Mariés au premier regard, une réflexion étonnamment audacieuse sur nos traditions

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 18 novembre 2017.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse

    Très intéressant, comme article, j'essaie de voir l'émission sous plusieurs angles aussi ! Je suis contente que tu aies écarté les psys, parce qu'effectivement en dehors de poncifs et de psychologie de comptoir ils ne disent rien de bien intéressant. Par contre, ce que je n'aime pas dans la démarche (ni dans la plupart des démarches de ce genre) c'est le côté "c'est la bonne personne". On tombe souvent amoureux de quelqu'un parce qu'il ou elle correspond à ce qu'on recherche à un certain moment, parfois pour nous aider à surmonter des problèmes psychologiques, mais est-ce qu'on tombe doit pour autant tomber amoureux, aujourd'hui, de personnes qui partagent les mêmes valeurs que nous ? Penser que tout le monde peut changer par amour est utopique, mais côté coeur, on ne sait souvent pas ce que l'on cherche avant de l'avoir trouvé, donc si donne des prérequis, il n'est pas certain que ce soit ce que l'on cherche vraiment.

    Merci pour ton article en tout cas :d
     
    Lucie Kosmala, Nymphetameen, Tu as raison et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Jeanne la Boiteuse

    Jeanne la Boiteuse
    Expand Collapse

    Quand une amie m'a parlé du concept (je n'ai jamais vu l'émission, je ne regarde pas la télévision), j'ai été très choquée. Pas par rapport au côté "sacré" du mariage, qui me passe bien au-dessus de la tête, mais par l'envie désespérée de s'attacher à quelqu'un quitte à le découvrir le jour du mariage - découverte qui me ramène tout de suite au mariage arrangé dans l'élite des sociétés anciennes.

    Je suis tout aussi surprise des tweets qui parlent de "décadence", de "sacré". C'est très intéressant à étudier, car le mariage est visiblement encore un des mythes de la société et vécu comme une institution "divine" (dans le sens qu'elle dépasse les hommes) et intemporelle. Alors que le mariage a une histoire et de nombreuses évolutions, comme l'apparition progressive du mariage d'amour comme norme tout au long du XX° siècle, ou bien la récupération du mariage comme sacrement par l'église au XI° siècle alors qu'il ne s'agissait que d'une union économique entre deux familles, ou bien politique (l'échange des femmes permet les alliances).

    Cela m'étonne d'autant plus que j'avais plutôt l'impression que l'institution devenait vieillotte, et qu'il n'y aurait bientôt plus grand monde pour avoir une idée aussi saugrenue que de se lier par un contrat à un autre individu.
     
    Lucie Kosmala, Shadowsofthenight, Tu as raison et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Bananou

    Bananou
    Expand Collapse

    Merci pour cet article ! J’ai suivi la première saison, un peu par moquerie je l’admet. J’avais une forme de mépris pour ces gens prêts à tout pour se marier, surtout vu les psys de haut vol (non) qui commentent l’émission...
    Et j’ai eu une sorte de révélation en regardant le début de cette nouvelle saison. Je pense que c’est aussi dû au fait que j’ai maintenant 25 ans, un cap est franchi et je suis toujours célibataire. Je m’identifie à ces personnes et je comprends leur souhait de trouver la personne qui leur correspond, et je me dis qu’à leur place, effectivement, après avoir épuisé les sites de rencontre et les rendez-vous improvisés par les copains, je serais peut-être tentée d’essayer toutes les méthodes possibles :/
    J’y vois également des gens sincères et vrais, un peu dépassés certainement par la difficulté actuelle de rencontrer quelqu’un qui nous correspond finalement.

    La seule chose qui me gêne c’est le manque d’honnêteté de la production qui s’est targué d’avoir formé un couple l’année dernière tout en omettant de dire qu’ils n’avaient pas été mariés l’un avec l’autre à l’origine...
     
    Lucie Kosmala, Shadowsofthenight, MissDodo et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    OK, 'tite question: combien y a-t-il de couples non hétérosexuels dans l'émission sur le total? Je demande ça par pure curiosité.
     
    Shadowsofthenight, Querencia, Sombre. et 7 autres ont BigUpé ce message.
  6. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    @lafeemandarine Je sais pas, mais en tout cas dans la version australienne y'a eu un couple d'hommes une fois :lunette: Ce qui est quand même cool parce que le mariage entre personnes de même genre/sexe était pas légal (ils se marient pas pour de vrai dans cette version, mais bref).

    Je connais pas la version francaise du coup mais je souhaite aux participant.e.s plus de chance que celleux des versions américaines et australiennes (sur 24 couples australiens, 1 seul tient toujours XD)
     
    Shadowsofthenight, Vixenju, Laoragwen et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Cocoa.

    Cocoa.
    Expand Collapse

    J'ai bien aimé cet article, ça changeait un peu du point de vue que j'avais d'habitude :happy:
    C'est vrai que certains commentaires qui voient dans cette émission la "décadence de la société", je trouve ça un peu poussé quand même, je pensais pas que ça pouvais susciter ce genre de réactions.
    Mais n'empêche, j'accroche vraiment pas avec le concept. Pas pour une question de traditions, mais parce que de toute façon un mariage, qu'on voit ça comme un truc sacré ou non, c'est quand même un engagement important avec quelqu'un. Et vraiment j'ai du mal avec l'idée qu'on puisse pousser des gens à s'engager sur le principe seul d'un test de compatibilité. Je sais qu'il peut y avoir des coup de coeur, et vraiment je suis heureuse pour les participants à qui ça arrive, mais comment savoir qu'on va vraiment s'entendre avec une personne sans l'avoir rencontré avant ? Même si sur le papier, c'est censé marcher, y a des tas de détails dont on peut pas se rendre compte sans échanger un minimum avant. (je sais pas si c'est très clair ce que je dis)...

    Bref, je suis d'accord avec cet article sur certains points, mais je pourrais toujours pas regarder l'émission parce que vraiment, y a des trucs qui me dérangent dedans.
     
    Lucie Kosmala, Shadowsofthenight, leaking_b et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. Kmarlou

    Kmarlou
    Expand Collapse

    @Morpheme et @lafeemandarine il n'y a aucun couple homosexuel dans la version française. Ils font venir les participants femmes et les participants hommes à des moments différents pour qu'ils ne se soient jamais croisés.
    Et le mariage étant réel dans la version française je pense que la pression est + grande...
    Ils ne forment que des couples dont ils jugent qu'ils ont une compatibilité suffisante (+ de 70%). Là première édition je crois qu'ils n'avaient formé que 4 couples dont 2 qui n'avaient pas été jusqu'au mariage (pour l'un l'homme avait fait marche arrière et dans l'autre couple la femme avait dit non le jour du mariage).
    Je ne sais pas combien d'éditions australiennes ont été réalisées mais ce n'est pas étonnant qu'ils arrivent à former + de couples avec des personnes peut-être moins engagées si le mariage n'est pas réel.
    Là version française ils insistent justement sur le fait qu'une fois engagés, les gens s'impliqueront encore+ pour que ça marche... Et de base pour accepter ça c'est qu'ils y croient un minimum.

    @Bananou :
    Ils ont parlé d'un couple qui a été fait l'année dernière après que l'aventure ait échoué pour la femme.
    Mais ma question surtout c'est pourquoi ils n'ont pas parlé du seul couple qui l'année dernière s'était marié et avait décidé de divorcer dans le but de faire un VRAI mariage à leur façon? Bref le couple qui était censé être LA réussite ...

    Perso au début j'ai dit mais c'est quoi cette m'**** . Et puis j'ai appris que la sexologue était la mère d'un ami du frère de la cousine de truc... donc même si je ne la connais pas ça m'a intriguée et j'ai regardé la fin de la première édition.
    Et là j'ai commencé la deuxième et je prends vraiment ça comme une expérience sociale, je trouve que c'est vraiment touchant et très loin de la télé réalité... C'est beaucoup+ facile de se mettre à leur place et d'imaginer leur problème.
    Par contre je suppose que c'est la production qui ne montre que des banalités sur les experts ("Ça va marcher parce qu'ils ont des valeurs importantes communes : la fidélité, là solidarité.." alors que concrètement ils auront trouvé bien d autres aspects qui les rendent complémentaires. Et j'aime bien quand même les analyses sur les relations à la famille, les réactions et comportements des personnalités qui se comprendront ou pas...
     
    #8 Kmarlou, 18 novembre 2017
    Dernière édition: 18 novembre 2017
    Shadowsofthenight et yuyunaâ ont BigUpé.
  9. Aethelthryth.

    Aethelthryth.
    Expand Collapse
    Mi-morue mi-panda roux mi-coquillette.

    Jusqu'à maintenant je n'en ai vu aucun. (oui je regarde cette émission de qualitay :lunette:)
     
    CercleBlanc, Tu as raison, Juda Bricot et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    L'optimisme, c'est sauter d'un immeuble et se dire «jusqu'ici, tout va bien» à chaque étage.

    J'ai peur de comprendre la raison de l'existence des tweets présentés dans l'article. J'espère me tromper, mais à mon avis, ils sont symptômatiques d'un grand retour du catholicisme d'extrême droite au sein de la société.

    Sinon, je trouve Mad bien complaisante avec la télé-réalité (d'ailleurs, il n'y a vraiment pas de quoi être fière de se targuer d'être spécialiste en la matière), cette dernière n'étant rien d'autre que, sinon le dépassement, au moins la concrétisation du rôle qu'accordaient les dystopies du passé à la (alors) future télévision, y compris dans la présente émission. De plus, ça m'étonne que les lieux communs sexistes n'aient pas fait plus tiquer que ça la rédactrice, ce n'est pas l'attitude que j'attendrais d'un webzine antisexiste.

    Enfin, il a été démontré que la scientificité de ce qui constitue la base de cette émission n'avait rien du tout de solide. L'article qui en parle: http://www.charlatans.info/news/La-formule-magique-pour-predire-l
     
    Vicko, Julk, Chouette-Culotte et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. SoChanie

    SoChanie
    Expand Collapse

    @skippy01 Alors je sais pas, parce que je ne suis clairement pas dans cette case que tu décris, étant athée et plutôt très à gauche. Et pourtant, je trouve que le côté mariage est de trop (c'est le concept de l'émission : je sais). J'ai pas vu, donc c'est difficile de juger, mais disons que je suppose que les gens, même s'ils prennent à cœur le mariage, le voient maintenant beaucoup plus comme quelque chose qui n'est plus irréversible.
    Donc en soi, pourquoi pas, au pire on a pas besoin de mariage pour se prouver qu'on s'aime, mais disons que ce qui est dommage, c'est qu'il perd son côté à la vie à la mort. Maintenant, le mariage, on s'aime et c'est cool ça fait une belle soirée, mais on sait qu'on peut divorcer donc ça va. Après, c'est pas plus mal de ne plus être complètement de cette institution, j'dis pas hein. Ça fait juste moins rêver x)

    Pour ce qui est du reste et du sexisme de l'émission, il semble qu'elle l'a évoqué, mais que ces moments justement étaient surtout présent chez les "spéacialistes", qu'elle a justement écarté. (Mais je le rappelle, j'ai pas regardé, donc j'en sais rien au final, et si ça se trouve tu l'as vu et as parfaitement raison !)
     
  12. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Belle analyse, on comprends bien la réflexion de l'autrice.
    Cette émission m'a posé deux problèmes :
    - elle exploite sans vergogne la détresse sentimentale et l'attise (le couple comme un idéal de vie, ouah, c'est tellement super original, c'est pas comme si 99% de la production médiatique/artistique nous invitait à surtout ne pas changer de regard sur la possible vie célibataire). Le fait que les participant-es soient des "vrais gens" de la "vraie vie" a encore exacerbé cette impression chez moi : comme si leur souffrance était jetée en pâture au grand public.
    - le fait qu'ielles n'ont rien inventé : les agences matrimoniales basées sur les compatibilité des gens sont légions (mais coûtent cher, c'est peut-être aussi ça la téléréalité : rendre des produits de luxe accessibles aux personnes moins aisées ?). Les "marieuses" (qui n'étaient pas que des femmes mais bon) du "bon vieux temps" (guillemets ironiques si vous permettez) ont fait à peu près la même chose (sur une échelle géographiquement plus limitées et sur des critères différents) pendant des siècles.

    Question pognon : la production paye les avocats en cas de divorce du coup ?

    @SoChanie : j'ai l'impression que le mariage est là pour être sûr du sérieux des candidat-es. La plupart des téléréalités exigent un certain sacrifice de la part des candidat-es, afi que seul-es les plus enthousiastes aillent jusqu'au bout de la démarche de candidature. Là, le mariage, c'est pas irréversible, mais ça donne des obligations et en cas de divorce, ça coûte cher (rien que le fait de devoir prendre un avocat par membre du couple est un coût dont la plupart des gens préféreraient se passer).
     
    gentilis, Lucie Kosmala, Silure_ et 15 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...