Sinon, une idée révolutionnaire : et si les parents s'occupaient de l'éducation de leurs enfants ? Ce serait pas leur rôle par hasard ?
Même si je comprends où tu veux en venir, je trouve ça dommage ce "chacun.e pour soi" (tu l'entends peut-être pas comme ça mais c'est comme ça que je l'ai perçu en lisant ton post), et puis ça impliquerait surtout que les parents seraient tou.te.s éduqué.e.s sur le sujet et à même de transmettre des choses safes à leurs enfants, j'ai comme un doute là-dessus.

Et puis on parle pas d'enseigner des positions ou de faire des démonstrations de sex-toys ; éduquer sur les questions qui tournent autour du genre, du sexe, le respect du consentement d'autrui, etc., ça me paraît essentiel à enseigner, quel que soit l'âge. Le non-respect du consentement j'ai pas l'impression qu'il y ait une limite d'âge, ma première main au cul j'avais même pas 8 ans et le garçon qui se l'est permis avait le même âge, apparemment ses parents ont pas été en mesure de lui apprendre que ça ne se fait pas. Peut-être que s'il avait été sensibilisé dès la maternelle il aurait agi autrement.
 

Adybou

Ambassadrice de Ville
Sinon, une idée révolutionnaire : et si les parents s'occupaient de l'éducation de leurs enfants ? Ce serait pas leur rôle par hasard ?
Donc avec cette logique on peut aussi se demander pourquoi c'est pas les parents qui font l'école à leurs enfants, et non pas les personnes formées pour :)
 
  • Big up !
Reactions : Orukoh and Lis
En fait, je crois que c'est le mot "éducation sexuelle" qui me gêne pour des enfants de 4 ans. :hesite: Je suis assez d'accord avec @Folle Furieuse quand elle dit "donc on voit bien que c'est absolument nécessaire de dispenser une éducation au respect, à l'intimité et au consentement très tôt" mais plutôt qu'éducation sexuelle, j'appellerai ça l'apprentissage du respect de l'autre et de son intégrité ou quelque chose comme ça. Histoire d'apprendre aux enfants que la base de toute relation saine (envers soi-même ou un autre) est le respect de l'autre, de ses choix, etc. Après, j'ai lu que l'article parlait d'un apprentissage aux relations amoureuses mais comme le titre parle d'éducation sexuelle et que toute relation peut être sujette au manque du respect de l'intégrité de l'autre, ça va donc plus loin pour moi que les relations amoureuses/sexuelles.

J'avais vu une vidéo sur Youtube destiné aux enfants où un enfant leur expliquait le concept de consentement. Iel ne parlait pas d'attouchements que des adultes pourraient faire ou de jeu comme touche-pipi mais du fait qu'un enfant peut refuser de faire un bisou pour dire bonjour à quelqu'un parce que son corps lui appartient et qu'il n'a pas à faire quelque chose avec lequel iel est mal à l'aise. C'est quelque chose de tellement courant de demander à son fils/sa fille d'aller faire un bisou à machin.e que pour beaucoup de parents, ils ne pensent même pas que ça pourrait aller à l'encontre du consentement de leur enfant. Pour ma part, à chaque fois que je devais dire bonjour à un enfant que je connaissais peu, je lui faisais un bisou sans me poser de questions parce que c'est ce qu'on avait fait avec moi depuis toujours mais maintenant, je vais être plus attentive au comportement de l'enfant et voir s'il a vraiment envie de me faire un bisou ou non. Et ça m'est aussi arrivée de me sentir vexée de me voir refuser un bisou et de le prendre quand même. C'est un comportement problématique quand on y réfléchit mais je suis contente de m'en être rendue compte. ^^
 
@LiGie @Lord Griffith Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vous avez ici un raisonnement classiste... En effet, pour reprendre les termes de @LiGie, tous les parents ne sont pas dans un contexte social qui leur permet d'être sensibles "à la sexualité, à l'égalité garçon/filles, à la prévention routière, aux risques d'internet, au harcèlement, aux comportements à risques (alcool, drogue), à l'écologie" :erf: Dans l'idéal, je suis bien d'accord avec vous qu'il faudrait, mais ce n'est pas du tout le cas dans la réalité... Et c'est justement le rôle de l'école de la République que de tenter de gommer les inégalités de classes sociales :top: Sinon, on se retrouve avec un déterminisme social terrible qui ne permet à aucun enfant issu d'une classe sociale basse de sortir de sa condition :crying: Déjà qu'il y a encore du travail pour que l'école remplisse mieux ce rôle, alors si vous supprimez les tentatives...
 
ça impliquerait surtout que les parents seraient tou.te.s éduqué.e.s sur le sujet et à même de transmettre des choses safes à leurs enfants, j'ai comme un doute là-dessus.
Éduquons les parents, alors. Ce n'est pas un "chacun pour soi" que je réclame mais plutôt un "chacun prend ses responsabilités". Être parent, c'est pas seulement nourrir, loger, vêtir son enfant, on s'engage à éduquer, former une personne, c'est pas rien ! Moins on en demande aux gens et moins ils en font. Là, on décharge tout sur l'école et on trouve encore le moyen de taper sur ce qui ne fonctionne pas alors qu'on ne remet jamais en question le rôle des parents, c'est tout de même fou.
Et puis on parle pas d'enseigner des positions ou de faire des démonstrations de sex-toys
J'espère que ça ne s'adressait pas à moi, j'ai bien compris l'article ^^

Donc avec cette logique on peut aussi se demander pourquoi c'est pas les parents qui font l'école à leurs enfants, et non pas les personnes formées pour
Euhhhh absolument pas. Tous les parents n'ont pas un bac+5, nécessaire pour enseigner et accessoirement, il faut bien qu'ils bossent pour gagner leur vie donc je trouve ta comparaison vraiment peu pertinente.

Et c'est justement le rôle de l'école de la République que de tenter de gommer les inégalités de classes sociales
Je comprends bien mais là aussi, pour reprendre tes termes : "Dans l'idéal, je suis bien d'accord avec toi qu'il faudrait, mais ce n'est pas vraiment possible dans la réalité". C'est déjà difficile de donner aux enfants les mêmes chances de savoir lire, écrire, compter correctement (ce qui, à mon sens, est primordial pour sortir de sa "condition sociale basse"), alors s'il faut en plus que l'école se charge de tout le reste, c'est normal qu'elle soit en train de couler.

Demander a l'ecole (donc aux enseignants?) de donner ces cours
Ou
Donner ces cours a l'ecole pars le biais dlintervenants extérieurs
Je t'avoue que je n'avais même pas pensé à la 1ère solution ^^
C'est évidemment la 2ème qui me paraît la plus sensée. Mais ce genre d'interventions existe déjà comme l'a souligné @Fille anormale . Le problème, c'est que si derrière, ça ne suit pas à la maison, ça ne sert à rien, ce sont des coups d'épée dans l'eau, une perte de temps. Dans ce cas là, je serais plutôt favorable à un temps horaire hebdomadaire clairement défini avec un intitulé plus large pour aborder tous les thèmes indispensables à la formation de citoyen (éducation sexuelle, écologie, médias, violence...etc) pour rejoindre l'idée de @Khyra . Mais avec des intervenants formés pour ça parce que les enseignants ont déjà bien assez de boulot...
 

Adybou

Ambassadrice de Ville
"LiGie, post: 9172819, member: 86768"]Euhhhh absolument pas. Tous les parents n'ont pas un bac+5, nécessaire pour enseigner et accessoirement, il faut bien qu'ils bossent pour gagner leur vie donc je trouve ta comparaison vraiment peu pertinente.
Je compare parce que pour éduquer un enfant, il faut être soi-même éduqué à le faire. Je pourrais expliquer des maths, mais je saurai pas faire apprendre à lire. Pareil pour une éducation sexuelle. Je peux expliquer certaines choses, mais pas tout. Comme tu le dis, des parents qui travaillent auront moins de temps pour qu'une famille avec un parent au foyer. Là, un parent qui a des idées sur le sujet incorrectes sur la question va pas aussi bien éduquer qu'un autre parent.

Si on prend une personne qui est formée sur la question, qui a des notions correctes et objectives, et qui en plus sait comment s'adresser aux plus et moins jeunes, on s'assure que tous repartiront avec les mêmes connaissances.
 
  • Big up !
Reactions : Boogie
Ce qui me gêne dans l'article, c'est le titre "l'éducation sexuelle".
Je trouve que le nom est mal trouvé, c'est juste une éducation au respect basique en fait... Quelque chose qui se retrouve dans toutes les relations et pas que sexuelles...
Donc oui ça serait un plus pour apprendre les notions de consentement (sexuel), mais aussi les relations basées sur le respect.
 
