« PUTAIN DE TABLE BASSE DE MERDE » : les gros mots aident-ils à soulager la douleur ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 13 juin 2017.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Tante Clara a BigUpé ce message
  2. narvali14

    narvali14
    Expand Collapse

    Si j'ai bien compris, le fait de dire des gros mots dévie notre attention de la douleur vers les gros mots et donc diminue la sensation de douleur.
    Dans ce cas, une personne vulgaire pour qui dire des gros mots n'a rien de particulier, aura t'elle la même atténuation de la douleur, en lâchant un juron après s'être fait mal, qu'une personne n'en disant habituellement jamais dans la même situation?
     
    Kaylie a BigUpé ce message
  3. Chlope

    Chlope
    Expand Collapse

    @narvali14 peut-être que l'intensité joue aussi. Si tu as l'habitude de jurer, tu les prononce comme n'importe quel mot. Mais si c'est une situation douloureuse et que tu les crie, ça change l'intention et l'intensité (je suppose juste)
     
    narvali14 a BigUpé ce message
  4. Motchii

    Motchii
    Expand Collapse
    Insoumise jusqu'au bout.

    Je ne dis pas de gros mot et je me porte très bien :d
     
  5. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Il me semble que j'avais lu un petit article dans un Sciences&Vie sur une expérience sur la même problématique. Des volontaires étaient placés dans des bains d'eau glacée, ceux qui juraient tenaient plus longtemps.
     
    Justine_, Nyxi et Tante Clara ont BigUpé ce message.
  6. Khyra

    Khyra
    Expand Collapse

    Je jure beaucoup et j'ai tendance à jurer (plus fort) quand je me fais mal. Par contre, j'ai pas l'impression que ça joue sur ma perception de ma douleur mais j'ai remarqué que quand je me faisais mal, poser ma paume sur la zone diminuait la douleur. Par exemple, si je me cogne la hanche contre le coin de la table, si je ne la touches pas, je vais avoir la douleur qui monte alors que si je la touche, ça se calme. Bon, comme je me fais mal uniquement à force de coups, je sais pas si ça marche avec une coupure ou une brûlure. ^^
     
    MissWeird a BigUpé ce message
  7. Charlie-Culotte

    Charlie-Culotte
    Expand Collapse
    Je vous prie d'agréer l'expression de mon wesh respectueux.

    Attention théorie du docteur Foldingue : j'ai toujours pensé que les jurons aident parce qu'ils provoquent un impact dans la bouche (genre le "k" de fuck, ou le "p" et le "t" de put**n) en plus d'évoquer des trucs pas très nets, parce que le corps trouve commode d'évacuer la douleur sous forme d'énergie destructrice (agressivité) :lunette::lunette: Parce que l'autre alternative c'est pleurer et c'est accepter la douleur et donc la subir plus longtemps, en plus de paraître vulnérable :vieux:
    C'est pour cette raison que taper du poing sur la table quand on vient de se cogner le petit orteil contre le pied de ladite table fait aussi du bien (et puis ça provoque une nouvelle douleur que le cerveau sait peut-être mieux gérer vu qu'on se l'est provoquée tout seul) :lunette:

    Fun fact: en public je dis "purin", c'est plus socialement acceptable que mon habituel langage de charretier :drama:
     
  8. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Coucou :fleur:
    Je pense que la nuance est une précaution des auteur-e-s de l'étude (leur expérience portait sur des "petites" douleurs) !
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Diana Prince
    Réponses :
    14
    Affichages:
    2915
  2. Fab
    Réponses :
    4
    Affichages:
    379
  3. Kaelooo
    Réponses :
    0
    Affichages:
    754
  4. Youlie.
    Réponses :
    161
    Affichages:
    14793
  5. Charlotte
    Réponses :
    20
    Affichages:
    2284