@Bullle Mega hug :hugs::fleur:

Je me remet doucement mais surement, déjà j'ai retrouvé mon tempérament de tronche de cake et ça c'est bien :cretin:

Ça me fait toujours peur de voir que tant personnes peuvent vivre ça, parce que certes on se sens moins seuls mais ... ça veut dire que d'autres personnes en souffrent et ça ... c'est vraiment archi nul ( j'ai pas trouvé d'autre qualificatif) :shifty:
Non mais idem!

Je suis à la fois soulagée quand je lis ce genre de témoignages de me dire que je ne suis pas la seule à passer par un ascenseur émotionnel à vitesse grand V et en même temps dans ces moments là, pardonnez ma brève vulgarité, je me dis que la vie peut-être une belle P*** quand elle s'y met...

Bon en même temps, je dois à mon avis en partie à mon ex le fait de mettre mise en mode guerrière deux jours après notre rupture "officielle" et d'avoir obtenu ce que je souhaitais sur le plan professionnel donc l'un dans l'autre...
 
Salut !

Il y a deux semaines, le mec avec lequel je sortais a rompu avec moi. En lisant le début de l'article, je me suis tellement reconnue dans ton vécu ! Le côté "je suis un homme parfait" quand on se voit et l'absence totale de contacts hors de la relation, le côté je ne viens vers toi que quand tu as l'air heureuse et que je veux foutre le bordel dans ta vie, le côté je m'engage un peu et je fais marche arrière à grande vitesse, le côté je ne suis jamais tombée vraiment amoureuse avant, le côté il est si beau et si parfait et j'accepte tout de lui, avec tout ça, je pensais être folle et avoir un problème. Maintenant, pour la première fois de ma vie, je me sens au 36ème dessous à cause d'un homme. Je m'habille, je sors, je travaille, mais je me sens vide à l'intérieur, comme si j'étais sur pilote automatique. C'est encore tout récent et j'ai mal quand je pense à lui. Vous avez de la chance d'avoir laissé tout ça derrière vous ! J'espère que dans quelques mois, ça sera, tout comme vous, une expérience enrichissante.
 
  • Big up !
Reactions : Lis and Bullle
@bulle-violette Courage & méga câlin :hugs: :jv: Ca va te paraître culcul de dire ça, mais le temps sera vraiment ton meilleur allié, ainsi que ta famille, tes amis, tout ceux qui te respectent vraiment et en qui tu as confiance. Mon histoire est encore toute récente aussi, et je suis loin de me dire que tout ça est derrière moi. Mais, ça vient, petit à petit, et tu verras, ce sera ton cas aussi, tu vas t'en sortir. L'important maintenant est essayer petit à petit d'accepter tout ça, essayer de ne pas culpabiliser et de remettre toute les fautes sur toi. Il faut prendre soin de toi, te retrouver toi même, agir pour toi même, faire des choses pour TOI, qui te font du bien à TOI. C'est très important :) !
 
  • Big up !
Reactions : Lis
Attention, c'est trèèèès long, mais j'aimerais apporter ma pierre à l'édifice, avec au final, un message d'espoir et d'encouragement ;)Je n'ai pas vécu de violences physiques, mais de grosses manipulations psychologiques, sans qu'elles ne soient clairement énoncées ou identifiables.

