C'est ce que je remarque aussi. Quand on parle d'une éventuelle future contraception masculine, on a souvent des réactions "ah mais je ne lui ferai pas confiance". Ok, mais là on parle pas des femmes mais des hommes. C'est à eux de s'exprimer en premier sur ce sujet qui est le leur.
Tout comme ils n'ont pas à la ramener lorsqu’il s'agit de la contraception féminine.
Vrai mais le souci c'est que les conséquences d'une grossesse non désirée ne sont pas les mêmes pour une femme que pour un homme. L'homme ne se fera jamais avorter pour commencer. Si la grossesse est menée jusqu'au bout et qu'il n'y a pas d'accouchement sous X, l'homme peut partir (et s'il reste, il peut laisser toute la charge mentale à la mère ou une grande partie). La femme peut bien obliger à reconnaître la paternité mais j'imagine que c'est une procédure difficile et quand elle réussit, la pension alimentaire que doit payer le père ne vaut pas les efforts financiers, physiques et mentaux d'une femme qui élève seule son enfant.

Je pense aussi que la question diffère si l'homme est en couple ou non. S'il l'est, ça me semble logique que sa partenaire veuille avoir confiance en elle parce que si ça merde, c'est elle qui va se faire avorter ou qui va être enceinte et accoucher et ensuite c'est à elle que la société attendra beaucoup plus de choses qu'à son mec.

Certes on dit aux hommes de ne pas interférer quand on parle d'avortement mais pour eux, c'est quoi les conséquences pour eux si une femme avorte ? Ça change quoi pour eux ? A part une envie d'avoir un enfant remise à plus tard ?
 
@jorda l'andro-switch est une contraception thermique (comme les remonte-couilles/slip-chauffants), alors que le bimek est vraiment une valve/un interrupteur DANS les canaux déférents, c'est un poil plus invasif et ne repose pas du tout sur le même principe :cretin:
Et contrairement aux contraceptions thermiques qui sont déjà utilisées, utilisables et efficaces, le bimek est pas encore accessible et sur le marché je crois :hesite:
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Aesma and jorda
@Alonso ah ok désolée pour la méprise. Mais du coup, y'a pas la peur d'un faux mouvement et hop, "ON" ? :lunette:

@Khyra oui, la menace c'est la reconnaissance en paternité (ça coûte de l'argent [edit : sauf, je crois, dans le cas où on peut bénéficier de l'aide juridictionnelle] mais par contre on a beaucoup de temps pour le faire, 10 ans il me semble). Ca vaut pas ce que doit subir la mère, mais je peux aussi comprendre que ça fasse peur à beaucoup d'hommes qui ont d'autres projets dans leur vie. Une pension, c'est quand-même pas rien, notamment pour les faibles revenus.
D'où l'importance de ce sujet pour eux, pour avoir plus de choix pour éviter ces désagréments.

Je pense aussi que la question diffère si l'homme est en couple ou non. S'il l'est, ça me semble logique que sa partenaire veuille avoir confiance en elle parce que si ça merde, c'est elle qui va se faire avorter ou qui va être enceinte et accoucher et ensuite c'est à elle que la société attendra beaucoup plus de choses qu'à son mec.
D'où la pratique de la double contraception. Le fait qu'un homme ait plus de choix ne signifie pas systématiquement que les femmes peuvent s'en passer. Dans l'idéal, les deux devraient se protéger en même temps afin de minimiser au mieux les mauvaises conséquences.

Certes on dit aux hommes de ne pas interférer quand on parle d'avortement mais pour eux, c'est quoi les conséquences pour eux si une femme avorte ? Ça change quoi pour eux ? A part une envie d'avoir un enfant remise à plus tard ?
Je parlais surtout du fait que les hommes se mêlent de la contraception féminine en général (le fait par exemple que ce soit des gynécos souvent hommes qui imposent la pilule, qui refusent les poses de stérilets, etc...).
Et dire "non je suis contre la contraception masculine car de toute façon je fais pas confiance", comme j'ai parfois entendu, je trouve ça dommage...
(Après on est d'accord, qu'un homme soit contre l'avortement c'est complètement con, vu que ça leur permet à eux aussi d'éviter un enfant non désiré. Là-dessus, je comprendrai jamais pourquoi autant d'hommes sont contre l'IVG).
 
Dernière édition :
@jorda

D’un point de vue couple, comme il est tout à fait possible qu’une femme ait envie de garder un enfant, je suppose que c’est possible pour un homme aussi, si il se projette ou autre. Et je pense que ça peut être mal vécu si ça compagne veut avorter alors que lui s’était projeté avec ce bébé.

D’un point de vue globale, si on parle d’avortement en général, c’est souvent des motifs religieux : tuer une vie humaine autre que la tienne.
C’est l’argument qui revient tout le temps.
 

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
En fait, j'y pensais, mais un homme ne devrait pas non plus "faire confiance à une femme" pour sa contraception.
En terme de contraception et de protection des IST chacun devrait se prendre en main. Aujourd'hui les hommes "font confiance" parce qu'on sait que la charge pour une femme si elle a une grossesse non désirée est bien plus importante, mais on devrait pas.

Quand ma mère était jeune femme, dans les année 80, c'était courant dans son milieu qu'une femme seule qui avait envie d'enfants dise "Oui, oui je prend la pilule" à son coup d'un soir, pour pouvoir faire un enfant, sans qu'il y est une envie d'avoir un partenaire stable.
 
@jorda Pour passer en "on", il y a une double sécurité, il faut appuyer à deux endroits en même temps, donc un faux mouvement est assez peu probable (et selon la présentation vidéo, on peut contrôler à tout moment en quelle position il se trouve, on ou off).
 

Rocksteady

Ne pas citer, merci
En fait, j'y pensais, mais un homme ne devrait pas non plus "faire confiance à une femme" pour sa contraception.
En terme de contraception et de protection des IST chacun devrait se prendre en main. Aujourd'hui les hommes "font confiance" parce qu'on sait que la charge pour une femme si elle a une grossesse non désirée est bien plus importante, mais on devrait pas.

Quand ma mère était jeune femme, dans les année 80, c'était courant dans son milieu qu'une femme seule qui avait envie d'enfants dise "Oui, oui je prend la pilule" à son coup d'un soir, pour pouvoir faire un enfant, sans qu'il y est une envie d'avoir un partenaire stable.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Oceane

Équipe madmoiZelle
@Akarui @Pawline @TheMadTink

Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec une personne qui témoigne, mais merci d'éviter les « gros connard » s'il vous plaît. Ce n'est pas parce que quelqu'un qui témoigne n'a pas le même avis que vous qu'il est possible de l'insulter. (je parle pour Pawline du coup).

D'autre part je suis assez d'accord avec lui d'une certaine manière et je le comprends. Je ne prends plus la pilule parce qu'elle avait des effets négatifs sur ma santé, je n'aimerais donc pas que mon copain la prenne pour les mêmes raisons. Pourquoi vouloir infliger quelque chose que je refuse à quelqu'un ?

Evidemment nous sommes tous et toutes uniques et réagissons différemment aux contraceptions hormonales, donc c'est un peu catégorique.
 

Oceane

Équipe madmoiZelle
Sinon, ça peut également permettre aux hommes d'avoir un contrôle sur leurs fertilités, ce qui est quand même la base d'un contraceptif... pourtant ce n'est mentionné nulle part. J'ai plutôt l'impression que, dans les milieux féministes/militants du moins, ceux que je fréquente, la raison d'être de la contraception masculine, c'est la "charge mentale contraceptive" et là, je comprends plus rien. Il y a tout de même une grosse ambivalence entre le discours qui est porté face à des religieux, par exemple, ou bien des extrémistes de tous bords qui lancent tout un tas de fake news au sujet de la contraception et les discours qui sont portés lorsqu'on s'adresse aux hommes. D'un côté on parle de libération, on dit que le sexe ne veut pas dire reproduction et que les femmes n'ont pas à avoir peur de la contraception dans la mesure où il y a de nombreuses solution et qu'elles trouveront un contraceptif qui leur convient et c'est le cas, la plupart des femmes sont à l'aise avec leurs contraceptifs et ça va encore s'améliorer dans les années à venir. Et lorsqu'on s'adresse aux hommes, on parle de la contraception féminine comme s'il s'agissait de la Troisième guerre mondiale. Finalement on s'adresse à qui ? Aux hommes ? Ou bien aux hommes dont les femmes ne peuvent pas prendre de contraceptif parce que c'est un fardeau ? "C'est gentil de t'inquiéter mais ma contraception me va très bien et il en va de même pour de nombreuses femmes, ça n'a rien d'une souffrance" ça c'est la réaction que je peux avoir face à des cathos tradis... et des féministes. Quelqu'un m'explique ? :ninja:

C'est vraiment nécessaire de poser les femmes en martyrs à chaque fois qu'on parle de contraception masculine ? On ne pourrait pas, juste s'adresser aux hommes et laisser la contraception féminine en dehors de tout ça ? D'autant plus que si des femmes se sont battu pour avoir accès à la contraception ce n'est pas pour nous foutre un fardeau sur le dos mais pour nous permettre de contrôler notre fertilité, il est là le privilège. Si des hommes sont réticents c'est parce que la contraception est vue comme un truc de femme et non pas parce que c'est un fardeau. Quand tu es "à l'origine des choses", j'entends par là que pour qu'il y ai un enfant, il faut qu'un spermatozoïde féconde un ovule, et qu'en plus de ça tu as la possibilité de "couper le réservoir", pensez bien qu'il va se passer ce qu'il se passe en Inde, la contraception masculine, ils vont la réclamer d'eux-mêmes en mode "Maintenant c'est moi qui gère" - "Ça c'est bien un truc de mec". Déjà ça leurs permet d'éjecter leurs plus gros problème, un enfant non-désiré, puis dans cette situation, ils ont plus que jamais leurs mots à dire... et bon, tant mieux pour eux mais tout ça ne change absolument rien au faite qu'on se tape tout le reste.
Je comprends très bien ton point de vue et il est très intéressant ! Ceci dit je n'ai pas l'impression de placer les femmes en martyrs dans cet article, et surtout, je me fais porte parole des réponses que j'ai reçues. L'angle de cet article c'était : les hommes n'ont pas conscience de toutes les méthodes qui sont à leur portée et contrairement à ce qu'on pourrait croire dans certains milieux féministes, ils sont tout à fait prêts à être intégrés dans la contraception qui pour l'instant est quasi exclusivement féminine.

Sauf que le discours de la majorité d'entre eux et la raison principale de leur intérêt pour la contraception dans sa globalité c'est un échec de contraception de leur compagne ou leur copine et rien d'autre, en tout cas ils sont minoritaires à s'y être intéressés avant pour avoir un meilleur contrôle de fertilité.

Ceci dit, j'ai bien précisé pour le préservatif qu'en effet c'était pour beaucoup qui m'ont répondu le meilleur contraceptif à la fois pour les MST/IST et pour le contrôle de leur sexualité, mais il faut se rendre à l'évidence : pour l'instant les hommes ne sont pas assez éduqués et sensibilisés au fait que oui ils sont autant responsables de leur fertilité et donc de leur contraception que les femmes dans un couple. En tout cas c'est ce que reflète le petit panel que j'ai eu et mes expériences personnelles.

D'autre part, évidemment que la contraception est un privilège pour pouvoir contrôler sa fertilité, mais on ne peut pas ignorer le fait qu'elle est aussi un fardeau pour énormément de femmes. Ce n'est pas parce qu'une avancée scientifique a des bons côtés indéniables et est révolutionnaire qu'on ne peut pas la critiquer et la tirer vers le mieux.

J'entends souvent des femmes plus âgées dire : « on s'est battues pour la pilule c'est une libération vous ne vous rendez pas compte », bien sûr que chaque femme est, je pense, reconnaissante d'avoir la possibilité de ne pas avoir d'enfants non-désirés. Ceci étant dit, ça ne nous oblige pas à esquinter notre santé et à ne pas la remettre en question sur certains aspects. Le monde change et avance, la contraception et sa répartition dans le couple doit avancer dans le même temps.

Evidemment cet article est aussi imbibé de mon expérience personnelle avec la contraception, c'est indéniable, et pour moi la contraception a toujours été une souffrance.

Je pense qu'il est difficile d'enlever la comparaison avec la contraception féminine quand on parle de contraception masculine parce qu'en dehors du préservatif c'est la seule qu'on connaît vraiment. Donc le parallèle se fait naturellement dans la cerveau, en tout cas pour moi !
 

TheMadTink

C'est délicat comme un coup de pelle.
@Oceane

En fait, comme dit dans mon commentaire, je comprends son avis (et je suis même plutôt d'accord avec) mais puisque que nous sommes là aussi pour parler formulation, comme tu nous le rappelle, il a clairement un problème d'expression.

Dire "j'ai vu les effets négatifs de la pilule féminine, la pilule masculine risque d'avoir les mêmes, donc dans ces conditions je ne veux pas la prendre" ça n'est pas la même chose que de parler de nivellement par le bas et de dire qu'on se refile la patate chaude.
 
L'angle de cet article c'était : les hommes n'ont pas conscience de toutes les méthodes qui sont à leur portée
Oui, mais je nuancerais pour ma part. Il y a d'autres moyens effectivement, mais l'extrêmement faible popularité de ces moyens (bcp en ont jamais entendu parler + difficulté de se procurer + manque de caution officielle entraînant une certaine méfiance sur leur efficacité et les risques sanitaires) fait que pas mal d'hommes (du moins, avec qui j'en ai parlé) semblent se méfier et préfèrent attendre des moyens "officiels" et se disent que si ces moyens alternatifs sont peu populaire ce n'est pas pour rien. En tout cas c'est un discours que j'ai déjà entendu et qui est quand-même un peu compréhensible, je trouve. Du coup, dire qu'ils ont plus de moyens que ce qu'il est officiellement dit, c'est à la fois vrai, et pas complètement vrai aussi.... de mon point de vue...
C'est aussi une des raisons qui font que tous les regards sont tournés vers l'Inde avec le RISUG/Vasalgel.
 
Dernière édition :
Voilà un article très intéressant et instructif, merci @Oceane
En particulier, j'ai appris l'existence des méthodes de gel en injection (Vasalgel/Risug) qui paraissent prometteuses.
Comme le souligne @Oceane dans son message 22, la contraception est ambivalente : à la fois privilège (arraché de haute lutte par les femmes, oui) mais aussi fardeau (charge mentale, effets secondaires...).
Donc, la perspective d'un partage est justifiée, dès lors que les avancées médicales la rendent raisonnablement possible.
Quant à la confiance, c'est un problème complexe, effectivement à double sens, et non à sens unique.

Sans oublier la question - fondamentale - de l'éducation sexuelle. Comment avancer sans elle ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes