Je pense que la position des hommes qui s'intéressent à la question est bien résumée par la dernière citation, que je peux résumer par : « comment une femme peut faire confiance à un homme pour suivre une procédure (slip chauffant, pilule) quotidienne, compliquée, moins sûre que d'autres ? »
Comme il le dit, un oubli de la part d'un homme n'aura pas de conséquences sur son corps à lui.
Les hommes avec qui j'en ai discuté ne se feraient pas assez confiance pour pouvoir arrêter le préservatif. Ça ferait des procédures "lourdes" pour peu d'avantages !

Par contre, ils sont très emballés par le Vasalgel/Risug. J'en connais deux qui donnent même à la fondation Vasalgel depuis que leur plateforme de don a été mise en place.
Il y en a même un qui m'a dit « si ça existe en France quand mon fils aura 16 ans, je lui proposerai de se faire injecter, et je n'aurai pas de peur d'être grand-père avant ses 26 ans ! » (en ajoutant que ça demande de bien l'éduquer pour qu'il ne se passe pas de préservatifs sans tests préalables !)

Donc l'engouement pour des solutions type Vasalgel ou vasectomie me semble plutôt logique ! Une opération peu invasive, sans complication pour un résultat très efficace.
 
Euuuuh
« Loïc, déjà cité plus haut dans l’article, est contre :
« Je ne vois pas du tout l’intérêt pour moi de « partager le fardeau » avec les femmes si c’est pour en baver autant qu’elles.
C’est un nivellement par le bas qui ne va pas dans le bon sens à mes yeux : le problème n’est pas réglé, il est simplement déplacé.
La vie quotidienne et le monde actuel n’est pas avare d’exemples où se refiler la patate chaude n’amène à rien. » »
:hello: J’hallucine de cette réponse, mais c’est peut-etre que je n’arrive pas a voir ça différent qu’un gros fuck ? C’est quoi cet argumentation pour sortir son épingle du jeu sous prétexte que c’est un « nivellement par le bas » ? Habile, habile. :taquin: « La contraception ok mais alors il faut que ça soit sans soucis, sans effets secondaires, sans douleur, sans risque d’oubli, sans prise de tête, sans rien ok ? »
Haha c’est si cruel de lire « deso je vois pas l’interêt si c’est pour souffrir comme les meufs », tellement ça cristallise ce privilège : « bah moi je veux pas me taper ce que les meufs se tapent, et comme je suis un mec, j’ai le choix (et même indirectement « encouragé » dans la mesure où il n’y a pas le même travail de rabâchage depuis l’adolescence sur le poids de la contraception que pour les meufs) ». En soit ouais ça fait pas rêver, je comprends bien l’idée que ce gars n’a pas envie de se bourrer aux hormones (tiens donc ! C’est vrai qu’on fait ça pour le kiff :jv:), personne n’a envie d'avoir des vieux effets secondaires, mais en attendant du coup ben c’est les meufs qui continuent de trinquer... « deso chérie, crois-le j’aimerais bien partager le fardeau, vraiment hein, mais euh... je veux pas vivre ce que toi tu vis, t’es ok pour continuer à te taper tous les effets secondaires pour qu’on continue à zbouber? Ah ça me brise un peu le cœur de te demander ça, mais je te soutiens promis :fleur: » (oui, y’en a qui n’en n’ont pas (des effets secondaires), mais ce n’est pas la question). Du coup, la nana répond « oui mon chéri, je veux pas que tu endures ça, les hormones ça m’inspire pas confiance, du coup ben je vais continuer pour que tu n’aies jamais à vivre ça :fleur:» comme un p’tit soldat ? Imaginons qu’une meuf veuille arrêter de subir les effets secondaires, mais que ça implique que ça soit lui qui les subisse, et qu‘elle veuille ça quand même, ça veut dire que c’est une égoïste ? Le nivellement par le bas, c’est que l‘homme ait la possibilité de suivre un traitement hormonal, et non pas que ça soit toujours et éternellement la meuf, parce que bon elles ont l’habitude et elles s’y préparent depuis leurs 10 ans ? (D’un point de vue environnemental je suis bien d’accord, mais ça n’a rien à voir :cretin:)
J’aimerais bien savoir : c’est quoi le « nivellement par le haut », le fameux « bon sens », du coup ? (Je pose sincèrement la question, quelle est la « bonne direction » de la contraception ? Je ne vois pas de quoi il parle, sans mauvaise foi :dunno:) c’est quoi le « problème réglé » sans être « simplement déplacé »? Pour toutes les méthodes possibles et imaginables y’a des côtés pénibles. Alors entendre « J’ai pas envie d’une opération » « ça chauffe j’aime pas » « c’est intrusif » « ça m’inspire pas confiance » blablabla et les meufs, on s’en fout que ça leur inspire pas confiance non plus les contraceptions hormonales, mais qu’elles aient peut-être besoin/qu’elles soient obligées (ex. Endométriose) d’en prendre quand même ? on doit jongler entre différents trucs alors que parfois rien ne nous convient ?
Rah, je pourrais continuer encore 100 ans. Lire ça m’a légèrement énervée, tant il fait exploser son privilège du non-choix à la figure haha sorry. Des éclairages/autres perspectives, les madz ? Peut-être que j’interprète mal, qui sait :cretin:
 

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
Je suis un peu d'accord avec ma voisine du dessus, la réponse de Loïc me file des boutons :cretin:

Il n'a pas dit qu'il était contre toute forme de contraception et visiblement il aimerait en prendre une lui-même, mais je pense que sa formulation pose problème.
 
Sinon, ça peut également permettre aux hommes d'avoir un contrôle sur leurs fertilités, ce qui est quand même la base d'un contraceptif... pourtant ce n'est mentionné nulle part. J'ai plutôt l'impression que, dans les milieux féministes/militants du moins, ceux que je fréquente, la raison d'être de la contraception masculine, c'est la "charge mentale contraceptive" et là, je comprends plus rien. Il y a tout de même une grosse ambivalence entre le discours qui est porté face à des religieux, par exemple, ou bien des extrémistes de tous bords qui lancent tout un tas de fake news au sujet de la contraception et les discours qui sont portés lorsqu'on s'adresse aux hommes. D'un côté on parle de libération, on dit que le sexe ne veut pas dire reproduction et que les femmes n'ont pas à avoir peur de la contraception dans la mesure où il y a de nombreuses solution et qu'elles trouveront un contraceptif qui leur convient et c'est le cas, la plupart des femmes sont à l'aise avec leurs contraceptifs et ça va encore s'améliorer dans les années à venir. Et lorsqu'on s'adresse aux hommes, on parle de la contraception féminine comme s'il s'agissait de la Troisième guerre mondiale. Finalement on s'adresse à qui ? Aux hommes ? Ou bien aux hommes dont les femmes ne peuvent pas prendre de contraceptif parce que c'est un fardeau ? "C'est gentil de t'inquiéter mais ma contraception me va très bien et il en va de même pour de nombreuses femmes, ça n'a rien d'une souffrance" ça c'est la réaction que je peux avoir face à des cathos tradis... et des féministes. Quelqu'un m'explique ? :ninja:

C'est vraiment nécessaire de poser les femmes en martyrs à chaque fois qu'on parle de contraception masculine ? On ne pourrait pas, juste s'adresser aux hommes et laisser la contraception féminine en dehors de tout ça ? D'autant plus que si des femmes se sont battu pour avoir accès à la contraception ce n'est pas pour nous foutre un fardeau sur le dos mais pour nous permettre de contrôler notre fertilité, il est là le privilège. Si des hommes sont réticents c'est parce que la contraception est vue comme un truc de femme et non pas parce que c'est un fardeau. Quand tu es "à l'origine des choses", j'entends par là que pour qu'il y ai un enfant, il faut qu'un spermatozoïde féconde un ovule, et qu'en plus de ça tu as la possibilité de "couper le réservoir", pensez bien qu'il va se passer ce qu'il se passe en Inde, la contraception masculine, ils vont la réclamer d'eux-mêmes en mode "Maintenant c'est moi qui gère" - "Ça c'est bien un truc de mec". Déjà ça leurs permet d'éjecter leurs plus gros problème, un enfant non-désiré, puis dans cette situation, ils ont plus que jamais leurs mots à dire... et bon, tant mieux pour eux mais tout ça ne change absolument rien au faite qu'on se tape tout le reste.
 
Dernière édition :
C'est vraiment nécessaire de poser les femmes en martyrs à chaque fois qu'on parle de contraception masculine ? On ne pourrait pas, juste s'adresser aux hommes et laisser la contraception féminine en dehors de tout ça ?
C'est ce que je remarque aussi. Quand on parle d'une éventuelle future contraception masculine, on a souvent des réactions "ah mais je ne lui ferai pas confiance". Ok, mais là on parle pas des femmes mais des hommes. C'est à eux de s'exprimer en premier sur ce sujet qui est le leur.
Tout comme ils n'ont pas à la ramener lorsqu’il s'agit de la contraception féminine.
Si je peux comprendre que certaines femmes ne fassent pas confiance, c'est d'abord aux hommes que la contraception masculine s'adresse.

Je plussoie @Skjaldmö , si auparavant les hommes s'en foutaient, force est de constater qu'il y a de plus en plus d'hommes des nouvelles générations qui ont eux aussi envie de gérer LEUR fertilité.
Et comme dit plus haut, les méthodes Vasalgel/RISUG représentent effectivmeent le plus grand espoir en ce domaine et les regards sont tournés vers l'Inde...

PS : oui, la réponse de Loïc est pas top en effet. Après, peut-être qu'il a voulu dire qu'il ne voulait pas mourir en tant qu'effet secondaire... (on sait jamais..... après tout, nombre de femmes se sont détournées des contraceptions chimiques après les scandales des pilules). Mais oui la réponse est pas top.
 
Dernière édition :
En trainant sur YouTube, je suis tombée sur cette vidéo (en allemand) qui parlait d'une nouvelle technique mécanique de contraception masculine ( https://bimek.com ). Je pense que c'est un sujet intéressant, parce que vu que les gens ont des enfants de plus en plus tard, les hommes ne vont pas pouvoir recourir à la vasectomie avant plusieurs (dizaines) d'années, si ils veulent des enfants. De mes discussions, pas mal ont peur que leur partenaire tombe enceinte et qu'ils n'aient pas d'autre choix que de respecter sa décision et de devoir assumer un enfant, dont ils n'ont jamais voulu. Je pense que c'est plus une approche qui pourrait parler aux hommes que celle de la charge mentale de la contraception féminine. C'est pas: "une contraception masculine pour que les femmes n'aient plus besoin de la pilule", mais "une contraception masculine, parce que les hommes ont aussi le droit de choisir quand, où, si, comment, avec qui ils veulent un enfant".
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes