@VickyLgn @Cococinulle

Et ben moi je trouve qu'un gynécologue qui n'est pas capable aujourd'hui (je parle pas des vieux gynéco qui sont diplômés avant que l'ivg soit vraiment en vigueur et accepté) de pratiquer un IVG ne devrait pas choisir cette spécialité.

Parce que penser que l'acte est difficile c'est déjà avoir une position qui n'est pas compatible avec la bioéthique française qui a définit l'IVG comme pratiquante jusqu'à 12 semaines (aujourd'hui 14 ?). Si l'ivg est accepté en France dans ce délais c'est que le fœtus est considéré comme pas un être humain mais un amas de cellule, tout comme une cellule cancéreuse. C'est vivant certes mais pas sans l'hôte.

Autant je comprends que la pratique de l'img soit difficile, surtout quand c'est fait à un stade où le fœtus est viable, moi-même qui souhaite être gynéco ça ferait bizarre (après l'img est pratiquée quand le fœtus est pas viable, du coup même si le fœtus a l'apparence d'un bébé prématuré, au final la continuité de la grossesse n'est pas possible).

C'est comme si un cardiologue refusait de poser un stent. L'ivg dans le cas d'un obstétricien est un acte banale, et pratiqué souvent. Si on veut être gynéco sans pratiquer l'IVG, il y a la possibilité d'être gynéco médical (mais du coup le gynéco doit pouvoir quand même prescrire l'ivg médicamenteux, il a juste pas le droit et pas la formation pour pratiquer un ivg sous aspiration).

Il y a pleins d'autres spécificités médicales.

Si en tant que médecin français, former scientifiquement donc, on considère que pratiquer un ivg est un meurtre, ou on a du mal à envisager de le pratiquer (et si on a du mal à l'envisager c'est qu'on considère qu'un fœtus est un être humain ou en tout cas on se pose cette question, malgré ce qu'a établit la convention de bioéthique française), ben c'est pas compatible avec la spécialité gynéco. Laissez cette spécialité à ceux qui peuvent assumer cet acte. Parce que plus il va y avoir de gynéco qui le refuse, plus ça va être compliqué pour les femmes.

C'est un peu le même discours que je tiens face à des médecins et des infirmiers qui refusent de prescrire ou mettre en place la sédation par morphiniques sur des patients en fin de vie qui souffre, parce que les effets secondaires risquent de provoquer le décès. Or la loi Leonetti stipule qu'en fin de vie, la souffrance prévaut sous le risque de décès (du coup certains détracteurs appellent cette loi de l'euthanasie passive). Et franchement pour avoir vu des patients en fin de vie en souffrance extrême parce que les médecins étaient pas fichue d'assumer, ça fait mal au cœur, vraiment. Tu te demandes ce qu'est leur droit à la vie.
Médecin c'est pas juste avoir un statut social et empocher beaucoup d'argent. C'est assumer des responsabilités difficiles, parfois considérer comme moralement répréhensible par un profane qui n'a pas eu de formation en bioéthique. Franchement si tu n'es pas capable d'assumer ça, change de travail ou d'études. On n'informe pas assez les responsabilités des médecins.
 
Et ben moi je trouve qu'un gynécologue qui n'est pas capable aujourd'hui (je parle pas des vieux gynéco qui sont diplômés avant que l'ivg soit vraiment en vigueur et accepté) de pratiquer un IVG ne devrait pas choisir cette spécialité.
Sauf que dans le cas de la gynéco que je citais, elle a découvert qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant après avoir fini ses études, et pratiqué son métier quelques années.
Alors selon toi, elle devrait changer toute sa vie à cause de ça ?

Pour moi, l'important, c'est qu'elle accompagne quand même ses patientes qui souhaitent avorter. Elles les orientent vers un.e autre gynéco de son cabinet (c'est aussi pour ça qu'elle travaille en cabinet, pour éviter qu'une de ses patientes ne se retrouve "dans la nature"). Ses patientes sont généralement informé de la situation.
Elle ne remet pas en cause leur choix, elle est pour que l'avortement soit proposé et elle milite pour qu'il soit plus accessible.

Mais je comprends tes propos, je tenais les mêmes avant de rencontrer cette médecin.
 
Dernière édition :
A mon avis, il vaudrait mieux se battre pour que l'obstruction à l'accès à l'IVG soit punie, parce que de toute façon, clause de conscience ou non, on ne pourra jamais forcer un.e médecin à pratiquer un acte qu'il.elle ne souhaite pas pratiquer.
Par contre, si en plus de ce refus, il y a obstruction (ne pas orienter vers un.e médecin pratiquant l'IVG par exemple, chercher à dissuader ses patientes...) alors c'est davantage cela qui devrait être sanctionné !

Là, cette histoire de retirer la clause de conscience, c'est ménager la chèvre et le chou : ils pourront dire qu'ils ont écouté les personnes qui militent pour le droit à l'IVG et les anti-IVG ne seront pas plus inquiétés que ça :hesite:
 
@Cococinulle
Heureusement surtout qu'une autre personne dans son cabinet accepte de pratiquer l'IVG. Si cette gynéco te convient tant mieux pour toi. Mais de mon point de vue, je trouve qu'elle projette ses problèmes personnels sur son travail et je trouve ça un peu limite. Après, je comprends, c'est humain. Mais limite, moi je suis dans une ville à désert médical où même le planning familial galère pour aider les personnes qui souhaitent recourir à l'avortement. Donc, honnêtement, j'aurais du mal à digérer l'attitude de ta gynécologue.

Je suis plutôt d'accord, les personnes qui souhaitent travailler dans le domaine de la gynécologie doivent comprendre que l'IVG est un acte médical qui doit faire parti de leur cursus et de leur pratique professionnel.

La comparaison avec les avocats n'a aucune raison d'être, pour plusieurs raisons. Si c'est vrai qu'en pratique, ils peuvent choisir de ne pas défendre certains clients, comme des pédocriminels, ce n'est pas tout à fait vrai. Si l'avocat est collaborateur dans un cabinet, il devra s'occuper des dossiers que lui donnent les avocats associés. Si en théorie, ils peuvent en refuser certains, en pratique c'est plus compliqué que ça. Ensuite, parfois les avocats commis d'office peuvent être forcés de défendre des accusés en particulier en cours d'assise. Le motif invoqué pour refuser de défendre, même si c'est une clause de conscience, peut-être examiné, admis ou rejeté par le président de la cour d'assise. Alors, oui les avocats commis d'office sont volontaires pour l'être mais ils sont désignés d'office et ne choisissent pas leurs affaires. Il y a une différence entre défendre des personnes accusés de vol et des personnes accusés de pédocriminalité.
D'ailleurs, un jurés d'assise, un citoyen désigné pour siéger en cour d'assise, n'a même pas la possibilité de faire valoir une clause de conscience.

Pour en revenir à l'IVG, on est dans une période désertification médicale. Pour cette raison, la clause de concience est un problème. d'un autre côté, ça risquerait d'être un désastre sanitaire si on obligeait des gynécologues à pratiquer l'IVG alors qu'ils ne le souhaitent pas.
Bon à savoir, les sages-femmes peuvent réaliser l'IVG médicamenteuse. Après, j'ignore si la solution serait de leur étendre l'IVG chirurgicale. C'est une profession encore assez sous-estimée, voir méprisée. Si leur compétence sont étendues, il faudra que le salaire suive également (ce qui est normal). Je connais pas mal de femmes qui sont suivies par des sages-femmes pour des raisons économiques. Les consultations sont beaucoup moins chères. Le dilemme sera certainement à ce niveau. Et je suppose que le syndicat des gynécologues s'y opposera également.
 
Heureusement surtout qu'une autre personne dans son cabinet accepte de pratiquer l'IVG.
Ce n'est pas un hasard, comme je l'ai dit, elle connait ses limites, et quand elle a réalisé que pratiquer les IVG la faisait tomber dans un état psychologique difficile, elle a fait en sorte d'intégrer un cabinet avec des gynécos qui justement le pratiquent, pour ne pas pénaliser ses patientes.
 
@Cococinulle @Neverland90

Je suis plutôt d'accord avec vous deux en fait.
Étant moi-même soignante (infirmière) et future gynéco (j'espère bien que je remets ce projet en question actuellement), je comprends cette médecin qui ne se sent plus capable de pratiquer un ivg parce que ça la renvoie à sa situation de ne pas pouvoir avoir d'enfants.

Mais je suis aussi d'accord avec @Neverland90 , quand on est soignant, on est censé être neutre malgré des problèmes personnels qui peuvent influer sur notre travail. Mais en même temps on est aussi humain, et pas invincible. Parfois les problèmes nous touchent trop. J'ai eu des collègues qui ne pouvaient plus pendant un temps accompagner une fin de vie de cancer parce qu'ils venaient de le vivre avec leurs proches. Parfois ça peut même traumatiser pendant quelques années.
Moi-même qui était infirmière psy pendant 6 ans, j'ai du abandonner ce type de service. Parce que j'ai été touchée par la dépression, que je suis touchée par la bipolarité, et que quand je fais face à des patients qui ont les mêmes soucis que moi, j'arrive plus à faire la part des choses. Leurs souffrances je l'ai ressenti, je l'ai vécu et les entendre me renvoie trop. Comme j'ai du abandonner un service de TCA car je retombais dans l'anorexie.
Heureusement dans le cas d'un infirmier, on est polyvalent donc on peut changer de service.

Dans le cas d'un spécialiste; c'est plus que compliqué. J'ai vu moi-même des cancérologues abandonner leurs travails parce qu'ils ne pouvaient plus.
Le cas de ton amie @Cococinulle , est particulier.

Malheureusement dans la close de conscience on ne peut pas exiger des raisons personnels, ça serait aller contre le droit à la vie privée. Et je pense que la plupart des gynéco qui refusent cet acte c'est pas conviction personnelle de religieuse, pas par rapport à une expérience de vie difficile.
Il y a des psychiatres qui ont perdu des enfants, etc.

Bref tout ça pour dire que je comprends les deux points de vue et que je comprends à titre individuel cette gynéco. Seulement l'entrave à l'ivg arrive de plus en plus souvent dans le monde (états-unis, Pologne, Autriche, etc). En France des planning familiaux ont fermé faute de moyen. La montée de la droite conservatrice fait aussi que de plus en plus de médecins assument des convocations religieuses dans leurs pratiques. Du coup cette clause, elle me menace moi et les personnes qui veulent avorter, sur du long terme. Et ça me fait peur. J'aimerais qu'on puisse traiter cette clause au cas par cas, comme pour cette gynéco, mais ça deviendrait tellement une excuse pour certains pour ne pas le pratiquer.

Après heureusement elle redirige, et dans son cabinet d'autres pratiques. D'ailleurs peut-être que c'est ça qu'on devrait exiger. Que les gynéco qui refusent doivent avoir le nom d'un confrère obligatoire qui prend la main (mais du coup si moins pratiquent, ça rallonge le délais et des femmes peuvent pas avorter car plus de places). Et que si un gynéco ne donne pas de confrère, il se prend une grosse amende. Mais ça c'est jamais fait par l'ordre des médecins (vu que beaucoup sont vieux et conservateurs).

Moi j'ai vraiment peur que ce droit n'existe plus un jour. Et étant donné que j'ai avorté, et que le garder aurait gâcher ma vie et m'aurait enchaîné avec un gros connard, ben ça me fait flipper.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes