Une femme sur deux ignore ce que sont les règles… jusqu’à ses premières menstruations

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 24 mars 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Babitty Lapina a BigUpé ce message
  2. Worakls

    Worakls
    Expand Collapse
    Chevreuil qui tape du pied
    Ambassadrice de Ville

    Je me souviens en 6eme , visite médicale au collège, infirmière me dit " vous êtes réglés mlle? " Je vous explique pas l'incompréhension totale de sa question, j'étais euh je ne sais pas ce que c'est. Je me souviens je me suis senti tellement bête, elle m'a répondu " Bah vous avez déjà saigné ? " euh euh non . Bref, pas eu d'explication par la suite, donc le jour ou j'ai eu mes règles, je ne l'ai pas dis et j'ai attendu que quelqu'un le remarque. Je n'osais même pas demander à ma mère de m'acheter des serviettes..

    Après le recul, je me dis que je regrette vraiment de ne pas avoir eu d'explication plus jeune et qu'on me dise que c'était naturel quoi ..
     
    ChansonMuette, Lis, Kounette et 9 autres ont BigUpé ce message.
  3. Caliance

    Caliance
    Expand Collapse
    Je me demande si les étoiles sont éclairées afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne.

    Je me souviens que ma mère m'avait parlé des règles mais rapidement. C'était plus du genre "tu vas saigner tous les mois, tu mets une serviette et basta". Alors certes c'était la base on va dire mais ça ne fait pas tout. On n'avait pas parlé de la douleur, de ne pas pouvoir bouger tellement ça peut te faire mal, de tout ce que cela pouvait changer, etc etc... Du coup, ce serait plutôt bien que l'on puisse en parler sans se sentir honteux.se.
    Aujourd'hui j'en parle sans trop de mal avec des ami.e.s mais je vois certains visages se déformer quand on aborde le sujet. C'est dommage.
     
    Lis, TiaDalma, Babitty Lapina et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Elopona

    Elopona
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Quand j'y repense ça me fait sourire gentiment, mais même si ma maman m'avait expliqué les règles, il a fallu que je foute en l'air 3 culottes avant de comprendre ce qui m'arrivait. J'étais complètement interloquée, je me suis même dit que j'avais peut être du "mal m'essuyer"! :facepalm:
    En fait c'est tout bêtement la couleur qui m'a mise sur une fausse route. On me disait que j'allais perdre du sang, donc je m'attendais à quelque chose de vraiment rouge! :rire:
     
    Lis, Kounette, Babitty Lapina et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ermengarde

    Ermengarde
    Expand Collapse

    Quand ma mère m'a parlé des règles (après qu'une copine d'école très au fait d ces choses m'en ait vite fait parlé) elle n'a pas précisé que ce n'étaient que les "premières".
    Je vous raconte pas le désespoir quand, après les avoir eues, j'ai dit à ma mère "au moins maintenant je suis tranquille" et qu'elle m'a répondu "lol nope" :gnih:
     
    Letes Nuv, Shiling, ChansonMuette et 18 autres ont BigUpé ce message.
  6. Prunylle

    Prunylle
    Expand Collapse
    Cousine de Lancelot

    Ça remonte à loin ! J'avais 12 ans, et une après-midi j'avais de gros maux de ventre qui me faisaient foncer aux toilettes (j'étais persuadée d'avoir la diarrhée, ça y ressemblait bien en tout cas ...) Puis quand j'ai vu une tache marron au fond de ma culotte, je pensais que c'était une diarrhée très violente et que je ne pouvais pas me retenir :annoyed:
    Toute gênée j'en ai parlé à ma maman, qui a vu que c'était en fait du sang, et m'a dit que j'avais mes règles. Je n'ai pas du tout aimé, "règles" rimait avec adulte pour moi, et je ne voulais pas grandir si vite ...
    Heureusement ma mère m'en avait déjà un peu parlé, et acheté à l'avance des tampons et des serviettes, donc elle n'a eu qu'à ouvrir un petit placard et m'expliquer comment les utiliser.
    Merci maman :jv:
     
    Shiling, Lis, Shadowsofthenight et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. PtitePixel

    PtitePixel
    Expand Collapse

    Je me souviens quand j'étais en primaire. On avait cours de piscine et j'ai demandé a une de mes copines pourquoi elle ne venait pas avec et elle m'avait répondu "J'ai me règles" A l'époque j'avais pas compris que régles = menstruation. Je pensais que c'était genre ses parents qui voulaient pas ou un truc du genre. Je me sens hyper con quand j'y repense maintenant mais bon j'avais 10 ans. Par contre quand j'ai eu les miennes (à 13ans), j'ai tout de suite compris ce qu'était la tâche rouge au fond de mon pyjama BLANC. Je suis allé voir ma mère qui dormait encore (il était 7h je me levais pour aller au lycée) elle m'a juste dit "Bienvenue au club" XD Donc j'ai juste chopé une serviette hygiènique et j'ai pris un anti-douleur sous ses conseils."Si ça ne va pas mieux a midi, appelle Papa" Et vu qu'a midi j'avais tjr mal j'ai appellé mon père qui est venu me chercher. Je n'ai eu aucun souci à parler de règles avec mes parents. Ils sont très ouverts d'esprit et c'est surtout parce que ma mère n'a pas eu accés à cette education avec ses parents qu'elle veux que je l'aie. (essaie d'apprendre ta puberté et la sexualité dans des magazines pour filles des années 70, ça doit être drôle) C'est même ma mère qui m'a convertie à la cup l'an passé après l'avoir testé pendant plusieurs mois :d Si un jour j'ai une fille, je voudrai l'éduquer de la même manière en étant ouverte sur tous les sujets comme le sont mes parents <3
     
    Shiling, ChansonMuette, Lis et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. Kmarlou

    Kmarlou
    Expand Collapse

    A-ha @Ermengarde , Au moins ça a eu le don de me faire rire.
    Min père est très pudique de façon générale mais ma mère a toujours essayé de faire en sorte que je sois au courant. Mais je pense que c'est surtout par Internet et mes copines que j' étais informée et je me sentais pas forcément à l' aise d'en parler même si ma mère est ouverte dessus: elle comprenait vite si j' étais informée ou si y avait besoin de m' expliquer +.
    Là première fois j' avais 13ans et je dormais chez une copine, j' ai su ce que c'était tout de suite. Mais je n' ai rien dit jusqu'à ce que je sois avec ma mère en arrivant chez mes cousines. Elle m' a demandé: "qu'est-ce qu'elle t'a dit la mère de ta copine?" Et a éclaté de rire quand je lui ai répondu que je n' avais rien dit.
    Elle a ensuite juste discrètement demander des serviettes à ma tante.
    N'empêche heureusement que je n' en ai pas eu beaucoup sinon j' aurai complètement tâché le lit de ma copine :P
    Par contre je me souviens que je n' avais pas réalisé tout de suite que ça coulerait pendant plusieurs jours... je ne sais pas pourquoi mais pour moi bah tu saignais UNE fois par mois, j' avais zappé la dimension de la durée.

    Je pense que pour avancer sur le sujet il faut vraiment inclure et penser à informer les gars. J' ai de moins en moins de mal à parler de tout ça devant des mecs mais c'est vrai que parfois la réaction dégoûtée de certains peut fatiguer (bon je peux comprendre que certains détails quand on est à table sont à éviter) min ex était curieux et pour lui c'était la notion de saignement sans douleur (en tout cas non lié à une "plaie") qui lui était étrange...
     
    Shiling, Lis, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Aska

    Aska
    Expand Collapse
    “Vous voulez du courage ? Ayez déjà de la volonté.”

    J'ai été réglée un peu tardivement par rapport à la moyenne, du coup j'ai eu le temps d'être renseignée par le cours d'SVT sur les menstruations et aussi oar les camarades de classe qui en parlaient dans les vestiaires de sport. Puis j'avais aussi deux soeurs qui les ont eu avant moi. Donc le premier jour où je les ai eu, j'ai pensé direct à ça (dailleurs j'avais un peu douté car c'était juste deux gouttes marrons, je savais que ça n'avait rien à voir par rapport à des règles "normales".)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  10. Lounala

    Lounala
    Expand Collapse
    S'évertuer à faire ce qui nous rend heureux

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Comme quoi, y a des situations totalement différentes selon les gens ;)
     
    Lis, Shadowsofthenight, Leviosa et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse

    Du coup je vais en profiter pour vous raconter une anecdote rigolote j'étais en CM1 je crois voir plus jeune est un jour assez interloqué j'appelle ma mère "maman mon pipi est rouge" maman se dit, "mince alors c'est tôt non" ? du coup elle m'explique et me dit ce que c'est, puis me fais part de ses inquiétudes vus qu'elle trouve cela tôt, puis le lendemain maman qui débarque dans la chambre suite à une illumination et s’écrie "je sais hier midi on à manger des betterave et sa à coloré ton pipi ! "

    voila voila j'ai découvert l’existence des règle grâce à une betterave XD
     
    Letes Nuv, Songi songi, Shiling et 10 autres ont BigUpé ce message.
  12. Madz-Nana

    Madz-Nana
    Expand Collapse
    Prague, tu me manque tellement :jv:

    La grande question c'est vers quel âge doit-on discuter de ça avec son enfant ?
    Ayant été réglée très tôt (8ans et demi) j'ai un peu paniqué lorsque je m'en suis rendu compte ! Ma mère ne m'en avait jamais parlé car généralement, les premières règles surviennent surtout au collège vers 13 / 14 ans, voire même plus tard, donc elle était aussi surprise que moi, et encore plus paniquée aussi. :rire:
    A 8 ans on fait de la corde à sauter et on échange des cartes Pokémon.. on passe pas son temps de récré au toilettes à essayer de coller un truc de la taille de son visage au fond de son slip :dunno:
    Mais en même temps, si elle m'en avait parlé avant, je ne sais pas si j'aurais bien saisie en quoi ça consistait, les conséquences, ce que ça voulais dire... (j'étais un peu simplette moi vers 7 / 8 ans...)
     
    Shiling, Lis, Kmarlou et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...