Personnellement je serais pour refondre totalement l'éducation civique qui actuellement est traitée par-dessus la jambe par des profs d'histoire-géo débordés à qui on ne donne pas les moyens de bien faire (et peut-être quelques je-m'en-foutistes - et pourquoi des profs d'histoire-géo, d'ailleurs ?). Ce devrait être un cours complet sur les droits et devoirs civiques, savoir comment se comporter dans la cité. Et donc, le consentement, la sexualité, ce serait une part hyper importante de ce programme, avec des intervenants extérieurs. Ainsi que le harcèlement, les troubles alimentaires, maladies mentales, conduites à risque, addictions, et également des points sur le savoir-vivre. Communiquer sans violence, et même des trucs de base, ne pas balancer ses déchets et autres mégots par terre, parler poliment au personnel quand on est client... À voir les milliers d'adultes incapables des comportements sociaux les plus basiques (ne pas violer, déjà), ça commence à devenir urgent.

Là, j'ai l'impression que des gens bloquent devant le terme de sexualité accolé à un cours pour les tout-petits. Mais c'est évident que le discours sera adapté à leur âge, j'imagine qu'ils ne vont pas aborder les aspects disons les plus concrets de la sexualité.

@LiGie , @Lord Griffith : en fait, on a clairement un problème d'éducation, donc à partir de là, soit on éduque les enfants (on pourrait tronquer un peu nos si longues vacances pour alléger les journées, par exemple, depuis le temps qu'on en parle); soit on éduque les adultes, et il n'y a aucune structure où accueillir autant d'adultes en même temps. Lesquels protesteront à n'en plus finir parce que ça les empêche de bosser ou que ça sous-entend qu'ils ne maîtrisent pas ces notions (spoiler : c'est un peu ça, oui). Donc, selon moi, le plus simple est de faire venir des intervenants (pas des profs) à l'école.

Enfin, bon, ça demanderait des moyens et du courage politique, autant dire que c'est pas demain la veille qu'on verra ça en France.
 
Dernière édition :
En re pensant les programmes scolaires et en les ré aménageants ?
Ils changent déjà à chaque changement présidentiel :sweatdrop: :sweatdrop: :sweatdrop:
Je ne connais pas suffisamment les programmes du primaire pour développer par contre, pas envie de dire des bêtises.

@Freehug : Oui, l'idée d'un cours à part entière pour l'éducation civique (ou peu importe le nom qu'on lui donne) serait déjà une bonne base. Mais difficile comme tu dis, car les "moyens" c'est un peu le problème de l'Education Nationale qui a de grandes et belles idées mais ne donne rien aux enseignants pour les mettre en œuvre. Pour la remarque sur les vacances ( :d ), elles sont bel et bien tronquées au fur et à mesure depuis quelques années : l'année scolaire se termine en juillet (le 08 cette année) et reprend en août (le 31 pour les profs) mais ça ne change rien, dès l'arrivée du mois de juin, ça devient mission impossible de faire travailler les élèves :d Mais c'est un peu hors sujet. Ce qui est sûr, c'est que le fonctionnement de l'école est à réformer mais qu'il faudrait, pour cela, écouter ceux qui en sont les acteurs (au lieu de continuellement pointer ce qu'ils ne parviennent pas à faire) : les enseignants :)
 
J'ai n'ai pas lu tous les commentaires, donc je m'excuse d'avance si je suis redondante :)
Perso je trouve ça bien ! La société évolue, l'accès à internet rend les informations beaucoup plus facile d'accès. Un enfant qui se pose des questions peut facilement trouver réponse via le net, ou même tomber sur des pages sans le vouloir qui ne lui sont pas dédiés.
En parallèle à ça, pour certains parents c'est compliqué d'aborder ce genre de sujet. A mes yeux l'école fait aussi parti de l'éducation, donc oui pourquoi pas aborder ce thème là dès l'âge de 4 ans :)
Je trouve que la sexualité est un sujet taboue, pour moi il ne faut plus que ça soit un tabou. Au contraire, il faut pouvoir en parler librement. Et pour en arriver là, l'école peut avoir un grand rôle :)
En ce qui concerne la France, j'ai cette impression que nous avons toujours un train de retard .... Mais les mentalités évoluent doucement. Je reste assez optimiste, pour moi dans plusieurs années aborder la sexualité dès le primaire voir la maternelle fera débat en France. Il faut être patient :)
 
  • Big up !
Reactions : DandeLionne

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes