Ne pas fumer pendant 24h : le défi

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 15 octobre 2011.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Virtual Diva

    Virtual Diva
    Expand Collapse
    ❤ Reggaeton

    Bon courage !! :fleur:
     
  3. s-lennon

    s-lennon
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    2 techniques très simples marchent pour moi
    -Réduire aux cigarettes dont j'ai vrrrrrrrraiment envie (pas celles qui sont automatiques), ce qui m'enlève très souvent celle du matin, celles en attendant un bus qui arrive dans 3 minutes (donc que je fumerai en vitesse sans vraiment l'apprécier), et certaines des pauses entre les cours. Il me reste donc celle d'après manger (ma préférée), celle de la pause de l'après midi (et encore j'arrive à la sauter), et celle d'après les cours. J'évite de fumer chez moi, et ça change tout. De même, je sais que je n'aime que très moyennement mes clopes quand il fait très très chaud, l'été je suis donc en cure de désintoxication. Ca parait con parce que je recommence dès septembre mais j'ai l'impression de donner des vacances à mes poumons.

    -Seconde techniques que j'expérimente en ce moment, la bronchite/trachéite/angine accompagnée d'une toux bien caverneuse qui te dégoute à vie du principe même de la cigarette. Déja, quand je suis dans mon lit, je ne fume pas. (..) et là tout de suite, l'idée de me fumer une garo, ou rester avec des potes qui fument me donnent des haut-le-coeur. En espérant ne pas continuer après ! (ma toux = celle d'un gros camionneur de 54 ans qui fume un paquet par jour depuis ses 8 ans.)
     
  4. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Mon copain fumeur depuis aussi 4 ans ou 5, je ne sais plus a arrêté progressivement. Il y a un an encore, il fumait comme un pompier. (après, il m'a rencontré, et ses paquets faisaient une semaine au lieu d'un jour). Puis nous sommes allés au Japon pendant trois semaines, soit le pays où tu ne peux pas fumer dehors. Cela a été radical. Avec la chaleur étouffante, le fait de ne voir personne fume; même en rentrant en France entouré de collègues et d'amis fumeurs, il n'a pas craqué.
    C'est une technique comme une autre :d
     
  5. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Ce qui a marché dans mon cas, c'est passer quelques mois dans un pays où les clopes sont tellement dégueulasses, que je préférais encore ne pas fumer :silenced:

    (ne pas citer s'il vous plait)
     
  6. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Perso, je fume depuis que j'ai 14 ans, j'en ai aujourd'hui 21, et ça fait donc sept ans que je me répète que je peux arrêter quand je veux. En lisant ton papier, j'me rend compte que non.

    Quand je suis chez moi, je fume rarement, probablement juste la clope après manger. Parce que ça me soule de passer 5 min sur mon balcon avec rien d'autre à faire que fumer, et c'est souvent le moment où je pense à plein de trucs déprimants.

    Mais lorsque je suis dehors, je ne peux pas m'empêcher d'allumer une clope, et au final un paquet me tient même pas deux jours. L'an dernier, j'ai perdu un paquet neuf dans la rue (la loose), j'étais tellement deg que j'ai décidé d'arrêté. J'ai tenu la matinée, jusqu'à avoir le temps d'aller m'acheter un nouveau paquet.

    Sinon j'ai testé et approuvé la méthode "je calcule le nombre de cigarettes que je dois fumer au max (genre matin, pause, midi, pause, soir) et j'en ramène que 5 et je m'en tient à ça". J'ai divisé ma conso par plus que deux pendant quelques mois, et j'ai craqué quand j'ai passé mon BTS...
     
  7. Caseyklein

    Caseyklein
    Expand Collapse
    " Je suis inquiet, toutes les rues d'ici semblent avoir une maladie. Je ne suis pas docteur ès villes mais je crois bien que c'est l'ennui."

    J'ai la chance de ne pas avoir envie de fumer chez moi, ni chez mes parents. C'est plutôt un reflexe "pause" au boulot. D'ailleurs ya qu'au boulot que je fume, parfois en soirée mais quand même de moins en moins.
    J'ai déjà arrêté à plusieurs reprises (j'étais carrément addict ya deux ans), et déjà tenté la méthode des 24h.
    Le souci, ok c'est une question de volonté, c'est que je n'ai qu'une seule collègue fille et on apprécie de pouvoir papoter toutes les deux pendant nos pauses, et elle fume..
    J'en suis à 30 clopes par semaine, en gros, soit une bonne trentaine d'euros dans le mois, soit plusieurs hauts h&M.
    Faut que j'arrête.
     
  8. Bonesfree

    Bonesfree
    Expand Collapse
    I <3 zombies

    Ca fait 54 jours que je ne fume plus... dont 15 où je n'ai parlé que de ça, où j'ai détesté les acteurs qui fument et où j'ai évité tous les contatcs sociaux... mais quelles économie et quel souffle XD
     
  9. Aloe Pinte

    Aloe Pinte
    Expand Collapse
    Jodida pero contenta.

    La suite!!!!!!

    Je crois que je vais essayer aussi, ça me paraît une bonne solution! Je me rends compte que je suis de plus en plus accroc (parfois, j'essaie de repousser la première cigarette de la journée et c'est de plus en plus tôt).
    Sinon je me dis parfois que je repousse au max la première, ou bien que je ne vais pas fumer en marchant, ou bien si je vais boire un verre, je m'interdis de fumer en buvant (boire ou fumer il faut choisir).
    Ahem ... Je donne des conseils mais je ne les suis pas beaucoup beaucoup ...

    [Edit]
    En plus on a tout de femmes fatales : cheveux ternes, manches qui sentent le tabac, dents jaunies, rhume ou autre parce qu'on est sorti fumer dans le froid, haleine qui pue (horrible pour les non-fumeurs: parler avec ou pire, embrasser quelqu'un qui a fumé).
     
  10. l'autre gonz'

    l'autre gonz'
    Expand Collapse
    psychorigide débridée.

    presque 8 mois que j'ai arrêté, je fumais plus d'un paquet par jour depuis mes 14 ans ! Mais ma brave moitié m'a fait comprendre délicatement (rires) que "faut pas déconner quand même, t'es une droguée, tu vas mourir dans les pires souffrances ma petite. Pis t'façon, t'as aucune volonté, t'y arriveras jamais".

    J'ai tenté le "j?arrête sans rien", 48H de dépression intense.

    Après, les patchs. puis plus rien depuis 8 mois. Chéri, tu peux remballer ton air supérieur, tu seras mignon, tu AVAIS TORT !!! (rire sardonique)

    Je suis fièrote, mais ça me tentera toujours ... quelle merde !
     
  11. Antigonedream

    Antigonedream
    Expand Collapse
    If this is to end in fire, then we should all burn together...

    Wow je suis tellement contente d'avoir arrêté genre 1mois après avoir commencé (autant dire que je n'ai jamais commencé), pour une fois j'aime mon moi de 17ans!!!

    Plus sérieusement j'ai compris a quel point c'était dur pour certain, quand je vois ma meilleur amie dont un des poumons est tombé 2 fois, qui tombera a nouveau tant qu'elle fumera (en sachant qu'on lui en enlève un bout a chaque fois qu'on lui recolle... avant 50ans elle est sous respirateur) et qui malgré tout n'a pas arrêté... O_o
     
  12. Traumen

    Traumen
    Expand Collapse
    Doctorat ès SS.

    J'ai un paquet de cigarette dans ma chambre, c'est le dernier en date que j'ai acheté, et l'achat remonte à 2009.

    Mon père était un grooooos fumeur donc très jeune j'ai été habitué à l'odeur de la cigarette, et j'ai toujours adoré l'odeur, donc normal, j'ai essayé pendant mon adolescence. Pendant un temps j'ai donc été une fumeuse "régulière", mais genre une cigarette par jour pendant ma balade du soir, ou 1/2 de plus quand j'étais vraiment énervée/stressée (et n'importe qui qui me connais sait que je suis une personne perpétuellement stressée :lol:). Ca a duré 2/3 ans comme ça et pourtant, je n'ai jamais ressenti le besoin d'augmenter ma consommation, le besoin d'une cigarette...
    Puis mon père a eu 2 infarctus à cause de la clope, a dû arrêter, surtout après sa greffe cardiaque. Ca a été trèèès dur pour lui d'arrêter, alors juste par respect, je ne voulais pas qu'il puisse cotoyer une Traumen qui pue la clope.
    Depuis ça, j'ai une clope une fois tout les 39 du mois (dernier paquet acheté en 2009 et loin d'être fini, je le rappelle :lol:), et encore, c'est souvent juste parceque je m'ennuie, parceque même si j'aime toujours autant sniffer comme une addict les gens qui fument, fumer moi-même m'écoeure; cette odeur dans la bouche, la salive à profusion,... Puis sans oublier toute la thune que l'on peut bien claquer dedans et que tout compte fait, je préférerais dépenser pour cette robe là-bas... Je me suis juste auto-persuadée que la clope, c'est pas si bien que ça, quoi.
     
Chargement...