Parlons des agresseurs sexuels, au lieu de se demander comment être une « bonne » victime

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 2 octobre 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Kaytra, Silure_, Erinnern et 10 autres ont BigUpé ce message.
  2. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Très très juste cet article, j'ai vu la séquence hier et je n'arrivais pas vraiment à me formuler ce que j'ai ressenti en la regardant. Merci :jv:
     
    HarryJoe, Bananou, Manea et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    J'ai pas regardé, j'ai juste entendu parler.... mais pareil, je ne sais pas vraiment comment formuler tout ça par peur de dire une bêtise ou d'inconsciemment juger. C'est un sujet très lourd à prendre avec des pincettes, mais c'est important d'en parler.
     
    Manea, Chess Fenrir, adita et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Stupéfiant.

    Wow
    C'est pour CE genre d'article que je suis ici
    On n'a pas la possibilité de lire cette justesse ailleurs qu'ici pour le coup et ce sujet.
     
    Amarante, Kaytra, Babitty Lapina et 22 autres ont BigUpé ce message.
  5. Annaïck

    Annaïck
    Expand Collapse

    Merci Mymy pour cet article <3
    Je n'avais pas vu l'émission et il y a tellement de choses évoquées dans l'extrait posté entre hétérogénéité de la qualité de l'écoute aux victimes, double dépossession de soi entre le défaut de consentement ET la réduction à être qu'une victime à chaque fois qu'on en parle et du coup, le refus de parler qui peut en découler quand on se veut forte... Ce sont des minutes très riches.
    Quant à la parole des hommes, ça me paraît aussi compliqué que ce que le débat sur la masculinité à pu montrer. Entre donner la parole aux agresseurs c'est mal mais essayer de comprendre pourquoi le viol ce serait bien. ..

    Édit : seul bémol serait le titre de l'article vachement réducteur. Je n'ai pas l'impression que Rousseau et Angot parlent véritablement d'être ou non une "bonne" victime mais se confrontent plutôt à cause de leur vécu différent.
     
    Pau La, Matouh, Chess Fenrir et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. marie3009

    marie3009
    Expand Collapse

    Merci pour cet article si juste. Je n'avais pas vraiment fait attention à la réaction des hommes du plateau, à part l'intervention horrible de Yann Moix. D'ailleurs, ils auraient eu l'occasion d'intervenir au moment ou Sandrine Rousseau à elle-même évoqué le fait qu'il ne s'agissait pas seulement d'un combat féminin mais plus globalement d'un problème sociétal et que tout le monde devait s'en emparer...Pourquoi ne l'ont-ils pas fait ?
     
    Denderah, Babitty Lapina, Pau La et 6 autres ont BigUpé ce message.
  7. Leinea

    Leinea
    Expand Collapse
    Mégère en chaleur et en liberté

    Merci @Mymy pour cet article. J'avais vraiment du mal à mettre des mots sur tout ce que cette séquence me faisait ressentir et tu as su poser les mots juste là dessus.
     
    Lord Griffith et finch ont BigUpé.
  8. Mowo

    Mowo
    Expand Collapse

    Personnellement je comprends le silence de Raphaël (j'ai pas bien pigé l'intervention de l'autre, discours parole blablabla) et de laurent ruquier. Si il y avait une victime de violences sexuelles devant moi, qui avait l'occasion d'en parler à la TV, qui avait enfin la parole devant des millions de gens, je pense que je fermerais aussi ma bouche et que je la laisserais parler. Qu'en bien même j'ai aussi été victime d'agressions sexuelles, ça n'est pas "mon" moment, c'est le moment de tous et tout le monde ne peut pas parler en même temps dans un si court laps de temps (chronique). Donc oui je peux comprendre que les mecs sur le plateau se sentent démunis et sentent que ça n'est pas leur moment d'intervenir. On râle quand on demande pas l'avis des femmes, et on râle quand il n'y a que les femmes qui parlent... bref on est avant tout des êtres humains et je me mets à leur place: on voit bien à leur tête qu'ils sont touchés, ne nous créons pas "d'ennemis" pour rien.
    Ce qu'il faudrait c'est effectivement une émission consacrée à ce problème avec hommes et femmes ayant tous la parole et ayant le temps de s'exprimer.
     
    Hikari78, Pau La, Dysnomia et 32 autres ont BigUpé ce message.
  9. Aconiti

    Aconiti
    Expand Collapse
    Guest

    J'étais dans une rage folle devant cette séquence, j'aurais voulu prendre Sandrine Rousseau dans mes bras, expliquer à Christine Angot que justement parce qu'on l'a silencié, il faut maintenant parler et exploser la tête de Yann Moix sur son pupitre jusqu'à en faire de la pulpe de tomate.

    Ça m'a complètement retourné et j'en pleure encore de rage.
     
    Hikari78, Alice Chester, Pau La et 16 autres ont BigUpé ce message.
  10. Aqua

    Aqua
    Expand Collapse
    Do what you can, with what you have, where you are.

    @Mymy Merci ! Très bon article.
     
  11. Lili Liane

    Lili Liane
    Expand Collapse
    "Ça veut dire que tu es un babouin. Et moi pas."

    Merci pour cet article qui résume parfaitement le fond de ma pensée !
    En voyant les vidéos/articles/commentaires depuis ce matin je trouvais quand même très triste de voir cette femme, qui aborde un sujet très dur, critiquée, jugée...

    Certes, en écrivant un livre, on s'expose aux critiques. Seulement là, les critiques, elles sont juste là comme un gros écran de fumée bien épais pour ne SURTOUT PAS aborder le sujet de fond.
    Et vas-y que je te parle de la différence entre parole et discours, que j'enclenche un débat sur "auteur" ou "auteurE", que je te parle de politique... C'est affligeant.

    Si pour chaque livre publié l'auteur devait répondre à autant de critères, on ne publierait plus rien! Depuis quand juge-t-on la souffrance de quelqu'un? Cette femme ne fait rien de mal, ne fait pas l'apologie de la haine, de la violence, n'appelle pas à la révolte, n'insulte personne, et elle se retrouve au pied du mur:
    "vous pouvez pas dire ça/vous ne deviez pas écrire comme ceci/on est foutus de toutes façons/ya une faute page 56 et c'est BIIIIEEEEEN plus important que les violences faites aux femmes"

    :mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur:
     
    Hikari78, Lily Lou, sophiebrld et 21 autres ont BigUpé ce message.
  12. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Merci beaucoup pour vos retours, ça me touche beaucoup :jv:
     
    Chryseïs, Erinnern, Ekha et 9 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...