Moi, je n'ai pas encore trouvé le mode d'emploi pour réussir à prendre du recul, à couper les ponts même un peu, à les regarder tout en bas et à comprendre qu'ils sont là, en bas, et que je ne devrais plus me laisser souffrir autant.
.
@OliviaHarker Je pense que tu es beaucoup plus âgé que moi mais je me permets quand même de te donner un conseil. Je pense que comme moi tu aimes beaucoup tes parents et c'est pour ça que tu as envie de correspondre à leurs attentes pour ne pas les blesser. Je pense que s'ils se comportent comme ça avec toi et ton ancien mari, c'est à cause de leur éducation à eux aussi. Les choses changent mais doucement. Quoiqu'il en soit, le fait qu'ils soient homophobes ne doit pas contraindre tes choix, tu aimes une femme alors suis ton cœur. Même s'ils ne te comprennent pas pour le moment, tes parents t'aiment et finiront par l'accepter.
Je pense que tu ne dois jamais oublier qu'ils sont des êtres humains et rien d'autre. Ils ont essayé de t'inculquer leurs valeurs et en cela ils ont fait leur travail de maître. Mais le but du maître, c'est avant tout de donner à l'élève les ailes pour qu'il puisse s'envoler et ainsi les dépasser. C'est ça l'évolution ! ^^
Moi mes parents sont descendus de leur piédestal il y a maintenant deux ans, et même si cela a un peu changé notre relation, je me suis aperçue que je les aimais toujours autant mais seulement de manière un peu différente. Ils ne sont pas pour moi des déchets que j'ai relégué dix pieds sous terre, mais ils ont perdu le pouvoir d'influer sur mes décisions, parce qu'en me rendant compte de leur humanité, je leur ai aussi fait perdre toute leur influence. Je suis la personne que je suis en partie grâce à eux mais ce que je deviens je ne le dois qu'à moi. Ça semble bête dis comme ça, mais du coup ils ont perdu leur capacité à me faire souffrir.
Voilà tout ça pour te dire que même si tes parents ne sont plus tes idoles, il est normal que tu ne veuilles pas les décevoir, mais que leur convictions doivent rester les leur et que tu dois donc suivre les tiennes. Je suis sure que si tu suis ce que te dictes ton cœur tu seras heureuse.
 
  • Big up !
Reactions : meechiante and Coq'
@OliviaHarker Ils ne sont pas pour moi des déchets que j'ai relégué dix pieds sous terre, mais ils ont perdu le pouvoir d'influer sur mes décisions, parce qu'en me rendant compte de leur humanité, je leur ai aussi fait perdre toute leur influence. Je suis la personne que je suis en partie grâce à eux mais ce que je deviens je ne le dois qu'à moi. Ça semble bête dis comme ça, mais du coup ils ont perdu leur capacité à me faire souffrir.
Voilà tout ça pour te dire que même si tes parents ne sont plus tes idoles, il est normal que tu ne veuilles pas les décevoir, mais que leur convictions doivent rester les leur et que tu dois donc suivre les tiennes. Je suis sure que si tu suis ce que te dictes ton cœur tu seras heureuse.
Hello Llyx, Je n'ai aucun souci à recevoir des conseils, y compris de personnes plus jeunes :) Merci d'avoir écrit (et merci aux Madmoizelles qui ont BigUp-é (on dit ça comme ça...?) mon message...). Je trouve ce que tu dis très inspirant, et je pense que tu as raison. Ce n'est pas tant une question de vouloir reprocher quoique ce soit à ses parents, ou de vouloir les enfoncer comme tu dis, mais plutôt de réussir à se détacher de l'influence qu'ils ont sur nos vies. C'est encore très difficile à faire pour moi, pour plein de raisons...
Je me retrouve d'ailleurs pas mal dans le témoignage de kidpapagena - moi aussi j'ai une mère extrêmement possessive, dépressive et qui a une grosse tendance à faire culpabiliser son entourage. Je pense que ça joue, aussi. J'ai passé une grosse partie de ma vie à essayer de lui plaire, essayer de la rendre plus heureuse qu'elle ne semblait l'être, essayer de la défendre quand les gens disaient du mal d'elle, dans ma famille par exemple, essayer de la préserver à tout prix. C'est dur, quand on passe 28 ans de sa vie à vivre comme si on portait tout le poids du bonheur des autres sur ses épaules, de soudain décider de suivre une autre voie, une voie qui parle à son coeur, qui parle à son vrai soi. Je rêve du jour où j'arriverai enfin à dépasser un peu la culpabilité extrême et la haine de moi-même.
En tout cas... déposer un message sur un forum comme celui-ci, comme une bouteille à la mer, en n'en espérant rien, et recevoir ce que j'ai reçu ici, dont ta réponse... ça me fait un bien incroyable.
Merci :)

 
@Chloé P. Très bonne idée d'article, avec des idées très saine pour la vie de famille ! A quand le même article pour les parents ? Genre "Ce moment où ton enfant chéri t'annonce qu'il va en rave ce soir, et les leçons à en tirer" :taquin:
Juste parce que j'ai l'impression à lire les témoignages des mads que les chutes de piédestal sont parfois rendues difficiles par certains parents eux-mêmes qui, tout en étant conscient de ce changement, ne l'acceptent pas.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Mes parents n'ont jamais été sur un piédestal. Bon, j'exagère, quand j'étais bébé je devais les aduler. Mais du plus loin que je me souvienne, je les ai toujours vu tous les deux humains. (et faibles, et stupides, mais c'est un autre débat). Cela dit, je les aime énormément "quand même": ce sont mes parents; je suis beaucoup plus proche d'eux maintenant que je suis adulte, que j'ai mes enfants, mon mari, ma maison, ma vie à moi, et qu'ils sont pas tous les jours chez moi. Le pire étant que maintenant, à 31 ans, je peux compter sur eux, j'appelle ils rappliquent de suite. ca me fout hors de moi: c'est enfant que j'avais besoin de leur soutien, ou d'un peu plus de maturité ou je ne sais quoi.... Avoir 6/7 ans et ne pouvoir compter que sur soi, autant vous dire que c'est très très dur à vivre. (et je suis plutôt contente quand mon fils de presque 8 ans a une confiance quasi aveugle en son père et en moi, j'ai pas trop échoué ça va ^^)
D'ailleurs plus j'y repense, et plus je me demande comment "on" a pu me laisser, mes soeurs et moi, avec mes parents. Qu'aucun signalement n'ait été fait. je n'ai pas été battue, mes soeurs non plus, mais comment ma mère a pu être aussi bonne comédienne, ça force limite le respect quand même.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Cette chute a été vachement ralenti par le fait que toute la famille de ma mère est tombée de son piédestal. Et donc ma mère fait une chute libre à chaque fois que je lui trouve des points communs avec eux. En même temps je me dis qu'elle a grandi avec eux et qu'elle n'y peut rien.
Par contre quand je me suis rendue compte que mes parents parlent de choses qu'ils ne connaissaient pas et qu'ils avaient faux consciemment ça m'a fait un choc. Je m'en suis rendue compte tard en plus. Encore aujourd'hui j'ai des doutes sur le fait qu'ils n'ont pas la science infuse.
 
  • Big up !
Reactions : Hama
Le mythe des parents ideaux auquel on s'accroche, je connais. Alors qu'objectivement tout montrait que clairement, les miens ne l'etaient pas, je n'ai cessé de tout excuser, tolérer, voir même défendre des horreurs. Il a fallu un enieme coup dur, pour que je sorte du déni et ca m'a profondement bouleversée. J'ai eu une longue depression apres cet evenement, pendant laquelle j'ai decidé de couper les ponts avec mes parents pour ne plus me laisser abuser. Cette prise de conscience fut destructrice mais grâce à elle, il y a 3 ans, j'ai pris la meilleure décision de ma vie.
 
Pour ma part, ça a été au moment de leur divorce, beaucoup de cris, d'engueulades, de pleurs, de valeurs bafouées, d'incompréhension ... beaucoup de manipulation aussi pour savoir lequel des deux on "préférait", ce genre de choses. Donc à 15 ans, j'ai commencé à vraiment me détacher d'eux.
Aujourd'hui, ça va bien avec ma mère, nous ne sommes pas toujours d'accord mais dans l'ensemble le respect et l'égalité sont là. Avec mon père, c'est une autre histoire, vu que sa copine et lui ne veulent toujours pas que je mette les pieds chez eux ...
 
@OliviaHarker : gros kudos pour toi :hugs: Je n'ose même pas imaginer à quel point ça doit être dur de devoir lutter contre ses propres parents en plus de faire un changement si gros dans sa vie... Juste, ne les laisse pas te culpabiliser au point de te faire regretter tout. Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour commenter ta situation, mais je trouve franchement que tu as eu énormément de courage pour suivre ta propre voie, et je pense que tu devrais être fière de ne pas t'être laissé enterrer dans une vie qui ne te correspondait pas... Alors je t'envoie plein de courage à travers l'écran, et j'espère vraiment que tes parents se rendront compte que ton bonheur à toi compte aussi dans l'équation <3


En ce qui me concerne, mes parents sont bien tombés de leur piédestal... Mais comme pour certaines Madz, ils y sont encore un peu, en quelque sorte. Je ne dirais pas vraiment que c'est encore un piédestal, mais disons que j'ai appris à les apprécier autrement. Un petit racontage de vie s'impose :cretin:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bref, mes parents ne sont (malheureusement) plus les héros qu'ils étaient quand j'étais petite, mais je m'y fais tant bien que mal ^^ Je sais qu'il y a sans doute encore des sujets sur lesquels on ne sera pas d'accord, mais j'ai la chance d'avoir des parents avec qui le dialogue est possible (du moins j'espère), et pour le moment on est en accord sur pas mal de choses... ça simplifie un peu les choses.

En tout cas, merci pour cet article, c'est bien intéressant :)
 
  • Big up !
Reactions : Alouwan
C est vrai qu on a tendance à considérer l opinion de ses parents comme parole d évangile. Je n ai pas échappé à la règle : J ai été élevée par un père politiquement actif d extreme gauche, une mère prof socialo dans un milieu très bobo et aisé. Du coup je voyais le monde selon leur point de vue. Je défendais des choses que je pouvais facilement défendre étant donné que je n étais pas concernée, bien à l abris de tout dans mon petit village de bourgeois. Puis j ai quitté le cocon familiale, j ai fréquenté d autres milieu et j ai ainsi pu me faire mon propre avis sur les questions de société. Aujourd hui, les paroles de ma mère (auparavant sacrées) sur l amour, la tolérance, l entraide et la fraternité me semblent d une naïveté atroce et me laissent un gout amère. Je respect beaucoup les valeur de ma mère mais je ne les partage plus et les trouve utopistes voir stupides... C est comme ça que mes parents sont descendus de leur pied d estal. En découvrant le monde, en me renseignant, je me suis rendue compte qu ils n avaient pas forcement raison
 
Attention : ce texte long est un avis personnel apporté par quelqu'un d'intraitable comme le taboulet, aussi il est a prendre avec des pincettes (ou une fourchette comme tu veux!) et ne s'applique pas a tous!

Ah les parents....
J'ai toujours vu et penser (merci la télé, etc..) que les parents devaient s'occuper de leurs enfants, les protéger, les aimer! On dit que c'est un vrai boulot d'être parent et je suis sûre que c'est vrai! Mais quand j’écoute les gens autour de moi, quand ils me racontent leur relations parentale, j'ai parfois l'impression que c'est tout l'inverse! Et ça s'applique même à moi!
Plus le temps passe et plus j'ai l'impression que ce ne sont pas vraiment eux qui s'occupent de nous et nous protègent, mais l'inverse! Combien de fois j'ai pu entendre (et même lire dans ce topic du coup!) qu'on ne disait pas tel ou tel choses pour protéger nos parents, qu'on nous a presque forcé a se sentir mal parce que OMG on veux prendre notre vie en main et prendre notre propre chemin! Alors que c'est quelque chose de parfaitement normal! Et il y a encore des milliers d'autres exemples de ce type!
Je me demande souvent si finalement les rôles ne s'inversent pas un peu (beaucoup) trop souvent!
Parfois tôt, parfois un peu plus tard, mais ça reviens toujours!
Après il y a des chanceux qui ont eu des parents formidable qui ont pris leur rôles au sérieux, avec sagesse, comme un adulte quoi!
Et il y a les autres qui se retrouvent a épauler leurs parents qui pour une raison que j'ignore encore, ont régressés et réagissent comme des ados de 16 ans (Big Up aux divorcé de ~40 ans c'est souvent ce qui reviens le plus à mes oreilles!)
Pour ma part ma seule solution pour assainir la relation avec mes parents qui sont descendu de leur piédestal trés trés tôt, ça a été de me dire que contrairement à ce que dit la chanson, sa famille on la choisit! Le "sang" ne fait pas tout!
Avoir le choix entre souffrir et me faire souffrir en acceptant les délires de mes parents ou couper tout net et pleurer sur une relation qui de toute façon n'existait pas, le choix a été vite fait!
Et quand mes parents ont compris que je serait intraitable (un peu comme le jambon... euuuuh nan le taboulet?) envers eux et que si ils allaient trop loin avec moi, ça ne me dérangerais pas de couper les pont, et bien le rapport de force change (parce que finalement je pense que c'est ce rapport de force "aah les parents sont adultes et ont toujours raison je dois leur obéir" qui biaise le tout!)
Depuis ma relation avec mes parents est extraordinaire! Et pour la première fois depuis aussi loin que je me souvienne en fait, j'ai l'impression d'avoir des parents!
Je ne dis pas que le résultat sera le même pour tout le monde, mais comme je disais plus haut, on ne peux pas sauver une relation qui de toute façon n'existe plus! C'est la même en amitié et en amour! C'est un peu comme reculer pour mieux sauter!
Ca fait un peu nombriliste ce que je vais dire mais l'important c'est nous! Notre bonheur! Nos choix! Et tant qu'on les assument, ou est le souci?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes