Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : 10 films pour comprendre le racisme et les violences policières aux États-Unis
selection-film-anti-racisme-black-lives-matter-640x400.jpg

Lire la suite ...


 
Top au top !

Je rajouterai un autre Spike Lee: Do the right thing. Le film ne se concentre pas exclusivement dessus, mais Spike Lee rajoute une bonne dose sur le sujet.
Et en documentaire: I am not your negro, de Raoul Peck. Plus théorie. Puis, c'est un portrait, un peu comme les autres documentaires qui ont pu être fait sur le mouvement Black Panther.
 
Je rajouterai aussi When They See Us, même si c'est une mini-série et non un film. C'est d'une grande violence, mais j'encourage vraiment les personnes blanches à le voir, afin de bien comprendre ce que vivent les personnes racisées, à savoir être vues en permanence comme étant suspectes, potentiellement criminelles, et ce dès le plus jeune âge.

Blindspotting m'avait beaucoup touchée quand je l'ai vu. Il aborde vraiment toutes sortes de sujets compliqués avec beaucoup de subtilité. Et surtout, il aborde vraiment intelligemment la question de gentrification, en plus de la question des violences policières. ça m'a fait étrange de revoir à l'écran l'Amérique que j'ai connue, et pas juste celle, plus glamour et lissée, d'Instagram et des influenceurs. ça m'a fait vraiment réaliser qu'il y a un problème et que l'Amérique défavorisée commence à disparaître de nos représentations médiatiques.
 
Cette sélection de films est une excellente idée @Philippine M !
En revanche, pour Blackkklansman, je voudrais attirer l'attention des Madz sur le fait qu'il est préférable de ne pas le prendre au pied de la lettre concernant les agissements et motivations du personnage principal. L'intrigue du film se dit "inspirée d'une histoire vraie" mais à part quelques éléments ça et là (comme le nom du protagoniste, ou le fait qu'il ait réellement travaillé pour les forces de l'ordre), pratiquement tout est inventé de toutes pièces.
Et apparemment, son rôle n'a pas été la lutte contre le Klan, et il n'est pas non plus le héros décrit par le film. Source : https://www.lecinemaestpolitique.fr/a-propos-de-blackkklansman/

Au demeurant, cela n'enlève rien à la qualité du film ni à la pertinence de son message. Il faut juste se dire que le "héros" dont on parle n'existe pas, comme Superman quoi :)
 
Je pensais aussi à American History X (le point de vue d'un néonazi qui se déradicalise) mais mes souvenirs de ce film sont très vieux donc j'ai peut-être tort de le mentionner....
 
Ce n'est pas un film mais le documentaire 13th d'Ava DuVernay est disponible en entier sur YouTube, je le trouve très important à regarder pour comprendre le système carcéral Américain et la criminalisation des Afro-Américains après l'abolition de l'esclavage qui continue jusqu'à aujourd'hui. C'est glaçant mais nécessaire. Je pensais savoir beaucoup de choses de par mes études mais j'en étais finalement encore loin...
 
Par rapport à Green Book (désolée mais je m'en remets toujours pas de ce film dans la sélection et hier soir lors de mon premier post j'avais pas le temps de développer), à noter aussi qu'il a été réalisé par Peter Pharelly - un homme blanc donc.
Je suis la première à dire qu'il ne faut pas forcément appartenir à une communauté pour produire du contenu à son sujet - même s'il est toujours mieux de laisser la parole aux premiers concernés, au risque de parler POUR eux. Mais là, on peut juste pas ignorer le fait que cette vision complètement idyllique, destinée à rassurer l'homme blanc, elle est là parce que c'est un américain blanc qui a réalisé le film.

Cette vision-là est complètement absente des films réalisés par des noirs américains, et sont beaucoup plus proches de la réalité moche: Ryan Coogler pour Fruitvale Station (plus connu maintenant pour Black Panther), et, puisqu'on parle de comprendre la situation actuelle en revenant aux racines du problème, pourquoi pas alors Steve McQueen et son 12 years as a slave? (Il me semble qu'il est problématique sur certains points aussi, mais j'avoue que je l'ai vu y loooooongtemps).
Ici donc, on a un film dont le sujet est "feel good" car oui, il présente l'homme afro-américain comme bon, comme rédempteur, comme un INDIVIDU: il ne représente pas la communauté, mais cette exception. Pire encore, on parle de jazz, le seul domaine dans lequel il est accepté, voire attendu d'être afro-américain.
Et c'est là le problème (et bien pour ça que tant de personnes se sont indignées des Oscars reçus). Et cette amitié renforce l'ego de l'homme blanc américain: "ah finalement voilà, on est pas raciste, puisqu'on trouve à se lier d'amitié avec UN homme noir." Ca flatte l'ego en faisant oublier que derrière, la communauté afro-américain est complètement oubliée, voire même niée (ce qui transparaît dans le contexte de la production du film, puisque pas mal de membres de la famille de Don Shirley n'ont pas été contactés, avec pour excuse "ah mais on savait pas qu'ils existaient").

Rien que ça en fait ça aurait fait l'objet d'un article: en quoi le fait que ce film reçoive trois Oscars est symptomatique de l'Amérique d'aujourd'hui. Et en quoi la vision d'un homme noir donnée par ce film est carrément problématique.

Juste pour dire en fait qu'il y avait à peu près trouzemille films plus pertinents que Green Book pour cette sélection, et par des réalisateurs qui vivent cette réalité au quotidien...
 
Dernière édition :
En effet le film documentaire de Raoul Peck I am not your negro est vraiment très intéressant et très bien aussi. C'est à partir d'un texte inédit de James Baldwin. Pour le coup ça rentre vraiment dans le thème de l'article. Et c'est très politique, parce que c'est sur la lutte, ça se concentre sur des figures du mouvement. (Et d'ailleurs Peck a aussi réalisé Le Jeune Karl Marx, un super film biographique sur Marx sur la naissance à la politique de ce qu'on appellera par la suite le marxisme)

Dans la sélection je trouve que Get Out est vraiment génial, - même en tant que grande trouillarde - pour la critique sociale et politique qu'il porte à travers le genre de l'horreur. L'approche de la famille blanche du film, à laquelle le protagoniste est confronté, est intéressante car de prime abord ils sont loin des clichés du gros con raciste, ils se revendiquent démocrates et chantent les louanges d'Obama. Il y a vraiment le côté insidieux du racisme qui s'immisce dans tous les pores du film.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes