Bilan 2020

Bonjour !
L'année 2020 touche à sa fin et donc, vouci, comme tous les ans, un topic consacré au bilan de votre année.

Cette pauvre année 2020 a plutôt mauvaise presse.

78dca234d7caedfa57629ba87c54238b.jpg

C'est sur qu'entre une pandémie mondiale, deux confinements, la loi de sécurité globale, notamment, c'était une année qui nous a fait vivre des choses inattendues et parfois vraiment terribles.

En tout cas, je pense que personne n'imaginait que cette année se déroulerait ainsi.

Et vous, comment l'avez vous vécu ? Quelles ont été vos évolutions, vos joies, vos difficultés ?
Racontez le ici, c'est toujours passionnant.
A vous !
 
Allez j'inaugure :d
Moi 2020 ça parait bien, projet de voyage au Danemark tout bien ficelé avec des logements réservés bien en amont pas trop chers, bien situés alors que c'est galère pour trouver quelque chose d'accessible. Et puis patatra covid premier round. Le premier confinement plutôt bien. L'angoisse au boulot par contre parce qu'on était que la moitié de l'équipe à avoir le matériel pour travailler.. mais nickel.
Et puis 2020 part 2. Le coup de coeur que tu vois pas venir et qui fait tout vaciller et remettre en perspective ce que tu crois savoir. Trois mois de souffrance à me torturer le coeur pour admettre que mon couple n'en est plus un depuis des mois. La rupture après 5 ans, retour chez papa maman pour m'épargner des souffrances inutiles pendant confinement round 2. Se lancer pour racheter l'appartement seule (et je vais le faire :caprice:), et être amoureuse comme jamais <3 (et je le revois enfin demain j'en peux plus d'amouuuuuuuuuuuur).

Bref l'année de la transition où j'apprends à m'écouter et me faire confiance :d
 
A mon tour :dowant:
2020 commençait plutôt très bien pour moi, j'avais trouvé un poste dans ma branche (poste permanent en plus s'il vous plaît !), mon couple était toujours aussi fort malgré la relation à distance, j'avais plein d'amis autour de moi, une famille loin mais toujours présente...
Et puis premier confinement. Que j'ai pas du tout mal vécu car je suis partie me confiner chez mon copain, pendant deux mois avec un télétravail trèèèès light, donc franchement je me sentais en vacances !
Et puis déconfinement et là c'est le début des emmerdes. On rouvre sans protocole sanitaire, on est en premier ligne, à l'époque pas de masque obligatoire pour le public et nous on avait juste nos pauvres visières qui ne protègent pas du tout, le stress s'installe, on n'ose plus sortir de chez nous que pour aller bosser et faire nos courses tellement on ne se sent pas protégés et en plus avec la limitation de déplacements, je ne peux plus voir mon chéri pendant trois semaines :tears:
Bon, petit à petit on a commencé à reprendre le cours de nos vies normales, on a pu à nouveau se déplacer, les masques sont devenus obligatoires... La vie s'organisait petit à petit. Mais cette expérience m'a fait réaliser à quel point ma collectivité est néfaste, ne prend pas soin de son personnel et que ma cheffe est complètement incompétente, ne sait pas gérer ni au niveau du management, ni au niveau de la communication...
Bref, l'envie de quitter mon travail commence à s'installer au fur et à mesure que je vois mes collègues démissionner ou prendre un arrêt maladie. Je commence donc à chercher du travail ailleurs (et j'en suis toujours au même niveau actuellement...)
Cet été, je pars quand même en vacances pour voir un peu ma famille que je n'avais pas vu depuis Noël et au même moment, mon copain accepte un poste qui nous permet d'emménager ensemble :caprice:
On trouve donc un bel appartement dans un quartier qui nous plaît beaucoup, on emménage ensemble (après une période un peu bohème pas forcément facile mais qui n'a pas duré heureusement) et là, paf reconfinement.
Du coup le chéri part en télétravail, mais moi je dois bosser en présentiel. La difficulté est surtout que, comme on vient d'arriver dans une nouvelle ville, on ne connaît personne et avec le confinement, on ne peut plus sortir, découvrir la ville, rencontrer des nouvelles personnes etc.
Mais au moins on est ensemble dans un grand appart, donc on ne va pas se plaindre.
Voilà et là on arrive fin 2020 où je suis toujours dans une optique de quitter mon travail, l'avenir paraît très incertain et on ne peut même pas se projeter sur le mois de janvier puisqu'on ne sait pas du tout quel effet auront les fêtes de fin d'année sur la propagation du virus, mais j'essaie de rester confiante et de prendre les choses comme elles viennent :)
 
Wuu, un bilan !!

