Pourquoi voler dans les magasins ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 18 avril 2013.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

  2. Steffie

    Steffie
    Expand Collapse

  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Petit message préventif : si vous faites des allusions dans les commentaires au fait que vous volez et que pour une raison ou pour une autre, les flics tombent sur vos messages dans le cadre d'une enquête, ils pourront saisir le juge afin de nous obliger à leur fournir vos infos personnelles.
     
  4. Tchouit

    Tchouit
    Expand Collapse
    L'aiguille tourne à l'Est

    Je pense qu'on peut effectivement s'interroger s'interroger sur la manière dans notre société traite ses jeunes quand certains étudiants n'ont pas d'autre alternative que le vol pour vivre.
    La situation est complexe. C'est difficile de justifier le vol: pourquoi tel magasin en particulier (celui qui subit le vol) devrait-il subvenir gratuitement aux besoins du voleur? Pourquoi lui et pas tel autre? Et puis pourquoi un magasin après tout? Le propriétaire a bien dû lui-même acheter sa marchandise.  Ce sont des questions qu'on peut se poser légitimement. Mais en même temps, que dire à ceux qui ont à peine assez pour se nourrir et s'habiller dignement, si l'Etat ne fait rien pour eux? Ce n'est pas aux magasins d'assumer le coût du désengagement de l'Etat dans l'assistance aux jeunes... Malheureusement, tant que les bourses restent si limitées (dans les pays nordiques, presque tous les jeunes en ont une le temps de leurs études), certains étudiants n'ont pas d'autre solution...
    Par contre, le vol pour "le fun" quand on n'en a pas besoin et qu'il s'agit juste d'ajouter un peu d'excitation à sa vie d'adolescente, je trouve ça plutôt minable.
     
  5. Marveloose

    Marveloose
    Expand Collapse
    En régression

    @tchouit

    Dans la grande distribution, les magasins répercutent les pertes du vol sur les prix!! Du coup, certes ils sont volés, mais les gens qui paient sont le dindon de la farce, ahah...

    ___
    Petit à côté socialiste:

    Quand on est un enfant de classe moyenne, et qu'on a pas droit aux bourses, si tes parents ne se saignent pas pour tes études, alors tu dois en baver pour garder un brin d'estime de soi. Et donc, c'est rageant de voir ces gens qui s'inscrivent à la fac "juste pour les bourses" :d ou qui n'en ont pas besoin mais les obtiennent grâce à de fausses déclarations..

    Bon, moi mes parents me paient tout, donc je suis chanceuse, mais je pense que le système de bourses est particulièrement injuste. Il ne prend pas en compte la totalité de la situation financière de la famille, distribue des bourses à des gens qui n'en usent pas forcément à bon escient etc..
     
  6. salvia

    salvia
    Expand Collapse

    Ayant été élevée dans la religion chrétienne, je suis conditionnée pour penser "tu ne voleras point". Je n'ai volé qu'une seule fois dans ma vie: j'avais 5 ou 6 ans et j'ai pris un malabar dans une boulangerie. J'ai eu tellement honte de moi que je n'ai jamais recommencé. Je crois que je serai même capable de faire une crise d'angoisse en plein milieu du magasin si j'avais des articles volés dans mon sac! :yawn: Très discret donc....

    J'ai toujours peur de porter préjudice aux autres en m’accaparant ce qui leur ai dû. Cela dit, mes idées ont évoluées en voyant ce documentaire sur les grandes surfaces et même si je ne pourrai jamais voler moi-même, je ne jette plus la pierre à ceux qui le font dans les supermarchés.

    Il faut savoir que les grandes surfaces n'ont qu'une idée en tête: se faire le plus d'argent possible. Détournement des bons de réduction, fausses promotions, marge démesurée, exploitation du personnel, pression sur les petits concurrents qui vendent moins cher, entente entre les grandes surfaces pour vendre à des prix très élevés.... Ils font tout pour nous prendre en otage alors si certains les volent, ma foi, ce n'est que justice rendue. Bien sûr à mon sens, le mieux reste d'aller faire ses courses chez des petits commerçants honnêtes.
     
    petitevoleuse a BigUpé ce message
  7. Bibifocus

    Bibifocus
    Expand Collapse
    A chaud aux fesses

    La seule fois où j'ai volé, c'était au sein de ma famille, j'avais pris 10€ dans le pot à économies de ma mère car je voulais offrir un cadeau d'anniversaire à une amie, mais je me suis tellement sentie mal à l'aise, pleine de remords, que j'ai tout avoué et ai remis l'argent honteusement à ma mère (ce après quoi je me suis mangée une belle mandale assez hardcore:yawn:)
    Enfin, tout ça pour dire que moi aussi j'ai vécu dans une famille avec des revenus confortables (père prof, mère salariée), mais qui était criblée de crédits, crédits qui nous bouffaient tout le budget libre (hors loyer, factures) par mois, et parfois, arrivé le 15 du mois, il ne restait pas assez pour faire les courses alors on mangeait chez des amis, des collègues de ma mère nous donnaient des restes, on se lavait les cheveux au savon de marseille et on économisait TOUT (eau, papier toilette, dentifrice)... On ne s'habillait qu'une fois par an, chez Mim, en période de soldes avec un budget de 30€/filles, et on a du se priver de fêtes de Noël quelques fois. Je n'avais pas de quoi manger à la cantine le midi, alors je jeunais au CDI. Mais j'ai jamais été tentée de voler en magasin, quand je voyais quelque chose qui me faisait envie dans une vitrine, au lieu de "m'exciter", ça me rendait triste, ça m'enlevait toute énergie, donc je n'ai jamais pensé voler. Je n'ai pas vécu le grand luxe, mais pas la misère non plus, c'est peut être pour ça que je ne comprends pas pourquoi les gens volent.
    Mais si mes parents n'avaient pas divorcé, les revenus pris en compte par le CROUS auraient été jugés "trop confortables" et je n'aurais pas eu la maigre bourse que j'ai aujourd'hui. Sans elle, c'est vrai que je ne sais pas ce que j'aurais fait (mes parents ne peuvent pas m'aider, et l'été je ne gagne que des clopinettes qui servent à payer la caution de l'appart, l'emménagement et les manuels de l'année). Prendre un boulot de misère à côté pour au final rater mes études ? (d'autant plus que je ne dois pas me contenter de valider mon année, mais d'avoir les meilleurs résultats  possibles pour décrocher un voyage d'étude dans deux ans). Me prostituer? Soutirer des sous à mes amis?
    Mais voler, je ne sais pas, c'est pour moi inconcevable. Et j'ai trouvé les raisons des deux jeunes filles dont il est question dans l'article très superficielles, la jeune fille qui déclare voler des choses dont elle n'a pas besoin, je pense qu'il faut qu'elle songe à aller voir quelqu'un, c'en est de la kleptomanie.
     
  8. Gingermind

    Gingermind
    Expand Collapse
    Je fais des apparitions fugaces quand les planètes sont alignées

    Désolé, je viens en donneuse de leçons mais j'aimerais m'adresser aux gens qui volent (des petites choses) et qui considèrent que ce n'est pas grave qu'il y a des gens (comme moi) que ça traumatise.:scream:

    J'ai un gros, gros problème avec les gens qui volent. Quand j'interroge mes amis tout le monde a au moins chipé un truc une fois. Alors je me lève et je crie haut et fort "ET BIEN PAS MOI". Pas une sucette quand j'avais 6 ans, pas de marque-page à la librairie, pas de bijoux . Rien. Je suis pas une sainte, j'enfreins la loi de bien d'autres façons mais je pense que je place la gravité du vol bien au-dessus de la plupart des gens.

    Je ne saurais pas expliquer pourquoi ça me semble si horrible. Si j'essaye de classer par ordre de gravité, voler me semble plus grave que d'insulter violemment une personne par exemple. Essentiellement parce que voler c'est une action consciente : on décide de voler (sauf cas de kleptomanie) alors qu'on peut "céder" à la colère ou l'agressivité même si c'est un autre débat. Je ne comprends pas les gens qui avouent naturellement avoir volé sous pretexte que "c'était qu'une seule fois", "c'était un petit truc" ça me fait un peu le même effet que si quelqu'un me disait "un jour j'ai crevé les pneus du voisin haha"

    Je ne suis pas du tout convaincue par les arguments suivants
    - je ne peux pas m'en empêcher : Les gens utilisent un peu le mot kleptomanie à tout va. Au lycée une amie volait très fréquemment (les petits trucs sur le comptoir, la tasse au Starbucks...). ça lui procurait vraiment un plaisir comme celui de fumer une cigarette mais de là à parler d'ADDICTION faut pas pousser. Certes, ne pas voler c'était pour elle renoncer à son petit plaisir mais c'était pas un GROS SACRIFICE non plus...
    - j'ai cédé à la pression du groupe : oui, bon ça c'est juste une question de maturité. Je pense que passé l'adolescence ça ne concerne plus grand monde.
    - Je vole par rebellion contre le système: derrière il y a l'idée que voler un petit commerçant c'est mal parce qu'il galère sûrement à boucler ses fins de mois et donc la moindre boîte de conserve volé se ressentira. Par contre les grandes enseignes c'est moins grave parce qu'elles font des profits monstrueux sur le dos des travailleurs. Certes, il y a des enseignes loin d'être irréprochable mais de là à combattre le mal par le mal...

    Bref, voler pour manger ou nourrir sa famille, d'accord (le cas de la madz logée gratuitement qui a l'air de vraiment chercher des alternatives pour ne pas avoir à voler et qui vole le nécessaire).
    A part ça je ne vois vraiment pas comment on peut tolérer le moindre vol => Encore une fois je ne suis pas une sainte mais je préfère juste qu'on reconnaisse les choses et dise "j'ai volé et je sais que c'est mal" que "j'ai volé et au fond ce n'est pas si grave  [insérer l'excuse foireuse de votre choix]"
     
  9. Harpo

    Harpo
    Expand Collapse
    Guest

    Le film de Bresson Pickpocket est très beau : pour celles qui s'intéressent aux raisons qui poussent à voler, c'est mille fois plus pertinent que n'importe quel article de la presse. La bande-annonce est en spoiler.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  10. Delphineee

    Delphineee
    Expand Collapse

    Je n'ai jamais compris comment on pouvait voler. Même en étant dans la dèche, je n'ai jamais osé.
    Mes parents ont des revenus très modestes, j'ai un crédit à rembourser parce que j'ai fait des études, j'avais des bourses, mais comme ça ne suffisait pas, je travaillais les soirs et weekends pour me débrouiller.

    Et aujourd'hui je suis encore plus dans la m***e que pendant mes études, mais jamais je ne pourrai m'abaisser à ça. :mad:

    Alors bien sûr, il y a des cleptomanes qui ne peuvent pas s'en empêcher. Mais pour avoir travailler dans différents points de vente, je peux vous dire que toutes sortes de personnes se permettent des vols.
    En jardinerie, j'ai vu des personnes âgées voler des sachets de graines et des vêtements (tee-shirts par exemple). Et ce n'étaient pas des gens dans le besoin, croyez moi, ils achetaient régulièrement des caddies entier. (dans les 200€).
     
  11. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Je crois que j'ai jamais volé de ma vie. Je m'en sentirais super honteuse.

    Je me souviens en 5ème, j'avais une copine clairement cleptomane (et mythomane aussi, le package complet!), et un jour elle a volé un collier (vous vous souvenez, les ras du coup façon tatouages trop à la mode là...) et me l'a offert : je l'ai mis sur le coup pour lui faire plaisir, mais j'avais HONTE un truc de fou, alors que bon, c'est pas moi qui l'avais volé quoi. Et je l'ai plus jamais remis après, et je lui ai dit que je ne voulais plus jamais qu'elle m'offre un truc volé.

    Et sinon plus tard, en master, j'ai connu un mec qui ne se gênait pas pour voler dans les grandes surfaces (quand j'ai appris ça, mon estime pour lui a beaucoup baissé), et il se justifiait en disant que de toutes façons, les grandes surfaces répercutent les vols sur les prix des produits, donc que bon.

    Clairement, les jeunes filles de l'article qui volent "parce que c'est lolilol", je trouve ça vraiment minable. Quant à celles qui volent par "besoin", je trouve ça vraiment triste... Mais je ne vais pas leur jeter la pierre. Choisir de voler pour se nourrir/s'habiller, ou choisir de se prostituer pour payer ses études, par exemple, pour moi ce n'est pas un choix, ça relève presque de l'instinct de survie.

    Personnellement, si j'ai pas les sous pour me payer un truc que je veux, et bah je me le paye pas. Et la plupart du temps, ça me manque pas ;)
     
  12. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    Je suis dubitative...

    Bien sur je ne dis pas que c'est bien, je trouve que c'est mal de piquer un flacon de vernis dans un magasin.


    Mais ... est-ce qu'on en fait pas un peu trop? (ou plutôt la vraie question c'est pourquoi est-ce que notre société considère à ce point les petits vols? - encore une fois ce n'est pas pour dire que ce n'est pas grave - mais en fait QU'EST-ce qu'on vol et QUI on vol au fond?).


    Parce qu'en toute honnêteté, le genre de vol dénoncé dans l'article qui a l'air de vraiment toucher certaines personnes ici, en fait, c'est vraiment des gouttes d'eau dans l'océan, aussi nombreux soient-ils.

    Ce n'est vraiment rien en comparaison des chiffres sur la fraude fiscale par exemple, qui eux sont pharamineux et ont un vrai impact sur toute la société.

    Et d'ailleurs les peines pour vol, voire pour détournement de fond sont plus importantes (et plus appliquées par la justice) que les peines pour agression/ agression sexuelle / viol.

    Et les études le prouvent, je me souviens en cours de psycho sociale d'une étude sur les peines qu'on infligeait pour des vols. Et les peines pour les montants inférieurs étaient bien plus grands que les peines pour les gros montants (l'explication qui était donnée c'était qu'un petit montant "représentait" vraiment quelque chose de concret pour les personnes d'un jury (ça équivaut à un plein d'essence, à un smic, à une voiture, etc), alors que quand on atteint des centaines de milliers d'euros c'est vraiment abstrait et les peines redescendent).
    En conclusion, tant qu'à faire de voler un truc, il vaut mieux voler une grosse somme, la peine sera moins grave que si tu voles un flacon de Chanel N°5 chez Sephora.

    En attendant je pense qu'il FAUT sanctionner (tout le monde est égal devant la loi) mais s'en prendre aussi violemment à des jeunes filles qui volent un crayon khôl je crois que c'est vraiment s'en prendre aux mauvaises personnes pour le coup (et je suis d'autant plus étonnée que dans notre société, le "vol" commence à être une notion de plus en plus floue avec le téléchargement illégal, etc).



    Encore une fois si je dis tout ça c'est en réfléchissant à haute voix, j'essaie juste de comprendre.


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !




    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #12 DestyNova_, 18 avril 2013
    Dernière édition: 18 avril 2013
Chargement...