Veille permanente laïcité

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Glouns, le 5 février 2015.

  1. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Après les évènements récents, je trouve qu'il est important de parler de laïcité.

    A titre professionnel, je suis fonctionnaire, donc soumise à l'obligation de neutralité, et encore plus car je suis enseignante. Je me suis posé beaucoup de questions sur la laïcité, comment l'enseigner, comment parler des attentats et de la position de Charlie Hebdo avec les élèves...

    A titre personnel, je suis athée et sincèrement attachée à la laïcité, même si j'ai découvert récemment que tout était un peu flou pour moi sur cette question.
    J'ai acheté et lu le Trimestriel de Marianne sur la laïcité, que je vous recommande chaudement parce qu'il a remis pas mal de choses en place et m'a bien fait réfléchir à la question.
     
    Samburu, BiBee, Mantiosa et 13 autres ont BigUpé ce message.
  2. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    @Glouns merci pour la création du topic, plus je réfléchis aux conséquences des attentats de janvier, plus je me dis que cette fameuse laïcité est notre bien commun le plus précieux. Longue vie à cette veille permanente :)

    Que pensez-vous de ce que nous dit E. Badinter dans cet interview ?

    Elisabeth Badinter : "Je ne pardonne pas à la gauche d'avoir abandonné la laïcité"



    Extrait :

    Je suis moins optimiste à court terme qu’à moyen terme. Je pense que l’on va redécouvrir que l’on ne peut pas se passer du concept de laïcité, nécessité absolue pour la paix sociale entre personnes d’origines différentes. Les religions peuvent devenir des facteurs de guerre épouvantables, on en a d’ailleurs la preuve tous les jours dans le monde. Et il y a une telle exaspération qui monte à l’égard des exigences des uns et des autres, de la constitution de séparatismes culturels revendiqués – par exemple pour éviter de côtoyer « l’impureté » – que l’observation rigoureuse des règles laïques va redevenir un impératif pour le bien commun, pour vivre en paix les uns avec les autres.
     
    #2 Denis, 5 février 2015
    Dernière édition: 5 février 2015
    heptaeon et schizophrenia ont BigUpé.
  3. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Marcelline P., Mary.Grey, czujane et 8 autres ont BigUpé ce message.
  4. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    Merci pour ce topic qui est très intéressant. J'en profite pour demander quel lien exact y a t'il entre ce qu'il s'est passé en janvier, et la laïcité. Comment la laïcité aurait pu l'empêcher?
    Ma question est sincère, je n'arrive pas, avec tous ces débats, à faire un lien "direct" je dirais, ou à mettre des mots sur cette idée.
     
    MissMachine, Brancowitz., Ghost wind et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    En guise de référence, je proposerais ce livre " La laïcité expliquée à M. Sarkozy" de Jean Baubérot , expert en la matière puisque ce monsieur est prof émérite de la chaire d'histoire et sociologie de la laïcité à l'Ecole pratique des hautes études (EPHE) (ouf…). Je viens de le terminer, il est facile à lire, très clair et écrit avec beaucoup d'humour. Je le recommande fortement!

    @Lamina : merci pour ton lien :top:
     
    czujane, Mantiosa, schizophrenia et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. ThelmaEtLouise

    ThelmaEtLouise
    Expand Collapse
    Fluctuat nec mergitur

    Je vous mets le texte officiel sur la loi de 1905, ce qui être bien utile.

    Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat.
    Version consolidée au 05 février 2015
    Le Sénat et la chambre des députés ont adopté,



    Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :



    • Titre Ier : Principes.

    • Article 1
      La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.


    • Article 2
      La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auXDits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

      Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l'article 3.

      Article 3

      Les établissements dont la suppression est ordonnée par l'article 2 continueront provisoirement de fonctionner, conformément aux dispositions qui les régissent actuellement, jusqu'à l'attribution de leurs biens aux associations prévues par le titre IV et au plus tard jusqu'à l'expiration du délai ci-après.
      Dès la promulgation de la présente loi, il sera procédé par les agents de l'administration des domaines à l'inventaire descriptif et estimatif :
      1° Des biens mobiliers et immobiliers desdits établissements ;
      2° Des biens de l'Etat, des départements et des communes dont les mêmes établissements ont la jouissance.

      Ce double inventaire sera dressé contradictoirement avec les représentants légaux des établissements ecclésiastiques ou eux dûment appelés par une notification faite en la forme administrative. Les agents chargés de l'inventaire auront le droit de se faire communiquer tous titres et documents utiles à leurs opérations.

     
    Sowhat?, czujane, Ghost wind et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Il n'y a pas de lien direct entre les attentats de janvier et la laïcité. La laïcité est un concept, il n'a pas les moyens d'empêcher des meurtriers déterminés de passer à l'acte. Ca c'est le boulot des services de renseignement et de la police.

    La laïcité, c'est le cadre qui doit permettre aux croyants de toutes les religions et aux non-croyants de vivre ensemble, pas les uns à côté des autres et encore moins les uns contre les autres. C'est extrêmement ambitieux, c'est difficile à construire et à faire vivre au quotidien, mais pour moi, c'est un peu comme ce que Churchill disait de la démocratie : "le pire des systèmes à l'exception de tous les autres".

    En tant qu'athée, je préfère vivre en France plutôt qu'aux EU ou le président prête serment sur la bible, qu'en GB où le chef de l'Etat (la reine) est aussi gouverneur suprême de l'église d'Angleterre, qu'en Allemagne où les communautés religieuses sont impliquées dans l'enseignement public.
     
    Ammet, Boogie, Samburu et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Maia Chawwah

    Maia Chawwah
    Expand Collapse
    Tant qu'il y a de la lutte, il y a de l'espoir. Tant qu'il y a de la vie, il y a du combat.

    Coucou, déjà big-up à @Glouns pour la création de ce topic. :top:
    Je pense qu'il faut absolument soutenir la laïcité et ne pas la laisser aux mains des racistes comme c'est le cas actuellement. J'ai l'impression que pour plein de gens aujourd'hui la laïcité c'est interdire à tou-te-s les croyant-e-s (et en particulier les Juifs/Juives et les musulman-e-s) de pratiquer leur religion et d'être visible sur la scène publique. Alors que pour moi ça devrait être, comme le dit @Denis , permettre à tous et toutes, croyant-e-s ou non, de vivre ensemble sans imposer sa (non)croyance aux autres.
    On en a particulièrement besoin en cette période propice à toutes les peurs et à tous les extrémismes (crimes commis par les cathos intégristes, par la LDJ, par les terroristes se disant islamistes, crimes antisémites et islamophobes, ...).
    Sinon par rapport à l'interview d'Elisabeth Badinter, je suis totalement contre ses propos. J'ai énormément de respect pour cette femme pour ses apports au féminisme, notamment sur le mythe d'instinct maternel, mais je trouve que depuis quelques années elle raconte vraiment n'importe quoi. Elle fait une vraie fixette sur le voile, réfute les études de genre, et tente d'utiliser des combats importants (le féminisme, la lutte contre l'excision, la promotion de la laïcité) pour des fins racistes et transphobes. J'ai quand même lu l'interview en entier, et, au milieu de ses délires habituels (les femmes qui portent le voile seraient toutes contraintes de le faire, il y aurait une "théorie" du genre, elle s'est faite taxée d'ethnocentriste uniquement parce qu'elle s'est opposée à l'excision et non pas pour ses propos sur la supériorité de la culture occidentale, le "concept d'islamophobie" nuirait à la laïcité), j'y ai trouvé une idée vraiment intéressante : la gauche n'a pas de position claire sur la laïcité.
    Du coup, merci @Denis d'avoir partagé cet article, car ça m'a permis de réfléchir sur ce que je vois en militant. :fleur: Dans les milieux de gauche et de gauche radicale, comme dans les milieux libertaires et anarchistes, on ne parle jamais de religion, il y a un vrai tabou là-dessus. Du coup on suppose que tout le monde est athée, et la réflexion sur la laïcité ne peut qu'être de surface. Tout comme ça serait le cas si on s'interrogeait sur la laïcité en parlant seulement entre chrétien-ne-s ou seulement entre Juifs/Juives ou seulement entre musulman-e-s. Pour moi, il faut absolument qu'on ose parler des religions, de leur place dans la sphère publique, de leur cohabitation, entre athées et croyant-e-s des différentes religions. Ce dialogue me semble indispensable et je pense que c'est ce qui nous manque à gauche.
    Sur l'utilisation de la laïcité à des fins racistes, je trouve cet article de Mediapart assez intéressant : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-bauberot/300911/elisabeth-badinter-et-la-laicite-lepenisee
     
    #8 Maia Chawwah, 7 février 2015
    Dernière édition: 28 novembre 2015
    Ez Kurdim, Grumpy Bunny, Zutto et 18 autres ont BigUpé ce message.
  9. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Mille fois d'accord. Et le papier que tu as linké montre bien à quel point l'esprit et la lettre des textes de 1905 sont tout à fait à même de répondre aux difficultés du moment à condition que nous ne les abandonnions pas aux mains de ceux qui veulent les dévoyer, quel que soit leur bord politique.

    Y'a du boulot, mais pour moi c'est jouable :)
     
  10. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    La laïcité, "une interprétation fallacieuse de la neutralité de l'Etat"
    Interview de Jean Baubérot fondateur de la sociologie de la laïcité

    Extrait :

    Faut-il repenser la laïcité? Les attentats récents ont relancé l'éternel débat qui, du voile aux crèche, a déjà donné lieu à dix ans de polémiques. On semble toujours nager en pleine confusion autour de ce concept bien français...


    Il y a là, en effet, un paradoxe. La laïcité nous semble à la fois une idée familière, évidente, dont on fait le quatrième pilier de la République, avec la liberté, l'égalité et la fraternité. Et, en même temps, je passe mon temps à répondre à des gens qui me demandent : "C'est quoi, la laïcité?" Et ce, d'autant plus que se répand, depuis des années, une lecture simpliste et fausse de ce concept au regard de la loi de 1905, qui en a fixé le cadre.

    Pourquoi "simpliste"?

    La loi de 1905 garantit la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, ainsi que la non-discrimination et l'égalité des citoyens devant la loi, quelle que soit leur religion. Voilà les deux finalités majeures de la laïcité, qui pose, comme moyen pour y parvenir, la séparation des Eglises et de l'Etat, vu comme un arbitre, neutre. La loi énonce que la religion n'est pas affaire d'Etat. Cela ne veut pas dire qu'elle soit reléguée à la sphère privée, contrairement à l'interprétation qui se répand depuis des années, produisant une confusion et un glissement fallacieux.
     
    Mantiosa, Ghost wind, CaraNougat et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

  12. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    La laïcité et son autre
    Par François Dubet, Sociologue, Professeur à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, Directeur d’études à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) de Paris.

    La rhétorique laïque dissimulerait-elle un discours de l’ordre social et de l’exclusion du peuple et des anciens colonisés ? François Dubet souligne l’intérêt de prendre au sérieux le raidissement et le retournement conservateur dont la laïcité fait l’objet. Il invite également à nuancer cette thèse pour trouver les voies d’une alternative laïque.





     
    littlecassy, Mantiosa, Ghost wind et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...