Quand votre âme soeur est propriétaire...

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Aleynia, le 27 septembre 2014.

  1. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    Hello!

    Alors je ne sais pas si c'est le bon endroit pour poster ça mais cette question me prend le chou depuis quelques temps.

    Comment ça se passe quand votre âme soeur est propriétaire de son logement?

    Chérichounet veut acheter une maison où nous vivrions tous les deux.
    Ce serait une maison qu'il achèterait lui, seul, à son nom pour des raisons diverses et variées.

    Aujourd'hui nous vivons dans un appartement loué où nous divisons les frais généraux en deux (loyer, courses, EDF, ...)

    Si nous déménageons il n'y aurait plus de loyer, mais un crédit.

    Or comment partager les frais? Puisque chaque euros mis dans le remboursement de ce crédit le rapproche, lui, du fait d'être vraiment propriétaire. Si moi "j'aide" à rembourser une partie de ce crédit sous la forme d'un "loyer" pour l'usage des murs chaque euro mis dans cet "investissement" sera en pure perte pour moi et directement dans "ses poches" à lui en quelque sorte. En cas de séparation j'aurais beau avoir mis 1 000 000 000 000 € je l'aurais dans l'os.

    D'un autre côté, il me semblerait pas "anormal" de verser une compensation si on prend le fait qu'un crédit est assimilable à un loyer. Mais bon,  ça me ferait moins chier de verser la même somme à un inconnu propriétaire (comme maintenant quoi) ou d'investir cette même somme moi et fouttre des étudiants dans un appart à moi (ouais... j'suis pas riche XD un studio c'est limite). Que j'ai moi aussi quelque chose en cas de pépin.

    Ca fait un peu grosse rapia, mais c'est du tout le cas. Disons que pour quelque chose d'aussi gros je me pose beaucoup de questions. C'est une étape importante ^^
    Puis bon, si on cherche une maison c'est pour mettre plein de monde dedans :lalala: Je l'aime mon chéri et j'ai plein de projets avec lui :d

    Enfin bref, comment vous vous organisez/organiseriez?

    PS: le plus simple étant bien sûr de ne rien acheter ou d'acheter ensemble (mais ça c'est en négociation avec le Mâle :rire:)
     
    #1 Aleynia, 27 septembre 2014
    Dernière édition: 27 septembre 2014
  2. Filoute.

    Filoute.
    Expand Collapse

    Mon copain est proprio et j'ai emménagé chez lui depuis quelques mois. On a été direct d'accord pour dire que je ne devais rien lui donner pour la partie logement étant donné que ça reste son bien à lui si on se sépare.
    Il paye également l'eau et l'électricité et en contrepartie je paye les courses pour tous les deux (en faisant des efforts pour qu'on mange bien). Pour l'instant je ne bosse pas donc c'est vrai que faire différemment serait compliqué. Mais le jour où j'aurai un boulot on continuera comme ça je pense, je participerai simplement plus pour les sorties (resto etc). Ça me permettra aussi de mettre de côté pour investir dans un vrai "chez nous" plus tard étant donné que lui a déjà un peu de côté, et un meilleur salaire que moi je n'aurai.
    En espérant avoir pu t'aider :fleur:
     
    Vic Odine a BigUpé ce message
  3. Iscambe

    Iscambe
    Expand Collapse
    Almostspring

    Personnellement, je ne donnerais pas d'argent pour le logement. C'est son bien, pas le mien. Tout comme dans la situation inverse je refuserais qu'il participe si la maison n'était qu'à moi.
    Par contre, s'il y en a un qui a en charges tous les frais de la maison (impôts fonciers, crédit, assurance, réparations...), l'autre doit participer un petit peu plus sur d'autres postes de dépenses du ménage (courses, sorties, internet, voyages, électricité...) pour compenser.

    Ca me paraît un bon compromis. Ou alors, effectivement, la solution de simplicité : continuer à louer à deux (et mettre chacun de côté pour acheter ensemble) ou acheter à deux directement.
     
  4. Mojito

    Mojito
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Si un jour j'ai ma mutation ... (mode désespérée on) j'emménagerai chez mon copain qui est propriétaire depuis peu. On est déjà d'accord que puisque c'est son crédit et donc son bien je ne paierai pas de loyer, par contre, nous nous partagerons les charges (entretien des communs, eau, électricité) ... ce qui finalement ne reviendra pas à grand chose, ça me permettra de mettre un peu de côté, pour un éventuel achat de bien seule, ou plus tard avec lui, selon comment évoluera notre relation.
     
  5. futilite

    futilite
    Expand Collapse
    En pleine réflexion
    Ambassadrice de Ville

    Je vis chez mon Chéri, propriétaire, depuis le début de notre histoire. Autant au début cela ne me posait aucun problème, autant aujourd'hui ça me convient de moins en moins. Chéri paye les charges et l'électricité ainsi que son crédit et je paye la nourriture et un loyer. Au début je travaillais donc pas de soucis, mais maintenant je suis au chômage depuis plus d'un an (avec des périodes + ou - longue de boulot). Une partie de moi trouve ça normal de payer un loyer et d'un autre côté si jamais on se sépare un jour j'aurais perdu de l'argent. Avec le chômage on a un peu baissé le montant que je lui donne mais je m'inquiète pour l'avenir. Et j'avoue ne pas lui en avoir parlé car j'aurais l'impression d'être rapiat et de profiter de lui. Bref un conseil aux futures madz qui passeront ici : achetez à deux, achetez chacun un bien mais que l'un soit propriétaire et pas l'autre ça peut vite mettre mal à l'aise.
     
  6. Treize

    Treize
    Expand Collapse
    A l'aise comme un sado-maso chez Cuir Center

    Je ne travaille pas par choix (on a décidé d'un commun accord que je faisais les enfants en post-études et que je les gérais jusqu'à l'entrée du dernier en maternelle) donc mon copain a toujours tout assumé seul (loyer, dépenses du foyer) et moi je participe aux "extras" avec mes petites rentrées d'argent (on a très rapidement vécu ensemble).
    Là ON va acheter mais techniquement c'est lui qui va acheter et il n'est nullement question que je lui verse un loyer, on va continuer comme on fait à l'heure actuelle sauf qu'on sera propriétaires, enfin il sera propriétaire (je pense, je sais pas, on n'en a pas encore discuté). On se marie l'an prochain, avec un contrat de séparation de biens (ayant deux professions libérales ou assimilées, il vaut mieux qu'on répartisse de manière à pas tout se faire prendre en cas de problème). Je ne me sens pas mal ni rien puisque j'ai aussi fait des concessions de mon côté : il voulait des enfants rapidement et clairement avec mon boulot, ça repoussait le projet de plusieurs années. Chacun son "sacrifice" et de toute façon, aucun de nous n'est du genre à s'encombrer de regrets, et encore moins face à du matériel puisque notre credo est "plaie d'argent n'est pas mortelle". Je pense que si je lui parlais de lui verser un loyer, il me regarderait comme si j'avais perdu la tête :lol:. L'argent que chacun d'entre nous dépense pour le foyer n'est pas vécu comme un investissement et ne comporte aucune exigence de contrepartie, d'équilibre ou de retour à un moment ou un autre. Après voilà c'est notre façon de fonctionner et ça nous va très bien.

    Mon frère est propriétaire de son appartement, sa copine est venue ensuite (peu de temps après l'achat) et clairement ils ont le même fonctionnement que nous. Et ils envisagent d'acheter après avoir revendu cet appartement, je pense qu'ils achèteront à deux en se servant de l'argent de l'appartement comme apport.

    Tu peux peut-être voir chez un notaire s'il est possible de notifier le fait que tu verses une somme d'argent comme loyer/remboursement du bien ? Une ex-collègue avait fait ça. Ils avaient acheté à deux sur l'acte de propriété mais c'était son compagnon qui avait le gros apport et qui avait l'emprunt à rembourser, et elle lui versait un genre de loyer en guise de remboursement officieux. Comme ça, si jamais ils se séparaient, elle récupérait un pourcentage de la vente du bien à la hauteur de ce qu'elle y avait mis. A voir avec un notaire si c'est possible
    Après eux étaient du genre à se rembourser le moindre centime (genre il lui remboursait le pain au chocolat du dimanche) et à partager les dépenses de façon équitable à l'extrême (il gagnait trois plus qu'elle mais les dépenses étaient 50/50) donc j'avoue que j'évitais de parler de ça avec elle sinon la conversation déviait rapidement sur "et toi tu te sens pas mal de vivre aux crochets de ton mec ?" :stare:.
     
  7. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    Merci à toutes pour vos réponses.

    We had the talk.

    Finalement comme nous avons un gros projet, il sera plus simple pour nous de faire l'achat à deux si besoin. En gros nous avons décidé que si M. ne pouvait pas acheter seul dans un délai raisonnable (il voudrait rembourser en moins de 10 ans) on s'y mettrait à deux pour pouvoir augmenter les mensualités. Comme nous avons un gros projet c'est la solution probable +++

    J'ai été très claire sur le fait que je ne l'aiderai pas à rembourser son crédit s'il le prenait seul. Il est partagé à ce sujet mais accepte l'idée.
    En contrepartie je paierai une partie des charges et des besoins de notre ménage... tant que je pourrais.

    On veut plein de nains, du coup je ne pense pas pouvoir travailler pendant un moment. Il va bien falloir qu'il assume tout seul pendant qu'ils sont en préparation. ^^
    Et puis son tour viendra et j'assumerai tout, c'est comme ça la vie :)
     
  8. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je me permets d'intervenir sur le sujet bien que je ne sois pas directement concernee mais cela me demange : ayant mon diplome de notaire j'ai assiste a beaucoup de situations de ce genre et une chose est a retenir : PRENEZ LES INFORMATIONS AVANT de vous lancer dans ce genre de choses. On a tendance a ne pas vouloir penser a la separation mais malheureusement cela fait partie de la vie et on trouve tellement de situations qui auraient pu etre evitees avec une preparation en amont.

    Tout d'abord meme si seul Monsieur a un apport, il est possible d'acheter a deux a partir du moment ou vous compter participer au remboursement du pret. Autrement dit si vous comptez lui verser un loyer, effectivement autant acheter a deux, il est tout a fait possible d'indiquer DANS l'acte de vente (après c'est plus complique) quelle est la participation de chacun pour en determiner des pourcentages (On peut acheter 80/20). A murement reflechir tout de meme car une separation après un achat immobilier peut s'averer extremement difficile.

    Apres, et bien que cela ne soit pas le sujet, pour @Treize : une separation de biens alors que tu ne vas pas travailler pendant plusieurs annees, cela signifie surtout que tu n'auras aucun bien en cas de separation puisque tous les revenus du foyer seront dans un premier temps propres a ton mari. C'est en general tres deconseille lorsqu'un des epoux ne travaille pas, fais tout de meme bien attention... En avez-vous discute avec un notaire?
     
    Vekahere et Lamina ont BigUpé.
  9. Treize

    Treize
    Expand Collapse
    A l'aise comme un sado-maso chez Cuir Center

    @Spleen
    Oui alors déjà je ne compte pas me marier pour divorcer vois-tu et encore moins avec deux enfants.

    Le contrat est signé demain chez un notaire justement et il est prêt. Très franchement je m'en cogne de ne rien avoir parce que notre credo c'est "plaie d'argent n'est pas mortelle". Et en plus je ne travaille pas parce que j'ai CHOISI d'élever nos enfants jusqu'à leur entrée en maternelle (donc dans 4-5 ans) et c'est un choix que je ne regretterai jamais. Et si on se sépare je n'aurai aucune amertume vis-à-vis de ça. En plus comme je l'ai dit il me semble nous avons tous les deux des professions libérales ou assimilées et dans ce cas la séparation de biens est indiquée il me semble.
    Et si on se sépare je rebondirai je ne me fais aucun souci... Franchement j'aurai tellement perdu si mon mariage échoue que le fric m'importe peu...

    Donc merci mais ça va bien pour moi.
     
    Charlie Zola a BigUpé ce message
  10. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    @Treize pas la peine de le prendre comme ca, je n'ai personnellement encore rencontre personne souhaitant se marier pour divorcer, pour autant cela n'empeche que cela peut arrive est l'envisager n'est pas une insulte. Je te souhaite bien entendu de n'avoir jamais a l'envisager.

    Quant au fait que c'est indique, bien entendu mais a partir du moment ou tu n'exerces pas dans l'immediat j'aurais personnellement attendu de reexercer pour changer de regime, mais peut etre que je n'y connais rien...

    Quant au fait que le fric importe peu quand un marriage echoue, je suis d'accord avec toi dans l'absolu, mais quand je rencontre des femmes qui se retrouvent sans rien après des annees de marriage, sans regretter leur choix, je trouve simplement que c'est tout l'avantage d'un regime de communaute qui reequilibre des choix de carriere.
     
    petitefadette, Vekahere et Paul O2 ont BigUpé ce message.
  11. Treize

    Treize
    Expand Collapse
    A l'aise comme un sado-maso chez Cuir Center

    @Spleen
    Oui c'est très gentil de penser aux pauvres femmes. Maintenant je suis honnêtement lasse de tous les conseils biens intentionnés que je reçois de tous les côtés et encore plus quand je ne les ai pas demandé. C'est tout. D'autant que là dans mon cas personnel j'ai de bonnes grosses raisons de ne pas avoir à me soucier de ma situation financière personnelle après un éventuel divorce...
     
  12. schizophrenia

    schizophrenia
    Expand Collapse
    J'ai fait cette saison dans cette boîte crânienne

    @Aleynia : Je m'installe avec mon copain. Il est propriétaire et moi j'étais locataire d'un petit studio. Je suis encore étudiante, il travaille. Je n'imaginais vraiment pas ne pas lui verser un loyer, ça aurait eu une valeur symbolique trop forte (je suis assez indépendante). Mais il tient à ce qu'on emménage ensemble et donc on a trouvé une solution, sorte de compromis symbolique). Je vais sous-louer mon appart :ninja: et mettre l'argent économisé dans une petite cagnotte. Avec on partira tous les deux faire le grand voyage dont on rêve, celui que j'avais pas les moyens de faire.
    On est encore en train de négocier les termes (il veut payer son billet d'avion lui-même, j'insiste pour que ce ne soit pas le cas), mais l'arrangement est la.
     
Chargement...