L'année 2020 a signé l'arrêt de beaucoup de choses : premièrement, la recherche. Même si ça a été déchirant, c'était nécessaire. Surtout avec ce contexte. Je me retrouve maintenant dans quelque chose de plus pratique, mais au sein de laquelle je peux tout de même toucher à ça et c'est génial. :)

Le même jour (mais sans le savoir, un petit décalage dans la nouvelle principale), je mets fin à ma première relation et je perds mon père (vraiment à deux heures près). Autant dire que je suis encore en plein dedans, même si ça fait plus de six mois. C'est justement cet événement qui me remet face à l'année complète (et à tout le déni possible les mois de juin, juillet et août :) :) ). Six moi ça me paraît horriblement long (peur d'oublier) et paradoxalement, très peu.

Puis l'été j'ai eu ce job. Je n'y crois toujours pas, tellement ça me semble sorti du lot. Tout s'est enchaîné très très vite.

A ça, des galères financières pas possibles (frais d'obsèques, loyers...). Je suis encore en plein dedans et c'est usant. J'avais déjà un gros souci avec le sentiment d'injustice, mais l'année 2020 l'a poussé très loin, haha.
Je me suis également rendu compte de beaucoup de choses et même si c'est violent, ça fait du bien. Je me prépare à quitter un appartement que j'ai habité pendant deux ans, mon deuxième solo. Un retour chez ma mère, pour commencer 2021. Mais je me sens assez sereine, voire excitée. J'ai vraiment besoin d'un repos physique et mental, au-delà de simplement me reposer financièrement. Pis en perdant un de mes parents, je crois que j'ai beaucoup moins de mal à assumer que j'ai d'autant plus besoin de l'autre.

J'espère que 2021 s'ouvrira sur une reconnexion avec moi-même. Mon rythme de vie ne me convient plus depuis deux ans au moins. Et j'espère aussi pouvoir commencer proprement et sincèrement mon travail de deuil.
 

Alice Ward

Koteuse à domicile
Je me lance :

L'année commence avec le pire nouvel an de ma vie, déjà ça annonçait la couleur. Mais à la suite de cette soirée désastreuse, que j'ai passée dehors sur un banc pour éviter de voir mon ex et sa nouvelle copine, j'ai commencé à poster quotidiennement sur l'ECM (ce qui est clairement dans mon top 3 des choses positives de l'année).
Une session d'examens compliquée mais j'arrive à m'en sortir, parfois sur le fil.
Mon premier vrai voyage entre potes (à Berlin). Et de beaux souvenirs pour la vie.
Puis un deuxième semestre qui s'annonce stressant, quelques difficultés avec des colocs mais j'ai une bande de potes avec qui on se marre bien. Un jour je décide de sécher une après-midi de cours, on est en mars et je ne sais pas encore que je viens de rater le dernier cours en présentiel de mon bachelier.
Une session d'examens étrange mais une matière un peu allégée qui me permet de réussir sans session d'août. Je suis diplômée mais je suis toute seule dans ma chambre, pas de fête avec les autres étudiants, pas de remise de diplômes.
Deux semaines de vacances avec mes parents en France, je profite plus que d'habitude avec la situation sanitaire et ça fait du bien.
Une rentrée dans une nouvelle unif pour mon master. A partir de là il n'y a plus rien à raconter puisqu'avec les cours à distance et la masse de travail je vis la même journée en boucle depuis plusieurs mois.
Donc je finis l'année avec une vie sentimentale au point mort et des relations sociales de moins en moins nombreuses.

Et bien c'était joyeux :lunette:
 
Bilan 2020:

Janvier : au chômage
Février : je me fais larguer
Mars : Je fuis en France pour retrouver des amis. Je me fais confiner et je ne peux plus retourner chez moi, dans un autre pays.
Avril : confiné chez un couple, ils n'ont plus de vie intime donc décident de me virer. Solution d'hebergement chez un pote en urgence.
Mai : le locataire officiel recupère ma sous loc dans ce pays. Je n'ai nulle part ou "rentrer". Je suis officiellement SDF, vivant chez un ami, mais j'ai un taff.
Juin : je trouve un logement à paris.
Juillet : je commence à guérir et mon ex me réécrit. J'ai 3 boulots en même temps.
Aout : nous planifions de nous voir en septembre.
Septembre : nous nous remettons ensemble. Je dégage mes affaires d'un appart que j'occupais avant que j'aille à l'étranger. Sentiment bizarre d'insécurité mais de soulagement.
Octobre : ambiance au travail qui se détériore, je n'ai plus la passion pour mon job. Ma mère chope le corona - mais s'en remet.
Novembre : nous planifions noel avec mon copain
Decembre : Je suis chez lui, mais je me fais virer de mon job. J'en ai un nouveau qui recommence en janvier.

Pour résumé, je perds tout ce que j'ai tenté de construire en début d'année, et tout se reconstruit au milieu, pour re perdre mon job. Ca ressemble un peu à une boucle infernale :facepalm:cette année m'a émotionellement EPUISEE. Je me sens bonne à rien honnetement.
 

Captain Morue

Sous l'océan
J'ai commencé l'année malade comme un chien parce que j'ai trop mangé pendant les fêtes et qu'en plus le repas de famille a été... "bruyant" (en gros ça a gueulé comme des putois et je me suis mangé des piques alors que je n'avais rien demandé à personne) donc tout ça a été difficile à digérer ! Mais je m'en suis remise.
J'ai candidaté dans plusieurs facs pour reprendre mes études, j'ai été acceptée partout (et ai fini à Rennes), j'ai fait des projets de voyage, je devais aller à Bruxelles et passer mon anniversaire à Brocéliande mais le confinement est arrivé :lunette: J'ai plutôt bien supporté malgré tout mais j'ai remis beaucoup de choses en question, notamment le coin où je vis et j'ai pris la décision de tout faire pour m'installer dans un coin plus agréable en espérant que ça se réalise en 2021, j'ai également commencé les leçons de conduite même si mon objectif était d'avoir le permis cette année, ce qui est donc foiré, mais au moins je suis lancée :drama:
Enfin bon telle quelle l'année a été décevante parce que j'espérais vraiment bouger et avancer mais avec le recul je me dis que c'était peut-être pas si mal, que c'était une année de transition, que ça m'a permit de réfléchir à ce que je voulais vraiment, de faire la paix avec certaines choses et de me rendre compte que ça ne valait plus le coup de me raccrocher à d'autres et je me suis aussi sentie changer mentalement (en bien), donc ouais c'est pas si mal :lunette:
 
Dernière édition :
2020 aura été une année riche en changement :non:


Janvier : je fête mes 23ans, étudiante sage-femme, j'emmenage à Bordeaux chez mon copain pour un stage de 10semaines. Je quitte le foyer familial, c'est pas facile :non:
Février : Mois d'échéance de mon mémoire. Entre le mémoire, l'emménagement, le stage, j'ai du mal à gérer tout de frond et à garder la tête hors de l'eau. Au même moment on parle de plus en plus du corona.
Mon mémoire est fini fin février. Mon directeur m'adresse des pages et des pages de compliments. Une page se tourne.
Mars : coup de massue un dimanche matin, l'école nous demande illico presto de rappliquer le plus proche de l'école, et de s'engager dans la réserve sanitaire. Les stages sont annulé.Le Lundi on réfléchit avec mon copain, et on remonte tout les deux chez mes parents. Sur la route vers ma ville natale, je suis appelée par une cadre du service de la maternité où je fais mes études, que je suis engagée pour 1mois en tant que faisant fonction sage-femme en suite de couche, je ne serais plus étudiante et j'aurais les responsabilités d'une sage-femme pour 1 mois. Gloups.
Le lundi soir on apprend pour le confinement.
Je commence après mon contrat, ce sera super enrichissant, doux souvenirs d'apéro avec une pote dans les vestiaires après une garde.
Avril : Fin de mon contrat. Soutenance de mon mémoire, une réussite totale, une page se tourne définitivement.
Nos stages reprennent on redemenage à Bordeaux.
On reserve un potichaton dans un elevage.
Mai -Juin : stage. Candidatures.
La maternité de mes rêves ne me prend pas, déception. Celle de mon premier stage pour 3mois, l'avantage c'est que je suis à 10min à pied.
Fin juin me voilà diplômée. Pas de remise de diplome, pas de gala à cause de la situation.
Juillet - Décembre. Me voilà sage-femme, je vis des choses pas facile sur ces premiers mois (PAYE TON HEMORRAGIE SEVERE MON TROISIÈME JOUR.) Je rencontre plein de gens.
Fin juillet, nous voilà parents d'un adorable chaton. :puppyeyes:

Et depuis juillet rien de bien nouveau, je vis ma vie de sage-femme, et je vis avec mon compagnon. AH SI j'ai commencé le jeux de rôle, meilleur de décision de cette fin d'année :puppyeyes:
Une année qui est passée si vite. :sweatdrop:
Et au final.. que du positif. Je prie pour que le covid reste loin de ma famille :pray:
 
Janvier : On commence l'année à décuver devant Problemos. Ça parle de Pandémie. Lol. Je suis encore pleine d'espoir par rapport au boulot. Je reçois mon prix, je pars à Berlin. J. m'en veux. Je me sépare de M.
Février : road-trip en Afrique du Sud. On commence doucement à rigoler en disant "chouette d'être confiné". Lol.
Mars : Confiné dans la banlieue dortoir horrible dans laquelle nous vivons. Le taf commence à se passer nullement, les projets n'ont plus queue ni tête. L'anxiété atteint son paroxysme.
Avril/Mai : Soulagement, je rencontre T. Il décide de tomber amoureux de moi. C'est l'enfer. Je décide de me remettre avec L. Je me réconcilie avec J, mais J n'est plus la même. On passe un weekend au bord de la mer. Je dis à T qu'il doit me laisser tranquille. T, un autre, m'agresse, deux bleus énormes se forment sur mes genoux.
Juin : Nous partons vivre à Varsovie. Des jours heureux, loin du COVID. La vie est plus douce en Pologne. On fait du vélo le long des rives et on oublie le travail.
Juillet : Remontée des pays Baltes et Suède. Le Covid n'existe plus. Je suis enfin stabilisée.
Aout : Vacances à la montagne avec mes amis. Ils me rendent si heureuse.
Septembre : On déménage, direction notre quartier préféré à Paris. Les travaux sont interminables : notre petit chat meurt, on est dévastés. Le boulot dégénère. Rencontre avec A, qui me donnera envie de tout donner dans ce métier.
Octobre : Je passe de beaux moments entre le couvre-feu. Le nouvel appartement me rend heureuse. Je pense à mon chat de manière douce amère. Je trouve enfin la psychiatre qui ajuste mon traitement.
Novembre : Je revis. On part à Istanbul, et je suis heureuse. Je lance des candidatures ailleurs, j'ai plus peur de rien.
Décembre : Je reprends confiance en moi, je boucle trois synopsis et me lance dans un concours de court métrages. Je ne me reconnais plus. Je suis enfin la femme que j'ai envie d'être. Je trouve le sujet du livre que je tente d'écrire. Je me sens posée avec L.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

L'année a été horrible, mais j'ai l'impression qu'avoir touché le fond m'a donné envie de me battre. Je mobilise toute mon énergie sur 2021, j'ai amorcé des projets et débuté de belles amitiés (qui me comblent et m'apportent du bonheur) : j'espère juste que tout ça marchera, et puis que les frontières rouvriront histoire de povuoir faire un film.
 
Je vais faire par thèmes.
- Amitiés : pas mal de changements. Trois amis en maladies graves, mortelles (pas le Corona) : c'est tendu, mais ils/elles s'en sortent. L'un d'entre eux a quand même quasiment du passer l'année à la maison (sa maladie grave s'est révélée pendant le 1er confinement, et il est encore loin des 100%... Quelle m***e pour lui et son mari quand même... D'autres amis dont je m'éloigne, physiquement et mentalement (on a pas grand chose à se raconter en fait, désaccords, plus une sorte d'éloignement naturel...). Des (nouveaux) collègues qui très sympas me filent leur numéro de tél, mais je ne peux pas encore dire que ce sont des amis, ni même des potes, on verra bien...

- Santé : pas terrible de mon côté (toujours pas le Covid). Des petits et gros soucis récurrents qui me bouffent la vie et me fatiguent... Quelques inquiétudes et une grosse alerte : il va falloir que je consulte pour savoir ce qu'il en est exactement. Quelques cas positifs autour de moi, mais aucun avec des suites dramatiques.

- Argent : j'ai acheté fin 2019 mais commencé à payer le crédit que cette année. Tout va plutôt bien : j'avais peur de devoir me priver pour ne pas être dans le rouge, mais en fait ça va. Bon après je fais pas mal d'heure sup cette année (+ fonction PP) donc je m'en sors, mais si je n'ai pas ça l'année pro, ça va être compliqué... Autre chose qui fait que je m'en sors financièrement : pas de sorties, de loisirs, pas vraiment de vacances/voyages et finalement très peu de shopping. J'ai quand même acheté "le" gros truc de l'année (un nouveau tél portable), mais comme j'ai changé de marque, ça m'a pas coûté aussi cher que prévu. D'autres grosses dépenses prévues en 2021 mais y'a le temps...

- Travail : je fais pas mal d'heures sup', je suis PP (prof principal), et j'ai pris d'autres fonctions. Donc je croule un peu sous le boulot, mais ça va, j'arrive à peu près à gérer... Par contre j'hallucine de plus en plus du comportement de certains élèves, qui sont vraiment pire qu'insupportables, et aussi de leur lacunes abyssales dans ma matière (mais aussi les autres d'après les collègues). Ce sont souvent les mêmes élèves, mais pas toujours. Je me demande vraiment comment on en est arrivé là et quels genres d'adultes certains vont devenir... Heureusement ce ne sont pas TOUS les élèves et avec ma classe ça va plutôt bien (et les parents aussi en général). Sinon, enseigner avec le masque, on s'y habitue à la longue, mais c'est quand même fatiguant, et surtout cela crée une source de "tension" en plus avec les élèves (il faut tout le temps les reprendre, les menacer se prendre des remarques déplacées là dessus...). Sinon avec les collègues et la direction ça va aussi malgré parfois des couacs (avec la direction, pas les collègues) faut dire que je suis pas trop contraignante...

- Immobilier : je suis contente de mon achat de l'année dernière. Le déménagement, la réception des meubles, les soucis pour l'électricité, l'eau chaude et Internet (au milieu des grèves) ont été très compliqués, mais grâce à des super potes, au final tout est rentré dans l'ordre. Potes qui ont aussi bien galéré pour faire les 2-3 travaux nécessaires. Mais au final je suis chez moi c'est l'essentiel et bien installée. Alors certes il faudrait que je fasse des efforts de déco, mais je suis moyennement motivée en fait. J'aime le confort, mais je n'ai pas besoin de "luxe" ni d'une déco parfaite pour me sentir chez moi...

- Voyages : pas grand chose. Londres, Luxembourg et dans ma famille sur la Côte d'Azur. Je rêve à nouveau d'Asie (on a planifié un truc avec une bonne amie), mais je n'y crois pas trop. Un autre voyage de prévu pour le boulot, mais j'y crois pas trop non plus...

- Sports / loisirs : un peu de piscine cet été, de la danse en visio surtout mais je déteste ça... Je veux reprendre la danse en présentiel, mais c'est compliqué, d'autant plus que le centre où j'allais a fait faillite... Pas de rando, rien, bref la lose. Pas d'opéra, ni de cinéma : je suis vraiment :tears::crying::mad::non:...

- Amour : ras. Mon célibat me pèse gravement et mes fantômes me hantent de plus en plus. Il est vraiment temps que je trouve qqun, mais évidemment c'est pas facile, surtout en ce moment...

- Confinement #1 : difficile, sensation d'étouffer et de lassitude. Par contre j'étais tellement sur les rotules que quand il est arrivé, j'étais presque contente ! C'est à la longue, que la fatigue mentale et le sentiment d'isolement se sont fait sentir...

- Confinement #2 : un confinement ? Quel confinement ? C'est exactement ce que j'ai ressenti. Etant prof, j'allais bosser tous les jours donc pas du tout ressenti ses effets. D'ailleurs le pire c'est que les 2-3 fois où je suis sortie le w/e, pour aller chercher de la bouffe par ex., ou pour aller consulter divers médecins, c'était sans attestation : j'étais tellement habituée à n'avoir que celle papier pour le taf que j'oublais de faire les autres !! Bilan : 0 contrôle !! Par contre, avoir l'impression de n'avoir le droit que de bosser (puisque pas d'amis ni de sortie de loisir autorisée) c'est vraiment très désagréable et mentalement épuisant...

Pour 2021 je souhaiterais :
- le droit de voyager loin ;
- le droit de reprendre mes activités sportives ;
- le droit pour les danseurs de re-danser (et moi du coup de pouvoir aller les voir à Garnier ou ailleurs) ;
- le droit de retourner au ciné ;
- le droit de retourner dans les bars et les restaus ;
- le droit de revoir mes amis comme je le veux ;
- que tout le monde soit en bonne santé ;
- un vaccin ou la disparition par magie "pouf parti" du Covid ;
- moins de faillites, de désespoir et de pauvreté causés par le Covid (mais pas que évidemment) ;
- mes amis et proches en bonne santé ;
- retrouver l'envie de lire ;
- un nouveau chéri...
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes