On a chopé la puberté, une polémique et une pétition, mais est-ce justifié ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucie Kosmala, le 2 mars 2018.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Lucie Kosmala, 2 mars 2018
    Dernière édition: 7 mars 2018
    Lady Stardust, Ada or ardor et yuyunaâ ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Azurhibis

    Azurhibis
    Expand Collapse

    merci beaucoup Lucie Kosmala pour cette analyse fine et constructive !
     
  3. Ellanaaa

    Ellanaaa
    Expand Collapse

    Bah, y a encore du progrès à faire...
     
    Terpsichore., babooz92i, BulleColoree et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. 123pourquoi

    123pourquoi
    Expand Collapse

    Je le trouve très bien ce livret, et c'est une très bonne chose d'avoir présenté la puberté à travers plusieurs personnages qui n'ont pas du tout les même opinions sur la chose, et donc des regards différents.

    Ce qu'il faut retenir c'est que Tweeter regroupe des mini-communautés dont la passion est de s'indigner sur tout et n'importe quoi pour se sentir exister. Triste.

    En tous cas je trouve super d'avoir pris la peine de jeter un coup d’œil au livre pour constater que les passages qui font gueuler sont pris hors contexte pour susciter la polémique.
     
    zazouyeah, Litcha, geekette10 et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    Je trouve cet article vraiment excellent.
    (Déso pour le commentaire pas constructif.)

    Excellent !
     
    Lucie Kosmala, call_me_agathe, Terpsichore. et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    Mouais... Je reste plus que très dubitative et, pour ma part, l'argument de la maladresse, ça ne fonctionne que passé un stade qu'on dépasse ici.

    Outre le fait qu'on nous montre (encore) uniquement des filles blanches et minces, les autres avis sur la puberté que le "ouaiiiis, c'est cool tu deviens une LaFâme donc tu peux mettre des talons et jolis vêtements" restent très plat et restent sur des considérations superficielles ("j'ai des boutons c'est moche (non c'est normal) et je sens pas bon (création de la honte de l'odeur corporelle naturelle)).

    On en parle du passage sur les règles à base de "crampes d'estomacs" je sais pas si c'est toujours au programme mais à 10ans en CM2, on m'a appris les organes du système digestif, donc logiquement des ados sont capables d'assimiler qu'il y a tel ou tel organe dans leur corps... Un petit "l'utérus se contracte pour faire sortir le sang et ça fait qu'on a mal", c'est pas leur demander un niveau prix nobel... Après on s'étonne d'avoir des adultes qui n'y connaissent rien à l'anatomie féminine... Et pire que tout, la suite : "bouge-toi même si tu as mal" NON !!! Avoir mal n'est PAS normal, jamais, même pendant les règles. Quand on a mal il faut le signaler et faire en sorte que ça s'arrête. La douleur c'est pas juste un truc que le corps fait parce que c'est rigolo comme sensation, c'est un signal d'alarme pour dire que quelque chose ne va pas. Conseiller d'ignorer la douleur n'est JAMAIS un bon conseil, encore moins dans une société qui de base nie la douleur des femmes de façon générale. Ce passage est dangereux.)

    Edit : et "avant y avait des trucs pire donc c'est un vague semblant de progrès mieux camouflé que les trucs sexistes habituels", c'est pas une excuse pour sortir des aberrations pareilles, même si ce ne sont que des passages.
     
    Flopidou, château fort, Matooune et 175 autres ont BigUpé ce message.
  7. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    Merci pour l'article qui permet d'y voir plus clair. Ça veut quand même dire que la polémique est pas complètement injustifiée. Sur les 4 photos que j'ai vues tourner il y en a effet 2 qui sont de la pure mauvaise foi, mais les deux autres restent choquantes.

    Oui c'est de la maladresse, mais c'est aussi le boulot de l'éditeur de faire en sorte qu'il n'y ait pas de maladresse. Un livre ça s'écrit en plusieurs mois avec plein d'allers-retours. Je trouve ça grave que personne n'ait dit qu'il y avait quand même un problème.
     
    #7 Patriarcaca, 2 mars 2018
    Dernière édition: 2 mars 2018
  8. Wéro

    Wéro
    Expand Collapse

    Personnellement, c'est une collègue libraire spécialisée en jeunesse qui m'en a parlé, avec plus ou moins la même analyse (en un peu plus énervée, j'avoue). Ce qui me gêne BEAUCOUP, c'est le manque de diversité des jeunes filles présentées, et la planche sur les seins qui pointent. Pas un mot pour dire que ce genre de comportement de la part des mecs ce n'est pas normal ? Vraiment ?
    On est quand même sur un livre édité par Milan, qui n'est pas la plus petite maison d'édition en France, un livre qui a dû avoir pas mal de relectures... Ce livre m'a fait penser au Dico des Filles (Fleurus), la tentative d'humour en plus...
     
    Flopidou, château fort, Matooune et 85 autres ont BigUpé ce message.
  9. Griou

    Griou
    Expand Collapse
    Une journée de plus en moins

    J'avais vu la couverture de ce livre en librairie et l'image de couverte m'avait interpellée. Enfin je trouve que la puberté est vue comme quelque chose amenant des obligations par particulièrement réjouissantes, à voir les expressions des demoiselles. Un peu dans le genre "maintenant il y a ça donc il va falloir faire ça ça et ça", je pense que c'est comme cela que je l'aurai vu plus jeune. Après la couverture a un côté décalé, j'entends bien que ce n'est pas premier degré, mais je ne suis pas sûre que le public visé ait le recul pour le voir avec humour. Le titre m'avait fait marrer en tout cas. Puis je ne l'ai pas feuilleté donc je ne peux pas trop en dire autre chose :cretin:
     
    Rin`, Ellanaaa, Dame Verveine et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Ewen

    Ewen
    Expand Collapse

    @Manea Je suis d'accord avec quasiment tout ton message mais si, parfois, avoir mal est normal :dunno: Tu l'as dit toi-même : l'utérus se contracte pour faire sortir le sang donc ça fait mal. Quand t'accouches ça fait mal aussi, et pourtant ça veut pas dire qu'il y a une pathologie particulière derrière. Dans le cas de la douleur des règles ça peut en être le signe, hein, mais pas à chaque fois, tu peux juste avoir un utérus qui contracte beaucoup et avoir des douleurs plus importantes que ton voisin. Par contre "se bouger malgré ça" c'est un conseil nul, on a le droit d'avoir mal et de pas vouloir bouger.
     
    Wowienne, PousseMoussue, Syloene et 23 autres ont BigUpé ce message.
  11. Faol

    Faol
    Expand Collapse
    Heavy seas of love

    MERCI :worthy: Je ne me prononcerai pas sur le reste des extraits, d'autres l'ont déjà bien fait avant moi, mais ce passage... :sick: En gros, tout ce que va retenir un.e adolescent.e, c'est qu'avoir les tétons qui pointent c'est la honte et qu'il faut les cacher pour ne pas avoir de remarques. Cimer.
     
    Flopidou, agnescello02, Minoue et 80 autres ont BigUpé ce message.
  12. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    @Ewen
    Mais même sans pathologie particulière, on a le droit de se dire qu'on veut juste se rouler en boule avec une bouillotte et ne rien faire, de signaler qu'on a mal pour expliquer qu'on ne veuille pas faire de sport, de se plaindre, de demander des antidouleurs (même si c'est juste de l'ibuprofene ou du spasfon).
    Mon propos c'est pas "si tu as mal c'est forcément un truc grave ou une maladie", c'est "arrêtez de dire que c'est pas grave et qu'il faut l'ignorer et faire avec". Des contractions, mêmes dues au fonctionnement "normal" de l'organisme, c'est pas un truc à ignorer.

    Moi par exemple, je fais pas d'endometriose ni rien mais mes premiers jours de règles sont hyper violents, je suis pliée en deux par les contractions et je perd assez de sang pour être anémique, donc ignorer la douleur et aller courir, c'est pas l'idée du siècle, vaut mieux que je reste sous ma couette avec des compléments alimentaires. Sauf qu'à cause du discours classique "ignore et fais avec" et du tabou des règles, j'ai longtemps fait comme si de rien n'était au point de tourner régulièrement de l'oeil en cours d'EPS (me faisant traiter de chochotte au passage). Il a fallu la prise de sang avant de me prescrire la pilule contraceptive, quatre ans après le début de mes règles, pour qu'on remarque ce problème alors que si on m'avait dit qu'avoir mal et me sentir faible pendant cette période n'était pas normal et que je devais m'en occuper, je l'aurais fait.
     
    #12 Manea, 2 mars 2018
    Dernière édition: 2 mars 2018
    Flopidou, Loutrinel, Ymotana et 78 autres ont BigUpé ce message.