@Marie merci pour cette info et cet article intéressant :)

-

Je ne comprends pas bien l'intérêt de la double clause de conscience :dunno:
Autant je conçois que pour des raisons personnelles, quelles qu'elles soient, on refuse de prendre en charge un patient, mais je ne vois pas pourquoi ajouter une clause à cette clause.

Mais dans l'autre sens, demander le retrait de cette 2ème clause n'a pas bien d'intérêt non plus, en terme de pratique je veux dire, puisqu'elle ne changera pas grand chose à la réalité.
A part pour le côté symbolique de la chose.
 
En effet, la suppression de la double clause n'aura absolument aucun impact puisque que la clause initiale concernant tous les actes continuera d'être utilisée.
Et heureusement puisqu'à mon sens, on ne peut certes pas forcer une femme à garder un enfant non désiré mais on ne peut pas non plus forcer un médecin à pratiquer l'avortement. C'est intervention gynécologique est quand même loin d'être anodine, malgré ce que peuvent en dire certaines personnes. Si quelqu'un, médecin ou non, considère que mettre un terme au développement d'un foetus est un homicide, il en a tout à fait le droit, tant qu'il respecte les personnes ne partageant pas cette idée et ne les empêche pas de faire valeur leurs droits à l'IVG.
 
Moi ce qui m'interloque le plus dans cette histoire de clause de conscience, c'est qu'a mon sens, on ne devrait pas choisir de faire un métier qui peut nous amener à faire des choses (légales) mais qui nous posent problème moralement.
Un gynécologue a choisi de faire des études de médecine, puis a choisi de devenir spécialiste en gynécologie (il me semble de plus que c'est l'une des spécialité les plus prisés, donc les gynéco ne sont pas des médecins mal classés à l'ENC qui ont du prendre les spécialités restantes disponibles).
Ils savent très bien en choisissant cette spécialité qu'ils vont pratiquer, ou auront affaire a des patientes demandant une IGV. Dans ces cas là, je trouve ça inadmissible d'invoquer cette clause de conscience, alors que c'est un acte légal et qu'ils ont délibérément choisi cette profession. En plus avec le risque que ça pose aux patientes qui elles voient leurs droits entravés.

Je connais des personnes dans mon entourage qui ne font pas des métiers qui les intéresseraient mais leur poseraient problème (dans l'armée ou la police avec le port d'arme par exemple), et il me semble que c'est encore la chose la plus honnête intellectuellement à faire. Ne pas faire un métier qui nous demande pratiquer des choses que l'on pense amorales, ou sinon en assumer les conséquences.
 
Dernière édition :
En effet, la suppression de la double clause n'aura absolument aucun impact puisque que la clause initiale concernant tous les actes continuera d'être utilisée.
Et heureusement puisqu'à mon sens, on ne peut certes pas forcer une femme à garder un enfant non désiré mais on ne peut pas non plus forcer un médecin à pratiquer l'avortement. C'est intervention gynécologique est quand même loin d'être anodine, malgré ce que peuvent en dire certaines personnes. Si quelqu'un, médecin ou non, considère que mettre un terme au développement d'un foetus est un homicide, il en a tout à fait le droit, tant qu'il respecte les personnes ne partageant pas cette idée et ne les empêche pas de faire valeur leurs droits à l'IVG.
C'est une intervention anodine si tu décides qu'elle est anodine, point. Au niveau des risques sanitaires, un accouchement est plus "dangereux".
Par ailleurs, est-ce qu'un chirurgien à qui on amènerait un terroriste qui vient de massacrer 50 personnes a le droit de refuser de l'opérer au titre de la clause de conscience ? C'est une vraie question, il me semble que non mais je ne suis pas sûre. Mais s'il n'en a pas le droit, pourquoi un.e gynéco aurait le droit de refuser une intervention pour laquelle il ou elle a été formé.e, et qui fait pleinement partie de ses attributions ?
 
