gens par leur apparence et leur religion? Je ne sais pas si c'est de l'islamophobie ou de la xénophobie c'est assez confus, quoique dans les deux cas je ne le souhaite à personne, et je pense être devenue athée d'abord par choix et ensuite parce que je ne supportais plus ces petites piques qu'on reçoit lorsqu'on est musulmans (je suis devenu athée à 12 ans parce que j'avais l'impression que tous les problèmes venaient de la religion... Mais en fait c'est les gens) en plus ma mère ne porte pas le voile et mon père n'a pas une longue barbe, ma mère n'est absolument pas soumise à mon père et nous vivons en complète harmonie (avec des jardins de bonsaï et des orchidées sous les pieds... OKTAGEUEULE)  (ça put le stéréotype à 3000 km je sais)... Alors les préjugés j'en ai ra la casquette !

    et comme le disait Louis Pasteur:
      FUCK LES RAGEUX:cretin:
     
  10. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

    En fait, le truc relou, c'est partir du principe que si tu as un lien avec la culture arabe/maghrébine/berbère, quel qu'il soit, tu dois FORCÉMENT savoir faire le couscous. Je grossis le trait, mais disons que je ne demande pas à tous les Jean Dupont que je croise s'ils aiment le camembert, et mon premier réflexe quand je rencontre un asiatique n'est pas de lui demander la recette des rouleaux de printemps.

    Si la conversation s'y prête, il me paraît naturel qu'à un moment ou a un autre on me pose la question concernant la cuisine ou tout autre aspect de la culture. Si on parle de la cuisine de nos parents, et qu'on me demande si ma mère sait faire le couscous, je ne partirai pas en vrille - je comprends d'où vient la question, et j'y réponds sans souci. Le fait est que quand je réponds que non, ma mère ne sait pas faire le couscous, et moi non plus d'ailleurs, je récolte souvent des regards hyper étonnés, voire choqués et des "ah mais vous êtes pas des vraies alors !". Ah bon. Donc je suis ni une vraie française, ni une vraie kabyle ? WTF. 

    C'est délicat, parce qu'il est important pour ceux qui ne sont pas concernés de se mettre à la place des autres et de comprendre que la question qu'ils s'apprêtent à poser nous a déjà été posée 93895785 fois sur tous les tons différents. Alors parfois, ça nous gave ouais, et faut pas nous en vouloir, on est tous sujets au ras-le-bol quand il s'agit de répondre à des questions concernant notre culture/physique/handicap/religion/sexualité et j'en passe. Tant qu'on ne fera pas l'effort de prendre la sensibilité des autres en compte, juste un minimum, on aura du mal à s'entendre. Et je ne parle pas de marcher systématiquement sur des oeufs, "couscous" n'est pas un gros mot ou une insulte, mais c'est connoté, c'est fatigant, c'est répétitif et lassant, et c'est pas de notre faute. 

    Alors bien sûr, si on se rencontre et que tu me demandes au cours de la conversation si je sais faire le couscous, je ne te sauterai pas à la gorge. En revanche, si tu le fais dans les cinq premières minutes, ou si tu te tournes vers moi avec des grands yeux et un grand sourire dès que quelqu'un dit "couscous" ou "tajine", là ça va me saouler un peu, c'est sûr. Et encore une fois, j'insiste : ça arrive très, très souvent. Et tout le monde fait l'erreur, avec cette culture comme avec toutes les autres, on met tous les pied dans le plat à un moment ou à un autre, parfois avec les meilleures intentions du monde - l'important c'est d'écouter les autres, d'essayer de comprendre pourquoi ça les agace, pourquoi ça leur fait du mal, pourquoi ça les met en colère.

    L'histoire du couscous n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, elle fait partie d'un tout épuisant qui fait le quotidien de beaucoup de gens, et c'est pour ça que ça prend des proportions qui peuvent paraître exagérées d'un oeil extérieur. C'est pour ça aussi qu'il ne faut pas hésiter à poser la question du "pourquoi" ça nous fait chier, avant de porter un jugement et d'accuser qui que ce soit d'en faire trop. Dans toutes les situations d'ailleurs hein, on gagnerait beaucoup à se tourner vers les autres avant même d'émettre un jugement qui pourrait s'avérer hâtif et "erroné" (si tant est qu'un jugement puisse être erroné). 

    (Ce message ne s'adresse pas uniquement à toi, évidemment, mais à toutes celles qui pourraient se poser la question).
     
  11. Rocky ducky

    Rocky ducky
    Expand Collapse
    Fucking sucked by life right now :/

    @Jack Parker
    Non c'est cool je ne l'ai pas mal prit, parce que je n'ai pas l'impression d'avoir porté un jugement, juste donné mon avis :)
    Merci pour tes impressions et explications plus détaillées. Je peux comprendre le côté "c'est relou ça arrive souvent", pour le vivre ici (= UK) depuis que j'y vis, par exemple en soirée c'est arrivé qu'on s'insurge que je ne mange pas de cuisse de grenouille ni d'escargots, ni ne boive de café, "pour une française c'est bizarre!" (j'en ai des tonnes du genre à citer). Mais comme tu (et d'autres Mad avant) dis ça vient plutôt d'un manque d'ouverture d'esprit / de culture non? Je n'assimile pas ça au racisme, pas dans ces contextes. Dans les exemples plus poussés que tu as donnés là c'est différent. C'est un peu au cas par cas je pense, donc selon moi parfois on en fait quand même trop (et parfois non) !
    Au final c'est un peu "their loss" de ne pas essayer de comprendre telle culture / pays/ religion, c'est dommage en fait ce manque de curiosité / d’intérêt, ça amènerai sûrement un peu plus de good vibes si l'effort de compréhension était fait... (sur ces belles paroles hippies je retourne à mes moutons écossais :bouquet:)
     
    #11 Rocky ducky, 26 juin 2013
    Dernière édition: 26 juin 2013
  12. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Le coup des plats, c'était en référence à ce qui est dit dans l'article de médiapart. 

    A savoir : les instits qui sans rien savoir de la famille, dès que le gosse a un prénom """coloré""", on demande à la maman si elle peut pas "faire des pâtisseries". (il y a aussi une anecdote sur la tajine de mémoire)

    Enfin bref, être curieux et intéressé par la culture des autres, ce n'est pas raciste, non. En revanche, supposer par défaut que toutes les personnes "d'apparence étrangère" mangent et cuisinent oriental à tous les repas... bah oui, c'est du racisme parce que la personne se base sur un stéréotype ("apparence "arabe" = culture "arabe") et que le stéréotype est basée sur une histoire de "race" (j'aime pas le mot, mais vous voyez l'idée).  

    C'est pas du racisme "violent" au sens où on ne traite pas les gens de "bouffeurs de couscous", mais ça reste le même mécanisme (=penser par stéréotype). 

    J'sais pas, en comparaison je dirais que ça doit être aussi lourd que quand au bureau, les mecs disent "ah, ce serait bien de se faire des pâtisseries, pour Pâques. Qui les fait ? Bah tiens Marie Charlotte, t'es une femme, c'est un truc de femmes la pâtisserie !" 

    NON. C'est pas "insultant" en soi, c'est juste lourd, mais c'est du sexisme quand même... 

    Mais c'est beaucoup mieux expliqué dans l'article de médiapart. <3
     
Chargement...