Tout plaquer ?! Oui mais...

Sujet dans 'Voyages & Villes du Monde' lancé par Paranthèse*, le 25 août 2015.

  1. Paranthèse*

    Paranthèse*
    Expand Collapse
    Stay Weird. & Proud.

    Bonjour les MadZ' ! :)

    Alors voilà, vu comme vous êtes nombreuses, je viens vous consulter pour quelques questions.
    Je vous expose ma situation : j'ai 26 ans, je suis en master de psychologie. Le fait est que je sature royalement de chez royalement des études mais évidemment je reste raisonnable car je sais bien que je n'en est plus pour très longtemps. Oui mais voilà... Je ne suis, en fait, pas encore assurée d'un passage en m2.

    Aujourd'hui, si je m'adresse à vous, c'est parce que j'ai pris une décision : si je ne passe pas en m2, je souhaite tout plaquer et partir en vadrouille, partir plus ou moins loin... Et le loin c'est : le Québec tout particulièrement.

    De fait, je suis à la recherche d'informations pratiques, parce que les sites ne sont pas toujours très claire (ou c'est moi qui suis pas très douée ... :yawn:). Alors si vous pourriez m'éclairer sur un point en particulier : Si je débarque au Québec sans avoir prévu de retour, comment puis-je chercher/trouver un job quelconque et ensuite et/ou en même temps faire des demandes pour rester sur le sol du pays ?

    Voilà...
    Et évidemment, si vous avez des conseils pour n'importe quel autre pays, je prends bien volontiers ! :joy:

    Merci d'avance les Filles :cheer:
     
  2. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse

    Alors, attention…. le Québec ce n'est pas l'Europe.

    Pour avoir le droit de travailler, il faut un permis de travail. Il en existe plusieurs sortes mais voici les deux principaux : celui où une entreprise te prend en charge (et paye cher, plusieurs milliers de dollars, pour prouver au gouvernement qu'aucun Canadien ne peut effectuer le travail et c'est la raison pour laquelle ils embauchent un étranger) ou bien un PVT, un permis vacances-travail. 6000 sont délivrés chaque année et ils partent en moins de cinq minutes, ils sont extrêmement difficiles à obtenir.

    En visa touriste il est formellement interdit de travailler. On peut se voir octroyer un visa d'un, trois ou six mois, tout dépend de la bonne volonté du douanier. Il va demander à voir un billet d'avion retour, et surtout une preuve de fonds suffisant. Si tu viens vadrouiller pendant six mois, le douanier va te demander de prouver que tu peux subvenir à tes besoins sans travailler au noir.

    Donc techniquement sans billet de retour, tu risques de te faire refouler dès l'arrivée à Montréal. Cela sera inscrit à vie sur ton passeport et te causera des soucis pour aller entre autres aux Etats-Unis, en Australie, etc.
     
    olaflor et GrandeMarine ont BigUpé.
Chargement...