Quand la passion de la lecture nous quitte...

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par -Abby-, le 2 août 2008.

  1. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    je suis plutôt embêtée. Je sors d'un deug de lettres modernes. J'y étais entrée un peu par harsard, je ne savais pas quoi faire et j'aimais beaucoup lire. Cependant j'ai l'impression que ces deux années m'ont un peu refroidi. ca fait clairement un bout de temps que je n'ai plus eu le plaisir ni l'envie de lire alors qu'avant ce passage en fac, j'avais toujours un bouquin en cours. Est-il possible de ne plus aimer la lecture quand on l'a adoré?est-ce juste une période? Est-ce du au fait que je ne trouve pas de bouquins qui me bottent? je suis futile pour pleins de choses mais la lecture représente pour moi quelque chose d'important . Et là ne plus lire ou plutôt ne plus en avoir envie me chagrine...je n'arrive clairement pas à retrouver la lecture pour le plaisir. est-ce à votre avis car j'ai trop lu sous la contrainte des trucs qui ne m'intéressaient pas forcément pendant 2 ans?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Peut-être que c'est aussi parce que tu n'es plus dans un rythme scolaire où lire va presque de soi ?
    Je ne sais pas quoi te dire ; il y a aussi des moments où j'ai moins envie de lire mais ça ne dure jamais. Essaie de faire une liste des livres que tu n'as jamais lu mais qui t'intéressent (traîne sur ce site, sur Amazon, sur les sites de lecture en général), et après essaie de te les procurer ...
    Tu ne peux pas t'inscrire à une bibliothèque, aussi ? Personnellement quand le livre n'est pas à moi, mais que je dois le rendre, je me sens plus obligée de le lire que si je pouvais toujours repousser sa lecture.
     
  3. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    C'était un peu pareil cette année. Avec tout les textes de bac (qui pour la plupart ne me plaisaient pas), le travail scolaire, je n'avais plus le temps, ni l'envie de lire.
    Le soir j'étais tellement fatiguée, que je prenais mon livre, je relisais 15 fois la même phrase sans m'en rendre compte, et je pouvais pas lire très longtemps le soir, parce que j'étais crevée. Au bout de 2 mois je me disais "P'té il est nul ce livre, ça avance pas !":boxed:.
    Mais là, avec les vacances, des livres qui me plaisent, je redécouvre avec plaisir la lecture :raie:

    Puis peut être que tu ne lis que des livres qu'on te conseille en LM, donc ça te plais moins,e t tu penses avoir perdu le gout des livres. Mais avec un livre qui te plait, te fais envie, ça passera peut être !
    (De toute façon j'ai toujours eu des périodes où je n'avais pas envie de lire, mais ça reviens toujours)
     
  4. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    copenhague: je me suis inscrite à la blibli de ma ville. résultat néant:; j'ai emprunté 4 bouquins, survolés 2 , et même pas ouvert les 2 autres. :sad: ca me désespére
     
  5. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    des graphics novel? c'est quoi?
    sinon comme tu le dis, le fait d'avoir du beaucoup lire m'a peut-être un peu ecoeuré. Pendant deux ans j'ai été dans une optique de je lis pour, dans l'optique de tel thème...là je m'engage dans des études qui n'ont rien à voir avec les lettres (wemastering) , peut-être qu'en délaissant les livres quelques temps au profit du pc je finirais par avoir envie de retourner au "vieux" support.
     
  6. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Mm, je pense que je peux dire que la passion de la lecture m'a quittée aussi ! Il y a deux-trois ans peut-être, j'avalais j'avalais et j'avalais des tonnes de bouquins, je voyais ça comme une performance en fait. Une année j'ai même tenu les comptes de ce que je lisais, et je me suis tapé quand même un peu plus de deux cent livres en un an, ce qui me paraît assez craignos quand j'y repense. En fait je crois que j'étais pas vraiment passionnée par la lecture, mais plutôt par le fait de me gonfler et d'absorber le plus de choses possibles sur un laps de temps assez court. Une fois que j'ai eu fini ma petite experience des deux cent livres là, je me suis retrouvée complétement gavée par l'acte de lecture, et j'ai jamais réussi à m'y replonger toute entiére depuis ! Bon, c'est vrai que comme miss-ter, j'ai peut-être un peu remplacé ça par les films aussi. D'une manière générale je crois que j'ai pas forcément un rapport très sain aux différents médias culturels mais j'ai la flemme de développer
     
  7. Mietted3lune

    Mietted3lune
    Expand Collapse
    ...

    Ah je me suis beaucoup retrouvé en lisant les conseils et les réactions pour Fleurdechou. Je ne sais pas trop quoi dire depuis que j'étais en seconde la passion de lire m'avait quitté je ne lisais plus autant de livre qu'avant et je me rappellais avec bonheur les jours ou je passais à lire et lire et encore lire .
    Les livres qu'on me donnait à lire pour les cours j'avais du mal à les lires je les survolais c'était presque un supplice pour moi de les lire . Cela faisait longtemps que je n'avais pas acheté de livre .

    Mais depuis c'est vacances surtout fin Juillet je me suis remise à la lecture à dévorer des livres comme avant à être passionné par ces histoires comme au bon vieux temps . J'adore aller à la bibliotheque !
    Toujours à la recherche d'un nouveau livre à lire et surtout toujours peur de me tromper en choisissant un livre que je n'aimerais pas ...

    Je pense que la passion de lire peut partir définitivement ou c'est juste tempoiraire et franchement je ne vois pas de solution en ésperant que d'autre madmoizelle pourront t'aider ...
     
  8. Creamm

    Creamm
    Expand Collapse
    gloutonnise.

    Est-ce que c'est celui de Juliet ?

    Pour ma part c'est par périodes..., je fais aussi des études de lettres, et l'été ( cad maintenant, ahaha ), je suis un peu dégoutée des livres, saturée d'avance par rapport à l'année qui viendra..., et trop occupée par tout le reste aussi, alors je ne lis que quelques livres par mois, contrairement à la vingtaine 'habituelle'. Comme a dit miss-ter, aussi, je ne crois pas qu'on peut garder un rythme de lecture effarant toute notre vie, surtout si on finit par travailler dans le domaine, comme j'imagine que quelques unes d'entre nous s'apprêtent à le faire.

    Je crois aussi qu'on peut lire moins mais 'mieux', plus attentivement et plus lentement, pas seulement lire pour lire. Quand je suis vraiment, vraiment dégoutée de la lecture, c'est ce que je fais, je m'assois et m'attarde aux structures de phrases et aux images littéraires ( sinon des journées je suis normale aussi ), et habituellement ça fonctionne.
     
  9. Pecan

    Pecan
    Expand Collapse
    Marmotte en chef

    La passion de le lecture ne m'a personnellement pas quittée mais s'est plutôt atténuée.

    J'ai aussi eu une période où je lisais beaucoup, ma vie se résumait limite à ça et je pense que maintenant j'ai un rapport plus sain au livre.

    Atténuée dans le sens où de toute manière, je n'ai pas le choix, avec les cours et activités annexes, je ne peux lire que dans les transports et après une journée de 8h, j'avoue avoir souvent la flemme, trop crevée pour me concentrer. Alors à un moment donné dans l'année, j'ai carrément arrêté de lire, mais avec les vacances, je reprends la lecture, plus lentement, en n'engloutissant plus et j'y redécouvre un certain plaisir. Lire était plus devenu une habitude, et redevient maintenant un plaisir.

    Alors peut-être que tu ne retrouveras plus l'appétit littéraire que tu avais tel qu'il était à l'époque, mais il y aura peut-être une évolution.
     
  10. Bord'Elle

    Bord'Elle
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    A vrai dire, ça me paraît impossible qu'une passion telle que la lecture puisse s'arrêter. S'atténuer oui, disparaitre non. Personnellement, j'ai toujours beaucoup lu et il y a 2 ans, je n'ai quasiment rien lu (tout au plus 4 ou 5 livres l'été), par manque de temps. J'ai découvert la vie étudiante, je sortais,...donc mieux à faire. Là, je m'y suis remise. Je suis inscrite à la bibliothèque aussi et il m'arrive d'emprunter des livres et de les rendre sans les lire. Je crois que tu es dans une période où tu as moins de temps et/ou moins l'envie (tu as peut-être été dégoûtée?). Si déjà ça t'ennuie d'avoir "perdu" cette passion, c'est qu'elle est encore là et que rien n'est perdu! Comme le disait une des filles, penses à la lecture plaisir. Parfois, on tombe sur un livre qui ne nous intéresse pas ou que l'on est pas prêt à lire (ça a été mon cas pour Virginie Despentes, maintenant j'adore). Flâne dans ta bibliothèque, dans les librairies, décomplexe par rapport à la lecture. Tu ne retrouveras pas ton rythme de lecture habituel. Pas la peine de te forcer. Justement, tout à l'heure, je me disais qu'il faudrait que je me force à lire un livre par jour. Avaler. Mais je sais très bien que je ne le ferai pas. La lecture doit rester un plaisir et non une corvée.
     
  11. satet

    satet
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    ton sujet m'a interpelée, parce que j'ai un peu vécu la même chose que toi. en fait, j'ai toujours lu, depuis toute petite. jusqu'à la fin de ma terminale, c'était limite ma drogue, je rentrais des cours, j'ouvrai quasiment jamais mon sac, par contre, je lisais en gros deux livres en trois jours, (sauf les livres demandés en cours, yen a que je n'ai jamais ouverts) bref, après, je suis rentrée en fac et j'ai découvert qu'il fallait que je bosse, au moins un peu, pour réussir, donc forcément, j'avais moins le temps de lire. mes livres s'accumulaient au pied de mon lit. et surtout je m'étais mise à écrire... ça peut paraître bizarre, mais j'ai remarqué que quand je lisais beaucoup, j'arrivai moins facilement à écrire et vice-versa.
    toujours est-il que je lis beaucoup moins qu'avant, surtout par manque de temps en fait (maintenant quand j'arrive à lire un livre en une semaine, c'est que mon emploi du temps n'était pas surbooké) et aussi parce que je suis devenue hyper difficile, sur le style, sur l'histoire, sur le rythme...
    je pense qu'en fait, on a des périodes comme ça, où on a peut être moins besoin de s'appuyer sur les livres...
     
  12. -Abby-

    -Abby-
    Expand Collapse
    admin MadmoiZerg

    satet: je pense que tu as soulevé une question intéressante, à savoir mon exigence des livres. après en avoir bcp lu ,je me rends compte que désormais je supporte de moins en moins les choses mal écrites ou mal menées, ce qui traine en longueur ...je crois effectivement que je suis devenu plus difficile.
    pour exemple, j'ai emprunté deux bouquins la semaine dernière a la biblio de ma ville:
    -liquidation d'irme kertesz, j'ai lu trois pages et j'ai failli mourir d'ennui.un style plat, de longues descriptions.après sagissant d'une traduction je suis toujours méfiante
    -trainspotting de welsh. j'ai lu une page!!oui définitivement des phrases comme "mais j'allais être malade pas tard et si la moule allait aux courses et en revenait chargé, il nous forcerait à lécher par terre" sont définitivement trop abscontes pour ma petite cervelle.
     
Chargement...