Nicolas Hulot veut « un groupe de réflexion sur le bien-être animal »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 3 août 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Cennae.D

    Cennae.D
    Expand Collapse
    I'm only human After all

    J'ai pas grand chose à ajouter, j'espère juste que ce groupe aura la visibilité qu'il mérite, même si c'est déjà un GRAND PAS qu'il existe simplement.
    On y croit :v:
     
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  3. Tante Clara

    Tante Clara
    Expand Collapse
    Dif tor heh smusma. Ni'tokor!

    Bon alors pour le coup, je trouve ça super
    A voir ce qu'il en sort bien sûr ( si c'est un compromis pourri pu pas comme pour les loups).
    Je vais suivre ça de près (sur Madmoizelle si possible , la centralisation est bien pratique :rire: ).
     
    Babitty Lapina et Freehug ont BigUpé.
  4. Jus d'orange au sel

    Jus d'orange au sel
    Expand Collapse
    Et si on mangeait ?

    Mais c'est trop bien ! En voilà une bonne idée ! :unicorn:
     
  5. Coralista

    Coralista
    Expand Collapse
    Maman chat

    C'est super de voir que ces sujets de société intéressent le gouvernement !
    Dans le même esprit, le Conseil National de l'Alimentation lance en septembre un groupe de concertation sur l'éthique des abattoirs :top:
     
    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  6. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    En même temps, un groupe de réflexion, ça mange pas de pain, hein...
    Ok, réfléchissons, invitons des philosophes, c'est génial. Déjà je suis un tout petit peu consternée qu'on mette "philosophe" en avant plutôt qu'"éthologue" ; parce que si on veut des infos solides sur la souffrance animale, ça serait peut-être une bonne idée de demander à des gens qui ont vraiment étudié la question et qui savent un peu ce qu'il en est au niveau des faits ? Non ? Ensuite après les quotas de loups tués (ça ne s'appelle pas "prélevés", ça s'appelle "tués"), après qu'il a fait appel à la décision de justice d'arrêter la centrale biomasse hyper destructrice de Gardanne, il a l'intention de faire des trucs solides, ou on va se retrouver avec plein de groupes de réflexion tous mignons pour savoir si oui ou non il faut être gentil avec la nature ?
    Je suis un peu virulente, désolée, mais j'en ai assez des premiers pas. J'en ai assez des petits gestes. J'en ai assez de dire : ouah c'est super, ils ont trouvé un truc qui sert absolument à rien mais ça montre déjà qu'ils sont en train de s'ouvrir l'esprit et c'est déjà cool. Non, ce n'est pas cool. Ca endort les gens en leur donnant l'impression qu'on fait des trucs, et après quand on parle d'écologie, on se fait rétorquer un beau "ça va les écolos, arrêtez avec votre dictature, déjà qu'on ne parle que d'écologie alors laissez-moi prendre ma bagnole pour acheter un steak premier prix importé du Brésil au Carrefour qui est à 2 km de chez moi, on n'est pas des extrémistes !". A force de petits gestes inutiles, les gens finissent par avoir l'impression que c'est bon, on s'est occupés du problème et on peut passer à autre chose maintenant. Alors qu'en fait on ne s'est occupés de rien du tout.
    Donc désolée de casser l'ambiance, mais je ne trouve pas du tout que ce soit une nouvelle encourageante.
     
    Shamael, Denderah, Cornélie et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Tante Clara

    Tante Clara
    Expand Collapse
    Dif tor heh smusma. Ni'tokor!

    @Y.
    Mais vu les enjeux imbriqués, je crois qu'il n'y a qu'un groupe de discussion pour amorcer le changement. Certes, s'il ne fait que parler, c'est de la poudre aux yeux. Prendre en compte tous les acteurs implique aussi une durabilité de la souffrance (mais par exemple, les autoroutes du paradis sont tout de même une avancée, même si c'est toujours souffrance et mort in fine).
    Après, j'espère pour une fois être agréablement surprise par Hulot. Il va avoir fort à faire alors que les conditions de travail des personnes en abattoir vont encore plus se dégrader par la faute de son gouvernement ( ce qui implique de fait des conditions pires pour les animaux). Ces personnes vont vouloir défendre ce qui les mets les moins en difficultés (rapport aux boss dont je parle après). Il va avoir affaire aussi aux big boss des abattoirs (qui auront un poids énorme et qui vont penser profit).
    Mais sans conversation et accords, tout changement qu'Hulot voudra faire seront bloqués par Jupiter et Hermès (Macron et le.ministre des voleurs je veux dire de l'économie).
     
    Denderah et Babitty Lapina ont BigUpé.
Chargement...