Bonjour,
Loin de moi de remettre en doute ce qui se passe en interne. Nous ne sommes pas là pour juger de ce qui se passe ou s'est passé au sein de Madmoizelle. En revanche, j'aimerais rebondir sur la bienveillance que vous portez à vos lectrices, car il y a justement quelque chose qui me chagrine en tant que lectrice.

J'apprécie lire vos articles, vous avez des sujets intéressants et vous essayez de sensibiliser vos lecteurs à certaines questions comme la contraception, le viol, la sexualité et bien d'autres. Je trouve cela vraiment bien, surtout en donnant la possibilité à d'autres Madmoizelle de s'exprimer à travers des témoignages et de ce fait, de les lire. J'apprécie tellement ce que vous faites, qu'à plusieurs reprises j'ai voulu à mon tour participer, apporter ma petite pierre à l'édifice de votre site. D'abord à travers une simple contribution, ensuite en postulant chez vous pour un stage et enfin en voulant témoigner de l'abus sexuel que j'ai subis. Rien... Je n'ai jamais reçu une seule réponse !

Pourtant sur votre site vous dites répondre aux gens, même si cela vous prend du temps, même si c'est long, même si c'est négatif, mais dans tous les cas vous en expliquez même la raison. Cette politique m'avait plu car elle témoignait de l'importance que vous portez à chacune de vos lectrices. J'ai été profondément déçue. Que vous n'ayez pas donné suite à une contribution cela peut arriver. Que vous n'ayez pas répondu à la lettre de motivation que je vous avez envoyé pour un stage, que j'avais pris le temps d'écrire et de personnaliser, que j'avais travailler dessus pendant une soirée entière, cela m'avait déjà passablement touchée mais après tout c'était un agissement banal comme bon nombre d'entreprise se contente de faire. Mais que vous n'ayez pas donné suite à un témoignage que je souhaitais partager contre un fait que vous semblez combattre avec ardeur, qu'est le viol, oui ça m'a profondément heurtée. En parler est déjà difficile et quand on ose enfin, on espère pouvoir au moins recevoir une écoute. Je ne dis pas que vous devez absolument le publier car mon témoignage ne vaut certainement pas plus qu'un autre, mais j'attendais une réponse de votre part, qu'elle soit positif ou négatif, recevoir une considération de votre part et pas me retrouver confronter à ce frustrant silence.
Pour rappel : https://deborah-galopin.com/2016/09/09/une-histoire-banale/
Alors peut-être êtes vous débordé(e)s, peut-être suis-je un cas à part, peut-être avez vous d'autres choses de mieux à faire que d'aller lire un mail et y répondre, mais pourquoi dans ce cas mettre sur votre site que vous répondez systématiquement ? Bref, je trouve juste cela dommage...
Déborah
 
@TooBtooC Je crois que @Aalia est sur un terrain moral quand tu es sur un terrain purement légal. Oui c'est legal "d'employer" des auto entrepreneurs est ce moral? Perso je ne crois pas dans les conditions dont on parle. Justement grâce à tous les éléments que tu cites, je sais que c'est une pratique répandue dans ces domaines mais je sais aussi que les "auto entrepreneurs/employés" en chient souvent. Ca reste des conditions de travail précaires, une insécurité financière et des conditions difficiles à vivre. Et oui on peut refuser un contrat mais c'est plus compliqué de refuser de payer son loyer ou de manger, l'argent c'est pas de l'argent de poche pour beaucoup de gens, c'est vital. Dans tes messages, on a l'impression de vivre dans un monde ou employés et employeurs sont sur le même plan, sauf que non y'en a un qui commande et l'autre qui perd son salaire s'il refuse d'obéir. Et le statut d'auto entrepreneur c'est aussi moins de charges à payer par l'employeur, mon curseur perso ne trouve pas ca très cool moralement non plus.
Malheureusement, bien souvent, les préférences du salarié ne sont pas prises en compte.
 
Ces témoignages m'ont fait de la peine, mais ce qui me peine encore plus, c'est la réaction de Madmoizelle. Certes, on ne peut pas savoir quel est le vrai du faux, mais c'est tout à fait possible, malgré l'apparence cool de Madmoizelle.

Il y a quelques années, j'ai fait un stage de trois mois dans une boîte qui elle aussi avait l'air super cool, jeune, sympa... Ces trois mois se sont révélés être un cauchemar pour moi ainsi que pour les autres stagiaires. Les humiliations et l'ennui étaient quotidiens.
Nous n'avons rien dit, mais si nous l'avions fait et que la boîte avait porté plainte pour diffamation, je pense que ça m'aurait vraiment blessé. C'est comme nous humilier une fois de plus, comme si notre parole n'avait aucune importante.

C'est malheureusement souvent le plus fort qui gagne. Tout ce que j'ai pu faire, c'est raconter mon expérience à une amie qui souhaitait intégrer cette agence, et ainsi lui éviter de vivre ça.
 

Fab

Fondateur de mad
Équipe madmoiZelle
Bonjour,
Loin de moi de remettre en doute ce qui se passe en interne. Nous ne sommes pas là pour juger de ce qui se passe ou s'est passé au sein de Madmoizelle. En revanche, j'aimerais rebondir sur la bienveillance que vous portez à vos lectrices, car il y a justement quelque chose qui me chagrine en tant que lectrice.

J'apprécie lire vos articles, vous avez des sujets intéressants et vous essayez de sensibiliser vos lecteurs à certaines questions comme la contraception, le viol, la sexualité et bien d'autres. Je trouve cela vraiment bien, surtout en donnant la possibilité à d'autres Madmoizelle de s'exprimer à travers des témoignages et de ce fait, de les lire. J'apprécie tellement ce que vous faites, qu'à plusieurs reprises j'ai voulu à mon tour participer, apporter ma petite pierre à l'édifice de votre site. D'abord à travers une simple contribution, ensuite en postulant chez vous pour un stage et enfin en voulant témoigner de l'abus sexuel que j'ai subis. Rien... Je n'ai jamais reçu une seule réponse !

Pourtant sur votre site vous dites répondre aux gens, même si cela vous prend du temps, même si c'est long, même si c'est négatif, mais dans tous les cas vous en expliquez même la raison. Cette politique m'avait plu car elle témoignait de l'importance que vous portez à chacune de vos lectrices. J'ai été profondément déçue. Que vous n'ayez pas donné suite à une contribution cela peut arriver. Que vous n'ayez pas répondu à la lettre de motivation que je vous avez envoyé pour un stage, que j'avais pris le temps d'écrire et de personnaliser, que j'avais travailler dessus pendant une soirée entière, cela m'avait déjà passablement touchée mais après tout c'était un agissement banal comme bon nombre d'entreprise se contente de faire. Mais que vous n'ayez pas donné suite à un témoignage que je souhaitais partager contre un fait que vous semblez combattre avec ardeur, qu'est le viol, oui ça m'a profondément heurtée. En parler est déjà difficile et quand on ose enfin, on espère pouvoir au moins recevoir une écoute. Je ne dis pas que vous devez absolument le publier car mon témoignage ne vaut certainement pas plus qu'un autre, mais j'attendais une réponse de votre part, qu'elle soit positif ou négatif, recevoir une considération de votre part et pas me retrouver confronter à ce frustrant silence.
Pour rappel : https://deborah-galopin.com/2016/09/09/une-histoire-banale/
Alors peut-être êtes vous débordé(e)s, peut-être suis-je un cas à part, peut-être avez vous d'autres choses de mieux à faire que d'aller lire un mail et y répondre, mais pourquoi dans ce cas mettre sur votre site que vous répondez systématiquement ? Bref, je trouve juste cela dommage...
Déborah
Salut toi !
Je suis vraiment désolé pour ce silence, normalement tu dois recevoir une réponse automatique quand tu envoies une proposition de témoignage, mais apparemment ça ne fonctionne pas. Je vais voir ça avec @Clemence Bodoc mais elle est absente aujourd'hui :/ À très bientôt, tu devrais recevoir de nos nouvelles rapidement.
 
@TooBtooC Je crois que @Aalia est sur un terrain moral quand tu es sur un terrain purement légal. Oui c'est legal "d'employer" des auto entrepreneurs est ce moral? Perso je ne crois pas dans les conditions dont on parle. Justement grâce à tous les éléments que tu cites, je sais que c'est une pratique répandue dans ces domaines mais je sais aussi que les "auto entrepreneurs/employés" en chient souvent. Ca reste des conditions de travail précaires, une insécurité financière et des conditions difficiles à vivre. Et oui on peut refuser un contrat mais c'est plus compliqué de refuser de payer son loyer ou de manger, l'argent c'est pas de l'argent de poche pour beaucoup de gens, c'est vital. Dans tes messages, on a l'impression de vivre dans un monde ou employés et employeurs sont sur le même plan, sauf que non y'en a un qui commande et l'autre qui perd son salaire s'il refuse d'obéir. Et le statut d'auto entrepreneur c'est aussi moins de charges à payer par l'employeur, mon curseur perso ne trouve pas ca très cool moralement non plus.
Malheureusement, bien souvent, les préférences du salarié ne sont pas prises en compte.
Ok, je comprends mieux maintenant, merci.