Je me suis faite manipuler par un espèce de pervers narcissique.. Appelons le R. Ami d'enfance qui habitait en Dom-Tom alors que j'étais en France, que j'ai perdu de vue et retrouvé il y a 8 ans lors d'une grosse fête commune, nos deux familles étant amies. Pendant 8 ans, après un baiser échangé lors de la fête, nous avons échangé de longs emails, conversations MSN (haa jeunesse..), skyblogs, skype.. durant lesquels notre attachement a grandi. Il était surfeur, beau gosse, marrant, il plaisait aux filles..Je l'ai idéalisé, d'après l'image drôle, bienveillante, attentionnée qu'il projetait sur les réseaux.
On s'est retrouvé en chair et en os il y a 2 ans, a un moment ou nous sortions tous deux de grosses relations et de séjours à l'autre bout du monde, et il s'est entiché de moi. En pleine sortie de rupture (la distance France-Nouvelle-zélande a eu raison de mon ex), je ne voulais rien de plus qu'une histoire sans conséquence. Il m'a "poursuivie" pendant 6 mois, (nous habitions dans deux villes différentes) et lorsque je suis montée à Paris pour mes études, nous nous sommes mis ensembles, en le cachant à nos familles respectives (car son frère et ma cousine allaient se marier, conséquence aussi de la fête il y a 8 ans.. compliqué tout ça! J'aurais du fuir!:lalala:)

Tout était idyllique, c'était une fusion, on se voyait 6 fois par semaine, on dormait l'un chez l'autre, on sortait en boite ensembles.. A la saint valentin, nous étions ensembles officiellement et j'avais passé Noel dans sa famille, il a proposé qu'on s'offre des bagues, la mienne "représentait son amour pour moi et ressemblait exprès a une bague de fiançailles, pour voir". La semaine suivante, une inconnue vient me parler sur facebook me demandant si j'avais des nouvelles de mon "ami d'enfance", R., qu'elle avait rencontré sur adopteunmec, car il lui avait posé deux lapins en une semaine. Il a d'abords nié, puis avoué qu'il aimait flirter avec les limites, sans les dépasser (il a dragué la pauvre nana en ligne et au téléphone pendant une semaine, sans jamais la rencontrer, en lui posant des lapins, et en arrêtant de donner des nouvelles d'un coup).. Quelques mois plus tard, une deuxième inconnue me retrouve et me fait part du même cas de figure.. Je le confronte, on se sépare presque, mais comme il "avoue"en pleurant, je me suis dis qu'il s'était égaré, et était de retour sur le droit chemin. Et après tout.. "ce n'était que des discussions en ligne".. right? :stare:

En 10 mois de relation, beaucoup de passion, mais aussi beaucoup d’engueulades, de drames, de larmes, de mensonges de sa part. Il s’inventait des vies, m'a dit s'être fait tester du sida et IST alors que c'était faux, mais je l'ai su après avoir arrêté le préservatif (tout va bien aujourd'hui, je n'ai rien, j'ai vérifié de mon côté)... J'étais nerveuse, angoissée, et complètement dépendante affective. Je n'étais pas spécialement jalouse à la base, mais je le suis devenu. Je n'étais pas trop inquiète, mais la je me rongeais les sangs et me faisait des films..Mais je suis restée.

En mai, il commence a disparaitre. Silence radio. Du jour au lendemain, et pendant 3mois. Il revenait une fois toutes les 2 semaines avec un texto "tu me manques beaucoup trop" "je t'aime mon amour""Faut qu'on se voit "(mais ne venait pas), "je t’appelle" (mais n'appelais pas)..Et j'ai sombré. Je suis devenue folle. J'ai fais une dépression. J'ai été voir un psychiatre, j'ai dû prendre des cachets car je voyais tout à travers un nuage gris et je pleurais tout le temps. J'attendais près du téléphone, angoissée, les larmes aux yeux.. et ses textos qui me "raccrochaient" à lui, une fois de temps en temps, qu'il m'envoyait pile lorsque j'avais décidé que j'en avait eu assez et que j'allais tourner la page... J'essayais de ne pas lui répondre mais je craquais toujours. Il me relançais et me donnais de faux espoirs sans arrêt. Je croyais au "grand amour" et, issue de parents divorcés mais ayant baigné dans les engueulades et les drames pendant de longues années avant le divorce, j'évoluais dans une normalité relative. Souffrir, ça vaut le coup pour la personne "qu'on aime".. non? :facepalm:

Nos familles se connaissaient, un mariage allait avoir lieu auquel nous serions tous deux présents..je voulais faire les choses bien et de manière claire. Du moins c'est ce que je me répétais pour justifier mon comportement irrationnel et complètement dépendant, en chute libre. Au fond, je ne l'aimait plus et ne lui faisait plus confiance...Mais je ne pouvais pas me faire rejeter de la sorte,du jour au lendemain, mon estime de moi avait baissé à vitesse grand V, je me raccrochais a ce que j'avais eu comme une moule a son rocher.. J'avais besoin de ça car je n'avais plus de valeur a mes propres yeux que celles qu'il m'avait fait miroiter des mois auparavant.. j'ai perdu confiance en tous les autres car j'avais perdu confiance en moi.

Après 3 lapins (il m’appelais, me demandais ou j'étais pour confirmer le rdv, me disais qu'il arrivait et ne venait jamais), j'en ai eu marre. :angry:
Nous nous sommes revus un soir de juillet, lorsque après avoir fixé un énième rendez-vous d’explications, j'ai senti qu'il ne viendrait pas, je suis allé le chercher par surprise au travail. Il a eu l'air mal a l'aise et m'a dit "heu... j'allais peut-être rentrer chez moi". Sans blague. :stare:

Je l'ai pris par le bras et on est allé dans un café. Je lui ai expliqué le mal qu'il m'avait fait, il m'a dit se sentir désolé, qu'il avait eu des doutes sur la relation, avait décidé de faire un break (sans m'en parler..) et qu'il voulait réessayer. Folle que j'étais, j'ai accepté de le revoir une fois, pour voir, je me cramponnais a mon besoin d'explication. Moi qui pensait à un rdv romantique, il avait appelé un ami pour sortir en boite! Et même si durant la soirée il était jaloux des mecs qui m'approchaient (j'ai trouvé ça gonflé de sa part..), il m'a dit ne pas vouloir remettre "d'étiquette" sxur notre relation. En gros retour a la case départ. Ça ne me plaisait pas, mais j'ai acquiescé pour une soirée, au point ou j'en était.. . J'ai dormi chez lui. Le matin j'ai trouvé un maillot de bain de fille mouillé dans un sac.. il a nié l'évidence, je lui ai accordé le bénéfice du doute. A ce stade, je voulais simplement une fin digne, qu'il ne renie pas tout ce qui s'était passé entre nous, qu'il reconnaisse la part de bonheur que nous avions vécu, qu'il reconnaisse les conneries qu'il avait fait.. Je ne sais pas comment j'ai encaissé autant. Il a proposé de se revoir pour mon anniversaire, et bien sur, le silence radio est revenu, pendant une semaine.

A mon anniversaire, j'ai simplement reçu un message de sa part me souhaitant une bonne journée, avec un <3 me disant que je lui manquait. J'ai décidé que j'en avais assez de ses jeux du chat et de la souris. :bomb:J'ai été parler à son frère, qui m'a dit qu'un jour au mois de janvier, alors qu'il prêtait son appartement à R., il avait retrouvé des capotes dans son lit, et avait pensé que c'était moi qui était venue.. C'était encore durant nos mois de félicité, et je n'ai jamais mis les pieds dans cet appartement.. :stare: Il m'a aussi avoué que son frère R. n'avait pas eu le courage de larguer son ex avec qui il était parti à l'étranger et y avait vécu 4 ans, que lorsqu'il avait quitté le pays pour revenir en France, il lui avait promis qu'il reviendrait au bout de quelques mois. Il n'est jamais revenu.Il lui a fait croire pendant des mois qu'il l'aimait toujours avant de finalement la larguer par téléphone, énervé qu'elle l’appelle souvent et ne comprenne pas son silence. J'ai appris qu'il était très colérique, mais uniquement devant sa famille très proche. Alors que c'était une bonne pâte en façade pour tous les autres..
Bien sur, R. n'a pas répondu à mes énièmes textos de confrontation, et j'ai eu un déclic. Ça a ENFIN (ENFIN!!!:paillettes:) fait "snap" dans ma tête. J'ai beaucoup pleuré ce soir la, et le lendemain, je rebondissais. BIEN SUR, Monsieur, une fois que j'ai décidé de passer à autre chose, est revenu. Mais j'en avait vraiment eu assez. Il a créé des faux comptes facebook, envoyé des messages.. j'ai tout bloqué. Et n'ai pas donné de nouvelles pendant un an.

Je rentre du mariage de son frère, ou je suis allée avec mon nouveau copain, rencontré il y a 8 mois et qui malgré ses défauts est merveilleux.
R., y était, et, peu digne, avait raconté sa version des faits a son frère et ma famille, dont la moitié s'est rangé à ses côtés. :evil:

Mais je ne lui ai pas adressé la parole au mariage et j'ai profité de ceux qui comptaient vraiment.

Je vois un psy depuis presque un an, et j'ai encore du mal à faire confiance, car j'ai été traumatisée. Bien sûr, R. n'est pas tout noir et moi tout blanche, je me suis laissée tomber, j'ai suivi un mec et j'ai tout investi dans une relation néfaste, alors que j'avais des preuves sous le nez que je n'ai pas voulu voir.. j'ai cessé d'investir en moi..

J'ai un blocage du périnée depuis quelques mois, car je somatise beaucoup, que j'ai remué ces histoires avec mon psy, et que le sexe demande de la confiance.Au début, quand mon copain actuel était juste un mec sans engagement, ça allait, mais plus nos liens se sont solidifiés et nous nous sommes engagés, plus je me suis fermée physiquement, de peur de trop m'attacher et de m'en prendre plein la tronche. j'ai mis une barrière entre nous, tout ça a cause de mon histoire..

Je réalise que je n'ai pas BESOIN de quelqu'un pour m'estimer. Mais le corps a son propre rythme. Je travaille activement a comprendre ma dépendance affective, et je guéris lentement.

Mon copain est patient, il attend et je fais face à mes doutes et mes peurs chez mon psy, pour aller de l'avant. Je n'aime plus R. Je ne le regrette pas. Je me rend compte qu'il a été le catalyseur a tous mes problèmes de confiance en moi et de dépendance affective. Je réalise qu'il n'ya a jamais eu de vrai amour, pur, sans attentes. Que notre relation n'a été le fruit que de deux égos qui avaient besoin l'un de l'autre pour s'estimer. Je me suis rendue compte que je suis hypersensible. J'essaye de ne pas trop me taper dessus même si j'ai une part de culpabilité de m'être laissée tomber si bas.

Aujourd'hui, je suis heureuse. J'aime mon nouvel amoureux, il me le rend bien, il me respecte, il est fiable. Je n'arrive pas a faire totalement confiance donc le moindre petit mensonge ou truc "suspicieux" et je me fais un film, mais je sais que c'est à moi de gérer ces problèmes, que ce n'est pas un mec qui va combler les vides que j'ai, mais que je peux quand même m'autoriser à aimer. Et mon super nouveau copain me soutient. On a un chat, et on emménage ensembles a la rentrée. <3 Et tout ceci, à son initiative.. Je crois que je vais pouvoir me détendre un peu et arrêter de craindre qu'il disparaisse dans la nuit.. J'apprends a lâcher prise. Tout n'est pas perdu les filles! :cheer:
 
Dernière édition :
Bonjour,
tout d'abord étant nouvelle sur ce forum je vous dis bonjour à toutes.
ce sujet date un peu mais il retrace parfaitement ce que j'ai vécu il y a peu et avec lequel je me bat chaque jour pour avancer.
Je vais tenter de faire court :
J'étais en couple avec mon ex depuis près de 8 ans. 6 ans de vie commune, beaucoup de choses traversée. Il y a deux ans il a voulu faire un break car il n'était plus sur de ses sentiments. Il est revenu une semaine plus tard en me disant qu'il m'aimait. Quelques semaines après j'ai finalement appris qu'il avait dragué une fille de sa promo à qui il avait sorti le grand jeu : "personne ne m'a jamais fait douter comme ça, on pourrait construire quelque chose ensemble..." Bref en ayant appris sa j'ai eu beaucoup de mal à lui refaire confiance et le temps a passé, la vie a repris son court, nous avons voyagé, fait des projets, avancé...
En avril 2016, il m'explique qu'il doit aller en séminaire avec son travail le dernier weekend de mai. Aucuns soucis pour moi.
Début mai il commence à me dire qu'il n'a plus envie de moi car j'ai grossi, qu'il n'ai plus sur de lui...et une semaine après il me demande en mariage devant tous nos amis dans un cadre idyllique le rêve quoi. J'ai alors mis ses doutes sur le compte du stress. A savoir que la nuit avant la demande en mariage il avait eu une nana au téléphone plusieurs fois et m'avait rétorqué qu'elle faisait partie d'une surprise qu'il me préparait...j'ai trouvé sa bizarre mais bon trop naïve j'ai laissé tomber.
Fin mai il part alors à ce fameux "séminaire". M'appelle chaque soir en me disant que je lui manque et qu'il m'aime. Le jour de son retour, il me demande de le récupérer à une heure et demie de chez nous. J'y cours, impatiente de le revoir et lui m'avait dit qu'il était pressé aussi.
Deux heures après nos retrouvailles, il m'avoue qu'il ne m'aime plus. La douche froide, je ne comprends plus rien. Il me demande en mariage et là il ne m'aime plus...il dit qu'il m'a demandé en mariage pour se rassurer... j'ai appris plus tard que cette demande était prévu depuis janvier 2016.
Il me quitte alors, la séparation se passe très mal. J'avais décidé d'être forte et adulte en n'entrant pas dans un jeu conflictuel afin de ne pas souffrir. Lui en avait décidé autrement : il me forçait à lui parler lorsque je rentrais le soir, il m'insultait, me disait que je l'avais détruit car je n'avais plus confiance, que si je voulais il pouvait me trouver une corde pour que je me suicide afin que le monde s'en porte mieux, que j'étais une grosse vache, une merde... bref
J'ai fait mon possible pour rapidement trouver un appartement car lui n'avait pas prévu de partir évidemment...
deux trois semaines plus tard, un mec m'a contacté en me disant qu'il connaissait mon ex et que le séminaire était faux. Qu'il était allé chez une fille qu'il a rencontré sur un jeu en réseau et qu'il m'avait trompé tout le weekend avec elle. Avec du recul je me dis que je m'en doutais : pas de photos de l'hôtel contrairement à son habitude, pas de photo de lui... J'ai été effondrée il flirtait avec elle en ligne et par facetime depuis mars. Lorsque j'étais dans une autre pièce il l'appelait, elle lui montrait ses seins en ligne...Comment pouvait-il m’appeler et me dire je t'aime alors qu'elle était là avec lui ???
J'ai capté une conversation entre eux où il lui disait : quand vas tu venir sucer mon gros cône ? Je lui en ai parlé et il a tout nié. il m'a répondu qu'il n'avait aps la tête à se mettre en couple après une telle relation et qu'il avait des examens. Qu'il était droit dans ses bottes et qu'il ne m'avait jamais trompé. Deux jours après il était retourné chez cette fille...
Il a dit a ses amis que je l'avais quitté, que j'avais tenté de l'étrangler...

Aujourd'hui je remonte doucement la pente, cela fait trois mois qu'il m'a quitté et avec le recul notre quotidien n'était pas aussi beau que je voulais le croire : il pétait des câbles pour rien, changeait d'humeur d'un coup, pouvait avoir une simple conversation et d'un coup s'énerver et insulter les gens... PArfois à la limite de la violence à me mettre la main au cou...il mentait : invention d'une maladie de coeur pour se faire plaindre, il se croyait le plus fort en tout et aimait qu'on le regarde, il me rabaissait, trouvait que mes copines avaient beaucoup de défauts, ne faisait rien pour nous. Après ce qu'il s'était passé deux ans avant, j'étais devenue à ses pieds par peur de le perdre et lui en jouissait. Je faisais ce qu'il voulait, beaucoup de concessions, j'ai été si bête...
Je culpabilise énormément de n'avoir rien vu avant et de m'être fait avoir d'une telle manière. Tout me parait tellement clair maintenant, il me faisait culpabiliser d'avoir des doutes sur cette fille alors que j'avais raison, il me cachait son téléphone, écrivait tout le temps des messages et disait en avoir marre que je ne lui fasse pas confiance.

Aujourd'hui je n'aime plus cet homme mais je m'en veux terriblement d'avoir été si naïve. Mon égo en a pris un coup. Heureusement je suis bien entourée. Lui a coupé les ponts avec tout le monde et ne donne plus aucunes nouvelles à personne...
Je me dis que d'une certaine manière il m'a rendu service, que je ne pouvais plus vivre dans un quotidien où je m'oubliais pour lui faire plaisir et ne pas qu'il s'énerve. Ma psy pense que c'est un pervers narcissique et mythomane. Bref je remonte doucement la pente et c'est pour être encore plus heureuse alors merci à lui d'avoir pris une décision que, sous son emprise, jamais je n'aurai pu prendre.
 
:hello:bonsoir à toutes
Quand j'ai lu ce témoignage je me suis sentie toute chose parce que j'ai vécu quelque chose d'assez similaire.
Je constate que c'est un "happy end" :highfive: pour toi mais tu es passé par tant de souffrance que c'est plus que mérité.
J'ai également connu cet homme qui m'a perturbé sur un site de rencontre et je crois que c'est la meilleure mais aussi la pire chose qui me soit arrivé. Son truc : avoir su me faire rire et revivre. La fin fut un désastre, un tsunami en pleine face et 4 ans après il est encore dans ma tête et dans mon coeur parce que "c'est lui". Je ne pensais pas aimer autant une personne, je ne pensais pas avoir aussi mal, être aussi démunie et pouvoir continuer sans lui, jusqu'à aujourd'hui j'ignore comment je fais mais je continue... Je vivais lui, je respirais lui, je mangeais lui, je dormais lui. Lui a refait sa vie et moi je n'arrive plus à ressentir aucun sentiment amoureux pour un autre homme. Je revois encore ce fameux soir où nous nous sommes retrouvés après les discussions sur ce fameux site de rencontres. Je m'en souviens et je sais que lui aussi n'a pas oublié. Cette relation fut passionnelle mais destructrice pour moi. Il y a deux ans il a repris contact car il avait besoin de conseil face à un dilemme amoureux et je n'ai pas cherché à lui retourner la tête tout au contraire je l'ai invité à recoller les morceaux avec sa nouvelle copine. Il y 1 an nous nous sommes vus et....... Aujourd'hui tous les moyens de contacts sont rompus, je suis sortie des réseaux, j'ai changé de numéro etc.... Cet homme là m'a hanté, il m'a pris ce que j'avais de mieux, je lui ai ouvert mon coeur qu'il a brisé ... Je n'espère rien de lui juste peut être me dire un jour qu'il est désolé qu'il reconnaît sa maladresse et je crois plus que tout qu'il n'aurait jamais du me faire certaines promesses, à moi cette femme ultra sensible. Je ne demandais rien d'autre que de recevoir de l'amour et pas être qu'un jeu, qu'une passade, que la n-ième fille d'un carnet bien remplie :erf:.....
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes