Quand des jeunes catholiques défendent la loi Veil, sur le droit à l'IVG

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 30 janvier 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    #1 Esther, 30 janvier 2018
    Dernière édition: 2 février 2018
    Telo Marie a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----
  2. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    Tu es un autocuiseur, Harry!

    Ce qui est intéressant c'est qu'iels veulent continuer à être reconnus comme mouvement de l'église catholique, par l'église catholique. Qu'il existe des catholiques pour l'avortement, ce n'est pas nouveau.

    Des catholiques qui ne partagent pas les positions dogmatiques de l'église, il y en a beaucoup; mais souvent s'iels s'associent cela ne sera pas reconnu par l'église, qui garde un contrôle assez fort sur sa représentation.
     
    adita, Maia Chawwah, Trémazane et 17 autres ont BigUpé ce message.
  3. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  4. Wind

    Wind
    Expand Collapse

    Il me semble que c’est la Conférence des Évêques de France plutôt que la Convention !
     
  5. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    @Wind Oups là, c'est corrigé, je ne sais pas ce qui s'est passé pour que je change ce mot ! Merci de l'avoir signalé !
     
  6. Onirinaute

    Onirinaute
    Expand Collapse

    @AprilMayJune je ne suis pas super au point sur la question, mais la différence entre être catholique par rapport à d'autres formes de christianisme, c'est pas justement qu'on adhère aux dogmes de l'Eglise ? (ceci est une question tout à fait sincère je suis curieuse)

    J'ai été voir leur twitter, woah le déferlement de haine... Et tous ceux qui leur disent qu'ils peuvent pas être chrétiens s'ils disent ça, ah bon je savais pas que c'était toi qui décidait de la religion de tout le monde...
     
    Trémazane, Vixenju, Kaylie et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Pendragon

    Pendragon
    Expand Collapse

    Du coup je me demandais, c'est qui l'homme sur la photo à côté de la banderole pour l'ivg? Comme c'est pas Brieuc Guinard (j'ai été regarder)...:confused:
     
    AprilMayJune a BigUpé ce message
  8. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    @Pendragon C'est l'un des évêques ayant réagit suite à leur communiqué, Dominique Blanchet !
     
    Pendragon et AprilMayJune ont BigUpé.
  9. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    Tu es un autocuiseur, Harry!

    @Onirinaute Comme l'a dit @Nastja en théorie, oui, être catholique c'est adhérer aux dogmes de l'église; mais en pratique d'un point de vue individuel chaque catholique peut avoir des difficultés, voire être en conflit avec certains dogmes, sans pour autant vouloir quitter le catholicisme. Ca ne pose pas trop de problèmes, ça, en soi.

    Il y a aussi, au cours de l'histoire et aujourd'hui toujours, beaucoup de conflits (théologiques ou sociaux) avec les dogmes et les messages de l'église, qui sont devenus des mouvements, et qui ont pu être rejetés comme hérétiques, restés dans une sorte de flou entre deux chaises, ou absorbés ou ré-absorbés par l'église en général. (Je pense ici par exemple; aux mouvements en conflit avec les changements du concile Vatican II, (les "pro messe en latin" en gros) dont j'ai fait partie dans le passé, avec entre autres la SSPX (société de saint pie X) qui refuse les changements du concile et qui fait ses trucs dans son coin sans l'assentissement des évèques, et dont les prêtres sont donc dans une "zone floue" pas exactement schismatiques mais pas reconnus par le pape ni par l'église (ils sont catholiques, mais pas reconnus par les instances catholiques, en gros), la FSSP (fraternité sacerdotale St Pierre) qui refuse les changements du concile aussi mais n'a pas voulu se mettre dans la même situation que la SSPX, et certains groupes tradis encore plus tradis que les autres, qui se disent "sédévacantistes" (du latin "le siège est vide") et qui pensent qu'il n'y a plus de pape légitime pour diriger l'église depuis Vatican II).

    Bref tout ce gros exemple confus pour illustrer qu'en théorie c'est clair et puis en fait une fois qu'on creuse les choses peuvent devenir plus floues. Il y a toujours eu des dissensions internes dans le catholicisme, une dissension n'entraîne pas obligatoirement un rejet de la part des instances et des organisations de cette religion.

    Et puis une évolution des dogmes et positions de cette religion est toujours possible, et une réponse de certains des membres catholiques acceptant ou n'acceptant pas forcément ces évolutions.

    (Si quelqu'un s'y connaît mieux que moi n'hésitez pas - je ne suis plus catholique depuis un bon moment, j'ai peur de dire des bêtises :ninja: )
     
    Maia Chawwah, Trémazane, Cornélie et 5 autres ont BigUpé ce message.
  10. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    Tu es un autocuiseur, Harry!

    @Nastja

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Et effectivement tous ces mouvements c'est des mini clubs de gens en colère XD Dans les forums où j'étais, iels faisaient beaucoup de blabla sur comment la société part en cacahuètes (cela dit cela ne m'étonne pas trop de la part de gens qui pensent que Vatican II était une erreur).
     
  11. Lacus_Clyne

    Lacus_Clyne
    Expand Collapse
    Eternal, launching

    On a tendance à voir l’église catholique comme monolithique, sa parole médiatique étant monopolisée par ses hauts dignitaires.
    Mais comme le souligne @AprilMayJune cela peut cacher de fortes disparités sur de nombreux sujets.

    Je me rappellerai toujours du prêtre qui a animé ma préparation au mariage. La grosse journée “théorique” avait lieu en même temps qu ”une manif pour tous”.
    Il a rapidement sorti : “je suis content d’être avec vous ça me fais une bonne excuse pour que ma hiérarchie ne me voie pas à la manif”.
    Je ne l’ai jamais entendu prendre une position pro-IVG mais il a parlé de contraception. Il préférait les enfants voulu hors mariage que les enfants non désirés dans un couples marié.

    Il ne fait bien sur pas de mariage religieux pour les couples divorcés ou les homosexuels, mais il les bénit l’un juste après l’autre pour elles/eux et leur proches.

    Les religieux comme lui sont ils une goutte dans l’océan, ou un fractions significative ? Je ne sais pas si c’est possible à évaluer.:hesite:
     
    Songi songi, Trémazane, Hylo et 8 autres ont BigUpé ce message.