Pour l'auto entrepreneuriat, j'en parlais en connaissance de cause, puisque je l'ai moi-même été pendant un an, et mon mari a démissionné d'un CDI pour passer en auto entrepreneur depuis 2 ans (OUI, papa et maman et consorts, il a DEMISSIONNE D'UN CDI! Ouh la la! (attention, je ne me moque pas de ceux qui n'ont pas le choix de garder leur CDI, mais de ce que cela a pu provoquer comme réactions. Pour la génération précédente, dans notre monde actuel, il semble que cela soit très punky (au mieux), voire intolérable, de démissionner d'un CDI. Personnellement, cela m'a fait méditer sur le "monde du travail", mais c'est un autre sujet)).

Alors c'est pas facile tous les jours, c'est sûr. Nos chers amis du RSI, les difficultés à payer le loyer à temps, le découragement quand on n'a pas de contrats et qu'on ne sait donc pas ce qu'on va avoir comme revenus 15 jours à l'avance, nos factures que l'on ne nous paye pas ou un an après alors qu'en attendant on les a déclarées et qu'on a payé les charges dessus, l'obligation d'accepter un peu tout pour rentrer de l'argent... je connais très bien, car c'est mon quotidien. C'est un choix que l'on a fait, et que l'on n'a jamais regretté malgré la précarité, l'insécurité financière, l'instabilité personnelle, et la terrible organisation qu'il faut mettre en place pour s'en sortir et payer les factures.

Par contre, ce que cela nous a apporté n'a pas de prix : en auto entrepreneur, on n'a plus de patrons, on n'est plus employé. On a des clients, et nous mêmes sommes prestataires ou fournisseurs. Et bien, personnellement, ça a complètement changé notre vie et nous a apporté une liberté incomparable, même si le prix à payer en est des conditions précaires (on envisage de déménager... Imaginez la tête des proprios si on se pointe sans bulletins de salaire. No comment).

C'est pour cela que j'avais du mal à comprendre, car pour moi, avec ce statut, le lien de subordination "employeur/employé" disparaît, et apparaît aussi la notion de collaborateurs, beaucoup plus cool à vivre je trouve. Et c'est beaucoup plus facile pour nous de négocier nos tarifs de prestations que nos salaires, allez savoir pourquoi.

Maintenant, je peux comprendre qu'un flou existe dans certaines situations et que l'on se retrouve "auto entrepreneur/employé". Ce flou ne devrait pas exister, il devrait être clair pour chacune des parties de connaître, avant toute collaboration de travail, les droits et obligations de l'une et de l'autre. Et je vais peut-être paraître un peu dure, mais se renseigner sur ces/ses droits, comme je le disais, appartient aussi à l'auto entrepreneur, justement pour éviter qu'il y ait confusion et qu'il se croit employé par exemple. Ce statut n'est pas aussi facile à comprendre que certains voudraient bien nous le faire croire, mais si l'on s'y penche attentivement, on peut tout à fait en saisir les droits et obligations, et décider si cela correspond ou non avec nos valeurs et critères moraux. Si on ne se renseigne pas, on ne risque pas de le savoir, et le client n'a pas forcément vocation à nous expliquer ce que c'est.

Donc, je ne dirais jamais "bien fait pour toi t'avais qu'à regarder avant", mais plutôt "attention, avant de t'engager dans quoique ce soit, dis que tu te renseignes, point, t'en as le droit voire même le devoir, pour te protéger" (oui, je parle beaucoup de "droits et de devoirs", il n'empêche, actuellement le monde du travail fonctionne majoritairement comme cela, même si cela ne me plaît pas forcément).

J'ai commencé à travailler en tant que jeune salariée, à 21 ans, avec des conditions inacceptables, comme bosser 60h payées 35h sans aucune possibilité de récupération, venir travailler les dimanches et jours fériés sous la pression du boss sans majoration de salaire, finir tous les jours à 22h en ayant commencé à 8h sans pause repas parce que quand même le patron il est super gentil et il nous apporte des glaces des fois, alors on va pas le décevoir, puis bon on m'a promue chef d'équipe à 22 ans alors je devrais m'estimer contente, etc etc etc etc.
Je connais très bien tout ça. Je sais aussi que grâce à cette expérience, où j'ai quand même tenu 4 ans sans oser demander aucune augmentation de salaire ni oser me plaindre réellement de mes conditions puisque à chaque fois que j'ouvrais la bouche on me disait que je faisais un foin pour rien et que je ne retrouverais jamais un travail si génial ailleurs (ahem ahem), bref, je sais que c'est grâce à cela que j'ai fixé mes curseurs persos sur les métiers que je NE VOUDRAIS PLUS JAMAIS FAIRE, et les conditions que je N'ACCEPTERAIS PLUS JAMAIS.
Et depuis, je m'y suis tenue, quitte à moi aussi démissionner de CDI et à me retrouver dans la merde, mais tout plutôt que le burn out que j'ai fait à 25 ans.


Par contre, je différencie totalement ça du harcèlement.
J'ai moi-même subi du harcèlement moral et du harcèlement sexuel, et oui, pour ma part je trouve ça beaucoup plus grave et beaucoup plus difficile à vivre et à gérer que l'abus de pouvoir des patrons sur les conditions de travail.
Sur les conditions de travail, je me suis sentie prise pour une conne, abusée intellectuellement, qu'on avait profité de ma naiveté, et que j'avais été aussi bien bête de pas avoir mis un terme à tout cela avant (c'est mon ressenti), que ça me servirait de leçon, etc.
Avec les harcèlements moral et sexuel, j'ai "juste" eu l'horreur de vivre d'être un objet, une moins que rien, même pas une personne qui aurait le choix, juste subir et ne même plus me sentir humaine, une serpillère faite pour qu'on s'essuie les pieds dessus, ne plus être en capacité de reconnaître la souffrance de la situation ni d'en parler, et j'ai failli y laisser ma peau.
Pour moi, cela a encore des répercussions maintenant et me fait toujours souffrir dans mon corps et ma tête des années après. Edit : Je n'arrive même pas à avoir la spontanéité de dire "j'ai été victime de harcèlement", je dis "j'ai subi du harcèlement", parce qu'à chaque fois que j'y repense ma tête repart des années en arrière.
Alors que les 60h par semaine payées 35h etc, concrètement maintenant c'est du passé je m'en fous, ça ne me fait plus rien ressentir, à part que ça m'a aidée à faire des choix de vie qui me correspondent mieux, donc tant mieux.

Voilà pourquoi je ne souhaitais pas que l'on mette tout dans le même sac. Pour moi il y a des degrés de gravité dans le type de faits.

(Les choses mises en gras, en couleurs etc sont juste là pour faciliter la lecture du pavé, pas pour indiquer un ton agressif :bouquet:)

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
@TooBtooC je suis plutôt d'accord avec toi. Perso j'ai démissionné 3 fois d'un CDI déjà.
Je disais plutôt ça car, dans la conversation, il était mentionné cette demande d'auto entrepreneur, et qui est mal perçue. Ce à quoi je repondais que c'était facilement verifiable car factuel. Idem pour les congés mat qui ont atterri dans les conversations.
 
@TooBtooC je suis plutôt d'accord avec toi. Perso j'ai démissionné 3 fois d'un CDI déjà.
Je disais plutôt ça car, dans la conversation, il était mentionné cette demande d'auto entrepreneur, et qui est mal perçue. Ce à quoi je repondais que c'était facilement verifiable car factuel. Idem pour les congés mat qui ont atterri dans les conversations.
OK, je comprends. Simplement je me demande, est-ce que si l'on a les chiffres de ces éléments factuels, cela changera quelque chose sur ce qu'on peut penser de la véracité des accusations de harcèlement (qui pour moi sont plus graves, tu l'auras compris je pense à force^^)?
C'est ça qui me gêne en fait.
Est-ce que tu comprends ce que je veux dire?

[Ce qui me gêne aussi c'est que cela se soit passé via Twitter, mais bon c'est peut-être parce que je ne l'utilise pas, j'ai jamais trop compris comment ça fonctionnait XD]
 
@TooBtooC
En fait, on ne peut pas compare rle fait d'aimer lire Céline et le fait d'aimer lire Madmoizelle. Parce que lire/acheter Céline alors qu'il est maintenant mort, n'apporte aucun soutien, ne cautionne rien. Là, si Fab a vraiment fait ce qu'il a fait et qu'on continue de lire Madmoizelle, on rapporte des sous à l'entreprise et indirectement, on cautionne se genre de comportement.

Du coup, c'est plutôt rationnel de se demander, pour les personnes qui sont du côté des personnes ayant témoigné, s'il faut continuer de lire madmoizelle ou non :)
 
Salut toi !
Je suis vraiment désolé pour ce silence, normalement tu dois recevoir une réponse automatique quand tu envoies une proposition de témoignage, mais apparemment ça ne fonctionne pas. Je vais voir ça avec @Clemence Bodoc mais elle est absente aujourd'hui :/ À très bientôt, tu devrais recevoir de nos nouvelles rapidement.
Une amie n'a eu aucun retour non plus à sa proposition de témoignage il y a des mois de cela.
Ceci dit vos mails auto pour nous relancer pour faire un "bilan" post témoignage marchent très bien.
 
  • Big up !
Reactions : Pinceau_
OK, je comprends. Simplement je me demande, est-ce que si l'on a les chiffres de ces éléments factuels, cela changera quelque chose sur ce qu'on peut penser de la véracité des accusations de harcèlement (qui pour moi sont plus graves, tu l'auras compris je pense à force^^)?
Salut ! En fait je pense qu'il y a plusieurs sujets qui se superposent. Il y a des accusations de harcèlement et de manipulation au travail, et il y a aussi des accusations sur les conditions de travail (dans le sens : les bidouillages bénévolat-auto-entreprenariat-CDD pour payer le moins possible). Le fait est que dans les réponses qui ont été faites sur ce sujet, on nous présente les choses sous forme de ressenti : "Je ne nie pas du tout le ressenti de ces anciennes employées", "il est tout à fait possible que ces personnes aient mal vécu leur passage ou leur départ de madmoiZelle, sans pour autant qu’aux yeux de la loi, l’entreprise ou son dirigeant ait commis une faute", "Ils transmettent aussi des ressentis", etc. On nous parle d'éléments factuels mais simplement pour dire qu'ils "contiennent des erreurs factuelles facilement démontables".

J'ai déjà dit ce que je pensais de ce grand flou du ressenti et comment en réalité Fab sait bien ce qui s'est passé ou non, et que parler de ressenti c'est une forme de gaslighting. Car il y a bien des éléments factuels qui sont reprochés, et pour lesquels il n'y a eu aucune réponse publique. Il y a eu des fausses réponses, comme : "Personne ne nous a demandé de mettre des photos de nos seins sur madmoiZelle" - ce qui ne dit rien sur le fait que ça ait pu être le cas pour certaines collaboratrices qui ne travaillent plus à Madmoizelle ou qui choisissent de ne pas s'exprimer. Ou encore "je n’ai JAMAIS passé un coup de fil ou envoyé un mail pour « griller » qui que ce soit dans mon réseau" - ce qui ne dit rien sur les éventuelles menaces de le faire. Donc ces éléments factuels sont au centre des témoignages pour moi, et parmi ces éléments factuels, il y a la propension à utiliser (ou abuser le cas échéant) du statut d'auto-entrepeneur (j'y reviendrais), ou encore le nombre de congés maternité payés par l'entreprise (ça faisait partie des témoignages justement).

Ces éléments factuels servent pour moi à deux choses : 1. contribuer à porter du crédit aux autres accusations (pour celleux qui ne croient toujours pas les témoignages), 2. c'est presque parallèle à cette histoire, mais moi ça m'intéresse de savoir si en 2016, une entreprise, un chef d'entreprise, qui se positionne comme féministe, qui tient un blog qui promeut le féminisme, porte le féminisme jusque dans ses choix stratégiques de gestion d'entreprise, dans sa gestion d'équipe. Ça rejoint d'ailleurs le débat récurrent de la "place" des hommes cis (blancs et valide pour aller jusqu'au bout) dans le féminisme, et de la réalité de leur engagement.

Quelqu'un avait parlé de "féminisme pragmatique", dans un commentaire précédent. Est-ce qu'être un féministe pragmatique, en 2016, c'est adopter une posture féministe (je dis posture sans sous-entendu négatif), tout en "encourageant" les salariées les plus anciennes ou enceintes à quitter l'équipe, tout en utilisant des formes de contrats précaires pour ses salariées (est-ce que les salariés hommes ont le même traitement ? pas dit), tout en utilisant la menace judiciaire pour faire taire d'autres témoignages, tout en recevant le soutien d'autres patrons de presse, eux aussi des hommes blancs ? Tu disais dans un commentaire précédent que tu avais le sentiment qu'il y a un jugement moral sur certains féminismes. Je crois qu'il faut distinguer jugement moral et critique politique : quelles sont les conséquences politiques de certaines "idéologies" (je trouve pas de meilleur mot), en terme d'image, en termes économiques, en termes pratiques, etc. ? C'est en ça à mon avis qu'il est intéressant de caractériser les mouvements qui, au sein du féminisme et s'en revendiquant, prônent des choses parfois opposées, s'appuient sur des actions et des discours différents, et ont des effets et des objectifs divers.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes