Hm... je me rends compte que ma dernière relation a aussi été une relation du type toxique. J'étais en couple avec un pianiste écorché à vif, sortant d'une relation à distance compliquée, souffrant continuellement de cette rupture douloureuse et désastreuse... ou plutôt, qui voulait en souffrir pour être toujours capable de composer, parce que les trucs tristes, c'est trop cool. Je n'ai jamais critiqué son art, mais il se plaignait constamment que le lycée le bloquait, que sa famille le bloquait, que ses amis le bloquaient, que je le bloquais, bien que je lui ai maintes fois ouvert les yeux sur le fait qu'il se bloquait lui-même.

J'ai tellement mis d'énergie dans cette relation (alléluia elle n'a duré que six mois, j'en pouvais plus au fond de moi-même), j'ai bâti la relation par moi-même, et lui restait loti dans son petit nid douillé que je lui avais créé. Et quand je lui demandais pourquoi il ne faisait rien de son côté pour que les choses aillent mieux, il me disait "c'est parce que je suis pas habitué aux vraies relation, j'ai que eu des relations à distance tu sais... c'est très difficile". Et quand je lui demandais pourquoi il ne venait pas me voir, c'était "c'est parce que je suis avec mes potes, tu sais...", et quand je lui demandais de me parler un peu plus, d'arrêter de s’enfermer dans ce mutisme, il me disait "non, tout va bien, je veux juste être seul". J'ai été incroyablement patiente et indulgente, j'ai toujours trouvé des excuses à ses maux (nos potes aussi d'ailleurs, mais j'ai fini par péter un câble), je l'ai énormément aidé au lycée, je faisais bien la séparation entre nos potes et nous, je l'ai écouté longuement à propos de ses douleurs, j'ai essayé de le faire parler, de le mettre en confiance, je lui ai donné beaucoup d'amour, plus que je ne l'avais jamais fait. Et je regardais. J'attendais. Je le voyais ne rien faire, se distancier, puis revenir, faire l'homme, me critiquer ("j'aime pas quand t'es intelligente, ça me rabaisse" ouais, un énorme complexe d’infériorité vis-à-vis de moi, il l'a pas supporté), se pavaner, puis redevenir un animal craintif pour se lover dans mes bras.

Et du jour au lendemain, il a rompu au téléphone : "je ne peux plus rester, je veux qu'on ne soit que des amis". Je suis tellement tombé sur le cul, et je me suis rendue compte que je l'ai très mal digéré, non pas parce qu'il m'avait larguée et que je me pensais profondément amoureuse du garçon "parfait" qui m'avait promis tant de choses mais en avait fait si peu, mais parce que j'avais mis tant d'énergie là-dedans à réparer ses plaies et à le regarder se les rouvrir, pour finalement le voir partir du jour au lendemain, sans que lui-même ne sache réellement pourquoi. J'en ai bavé, jusqu'à ce que je me rende compte de toute l'énergie qu'il m'a soutiré. Et je ne peux que dire merci à mon meilleur ami qui m'a tirée de ça, parce que j'étais bonne pour replonger dans une grosse névrose.

Aujourd'hui je suis plus au moins son amie, mais il reste quelqu'un de très complexe à mes yeux, mais je ne veux plus avoir affaire à lui. Terminé. Enfin. D'ailleurs, sans vraiment de surprise, il est très agressif avec moi, mais à la fois, il me fait profondément confiance. Et aussi, je sors maintenant avec un de ses meilleurs potes (qui a un cœur incroyablement pur et en or, en espérant que je me sente mieux avec lui, mais je n'en doute pas une seconde). :cretin:
 
En lisant vos commentaires, je me rends compte que ce déclics a mis un peu de temps, même beaucoup à venir.. C'est atroce vraiment! Parce que étant dans cette situation je ne sais pas comment m'en sortir.. Pourtant je suis loin d'être naïve.. Mais lui, il est différent. Et si j'écoute ma petit voix, elle me dit de fuir. Mais impossible, je reste là. Pétrifiée de peur, face à ces sentiments qui font peur.. Mais ça donne de l'espoir, vous vous êtes bien sortie de tout ça, je vais bien finir par voir le bout du tunnel, du moins je l'espère!
 
Je lis vos commentaires et je tiens à vous faire partager mon expérience.
Je pense qu'il y a des hommes (et des femmes, sûrement) toxiques, et qui le savent, ils sont manipulateurs, souvent arrogants. Ne cherchent que du sexe, ou bien un passe temps.

Mais il y a aussi des relations toxiques alors que ce n'est pas le but de la personne.
Je sors moi-même d'une relation qui m'était nocive et pourtant.. il était tellement dur de le réaliser. Pour le coup, ce mec était adorable (et reste d'ailleurs un très bon ami, maintenant), je le trouvais parfait, drôle, trop bien pour moi, mais nous n'avions pas du tout les mêmes attentes en amour.
C'était toujours à moi de faire le premier pas pour tout, de demander à le voir, et même de dire "je t'aime". Il m'a aimée pourtant, et ça a été fort, les premiers mois. Mais pas aussi fort que ce que j'attends. L'amour, quand il est sincère, fait qu'une personne s'offre entièrement à l'autre, on a tous besoin d'un minimum d'attention et de reconnaissance.
Or le plus dur dans ce genre de relation, est d'accepter de perdre ce "semblant d'amour", puisque dans notre tête c'est soit disant "mieux que rien". Mais c'est faux, la réciprocité est la base de toute relation amoureuse.
Je l'admet aujourd'hui, je l'ai aimé et j'ai sûrement toujours des sentiments pour lui, mais rester dans cette attente d'un amour plus fort en vain, c'était une véritable catastrophe. On devient jalouse dès qu'il devient trop proche d'une de ses amies, on perd en confiance en soi, et on devient lunatique au plus haut point.
Alors sachez, si vous avez vécu, que vous vivez ou vivrez cette situation, que la solution n'est pas "d'attendre du progrès", mais bien de prendre la décision de tout arrêter. Car une relation qui ne va que dans un sens est voué à l'échec.

Je vous souhaite une très belle réussite sentimentale, chères madmoizelles. <3
 
Très bel article vraiment :3

J'ai moi aussi eus une relation tout à fait toxique avec un mec, de 7 ans mon aîné, et en couple depuis 3 ans (environ, à l'époque) ... C'est bizarre car quand j'y pense, je me rend compte que grace à ça j'ai grandi dans ma tête et je ne serais certainement pas la fille que je suis aujourd'hui s'il n'avait pas fait un petit arrêt dans ma vie.
Maintenant, même si je ne l'aime plus, il n'y a pas une semaine sans que je n'aie pas une petite pensée pour lui: qu'est-ce qu'il fait? est-ce qu'il va bien? C'est qqun qui comptera toujours pour moi.




(EEEEEET, je vais m'arreter là parce que je suis mauvaise en racontage d'histoire à l'écrit !)
 
J'ai plus ou moins vécu cette histoire...

Je suis tombée amoureuse (pour de vrai, avant ce b'était que des petites relations sans intérêt qui se finissaient aussi vite qu'elle avaient commencé) en seconde.

Le garçon habitait dans ma ville mais comme j'étais très timide, on avait commencé à se parler sur internet...jusqu'à se parler dans le bus pour aller au lycée...puis au lycée.

J'étais folle de lui et je lui aurais tout donné, l'ennui c'est qu'il devait l'avoir remarqué et je ne pense pas qu'il partageait les mêmes sentiments que moi.

Nous sommes restés 6 mois ensemble jusqu'au jour où il m'a plutôt salement lâchée à coup de sms, sans explication...sans rien.

J'ai mis deux ans à m'en remettre, persuadée qu'il pourrait revenir vers moi à un moment ou à un autre, je continuais à lui parler mais sur internet (il avait eu son bac et avait déménagé à Paris), tout le temps il me laissais dans le doute, faisais des allusions, qui faisaient se contracter mon coeur à chaque fois. Je me disais "il m'aime, il m'aime"...et tout retombais comme un soufflé.


Il ne m'a jamais expliqué pourquoi il avait décidé de mettre fin à notre relation...et je pense que c'est ce qui à fait que j'ai eu du mal à me décrocher de lui...j'étais en permanence dans le doute de ses sentiments pour moi.

Un jour j'ai pris les devants, je me suis décidée de ne plus lui parler du tout; j'avais compris que cette "relation" que j'avais encore avec lui était toxique pour moi, j'ai coupé les ponts, et je sais que je ne reviendrais plus vers lui, parce que j'ai peur que ça ouvre d'anciennes blessures.

Depuis je suis en couple depuis 4 ans, avec un garçon charmant, qui me fait rire, qui me fait parfois pleurer, mais je suis certaine qu'il m'aime en retour, comme je l'aime, et que je ne suis plus dans une relation unilatérale.

Désolée pour ce long roman; je doute que quelqu'un le lise ou réagisse, mais j'en ai trop peu parlé dans ma vie, et ça fait du bien d'ouvrir les vannes...


Ne pas citer svp.
 
Whouaa c'est fou comment cet article m'a fait un choque...
Je me retrouve dans l'article à un point inimaginable : même âge, pratiquement la même situation, même réaction ... en gros je vis exactement la même chose , la seul différence réside dans le faite que je ne me suis pas encore sorti de cette situation. Je n'y arrive pas... je suis toujours pas l'espoir d'un quelque chose...

Le pire c'est que je sais très bien qu'il ne ressent rien pour moi ou bien juste de l'amitié et que je souffre de cette situation mais malgré ca je n'arrive pas a tout arrêter...
:dunno:
 
petite-poire;4684471 a dit :
Whouaa c'est fou comment cet article m'a fait un choque...
Je me retrouve dans l'article à un point inimaginable : même âge, pratiquement la même situation, même réaction ... en gros je vis exactement la même chose , la seul différence réside dans le faite que je ne me suis pas encore sorti de cette situation. Je n'y arrive pas... je suis toujours pas l'espoir d'un quelque chose...

Le pire c'est que je sais très bien qu'il ne ressent rien pour moi ou bien juste de l'amitié et que je souffre de cette situation mais malgré ca je n'arrive pas a tout arrêter...
:dunno:
Il faut que tu t'en sorte rapidement, parce que ce qui est traître dans ce genre de relation unilatérale, c'est que comme le mec passe son temps à t'attirer et à te repousser, tu perds énormément confiance en toi parce que tu te dis : "qu'est ce qui le rebute en moi finalement?". J'ai mis du temps à ouvrir les yeux et à force de rêver la nuit qu'on était ensemble et de me réveiller les larmes aux yeux, j'ai décidé d'en finir.

Sur le coup, quand tu coupe les ponts, les premiers temps c'st très dur. Tu n'a pas envie de t'y tenir, et puis l'autre peut s'obstiner et s'immiscer dans ta vie.

Mais quand tu as fait le plus gros du travail, c'est la liberté et tu te permets enfin de penser à d'autres...à faire des rencontres, à oublier ce moment douloureux de ta vie...même si je t'avouerais que pour moi, ce n'est pas totalement enterré...

Courage !
 
absynthae;4684805 a dit :
petite-poire;4684471 a dit :
Whouaa c'est fou comment cet article m'a fait un choque...
Je me retrouve dans l'article à un point inimaginable : même âge, pratiquement la même situation, même réaction ... en gros je vis exactement la même chose , la seul différence réside dans le faite que je ne me suis pas encore sorti de cette situation. Je n'y arrive pas... je suis toujours pas l'espoir d'un quelque chose...

Le pire c'est que je sais très bien qu'il ne ressent rien pour moi ou bien juste de l'amitié et que je souffre de cette situation mais malgré ca je n'arrive pas a tout arrêter...
:dunno:
Il faut que tu t'en sorte rapidement, parce que ce qui est traître dans ce genre de relation unilatérale, c'est que comme le mec passe son temps à t'attirer et à te repousser, tu perds énormément confiance en toi parce que tu te dis : "qu'est ce qui le rebute en moi finalement?". J'ai mis du temps à ouvrir les yeux et à force de rêver la nuit qu'on était ensemble et de me réveiller les larmes aux yeux, j'ai décidé d'en finir.

Sur le coup, quand tu coupe les ponts, les premiers temps c'st très dur. Tu n'a pas envie de t'y tenir, et puis l'autre peut s'obstiner et s'immiscer dans ta vie.

Mais quand tu as fait le plus gros du travail, c'est la liberté et tu te permets enfin de penser à d'autres...à faire des rencontres, à oublier ce moment douloureux de ta vie...même si je t'avouerais que pour moi, ce n'est pas totalement enterré...

Courage !
Oui j'imagine bien que c'est as simple de couper les ponts sinon ca aurait déjà été fait ...
et puis on a le même groupe d'amis donc c'est un peu plus difficile mais j'ai deja pris conscience du problème donc c'est déjà un progrès !
Sinon je pense qu'il y a toujours des choses que l'on oublie jamais vraiment donc ca me supprend pas que t'es pas totalement enterré :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes