viktoire;2733750 a dit :
...et les homosexuels peuvent bien quant à eux être en couple depuis 65 ans, ils n'en restent pas moins célibataires par force puisque le statut marital leur est interdit. Encore une bonne raison de revoir et corriger la notion de célibat (et de permettre aux gays et lesbiennes d'avoir les mêmes droits que les hétéros).
Un article très intéressant :)
Quand on est pacsé on n'est plus célibataire, dans les papiers administratifs il y a souvent l'option pacsé.

Pantaleon;2734530 a dit :
Par contre, juste pour renverser 2 secondes la situation, on ne m'a absolument jamais fait chier sur le fait que j'étais célibataire quand je l'étais, par contre qu'est ce que j'en ai entendu des "c'est triste" "tu gâches ta jeunesse" depuis que je suis en couple :happy:.
Il y aura toujours des cons pour dénigrer ceux que les autres n'ont pas et qu'eux ont, que ce soit la "liberté" ou "l'amour". Et c'est quoi cette horripilante question "Et, les amours ?" :stare:. Je ne supporte tout autant pas "Alors, ça va toujours avec *** ?", j'ai toujours l'impression qu'on veut sonder mon âme profondément pour que j'éclate en sanglots "Noooon baaaaah y a tout ça qui va pas" et ça minimise vachement ma relation.
Moi on m'a ENORMEMENT tapé sur le système avec ces reflexions de merde. Je suis en couple et heureuse depuis mes 17 ans, et on m'a particulièrement tapé sur le système avec ces remarques.

En fait, on subit les remarques de merde qu'on soit en couple ou célibataire. Les autres sont toujours la pour juger notre mode de vie.
 
Je suis avec mon copain depuis 2 ans mais, avant de le connaître, j'avais toujours été célibataire. Et (Dieu merci !) ni ma famille, ni mes amies ne m'ont fait de remarques ou ont essayé de me caser. Au contraire, à une époque, j'étais vraiment désespérée et c'est moi qui avait demandé à mes amies si elles ne connaissaient pas quelqu'un (elles ont toutes dit "non").
Perso, étant resté célibataire très longtemps, je ne ferai jamais de remarques à quelqu'un qui ne veut/peut pas être en couple. Le célibat et la vie à 2 ont chacun leurs avantages, ce n'est sûrement pas à moi de juger ce qui est le mieux pour les autres.
 
Très intéressant cet article et vos réaction aussi, c'est vraiment intéressant de voir comment les gens réagissent.

Ma coloc, cette fille tellement gentille, m'a dit un jour "si à ton âge j''étais célibataire j'irais sur Meetic" (21 ans à l'époque) et moi j'étais là :mur::stare:

C'était vraiment tellement dénué de sens!! J'ai toujours été célibataire et oui c'est vrai que ça ne me déplairait pas d'avoir un copain mais je ne me vois pas courir après non plus. J'en aurai un quand ça se fera c'est tout. Je ne me vois pas trop forcer les choses ou quoi.
D'alleurs il me semble que les gens qui courent trop après l'amour ont du mal au début d'une relation. Je connais une fille qui est tellement pressé d'avoir une "vie de couple" qu'elle foire toutes ses relations, parce qu'elle se met la pression dès le départ, c'est tout de suite lui, l'homme de sa vie...

Dans mon groupe d'amis il y a deux couples, un autour du quel on s'est un peu construit mais pas vraiment non plus (c'est compliqué et ce n'est pas le sujet) et un qui s'est formé au sein même du groupe.
Et ben c'est peut être un peu génânt quand je sors seule avec un ou les deux couples mais en même temps je ne voudrais pas qu'ils sortent tous les 4 sans moi, sous prétexte qu'il sont en couple et moi non, ça serait bien pire. Des fois j'ai un peu l'impression de déranger, mais ma copine est bien là pour me dire "on n'est pas que des couples, on est aussi une bande de copains!" et c'est vrai!. On n'a pas séparé le groupe du tout en célibataires/en couple.

Mais j'en ai marre d'entendre des il est temps (ils feraient mieux de regarder cette vidéo les gens là). Dès que je parle d'un mec, on me projette forcément en couple avec, on a se regard plein de pitié quand je dis que je suis célibataire, ou qu'on essaye de me mettre avec un des mec célibataire du groupe, parce qu'on ne pourrait pas traîner ensemble avec des couples sans vouloir se mettre ensemble...ou alors les "et toi alors? toujours personne?" j'ai envie de leur hurler "non mais je le vis bien!!!" . J'ai l'impression que les gens autour de moi vivent plus mal mon célibat que moi.

Et ne parlons pas des réactions quand je dis que je ne cherche pas l'amour mais que bon de temps en temps je voudrais bien quelqu'un dans mon lit -> Comment une femme saine d'esprit peut imaginer être avec un mec sans tomber amoureuse de lui? non mais franchement?
J'ai l'impression que les gens sont soit choquée, soit triste du genre: "non mais elle se voile la face, c'est une façade, nous on sait bien qu'elle crève d'envie d'être en couple."

En réalité j'ai juste un peu peur parce que j'ai l'impression que plus ma période de célibat augmente, plus je devient réfractaire au couple en soit.

Je voulais réagir vite fait et j'ai écris un pavé, désolée.
 
En fait a dit :
Cette histoire de couple et de jugement des autres est pour moi une conséquence directe de la montée de l'individualisme.
Je repense à une bonne amie qui un jour m'a dit "Si je quitte mon mec je serai tellement seule dans ma vie."
Bon j'avoue que je l'ai pris pour moi.

Je considère être entourée par mes amis& ma famille, on ne peut pas être seule dans ce cas là. Si il faut être en couple pour ça, c'est bien triste...

Puis elle s'est rabibochée avec son copain et depuis j'ai presque plus de nouvelles, pourtant on habite pas loin mais elle doit faire le ménage, s'occuper de son copain.

C'est un peu comme si être en couple s'était le but ultime de la vie.
Et l'amitié dans tout ça ?
 
Article très intéressant :d

Pastèque;2734547 a dit :
Et en ce qui concerne le fait qu'ils soient tous célibataires, cela me rend mal à l'aise. Au départ, ils n'étaient pas spécialement "désespérés", si on peut dire. Mais au fil du temps, n'ayant toujours pas de copine (ou alors des relations brèves et malheureuses), certains ont commencé à en avoir marre d'être célibataires. Et j'imagine qu'avoir constamment un couple avec eux ne doit pas aider. Cependant, on essaie de ne pas trop "s'afficher" : pas de longues embrassades devant eux, des câlins discrets, etc. Mais on ne va pas non plus s'empêcher de vivre et de s'aimer, avoir des petits gestes tendres l'un envers l'autre quand ils sont là. Tout le problème est là.
C'est pour cela qu'en voyant cet article et vos réactions, j'en ai profité pour faire part de mon expérience. J'aimerais bien avoir vos avis. Est-ce que cela vous gênerait ? Si ça vous est arrivé, comment l'avez-vous pris ?
Bon je dis ça mais c'est probablement différent pour tes amis qui aimeraient être en couple, mais pour moi, célibataire qui le vit très bien, l'attitude qui me gonfle et me met mal à l'aise de la part des couples, c'est quand ils se sentent obligés de toujours prendre des pincettes avec toi parce qu'il sont en couple et toi célibataire, qu'ils sont tout à s'autoculpabiliser parce qu'ils sont persuadés que tu dois être troooop envieuse de leur vie amoureuse, tout condescendant et compatissant à ton si probable malheur... Alors que non pas du tout quoi le problème n'existe que dans leur tête. (Pas que je traite les couples qui agissent comme ça de condescendants qui croient que tout est chacun est jaloux de leur bonheur, mais c'est comme ça qu'on vit leur sollicitude en face, un peu, je trouve) Bref j'ai rien contre les couples, mais s'ils pouvaient parfois se souvenir qu'ils sont 3 personnes entières et amies de sortie et non une heureuse entité à deux têtes accompagné d'un célibataire à plaindre, ça ferait du bien je trouve. Mais bon encore une fois je ne suis pas de celles qui en ont marre du célibat, donc ça ne s'applique probablement pas à ce cas. Mais ça m'y a fait penser, donc... x)

Du coup, avec tout ça, je me fais la réflexion, est-ce que je serais pas en train de rejeter l'amûûr par principe à force de pressions sociales qui me blasent ? [/mylife]
 
Pour ma part, j'ai vraiment ressenti une différence depuis que j'ai dépassé 25 ans (ce qui est un peu faussé par le fait que je me suis retrouvée célibataire à peut près à ce moment là).
Je ne sais pas si c'est cette histoire de "Cathrinette" qui influt sur les comportements (comme si aujourd'hui c'était une tare de ne pas être mariée à 25 ans ...:facepalm:)

Je me souviens par exemple d'une personne rencontré avec ma mère. Elle me présente et une des premières choses qu'il demande c'est si je suis avec quelqu'un (je précise que le gars avait environ 70ans). Je réponds non et là il me sort un truc du genre "c'est du gachis" ... j'avoue que sur le coup je n'ai pas trop su quoi répondre mais j'avais été un peu véxée par sa remarque.

Je passe aussi sur les conversations avec les copines qui aboutissent toujours à un moment ou à un autre à "alors les amours ?" voir carrément à "Et sinon tu as un nouveau copain ?"
J'en ai marre de répondre toujours non, j'en ai marre de devoir me justifier en disant que je n'ai pas très envie, que je suis bien comme ça (ce qu'elles ne croient pas l'un d'elle m'a même demandé si "un torse velue ne me manquait pas").

Parfois j'ai eu envie de m'inventer un copain imaginaire pour qu'elle me foute la paix mais ça aurait été pire (et un peu pathétique)

du coup, j'ai fabriqué ma réplique spéciale blackboulage (à usée avec modération quand même) :

Ben écoute, de deux choses l'une, soit on est suffisamment proche toi et moi, auquel cas tu seras au courant d'un changement de statut relationnel en temps et en heure, soit on ne l'est pas et dans ce cas :
TOUCHE A TON CUL !
 
Pour moi , une relation de couple , un amour fort est quelque chose de magnifique .

Mais avant de pouvoir s'épanouir dans une relation , il faut apprendre à se connaître , apprendre à apprécier la vie , prendre du temps pour soi .

En bref, pour moi une relation de couple ne doit apporter que du positif ( je sais qu'il y a des disputes , mais je veux dire qu'une relation ne doit pas anéantir les deux personnes) .
Je me dis toujours que , si c'est pour me pourrir la vie avec une personne , je vivrai bien mieux seule .

Et une fois qu'on a comprit ça , on s'en contrefiche de ce que les autres pensent de notre célibat .
 
Pastèque;2734547 a dit :
Je pense que la fille, même si sa réflexion est effectivement inappropriée et que je la trouve assez fermée d'esprit, ne pensait pas à mal. Je me mets à sa place, et ce qui peut être perçu triste ici, si on ne comprend pas ta logique, c'est d'attendre la fin de ses études pour se "permettre" de tomber amoureuse, d'être en couple.
Alors bien sûr, pour moi, celles qui cherchent absolument "l'amour" sont pires. Mais je ne pense pas qu'on doive s'empêcher d'aimer si ça arrive (même si, effecitvement, c'est parfois pas mal de contraintes), ni qu'on doive chercher absolument, quitte à traquer tout individu de sexe masculin à potentiel de futur petit ami. J'ai, pour ma part, une amie qui a cherché pendant longtemps un petit copain à tout prix, et je peux dire que je trouvais ça triste. L'amour ne devrait, selon moi, pas être l'objet d'une quête acharnée, ni l'objet d'un rejet par principe. Il faut laisser les choses arriver comme elles viennent.
J'ai l'impression d'être confuse, mais j'espère que tu n'as pas pris ça comme une critique. Au contraire en fait. C'est juste ce que ton commentaire m'a inspiré en le lisant. :) Je ne prétends pas comprendre ton point de vue exact. ^^
Disons que je ne m'interdis rien, mais que si ça arrive, je me dirais plus "mince" que "youpi". Je suis dans un état d'esprit qui me fait aller en soirée avec mes amis en pull en laine et baskets pendant que les autres filles sont en jupe et talons. La période de séduction m'ennuie, la relation m'ennuie, les compromis et autres prises de tête liées au couple m'ennuient. J'ai déjà été en couple, et j'ai été très heureuse, là n'est pas la question, mais aujourd'hui, je me sens tout à fait épanouie dans mon célibat, et certainement plus que si j'étais en couple. Tout peut arriver, certes, mais aucun des hommes que j'ai pu côtoyer ces derniers temps ne m'a donné envie de faire davantage d'efforts. Ce n'est pas "triste", c'est la vie. Je ne vois pas ce qui justifierait que l'on doive être ouvert à l'amour à tous les moments de notre vie.
Et non, ne t'en fais pas, ça n'a pas l'air comme ça mais je ne suis pas si susceptible que ça ;)

Pour les filles qui cherchent l'amour à tout prix, je ne trouve pas ça plus triste qu'autre chose, ce qui est triste, c'est que cet amour, elles ne le trouvent pas. Je trouve ça tout à fait concevable qu'on ne se sente pas à l'aise dans son célibat, et qu'on veuille à tout prix le réconfort et l'amour d'un autre. Mais comme ça n'est pas mon cas, je ne peux pas juger :)
 
Gui;2735296 a dit :
C'est un peu comme si être en couple s'était le but ultime de la vie.
Et l'amitié dans tout ça ?
Je suis désolée, je repasse en coup de vent et je viens juste de lire ça. Merci pour cette phrase!
Je n'ai pas de copain, je le vis bien. Mais alors si je n'avais pas mes amis!
Et qu'on m'achève tout de suite si je les délaisse trop pour un copain un jour.
C'est d'ailleurs surtout en partie pour ça aussi que je suis contente d'être seule. Parce que j'ai cette liberté de faire ce que je veux avec mes amis quand je le veux.
(et bon peut être aussi que j'ai une idée du couple eronnée aussi)
 
Gui;2735296 a dit :
Cette histoire de couple et de jugement des autres est pour moi une conséquence directe de la montée de l'individualisme.
Je repense à une bonne amie qui un jour m'a dit "Si je quitte mon mec je serai tellement seule dans ma vie."
Bon j'avoue que je l'ai pris pour moi.

Je considère être entourée par mes amis& ma famille, on ne peut pas être seule dans ce cas là. Si il faut être en couple pour ça, c'est bien triste...

Puis elle s'est rabibochée avec son copain et depuis j'ai presque plus de nouvelles, pourtant on habite pas loin mais elle doit faire le ménage, s'occuper de son copain.

C'est un peu comme si être en couple s'était le but ultime de la vie.
Et l'amitié dans tout ça ?
Pour moi, ma relation avec mon copain est plus importante que mes relations amicales, parce que c'est lui qui me comprend le mieux, et c'est lui qui m'apporte le plus. Après, c'est pas pour autant que je me suis coupée de mes amis, que je vois régulièrement et contacte régulièrement via les mails/téléphone. Je tache d'entretenir les liens avec mes amis, parce qu'ils sont très importants pour moi, et j'ai toujours consacré du temps à mes amis, sans mon copain. Après pour les amis commun a mon copain et moi, on les voit tjs ensemble, mais on est pas trop un couple expressif en public, on a pas l'aspect d'une entité unique, mais bien de deux etres ;)

Enfin, après, je pense que je serais célibataire ca me generait, parce que je suis un peu névrosée de la solitude, mais si je ne resterais pas dans mon couple pour rester en couple, je suis en couple parce que je suis heureuse avec mon copain.
 
Ayant pour ma part vécu une seule et unique expérience de couple totalement désastreuse (de type fukushima), il est hors de question que je retente quoique ce soit dans le domaine, donc célibataire je suis, célibataire je resterais :)

C'est pas toujours marrant, surtout que je suis célibataire 100% solo (pas de rencontres ni de coups d'un soir, c'est le néant total), et c'est vrai que parfois, je flippe, surtout que socialement comme il est dit dans l'article et les comm, le célibat féminin = EPIC FAILZ.

Mais en même temps, c'est mon choix.

Je dis pas que je changerais jamais d'avis (après tout, je ne sais pas comment j'évoluerais), mais je préfère assumer mon célibat avec une optique de (très) long terme, plutôt que de rester à espérer naïvement qu'un jour mon âme soeur ou dieu sait quoi d'autre me tombera dessus, et qu'à partir de là la vie ne sera plus que joie, sparkles, et petits poneys. Parce que ça ne servira qu'à me faire du mal, et à m'enfoncer dans mes complexes (parce qu'étant "hors normes" physiquement et mentalement, tout me fait comprendre que je suis vouée à rester seule et donc forcément malheureuse, à moins de rentrer dans le rang)

Et puis bon, j'aime pas l'idée de dépendance (affective/émotionnelle/matérielle) liée à la mise en couple, dépendance qui tend fâcheusement à mettre la femme dans une position précaire, passive, et soumise.

Moi je suis une warrior, je suis forte, indépendante, j'ai pas peur de retrousser mes manches, et surtout j'ai pas peur d'exister par et pour moi même (même si ça veut dire en chier des cathédrales)

Parce qu'au fond, cet impératif frénétique de la mise en couple, est ce que c'est pas tout simplement parce qu'on ne sait plus vivre seul-e ? ;P

(wah la conclusion de fouuuuu XD)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes