Pourquoi on veut toutes ressembler à Daria Morgendorffer

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 31 août 2011.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. super-flue

    super-flue
    Expand Collapse
    C'est systématiquement débile, mais c'est toujours inattendu

    C'est mon grand drame qu'il n'existe pas de DVD en français de Daria...
    Je ne rechigne jamais à revoir un épisode.
    C'est quand même complètement dingue, parce qu'il n'y a pas d'équivalent il me semble...
    C'est un humour très particulier.


    Je note quand même qu'on est peut être beaucoup à considérer après coup que Daria nous a aidé à l'adolescence, mais sur le moment, au collège, avec deux-trois copines, on était réellement les seules à aimer (bon, c'était un petit collège)
    Donc forcément on se sentait marginales...

    Daria n'est pas un modèle à suivre, là où nous étions juste en perte de repère, elle est socialement irrécupérable.
    Mais c'est simple, elle a une sensibilité qui lui permet de voir l'absurdité de la société, le vide qu'on trouve derrière le paraitre etc...
    La série est absolument géniale d'ailleurs, notamment parce qu'au cours des saisons, on perçoit toutes les failles de Daria, elle tombe amoureuse, ne veut plus quitter les lentilles même en dépit de sa santé...etc

    Quand à Trent... ouais, j'ai eu mes Trent moi aussi.
    J'aurais pu être un temps une groupie de Spirale Mystik.
    Pathétique...
    Mais justement, Daria s'en est bien rendue compte, dans l'épisode où Trent et Jane viennent dormir chez les Morgendorffer, on voit Daria en train d'imaginer sa vie avec Trent plus tard...
    Il est bedonnant, toujours sans projet, mou...
    D'ailleurs il sort une des répliques que j'ai préféré :
    "Mais j'abandonne pas ! Je suis bien déterminé à rester sur ce canapé jusqu'à ce que les choses changent !"
    ça refroidit Daria, elle se croit guérie, mais bon, après une autre vision bien plus mièvre... elle se rend compte qu'elle est toujours un peu amoureuse quand même
     
    PousseMoussue a BigUpé ce message
  3. viktoire

    viktoire
    Expand Collapse
    Détendue

    personnellement j'avais plutôt envie de sauter sur Daria (qui est supposée être un semi-thon mais qui me semble drôlement mignonne pourtant) que sur le cliché à guitare :icon_4laugh:
     
  4. Wanderlust

    Wanderlust
    Expand Collapse
    Bookworm solitaire.

    Un article sur moi , tiens .
    Oui , c'est mon surnom . Tout le monde me compare à Daria , mes parents , mon oncle , mon frère , mon copain , mes amis de lycée ...

    Parce que je suis cynique , que je lis tout le temps , que je ne parle qu'aux gens qui m'intéresse , que je bouge à peine , et que je ne quitte jamais mes hublots et mes Docs .

    Je ne suis pas pour autant asociale , c'est simplement que je ne parlerais jamais à quelqu'un de moins de 110 de QI , c'est contre mes principes ( C'est du 52ème degré , je précise , comme je me suis fait allumer !).

    Étant donné qu'elle est l'idole de mon enfance/pré-adolescence, c'est très flatteur .

    Je ne pense pas qu'elle soit une grande asociale , c'est juste que les gens autour d'elle sont quand même - avouons-le- très cons .
     
  5. Anasofia

    Anasofia
    Expand Collapse

    :joy:
    Ahah, j'adore.
    (Cela dit, comment tu fais pour savoir qui a plus ou moins de 110 de QI avant même de parler aux gens ? Enfin, pas la peine de me répondre : je n'ai que 109... :cretin: )
     
  6. boreale-2

    boreale-2
    Expand Collapse
    Save the mermaids ! Guest


    On sent que Secret Story est passé par là, non ? :lol:
     
  7. Wanderlust

    Wanderlust
    Expand Collapse
    Bookworm solitaire.

    C'est de l'humour , j'ai oublié de préciser . Mais je comprends qu'on l'ait mal compris ! Désolée !

    ( C'est dans un Pierre Desproges , quand il dit " Je ne suis pas raciste , mais je confierais pas ma fille à un 115")
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'étais trop jeune pour suivre la série quand elle est sortie mais je suis tombée sur pas mal de rediffs sur mtv et ça m'a tout de suite parlé, je m'y suis identifiée aussi.
    Personnellement je m'en suis toujours pas sortie de cette quête de soi mais j'avance. C'est sûr qu'on ne peut pas être comme ça h24 et qu'à partir d'un certain point c'est plus une carapace qu'autre chose mais c'est dur d'être au monde quand on est lucide sur l'absurdité de la vie et qu'on a l'impression d'être dans un monde parallèle à chaque instant. L'humour, le sarcasme, le cynisme, ponctuellement ça peut être une bonne façon de s'exprimer et c'est magique quand on trouve quelqu'un de réceptif et qu'on peut se lancer dans une joute verbale ou même faire rire quelqu'un qui comprend pas tout à ce qu'on raconte tellement on lui parait décalé.
    Et à côté de ça il faut trouver un équilibre, nourrir notre capacité d'émerveillement et d'intérêt pour ce qui nous passionne et nous émeut.
    En fait le but c'est de faire le tri et de se trouver vraiment, soi.
    Dans le même esprit mes références c'est Cioran dans la littérature, et puisqu'on parle de personnage je pense aussi à deux humoristes en particulier : d'abord Laurent Baffie, qui avait une répartie hallucinante du temps de "Tout le monde en parle" et que je trouve médiocre aujourd'hui, peut être justement parce qu'il a pas su faire évoluer ce personnage. Et ensuite mon chéri : Gaspard Proust qui a su faire de son double un truc super intéressant je trouve, dans le genre désabusé avec tout un discours qui va avec.
    Voilà, je pense que quand on a ce regard acéré et un certain talent oratoire ce qui est intéressant c'est de voir comment on peut en jouer, ce qu'on peut en faire, et ne pas oublier de se remettre en question pour ne pas s'y enfermer.
     
  9. Ragamuffin

    Ragamuffin
    Expand Collapse
    Blop.

    Je ne remercierai jamais assez cette série pour m'avoir fait découvrir le monde merveilleux du cynisme...

    A 16 piges, j'étais la nenette rebelle et marginale en opposition avec la société et dont chaque prise de parole comptait au moins un sarcasme, et elle y est surement pas pour rien (à la réflexion peu de choses ont changé depuis. C'est effrayant.)

    (Soit dit en passant "Un guitariste un peu paumé qui se lève à 15h dans ses bons jours, [...] , qui n?a ni projets ni ambitions, mais des cheveux en bataille et des tatouages?" ; c'est le profil type des garçons que je fréquente depuis mes 14 ans... et en fait ça ne me dérange même pas X)
     
  10. Rosaly--

    Rosaly--
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je ne connaissais pas Daria, mais pendant plusieurs années j'ai été la partie chiante / associale de ce personnage (ou du moins de ce que jai compris en lisant l'article).
    Alors j'suis pas plus intelligente que quelqu'un d'autre enfin je crois pas (j'ai envie de me laisser le bénéfice du doute :cretin:), plus sérieusement, je suis dans la moyenne je pense.
    Mais j'avoue que parler de mecs, de fringues, de maquillage, parler tout court en fait, ca me faisait chier. Du coup c'est pas facile pour s'integrer dans un groupe. J'avais tendance a parler que pour les trucs utile, soit pour m'informer, soit pour répondre à une question plus ou moins pertinente du genre "à quelle heure on a tel cours demain ?". Je riais pas beaucoup, j'me posais pas de question mega existentielle, j'était un genre de robot/zombie, j'en avait strictement rien a battre de mon apparence, du moment que mes vêtements étaient propre et confortable, ça pouvait être moche ou troué, c'était un peu le dernier de mes soucis. Quand je suis entrée dans l'école ou je suis actuellement on nous distribue un t-shirt 50% homme 50%machine qui décrit assez bien l'ambiance. J'adore ce slogan, d'ailleurs je suis triste ca commence à s'effacer :sad:

    Bon depuis j'ai changé mais je pense que ça m'aurait faire rire de voir un personnage fictif un peu comme ça à l'époque :happy:
     
  11. super-flue

    super-flue
    Expand Collapse
    C'est systématiquement débile, mais c'est toujours inattendu

    Daria EST associable, elle s'en rend compte elle-même.
    Ce n'est pas subjectif, c'est une pathologie...
    Elle subit sa situation, elle est ainsi depuis toute petite et dans certaines de ses répliques, on sent qu'elle envie les autres, la façon qu'à sa s?ur de se faire aimer de tout le monde notamment. Elle souffre. Et du coup elle se renferme un peu plus.
    Elle a beau être intelligente et cultivée, il faut aussi voir qu'elle est intolérante, ce qui est un sale défaut...

    Les autres personnages ont des blessures, en deviennent donc -certes oui- complètement cons, mais ils sont caricaturés exprès, comme si on était du point de vu de Daria, qui déforme la réalité...

    Daria ne se vanterait jamais comme toi, elle est avant tout discrète et fuit le monde... à mon humble avis, elle ne se permettrai pas vraiment de dire "je ne parlerais jamais à quelqu'un de moins de 110 de QI" Mais présenterai l'insulte de façon détournée, avec plus d'esprit, d'humour noir...
     
  12. Lily Love Peacock

    Lily Love Peacock
    Expand Collapse
    Je suis un héros super.

    Lors de cette période ingrate qu'est le collège Daria m'a beaucoup aidée à reprendre confiance en moi.
    Je rêvais secrètement de faire partie de la "bande des cool" mais Queen, Brittany & son imbécile de mec m'ont très vite fait déchanter. Je me suis vite rendue compte qu'on pouvait avoir de la répartie et des choses à raconter sans forcément être le fantasme de ses petits camarades.
    Ma non-coolitude m'a fait me sentir cool. Mais bon, faut pas se leurrer, je m'habillais et me coiffais quand même un peu mieux que Daria.
    Quant à Trent, si aujourd'hui il n'est plus le genre de mec que je souhaite rencontrer (fumer des clopes et boire des bières en jouant de la guitare c'est un peu réducteur, quand même), il restera le fantasme par excellence de mon adolescence et de tout ce que cette période représente.
     
Chargement...