Question (pas si) con Pourquoi on rêve de ce que l'on rêve ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Ldwild, le 17 avril 2015.

  1. Ldwild

    Ldwild
    Expand Collapse
    .

    Salut les MadZ !
    Alors moi j'avais une question et si quelqu'un avait des idées de réponses je serait trooooop contente :cretin:
    Est ce que quelqu'un saurait, quand on dort, pourquoi on rêve de ce que l'on rêve ? :puppyeyes: (ma phrase ne me paraît pas très française, mais sur le coup je ne trouve pas trop comment le dire...)
    Parce que n'empêche, nos rêves, ils viennent bien de quelques part non ? :dodo:
    Si certaines ont des réponses, j'adorerais les découvrir !
    Bisous à toutes ! <3
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  2. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse

    Je ne comprends pas ta question. Tu voudrais savoir, par exemple, pourquoi tel jour quelqu'un a rêvé d'un kangourou vert dans l'espace et pas d'autre chose ?
     
    Ldwild a BigUpé ce message
  3. Ldwild

    Ldwild
    Expand Collapse
    .

  4. Tàri Alcarin

    Tàri Alcarin
    Expand Collapse

    J'adore ce topic ! merci :bouquet:

    Je ne suis pas du tout une spécialiste, mais le sujet m'intéresse aussi. De ce que j'ai pu en lire, le cerveau crée des rêves à partir de souvenirs, mais pas forcément des souvenirs conscients.
    Par exemple, si ça se trouve, tu es passée devant une voiture jaune aujourd'hui, et tu ne l'as même pas remarquée. Ton cerveau, lui, a quand même enregistré l'image, et tu peux faire un rêve entièrement centré autour d'une voiture jaune !

    Après, ça n'explique pas pourquoi ce sera la voiture jaune et pas un chien croisé dans la même rue ou une émission de radio entendue d'une oreille ...

    Perso, je ne crois pas du tout aux théories comme quoi les rêves auraient une signification cachée, et qu'on pourrait donc les "décoder" avec une "clef des songes". Genre tu as rêvé d'un serpent, c'est que tu penses à ta belle-mère. Déjà, parce que chaque cerveau a nécessairement son propre "code", et ensuite, il n'y a pas forcément de signification précise à trouver derrière tous les rêves ... mais bon, ça non plus, ça n'explique rien :hesite:

    Un truc que j'ai remarqué : je rêve souvent dans un décor aquatique quand je dors sur un support particulièrement moelleux. Il doit donc y avoir une part d'influence de l'environnement sur le rêve.

    J'ai passé un peu de temps à comparer les théories de Inception à mes propres expériences, et à celles de mes amis, et j'en ai retiré quelques constantes :
    - On ne peut pas mourir en rêve, ça réveille ou ça déclenche un autre rêve (même si j'ai été la seule du groupe à avoir expérimenté les rêves imbriqués dans des rêves). Il paraît que des gens l'ont déjà fait, et après ils se voient de l’extérieur ... mais c'est très rare.
    - La douleur réveille aussi, dans la plupart des cas. Mais seulement la douleur physique et violente, on peut très bien être triste ou déprimé dans un rêve, et si on se fait juste pincer ou prendre un coup, et ben ça fait pas mal ^^
    - Curieusement, on a tendance à ne pas pouvoir courir vite, ni frapper des gens violemment en rêve. Me demande pas d'où ça sort, mais tous ceux à qui j'en ai parlé ont eu exactement le même genre d'expérience, où ils essaient de courir, mais ne peuvent courir qu'au ralenti. (oui, je frappe des gens dans mes rêves :facepalm:)
    - Chaque rêve obéit à sa logique propre, et tu ne te rends compte que ce n'était pas logique du tout qu'en te réveillant, et en essayant de raconter le rêve. Genre "Et là, je vois une grande blonde arriver, c'était ma prof de maths. - Mais, elle est pas petite et rousse, ta prof de maths ? - Ah bah oui, merde."
    - Sur la temporalité, je ne serai pas aussi catégorique que dans le film : souvent, de tous petits rêves de rien du tout prennent des heures dans la vraie vie. J'ai déjà eu des cas semblables au film: des rêves longs et complexes qui ne durent que quelques minutes, mais beaucoup moins souvent.

    J'ai aussi expérimenté le Graal : le rêves lucide. C'est ce moment magique où tu te rends compte que tu rêves, et si tu ne te réveilles pas à ce moment précis, tu peux prendre le contrôle du rêve ! Mon meilleur exemple, c'était une fois où je rêvais de la maison de Mickey (faut pas chercher ...) et je me suis dit, en rêve, donc : "Mais c'est nul comme rêve ! Oh, mais attend, j'ai dit rêve ? c'est un rêve ? Youpi ! Alors je vais m'envoler ! Youhou !"
    C'est là que les leçons d'Inception peuvent servir : remarquer que quelque chose n'est pas normal peut déclencher une prise de conscience. La pluie qui tombe de bas en haut, par exemple. Ou absolument n'importe quoi d'autre.
     
    Little Moi-Même, OpossumDesPlaines, Nerprun et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ldwild

    Ldwild
    Expand Collapse
    .

    Wow @Tàri Alcarin c'est tellement vrai, je retrouve certaines expériences personnelles dans ce que tu dis c'est cool ! :happy:
    Donc en fait, quand on rêve de quelque chose il n'y a pas forcément de signification particulière ? Par exemple si on fait un rêve un peu glauque par rapport à une personne cela ne veut pas forcément dire qu'on lui veut du mal ...
    Ton histoire de la prof de maths m'a bien fais rire car ce genre de rêve m'arrive souvent :cretin: "Ho j'ai rêvé de ma soeur mais en fait ce n'était pas elle, enfin si, enfin non..." à la fin tu ne sais même plus trop qui était qui dans ton rêve !
    Par contre le rêve lucide, ça, je n'ai jamais réussis à y intervertir. Généralement mes rêves nuls restes nuls ! :sweatdrop: C'est en me réveillant qu'à ce moment là je me dis "MAIS POURQUOI j'ai rêvé de ça ?!!" :gonk:
    Je ne dois pas être très forte en matière de prise en main de rêves :drama:
    La prise de conscience, je l'ai, mais après :neutral:

    J'aurais aussi une autre petite question, (tu as l'air de bien t'y connaître :rainbow:), pourquoi certaines fois, lorsque l'on rêve, on s'en souvient de certains mais pas d'autres (genre il y a des personnes dans ma famille qui savent qu'elles ont rêvé, mais de quoi, cela restera un mystère toutes leurs vies ! :rire:
     
  6. Tàri Alcarin

    Tàri Alcarin
    Expand Collapse

    En fait, les rêves ont vocation à être oubliés. Fais l'expérience, si tu veux, en te réveillant, d'essayer de noter tes rêves de la nuit sur un carnet. Tu vas voir, ça ne marche que si tu le fais dans les premières minutes de ton réveil. Pour peu que tu penses à autre chose entre-temps, le rêve s'est estompé.

    Il paraît qu'on ne souvient de ses rêves que quand on se réveille au milieu. Et c'est vrai que les rêves dont je me souviens on souvent été interrompus par mon réveil (ce traître).

    Quant à pourquoi certaines personnes se souviennent plus de leurs rêves que d'autres ... :hesite: peut-être tout simplement une question d'attention ? Je mets beaucoup de temps le matin pour émerger, donc la transition rêve/réalité a le temps de se faire. Peut-être que pour quelqu'un du matin, c'est plus difficile de se souvenir, parque que la réalité prend toute la place dès le réveil.

    Sur le codage des rêves : ma prof de philo nous avait dit un jour que le cauchemar, c'est un rêve qui n'a pas été assez codé. Et c'est vrai qu'on a jamais de mal à interpréter un cauchemar. J'approuve donc cette explication ^^
     
    AprilMayJune et Ldwild ont BigUpé.
  7. Ldwild

    Ldwild
    Expand Collapse
    .

    Et moi j'approuve la tienne ! :top: En tout cas merci beaucoup de m'avoir éclairée sur le sujet parce que c'est une question qui me revient très souvent en tête. Je sais maintenant que les rêves n'ont pas forcément de signification (cool !)

    Merci @Tàri Alcarin !:taquin:
     
  8. Ldwild

    Ldwild
    Expand Collapse
    .

    Au contraire, ton explication me va bien. J'aime bien avoir plusieurs points de vues sur un sujet :)
    Le tiens est aussi fortement probable vu le nombre d'années où tu as l'air de l'avoir étudié !
    Toutes ses réponses m'intéresse vraiment car étant une (grosse) bille sur le sujet, avec vous j'en apprends beaucoup et ça me plaît :puppyeyes:
     
  9. Petite Chaussette

    Petite Chaussette
    Expand Collapse
    Et si on partait en vacances ?

    ça n'a pas de lien direct avec la question initiale, mais j'ai lu quelque part que nos rêves avaient lieu pendant les quelques secondes avant le réveil.
    Je m'explique : on a souvent l'impression que nos rêves durent longtemps. Et il arrive que des évènements extérieurs modifient nos rêves. Moi je me retrouve souvent emmêlées dans mes draps et du coup je rêve que je suis attachées :fear:, ou alors la sonnerie de mon réveil prend un sens dans mon rêve.

    Du coup il y a une théorie selon laquelle nos rêves se passeraient juste avant le réveil en quelques secondes seulement. Après on est censés rêver pendant la phase paradoxale qui n'est pas située avant un réveil "naturel".
    Je sais pas trop si c'est vérifié d'une façon scientifique.

    Quelqu'un a des infos la-dessus ?
     
  10. Petite Chaussette

    Petite Chaussette
    Expand Collapse
    Et si on partait en vacances ?

    @souvarine merci pour tes explications!:fleur:

    Ce que je voulais dire par "rêver juste avant le réveil" c'est pas avant que le réveil sonne mais plutôt à n'importe quel moment de la nuit avant de se réveiller.
    Du coup quand on se réveille dans la nuit et qu'on se souvient d'un rêve, il est possible qu'on l'ai fait dans les quelques secondes avant.
    Et en sommeil paradoxal il n'y a plus d'activité musculaire, par contre le cerveau a les mêmes ondes que lors d'une phase d'éveil (bêta donc), ce qui pourrait expliquer qu'on rêve...je sais pas trop
     
  11. Heran.

    Heran.
    Expand Collapse
    La vie est un état stable de non équilibre.

    @Petite Chaussette : J'ai assisté un jour à une conférence du neurologiste Jean-François Bouvet qui nous avait justement dit que les rêvesn même s'ils nous paraissent durer des heures, sont en réalité créés par notre cerveau en moins d'une seconde au moment où on se réveille, tout d'un coup. Comme si on nous implantait un souvenir dans le crane quoi.
    Il me semble qu'il prenait l'exemple de quelque chose qui nous tombe dessus et nous réveille, genre un livre qui tombe de l'étagère au dessus de ton lit. Notre cerveau "invente" une explication farfelue pour expliquer la sensation, avec toute une histoire du genre "tu t'es engueulée avec quelqu'un et il t'a lancé un truc dessus", ce qui "explique" la sensation que tu as eue quand tu as effectivement reçu le livre sur la tête. (:ko:)
    Mais ça me parait très bizarre au final, parce qu'il arrive qu'on parle dans notre sommeil par exemple, ou qu'on s'agite (et que la personne avec nous s'en rende compte), et que les bribes de rêves dont on se rappelle le matin correspondent à ce que l'autre nous a entendu dire dans la nuit. :hesite: Donc y'a bien eu un truc sur la durée, et non quelque chose de ponctuel juste avant notre réveil. :hesite:
    (Je suis pas claire du tout :facepalm:)
     
  12. Petite Chaussette

    Petite Chaussette
    Expand Collapse
    Et si on partait en vacances ?

    @souvarine pas de soucis, je n'étais pas super claire. Et ça m'a bien fait rigoler le coup du cerveau qui se dépêche de rêver avant 8h30!!

    @Heran. c'est exactement ce que j'avais entendu!!
    Peut être que quand on parle la nuit pendant qu'on fait un rêve on est en fait dans une phase de micro-réveil : on se réveille suffisamment pour rêver et parler mais pas suffisamment pour s'en souvenir
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. creamm
    Réponses :
    939
    Affichages:
    21506
  2. *Mad&#39;Sia*
    Réponses :
    2
    Affichages:
    1168
  3. Euphoria
    Réponses :
    1805
    Affichages:
    135219
  4. vital_color
    Réponses :
    112
    Affichages:
    8744