WhenIWas, le hashtag qui débloque la parole sur le harcèlement sexuel durant l'enfance

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 20 avril 2016.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Addanc a BigUpé ce message
  2. Demezia

    Demezia
    Expand Collapse
    To infinity and beyond

    Malheureusement j'en aurais des anecdotes du genre à raconter (un camarade mimant une sodomie sur moi en CM1 ou un vieux se frottant à moi à la fnac quand j'avais dans les 14-15 ans), mais pas sûre que j'oserais le faire sur mon Twitter... Mais je salue l'initiative, bravo aux filles !
     
    Thedreaming, scissorhands, Adios Badmoizelle et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    J'avais un peu bloqué ce souvenir dans ma mémoire, je m'en suis "rappelé" seulement récemment.
    Je ne sais plus quel âge j'avais, 6-7 ans peut être, j'étais sur les genoux d'un ami de mon père et il faisait des blagues et il a ouvert sa braguette et sorti sa bite, pour que je regarde et que je touche.
    Je ne me rappelle pas avoir touché, et à cette époque c'est pas du tout une partie du corps que je sexualisais ni rien, je me suis pas rendu compte je pense du coup ça ne pas traumatisé... C'est en y repensant maintenant, 20 ans plus tard donc, que je me rends compte à quel point ce moment devait être malsain
     
    Thedreaming, Tubbs, ben quoi ? et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Beetle

    Beetle
    Expand Collapse
    Casse-pieds à plein temps

    Je trouve cette initiative excellente et vraiment importante !

    Pour ma part il y a une anecdote qui me revient particulièrement et qui rejoint un peu la tienne @scissorhands : j'étais en 6e et une de mes copines s'était fait épingler par la proviseure adjointe parce qu'elle portait un débardeur (alors qu'il faisait une chaleur à crever). Elle a employé cette phrase hallucinante : "c'est un appel au viol".
    A 11 ou 12 ans, notre réaction a été de nous moquer d'elle en la considérant comme une ringarde s'offusquant d'un rien. Aujourd'hui quand j'y repense ça ne me fait absolument pas rire. Comment une éducatrice peut-elle insuffler des idées aussi malsaine et dangereuses dans la tête de jeunes filles ?
     
  5. Rin`

    Rin`
    Expand Collapse
    Fraîche comme le gardon du matin.

    Thedreaming, Astyana, ben quoi ? et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Laurigine

    Laurigine
    Expand Collapse

    @scissorhands C'est aberrant qu'un professeur ose tenir ce genre de propos.
    Déjà d'une manière générale, c'est d'un sexisme profond et révoltant, mais alors devant une classe d'adolescents en pleine puberté (14 ans, c'est 3ème-2nde en gros non ?), et avec le combo "les hommes ne savent pas de contrôler" !!
    P**** mais c'est pas possible d'avoir ce type de discours, la prof (une femme en plus, sexisme-bien-intégré-bonjour) qui déculpabilise en amont les potentiels agresseurs sexuels par la tenue de leur potentielle victime.
    Non mille fois non, ça me révolte !
     
    Neyane, Zrouks, Super-triceratops 73 et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Super-triceratops 73

    Super-triceratops 73
    Expand Collapse
    Fall seven times, Stand up eight

    Quand j'étais au collège j'avais un CPE assez stricte, du moins il interdisait aux filles de se mettre en :
    -débardeur (parce que oui on voit les épaules c'est très mal)
    -jupes sans collants et/ou au dessus du genoux (quand je dis au dessus du genoux c'est à dire que si la jupe n'était pas exactement au genoux voir même en bas du genoux on était collé)
    -short voir même pantacourt
    Alors que les garçons avait le droit à tout ça sans se faire coller ou engueuler . Parce que sur un garçon ça fait décontracté mais sur une fille ça fait vulgaire (ce sont ses mots ou du moins l'idée) . Au début toutes les filles obéissaient et durant ma 6ème et ma 5ème il y'avait peu de problèmes avec ça . Mais en 3ème je me rappelle qu'il a fait très chaud et beaucoup se sont retrouvées en short, la plupart des profs étaient d'accords (sauf certains qui les dévisageaient en rentrant) mais mon CPE n'a pas du tout appréciait et j'ai souvenir de lui rentrant en permanence en hurlant à toutes les filles de se lever pour voir si elles étaient habillées "correctement" . Résultat 75% de ma classe s'est faite collé 3h (je crois) et des parents sont allait se plaindre au CPE en disant que c'était inadmissible que par ces chaleurs des garçons puissent se mettre en short et débardeurs alors que les filles doivent mettre des pantalons et t-shirts . Lui estimait ça normal et à limite dit à certaines mères que leur filles s'habillait vulgairement . Je trouve cela écœurant...:mur:
     
    Neyane, Eiden, Astyana et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. Laurigine

    Laurigine
    Expand Collapse

    *
    :mur:
    Je sais c'est pas constructif...
     
  9. pikalovescoke

    pikalovescoke
    Expand Collapse

    Ce hasthag me rappelle un épisode que j'avais oublié depuis plusieurs années.
    Quand j'étais en 2-3eme maternelle, j'avais donc 4-5 ans, il y avait un "grand" de la classe au dessus qui avait décréter que j'étais sa petite copine. Il "m'obligeait" (je n'arrive pas à me rappeler si c'est par menace physique, insistance ou domination) à lui faire des bisous sur la bouche (avec interdiction de m'essuyer la bouche après) et à faire des bisous sur la bouche à son pote. Tout le monde trouvait ça mignon et pensait qu'on était copains.:sick:
     
    Tubbs et Lis ont BigUpé.
Chargement...