Option FLE en lettres modernes.

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Alecto, le 10 février 2007.

  1. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse

    Bonjour, bonsoir.

    Je me doute que mon sujet ne va pas attirer des foules, mais même une seule Madmoizelle pourrait répondre à mes questions (et puis si vous êtes plusieurs, tant mieux, évidemment !)

    Est-ce que certaines d'entre vous ont intégré dans leur cursus l'option Français Langue Etrangère - ou même ont l'intention de le faire ?
    Dans quel but, en quoi consistent les cours, les concours de l'enseignement sont-ils les mêmes ? Des précisions à donner, des conseils, des recommandations ?

    Merci ! :)
     
  2. Nevermind

    Nevermind
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Bonjour,

    Je suis en parcours FLE, dans le but d'enseigner le français à l'étranger. Je trouve que c'est une option trèèèèèès intéressante, beaucoup plus "ouverte" et qui propose des réflexions autres que les options classiques proposées en Lettres (les prépa CAPES ou autre...). Cette option est également proposées aux étudiants en Langues (LLCE), même si le parcours Lettres offre un certain avantage (maîtrise de la grammaire et syntaxe française, connaissances historiques et culturelles, solides bases en linguistique française).

    Les cours (soit 3-4h en plus du tronc commun de Lettres) se composent d'une initiation à la didactique du FLE (en gros : comment faire un cours de français en s'adaptant à plein de types de publics possibles), d'une réflexion sur l'acquisition du langage (chez l'enfant et les ado mais aussi par le biais d'une initiation à une langue rare) et de civilisation française et francophone (réflexions sur la notion de nation française, sur francophonie dans le monde ou encore sur l'influence du français au niveau international, etc).

    Concernant les débouchés : il n'y a pas de concours en FLE, c'est l'expérience (en plus des diplômes) qui prime. Pour l'enseignement à l'étranger, généralement il faut faire la démarche soi-même auprès des établissements (centres linguistiques, structures scolaires publiques ou privées, etc). Le locuteur natif intervient pour, bien sûr, donner des cours de français aux étrangers (public extrêmement variable selon l'établissement sur lequel on tombe : ça peut aller des grands débutants jusqu'aux futurs interprètes ou diplomates), mais il est également là pour mettre à jour les connaissances et cours des professeurs de français locaux (non-natifs), il peut également participer à des jurys pour délivrer des diplômes français pour étrangers (DELF / DALF) ou encore monter des projets pour promouvoir le français dans le pays où il exerce. On trouve des postes de prof' de FLE dans ce genre vraiment partout dans le monde (Europe et reste du monde,vraiment tous les pays : de l'Inde au Mexique en passant par le Japon ou le Kazakhstan, etc). Le tout c'est donc d'être mobile pour pouvoir se faire une bonne expérience.
    Le Ministère des Affaires Étrangères propose également des missions d'expertise (culturelle) pour les spécialistes du FLE (mieux vaut avoir minimum le Master FLE et quelques stages derrière soi pour postuler) où tu travailles en coopération avec l'ambassade de France implantée dans un pays x et où tu dois monter des projets visant à promouvoir la langue française ou étudier la situation linguistique du pays. Il me semble qu'ils proposent également plusieurs postes d'enseignement dans diverses bases militaires françaises implantées à l'étranger (beaucoup de pays différents).

    Il y a quelques emplois en France (je ne m'y connais pas trop) : enseignement du français aux nouveaux immigrés ou étudiants étrangers, ou encore remise de niveau pour les adultes. Encore une fois, ce sont surtout des organismes privés qui embauchent.
    Bien sûr, l'on peut après une brillante carrière postuler comme prof' de FLE dans les universités françaises ou devenir formateur de professeurs de FLE.



    Si tu demeures encore hésitante d'ici là, tu peux toujours te faire une idée en prenant le parcours FLE en 3ème année de Licence de Lettres, ça n'engage à rien et tu gardes le tronc commun de Lettres. Par exemple, si ça te plaît vraiment pas et que tu désires, l'année d'après, faire un Master en Littérature comparée, ce n'est aucunement gênant... Par ailleurs, pour faire carrière à l'étranger la maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères est plus que conseillée. (l'anglais surtout !).

    Voilà, bonne réflexion après la lecture de ce pavé. ;)
     
  3. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    C'est aussi un truc qui m'intéresse.

    D'ailleurs j'avais trouvé ce site qui me semblait pas mal : http://www.fle.fr/pro/emploi/index.html
    On demande de plus en plus de professeurs de français en Chine et en Amérique du sud par exemple.
     
  4. Nevermind

    Nevermind
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Oui, il existe un Master FLE et c'est un Master professionnel, donc il y a des stages obligatoires pour valider le diplôme (4 semaines minimum en Master 1 et 16 semaines en Master 2), ce qui donne une expérience non négligeable pour trouver du boulot par la suite ! Par contre, il n'existe pas de doctorat en FLE mais le Master 2 FLE donne tout de même accès au doctorat dans certaines disciplines proches du FLE (linguistique par exemple).
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Coucou,

    Je suis en L3 de linguistique mention FLE (pour les étudiants de linguistique le FLE est vraiment très facile dans la mesure ou on a déjà passé deux ans à étudier les caractéristiques morphologiques, syntaxiques, prosodiques et phonétiques du français ainsi que toutes les théories linguistiques comme le "cognitivisme" dont parle Tangerine...), j'ai pris cette option juste pour voir à quoi ressemblait le métier de prof de français pour étrangers.

    Il parait que l'option FLE de ma fac est particulièrement "réputée". Comme cours nous avons : initiation aux problèmes du FLE, phonétique du FLE, Langue étrangère (au choix : finnois ou japonais), grammaire du FLE + observation des cours donnés aux étrangers dans notre fac + quelques cours qu'on donne nous même à des étudiants étrangers.

    Je trouve que le FLE est très enrichissant et intéressant dans la pratique, mais en théorie je trouve ça hyper barbant, de connaître tous les mouvements de pensée en didactique (bon en plus une de mes profs est nulle, bien qu'elle soit une excellente enseignante pour les étrangers...). Le coté "application pratique" m'a permis de réaliser à quel point ce métier ne me convient pas, tout du moins pas sur le long terme. C'est vrai, chercher quels exercices permettent de faire travailler le déterminant zéro, je trouve pas ça passionnant :confused:. Bon mais avec tout ça je regrette pas du tout d'avoir pris cette mention, parce que comme je disais, en pratique c'est quand même sympa.

    Pour trouver du travail en Finlande ou en Roumanie tu n'auras pas de soucis, mais si tu veux bosser en France, en Angleterre ou aux USA, les opportunités sont plus restreintes et il faut obligatoirement le master FLE. Puis faut voir qu'on est vraiment très très nombreux à faire du FLE...

    Bref bilan très mitigé de mon coté, mais je comprends que ce soit le genre de métier qu'on puisse trouver passionnant ! Certaines se sont découvertes une vocation dans ma fac...
     
  6. Annako33

    Annako33
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Merci beaucoup pour vos avis complets (oui je sais ce n'est pas moi qui ai créé le sujet :confused: ), je voudrais au moins faire une L3 option FLE (en faisant LEA) pour voir si ça me plait, ça a l'air très intéressant :) Par contre, je pensais pas qu'il y avait beaucoup de gens qui le faisaient :o
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tiens j'avais oublié que nous on a un tutorat d'un étudiant étranger qui vient apprendre le français à Paris au 2eme semestre de la licence FLE. On fait une grande réunion étudiants étrangers de notre fac / étudiants de FLE et on bavarde, on sympathise, et on se met soit seul soit à deux pour former une "équipe de soutien personnalisée" pour un étudiant. On lui passe notre numéro et on doit le voir au moins une fois par semaine pour travailler les exercices de français que lui donnent ses profs. On doit aussi lui faire découvrir Paris. Franchement ça à l'air sympa, j'ai choisi mon étudiante aujourd'hui, une Japonaise de 28 ans qui habite juste a coté de chez moi et qui parle très bien, et je fais le tutorat avec une fille de mon cours qui est elle-même polonaise mais qui maitrise parfaitement le français... Au programme : restau, cafés et boites... en fait c'est fun le tutorat de FLE :d
     
  8. TekilaSunR

    TekilaSunR
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Hello!!

    C'est avec plaisir que je réponds à ce post, j'ai moi même fait un cursus de lettres-modernes mention FLE en parallèle une Licence de Sciences de l'éducation et j'ai atteri l'année suivante en Master Pro de FLE.
    J'ai suivi malgrè tout et comme je le pouvais mon master, mais faute de distance avec mon lieu de travail, et mon logement; je n'ai pu suivre correctement cette année de Master! ( "Grandiosement" Ratée!!)

    C'est avec beaucoup de regrets et de nos nostalgie, que je lis les posts de nos Madmoizelles, et si j'ai un conseil à donner, à toutes ceux qui hésitent, moi je leur dit : "Lancez-vous!!"

    Lorsque je me suis retrouvée en FLE, je me suis demandée : "Cela va-t-il me plaire?" La réponse est : J'ai été passionnée par les cours, leurs contenus (oui un faible pour la linguistique, et tout ce qu'elle propose autour!!), mais aussi pour les profs!!
    J'ai eu un cursus littéraire, avec des profs grinchons, et fermés d'esprit (évidemment, cela s'applique à mon expérience personnelle!) qui ne proposaient pas, à mon avis, une qualité des cours, que l'on devrait exiger, nous les étudiant(e)s, quand on voit le prix des inscriptions...
    Bref, les cours de FLE, a changé ma façon de voir le monde, mais aussi celle d'aborder une langue.

    Actuellement, je prépare le concours PE et perso, je me sens vraiment à l'aise avec le programme en Français concernant l'approche didactique.
    En tout cas, mes cours de FLE, c'est un peu Ma Bible du moment, pour aborder ce concours!

    PS: Un peu long, zut!!!
     
  9. STL

    STL
    Expand Collapse

    J'espère que vous jeunes demoiselles, aurez l'occasion de lire ce message !

    Bon bah voilà, j'ai fait lea, science du langage et fle (master 2), je me suis éclatée, j'ai adoré, ca m'a passionné.
    J'ai fait des stages supers intéressants, j'ai voyagé, .............et la suite de l'histoire car il faut le dire : je me suis pétée la gueule...............:sad:

    Bon, tt le monde vs dira : c'est génial, les profs et tout le toutim , vs appelez une alliance française : c génial, le MAE c génial etc .............
    Mais c tt le contraire :

    la réalité :

    Les voyages à sa guise (ms le billet pr votre pomme)

    Un travail sympa épanouissant (ms contrats locaux = 500 euros en moyenne )
    là j'espère que ca vs fait moins rire !
    Bon allez 1000 euros en hollande et angleterre, states.

    Le logement à votre charge (normal)
    mais calculez combien il vs reste à la fin du mois.

    Possibilités d'être enseignant, responsable péda etc.........= plein de jolis intitulés pr la même chose, ca varie mais bon

    Du travail = 50 heures par semaine, attention les rotules !

    Pas de sécu sociale, pas de retraite ! !
    on n'y pense pas c sur, ms vs allez y penser !

    Instabilité, chercher encore et encore du travail, conditions très précaires et .............
    exploitation !

    Aucune reconnaissance en France, pas de statut officiel,

    Chomage en France à fond, plus de taf ds les intituts privés car pas de départ à la retraite
    Pas de taf avec les immigrés (ah sisi pour 600 euros par mois ! )
    remarque comme ça vs serez aussi pauvres qu'eux :
    C'est beau l'empathie mais bon..........

    Puis on vs dira : une licence c pas assez, une maitrise c pas assez, un dess ou dea c pas assez, t'as pas assez de stage, ah tiens une petite thèse !

    Bref :

    en conclusion :

    c le pied c études, ms vous leurrez pas !
    ya rien derrière et c pas parce que vs avez 15 stages, 20 ans d'exp. des diplomes que ce sera les doigts ds le nez !

    On se fait piquer les places par :

    - les femmes d'expatriés (qui ont le bac)
    - les locaux (qu'on paie moins)
    - les stagiaires (comme vs)
    - les science po qui ont pas de taf (payé comme nous aussi)
    - les voyageurs français qui barroudent et cherchent à se faire qq sous.
    - et tout le reste !

    Alors, je vs conseille de faire autre chose :
    SNIFFF oui je sais, ms c un conseil qui vient du coeur .


    MOI :

    J'ai 27 ans ! merde le temps passe :

    j'ai enseigné en espagne qq heures, ctait la galère car j'avais qu'une licence dc pas bcp d'heures = petit salaire.

    Puis en maitrise j'ai taffé en jamaique, contrat local 60 heures par semaine, ms c pas grave je vais évoluer .
    Puis taffer en hollande pour un con = 70 heures de taf par semaine, vacances pas payées etc .....
    ms c pas grave ailleurs ce sera mieux.

    En France, remplacements ds des instituts : bah les compétences feront la différence, ils vont m'embaucher !
    Non ils préfèrent leur mama de 40/ 50 ans en cdi qui n'ont pas les diplomes ! ! et qui st pas supers compétentes non plus et qui vs bavent à la gueule !

    Bon bah je continue : un petit tour en suisse : ah ils ont 20 ans de retard et c du freelance (trop bien pour louer).

    Bon bah je vais faire un dess et un dea en même temps et puis certainement une thèse allez !
    Stage ds des grands organismes : ah super ms on n'embauche pas !

    ah c pas grave je vais faire une thèse ......................STOP ! !

    Ya peu de français qui font une thèse, ils st ts étrangers (pratiquement) ah bon ?
    aha bah ouais après ils retournent ds leur pays !
    merde !

    Bon stop ! je vais fais un tour au MAE : attente longue et cruciale : 3000 cv pour 150 postes par an !
    Prions !
    c'est bon ca passe : un super poste à l'étranger et payé ! !
    la j'y suis ! au fin fond de l'afrique, ms je fais quoi après ????

    Je monte mon enquete : bah rien !
    bon je vais rentrer en France ds un an !
    j'aurais 28 ans, et rien du tout !

    ah si on m'avait dit : j'aurais fait autre chose!
    Alors je vs le dis ! !:o

    Mais courage vs allez trouver votre voie !
    et pr celle qui dit qu'on peut taffer à la fac en france ! ?
    (thèse + concours),
    peu de place donc piston ! !

    N'écoutez pas trop vos profs et vos facs (qui n'ont jamais enseigné) et pr qui vous êtes un fonds de commerce ! ! !
    Je vs dit pas n'importe quoi : eux ils cherchent, et ils enseignent mais c'est pas pr vous donner du taf non, c pr justifier leurs salaires.
    Ils ne connaissent rien à rien au monde du travail en FLE : rien ! ! !

    Ils st largués et s'en foutent un peu de vos pommes !
    Désolée, ms j'espère que j'ai remis les pendules à 'heure ! !

    ;)

    Après si vs acceptez ces consitions pas de pbs : ya pleins de gens qui st heureux !
    Donc .......... ms je vous dit ce qu'on vs dit pas .

    Je vs souhaite à toutes bonne continuation !
     
  10. BlackSoDelicate

    BlackSoDelicate
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    Coucou ! Je souhaite rentrer en fac de lettres modernes l'année prochaine et prendre l'option FLE en troisième année. Est-ce que quelqu'un est au courant du nombre d'heures de la langue qu'on prend ? je compte prendre espagnol
     
  11. Nevermind

    Nevermind
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    C'est un 1h30 pour la langue généralement. Par contre, on est censé prendre une langue plutôt rare, et l'espagnol, c'est trop proche du français pour pouvoir avoir une réflexion sur l'acquisition des langues...
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Déprimant mais extrêmement réaliste je pense. Je ne fais pas cette formation dans le but de trouver un emploi personnellement car je sais que la voie est complètement saturée, il suffit de voir les offres d'emploi, et qu'on est déjà 120 (rien qu'en licence de sciences du langage) à faire la licence dans ma fac, alors avec tous ceux qui viennent de lettre moderne, langue, etc, sachant qu'il doit y avoir 5 fac au moins rien que sur Paris qui proposent un master FLE... A mes yeux faire un master FLE c'est un peu du suicide (façon de parler hin :confused: ), nos profs nous ont d'ailleurs dit dès le 1er jour qu'il ne fallait pas compter trouver un boulot en France ou dans un pays anglophone. Ils ont aussi beaucoup insisté sur la précarité de l'emploi...

    Là ou le master FLE a VRAIMENT un intéret c'est si tu comptes t'installer pour 10 ans dans un pays étranger. Là oui tu peux trouver un poste d'enseignant et le contrat local ne te gênera pas...
     
Chargement...