Ode au bac d'arts appliqués (ou « bac STD2A »)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 23 septembre 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Super article ;) et cette phrase :"Je fais ce qui me plaît le plus pour le moment, et je trouve ça génial." faudrait juste se l'accrocher quelque part pour pouvoir  la relire à loisir surtout quand on te dit que ta filière est "bouchée," qu'y a plus de boulot etc...

    Parce que ça compte d'aimer ce qu'on étudie le reste on verra !

    Je souhaite quand même à cette Madz de trouver un boulot qu'il lui plait et de toujours prendre autant de plaisir à étudier.
     
  3. queenymeria

    queenymeria
    Expand Collapse
    Objectif bac 2016

    Super article. Tout est vrai là dedans.
    Personellement, j'ai été l'année dernière en seconde dans une classe AA mais sans faire STD2A. Imaginez ma surprise en voyant que j'étais dans une classe "mixte" : 30 élèves d'arts appliqués et 6 autres, avec des "bons dossiers", en gros c'est pour ça que j'étais dans cette classe.

    J'ai donc eu un petit aperçu de la classe. Je n'ai jamais assisté au cours mais pourtant, grâce à une amie, je connaissais les sujets, je voyais les créations et tout ça. En ce qui concerne les camarades, j'ai eu beaucoup moins que chance que la Madmoizelle de l'article.

    Dans mon lycée, il y a un cliché sur les AA, comme quoi, ENTRE AUTRE, ils auraient la grosse tête. Et c'était vrai, du moins en partie. Ce n'est absolument pas une généralité, la moitié des deux classes était très sympa mais l'autre moitié beaucoup moins avec tout ces élèves qui se croyaient supèrieur sous pretexte qu'ils étaient en AA.

    Mais sinon, les Terminales AA de l'année dernière étaient vraiment cool, et les premières aussi. On avait fait une sortie avec les 6 classes, et c'était vraiment génial, donc malgré une minorité insupportable, les gens d'AA sont très cools. Il y a un mélange de style vraiment sympa, tout le monde a son style, et personne ne s'en moque.

    Désolée pour le pavé, mais en gros c'est pour dire que même si dés fois on peut tomber sur des individus assez détestable, la grande majorité des élèves est super, et j'ai même eu l'envie pendant quelques temps d'apprendre à mieux connaitre cette filière, qui m'a toujours fascinée, bien que je savais que j'irais en L.

    Bonne continuation à la Madmoizelle et merci pour cet article très bien écrit. :)
     
  4. ThelmaEtLouise

    ThelmaEtLouise
    Expand Collapse
    Fluctuat nec mergitur

    Premièrement, je félicite l'auteur pour cet article assez complet sur les sections arts appliqués.

    En revanche je title un peu sur " On n’est pas là pour faire de l’art plastique, me précise-t-on. Pas de gribouillis, mais du réfléchi ! .

    Les arts plastiques et les arts appliqués sont deux départements différents en Art, l'un n'est pas supérieur à l'autre, ce n'est pas gribouilli vs réflexion c'est juste deux façons de concevoir l'art. Les arts plastiques n'ont pas moins de mérite ou d'intérêt que les autres.

    Voilà c'était une petite remarque qui ne remet pas en cause l'article plutôt complet; mais beaucoup de gens pensent encore que les beaux-arts, les arts plastiques c'est du glandage ou de la branlette intellectuelle.
     
  5. Pikasiette

    Pikasiette
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    Hello !
    Déjà merci pour les petits commentaires, c'est gentil ! J'espère que ça fera découvrir cette section méconnue et donnera des précisions à ceux que ça intéresse.

    Alors, oui oui, ne t'inquiète pas, ne va pas croire que je pense cela car je compte faire les beaux arts par la suite. Mais c'est un peu ce qu'on nous dit quand on arrive, il y a une espèce de gueguerre gentille entre nous, les arts appliqués, et les arts plastiques ! Du coup, on s'envoie souvent ce genre de remarque, comme quoi nous sommes bien trop commerciaux et propres sur nous alors que eux sont des drogués qui gribouillent. Mais c'est vrai que dans l'article on peut le prendre comme ça.
    C'était juste pour préciser la différence entre les arts plastiques qui sont là pour "rien" (dans le sens philosophique, l'art est inutile etc), alors que les arts appliqués sont là pour l'industrie. Il n'y a en effet aucun mérite en plus à travailler pour un cahier des charges.

    (Puis bon, en arts appliqués, j'peux pas dire que j'ai pas glander parfois... :banana:)
     
  6. Bebdine

    Bebdine
    Expand Collapse
    Don't Worry, Be Happy!

    C'est un bel article, complet qui décrit bien ce qu'il se passe dans cette section, j'ai d'ailleurs moi même fait une Seconde AA, pour finalement bifurquer dans le général..
    Au final je suis DA dans une agence de pub.. c'était bien la peine de quitter la filière ^^

    Moi je voudrais juste réagir à la remarque de la prof « C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a tant de publicités nulles ».. Si seulement il n'y avait que les graphistes qui avaient leurs mots à dire :facepalm:
    Que Nenni ! IRL il y a les clients, les chefs de pub, les directeurs de clientèles, les femmes (et maris) du clients... Bref.. C'est la merde. La pub c'est bien pendant les études.. après ça devient un enfer quand on a choisi de vendre son âme au diable :goth: (travailler en agence)
     
  7. B_JAY

    B_JAY
    Expand Collapse

    Hello,
    Bel article :)
    Dans quelle école tu le fait ?
    Car j'ai fais un BAC AA (+ internat) aussi mais y'a maintenant plus de 6 ans... Et j'ai vraiment adoré. Surtout au moment du passage des épreuves du BAC, où tu fais ce que tu aimes et surtout tu t'éclates sans stress. Il m'a vraiment beaucoup apporté.
    Après ce BAC j'avais fais un BTS Communication Visuelle, qui maintenant s'appelle BTS Design Graphique. C'était un peu le grand écart, car le BTS prépare tout de suite à la vie professionnelle. Et bien sur deux ans ne suffissent pas. Maintenant je prépare mon diplôme de Mastère pour devenir Directrice Artistique.

    Bref, ce sont vraiment des études à part entière.
    Profite au max ;)

    A bientot !
     
  8. Billywigs

    Billywigs
    Expand Collapse

    Article super chouette, dans mon lycée il y avait une section AA et ça donnait vraiment une âme à l'établissement de voir des projets un peu partout dans les couloirs ! :jv:

    Par contre, une amie à moi dans cette filière à tenté les Beaux Arts juste après son bac et elle a été accepté mais (je ne sais pas si c'est dans toutes les écoles !) on lui à reproché d'être trop AA (je ne sais pas trop ce que ça veut dire hein), et on lui a dit qu'elle avait peu de projets personnels en dehors de ceux fait avec le lycée (elle y avait passé un moment quand même hein..) et ils avaient donc un a priori négatif sur elle.

    Enfin bon après j'suis pas spécialiste ni rien :red:

    Bref, couraaaage pour la suite :unicorn::hugs:
     
  9. Melan8

    Melan8
    Expand Collapse
    Madmoizelle me déçoit donc vous ne me verrez plus ici

    Vous avez eu de la chance d'avoir vécu de si belles expériences.
    Pour ma part, ma seconde en AA c'est plutôt mal passée. Une de nos profs, nous a clairement dit, en début d'année, que nous étions les meilleurs (mon lycée était professionnel et technologique) elle nous disait ce qu'il fallait aimer. Une fois, alors que j'étais en pleurs en classe pour cause de deuil et qu'elle nous grondais (comme tout professeur quand il voit qu'on ne travaille pas assez), elle a dit qu'il y en avait qui avait compris à qui elle s'adressait. Et il y avait l'ambiance, j'étais mise à part comme l'année précédente au collège.
    En janvier, j'ai compris que je voulais me réorienter vers un bac ES. Mais il fallait que je termine mon année et comme j'étais à 2 heures de chez moi, je me contentais de pleurer au téléphone avec ma mère.
    Cependant, cette année, j'en ait profité pour être indépendante. J'aimais beaucoup me balader en ville et aller à la plage. C'est aussi cette année que j'ai redécouvert la lecture.

    Quand je vois vos témoignage, ça me rassure de voir que mon expérience n'est qu'une exception et que je suis juste tombée sur le mauvais lycée. ;)
     
  10. zi

    zi
    Expand Collapse

    J'ai assez mal vécu ces trois années d'arts appliqués également. Justement à cause de quelques professeurs un peu puériles et hautains, comme certains élèves de la formation d'ailleurs ! Je me reconnais dans ton commentaire Melan8 et je suis curieuse de savoir dans quel lycée tu étais.
    Cependant j'ai continué mes études dans le graphisme puis je me suis spécialisée dans l'édition et m'y suis épanouie de plus en plus !
     Ravie que ce bac fasse des heureu(x)ses ! =)
     
  11. Drimali

    Drimali
    Expand Collapse

    Il semble qu'il y ait des avis très partagés sur la section design ici... Personnellement je me reconnais des deux côtés.

    Dés la seconde, notre prof nous mettait une pression énorme. Très rapidement, j'ai commencé à avoir peur du regard des profs en cours, ne faisant plus que mes travaux chez moi. Une immense peur de l'échec également, qui a perduré jusqu'à la terminale (car oui, j'y suis restée, je viens d'avoir mon bac STD2A), où je rendais à peine mes travaux (je m'en suis sortie quand même). J'avais toujours l'impression d'être moins bien que tous les autres, moi qui appréciais beaucoup le design, mais qui n'étais pas passionnée comme certains. Du coup, forcément, en arrêtant de bosser, je suis restée à un niveau très moyen.

    C'est a posteriori que je me rend compte que j'ai, quelque part, bien apprécié ces trois années (ça peut paraître en totale opposition avec le paragraphe précédent, mais c'est vrai). J'étais dans une classe ou tout le monde était ouvert d'esprit, relativement soudée, les demi-journées de travail uniquement consacrées au design se passaient toujours dans la bonne humeur, même pendant la période d'examens pour le bac. Il y avait toujours quelqu'un qui avait une idée bien stupide, comme le jour où une élève a fait le tour de la classe avec ses pots d'encre, pour nous faire faire à chacun des tâches (le fameux test de Rorschach...).
    Certes, on pouvait aimer les poneys roses et être accepté en même temps, mais il ne fallait surtout pas les dessiner (il y avait les profs qui s'arrachaient -ou nous arrachaient- les cheveux à la vue de paillettes, ou de "fioritures" ; il y avait toujours des gens dont les travaux étaient qualifiés de "gnan-gnan"...).
    Et puis le savoir que j'ai acquis est innestimable, dans de nombreux domaines : histoire des arts et du design, méthodes de communication, arts contemporains...

    Avec le (peu de) recul que j'ai aujourd'hui, j'ose affirmer que je ne regrette pas ces trois ans. Certes, j'en ai bien chié, mais j'y ai trouvé des choses que je n'aurais trouvé nulle part ailleurs. Ce bac n'est pas aussi fermé qu'on peut l'entendre, la preuve, je suis en fac, en licence d'anglais aujourd'hui (je n'ai même pas décidé d'arrêter le design, j'ai juste été refusée dans mon bts design graphique, snif). Je vais continuer en anglais quelques temps, mais je sens que je vais re-sauter du côté design de la force au moment opportun !

    Sinon, en rapport avec l'article, j'ai bien vu le moment où l'auteur parle de la démarché créa, et c'est vrai que c'est cool. J'ai bien vu la partie analyse (ou méthodo), ce qui reste intéressant à faire. Mais, et la PAV ?As-tu volontairement oublié de mentionner la partie la plus barbante ?
    Ahah, ce n'est que mon opinion cependant ;)
     
  12. Kand'x

    Kand'x
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Quel bel article qui m'a limite fait versé une larme à l’œil (ancienne "fan de dessin" mais qui à totalement foiré ses envies d'études artistiques...)

    "Je sais que dans le domaine de l’art, il existe de moins en moins d’emplois. En plus, maintenant, tout le monde a un PC et peut donc s’improviser graphiste. Comme ma prof actuelle le dit : « C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a tant de publicités nulles ». Alors peut-être que je trouverai du travail, peut-être pas, peut-être que ce sera dans un tout autre domaine, mais je m’en fiche ! Je fais ce qui me plaît le plus pour le moment, et je trouve ça génial."

    Oui en voulant faire un CAP d’agent exécution graphiste décorateur (non à rallonge qui fait classe mais qui me fout la honte plus qu'autre chose et n’existe plus) j'aurai penser que cela aurait correspondu à mes envies, je l'ai obtenu mais ceci à été le commencement d'une "descente aux enfers"...On parlant de PC, même en ayant "étudié" Adobe Illustrator et "vaguement" Photoshop, j'aimais pas l'infographie, j'étais nulle!!!

    C'est dommage de n'avoir pas abordé l'établissement en détail et son "coût" (qui dit filière artistique dit la plupart du temps école privée et chère)
     
Chargement...