Oui j’ai le même point de vue. Dans mon métier je suis amenée à travailler sur l’aménagement du territoire, parfois dans des projets que j’estime plutôt positif, et d’autres fois pour des projets qui vont carrément à l’encontre de mes valeurs (notamment sur le plan écologique). Dans mon métier il n’y a pas de clause de conscience de ce type. Et bien j’aime mon métier mais j’ai déjà refusé des projets et même démissionné d’un poste pour ne pas participer aux projets qui me posent problème. D’un point de vue économique c’est pas donné à tout le monde. Mais les médecins sont pas à plaindre financièrement. Si ils veulent pas faire d’ivg, qu’ils fassent autres choses, mais le système médical doit procurer des professionnels en capacité et en accord pour faire les avortements. Et en effet il y a un filon du côté des sage-femme qui me semblent nombreuses à défendre le droit des femmes à disposer de leur corps ;)
 
Il me semble que la vie et la mort c'est un peu plus étendu qu'un simple choix moral arbitraire. Regardez Vincent Lambert, tout ce que ça a soulevé comme problématiques parce qu'on touchait à "la vie".
Notre société et notre civilisation sont encore trop sensibles à ça.

ça n'a pas grand chose à voir avec les choix moraux qui sont propres à chaque personne.

Il me semble qu'il y a des professions qui se permettent d'appliquer leur grille dans l'exercice de leurs fonctions : un avocat qui refuse de défendre un pédophile et qui l'envoie vers un confrère par exemple.
 
  • Big up !
Reactions : Margay
@Chat-au-Chocolat Je ne parle pas en terme de risques sanitaires quand je dis que ce n'est pas anodin. Je comprend à 100% que des gynécologues ne veuillent pas interrompre la croissance d'un foetus car oui, ça peut être considéré comme ôter la vie d'un être humain selon notre religieux ou nos convictions. Et ce serait violent de forcer quelqu'un à pratiquer cet acte.
De plus ta comparaison n'est pas bonne puisque la clause de conscience consiste à pouvoir refuser de pratiquer un acte, pas de pouvoir refuser un patient pour son passé / son origine / son sexe ou quoique ce soit de ce genre. Par contre, avec cette clause, un médecin peut refuser de débrancher lui-même un patient s'il estime que ce serait une mise à mort dont il ne veut pas se rendre coupable.
Pour ma part, je suis pour le droit à l'IVG et à l'euthanasie, mais je comprend que cela puisse poser des problèmes de morale à des praticiens. Praticiens qui peuvent rester excellents dans leur domaine malgré cela.
 
@VickyLgn Si, pour moi c’est exactement la même chose dans le sens où tu fais passer tes convictions morales avant ton éthique professionnelle. Un.e médecin devrait être neutre et ne pas faire passer sa morale subjective avant l’exercice de sa profession. Et si ses convictions entrent en collision avec certaines choses qu’il ou elle est susceptible de rencontrer dans sa pratique, peut être qu’un autre métier lui conviendrait mieux.

Perso, plus j’en apprends sur l’IVG (son histoire, etc) et plus je suis convaincue que certains médecins se cristallisent dessus parce que c’est l’un des seuls moyens qu’ils ont pour faire chier et infantiliser les femmes. A la Réunion dans les années 60-70, quand ils stérilisaient et faisaient avorter les femmes de force, ça ne leur posait pas trop de problèmes moraux visiblement (mais pardon, je m’égare :lol:)
 
@Chat-au-Chocolat Peut-être que tu trouves ça comparable mais en tout cas, la clause ne s'applique pas au niveau du choix des patients.
Mais je suis d'accord avec le fait que cela reste probablement un moyen pour certains médecins de priver la femme de toute sa liberté et de son libre-arbite et dans ce cas là, oui c'est problématique. Bien plus problématique que ceux qui estiment que cela est une mise à mort qu'ils ne veulent pas commettre.
Pour autant, la clause initiale va perdurer donc la supppression de la double-clause n'apportera rien. Et quand on sait qu'il a été demandé il y a seulement quelques années, que tous les pays européens instaurent cette clause dans l'intérêt des médecins, cela ne risque pas de changer de si tôt.
 
Je connais une gynécologique qui ne pratique pas l'IVG, parce que c'est moralement très difficile à supporter pour elle. Elle même ne peut pas avoir d'enfant, et si elle comprend et soutient totalement le choix de chacune et donc la possibilité d'avorter, c'est trop difficile pour elle de pratiquer l'avortement.
Est-ce qu'elle devrait pour autant abandonner son métier ? Pour moi, tant qu'elle ne fait pas obstruction aux choix de ses patientes, je ne vois pas pourquoi elle devrait en changer.

Un.e mèdecin reste un être humain, avec ses sentiments, ses limites.

De la même façon qu'à mon boulot, si je me retrouve à traiter un dossier qui évoque une situation qui me touche personnellement, je vais voir si un.e de mes collègues ne peut pas plutôt le prendre en charge.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes