Rencontre avec Delphine : parlons d'échecs avec les Fuck Up Nights !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 12 mars 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. laulau_croft

    laulau_croft
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    L'argument "il n'y avait de marché" m'étonne toujours. Quand on lance un produit/monte une boite on fait des études de marchés histoire de voir les tendances, se lancer au petit bonheur parce qu'on est sûr d'avoir LA bonne idée c'est risqué.
     
  3. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    « Il n'y avait pas le marché QU'ILS ESPÉRAIENT » ! C'est quand même différent, et un peu plus compliqué que ça ! ;) 

    L'idée de l'article n'est pas d'analyser l'échec perso de l'entreprise de Delphine, donc je ne suis pas allée dans les détails.
     
  4. laulau_croft

    laulau_croft
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    No offense, mon commentaire se voulait généraliste et pas centré sur ce témoignage uniquement :)

    Je me doute que c'est compliqué de lancer son entreprise mais un peu de marketing en amont permet de baliser le chemin sur lequel on s'engage.
     
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Non mais il s'agit bien de parler d'échec professionnel, mais pas spécialement de celui de Delphine en particulier ! ;) 

    C'est le rebond de Delphine (et ses étapes), son rapport à l'échec et la naissance des Fuck Up Nights qui sont le sujet de cet article. Et le but, c'est surtout de vous faire découvrir cette fille pleine de peps et de projets. 

    Mais si l'expérience perso de Delphine vous intéresse, il me semble qu'elle détaille davantage l'échec de sa 1ère boite sur son blog ! :-)
     
  6. elou

    elou
    Expand Collapse
    Guest

    Très intéressant. Je regrette de ne pas habiter Paris pour pouvoir y faire un tour. J'avais lu le même article sur Courrier International et j'avais trouvé ça génial de rebondir et d'organiser ça sous forme de rencontres.

    L'idée de vouloir l'introduire en France est vraiment intéressante, surtout dans un contexte où l'entreprenariat et les échecs qui y sont liés, sont beaucoup moins valorisés que dans des pays comme les US.
    Pour beaucoup il faudrait réussir du premier coup et on ne considère pas l'envie, le courage et l'énergie qu'il a fallu avoir pour se lancer dans des challenges comme ça au lieu de préférer le salariat (sans dénigrement d'ailleurs pour ce choix) mais chapeau!
     
  7. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    Bonjour,

    Je finis mes études dans quelques mois et j'aimerai bien rencontrer discuter avec des personnes ayant deja eu des expériences dans l'entrepreneriat.

    J'aimerai savoir si c'est  réservé aux personnes auto-entrepreneurs en situation d'échec ou si d'autres personnes peuvent venir ?
     
Chargement...