Ces trucs que j'ai fait pour devenir cool et populaire

11 Avril 2012
0
58
0
Perpignan
Suivre les effets de mode ... Comme tous le monde au college, ça peut aider à etre integré mais de la à etre populaire ... Ca doit dependre des etablissements

Parce que personnellement je suis devenue populaire quand j'ai changé de college, et aprés au lycée pareil malgré moi juste en etant moi meme, je me prenais pas la tete avec ça j'avais juste un super groupe d'amis sympas, et non on passait pas notre temps à rabaisser les gens, chose que j'avais vecue dans mon premier college ... Je pense que vu que j'ai un style original au niveau des fringues, et que la bande de potes et moi on faisait des fetes, les 400 coups ect c'etait peut etre pour ça que ça nous rendais "cool" aux yeux des autres je pense !
 
24 Décembre 2011
1 533
982
654
Lyon
Ben j'sais pas moi j'me suis jamais forcée à faire un truc que je détestais...
Je me suis forcée à faire des trucs ouais (je faisais parti du groupe de gens "populaires" sur la fin du collège, donc c'était plus pour y rester que pour y rentrer), comme écouter du rap, tout le monde en écoutait, donc je m'y suis mise... mais quand j'ai écouté NTM la première fois j'suis devenue accro et j'ai jamais lâché le rap et hip hop depuis. Par contre en primaire tout le monde kiffait les 2b3, je détestais, j'ai jamais prétendu le contraire. Idem pour le Loft.
J'ai commencé à fumer pour les mêmes raisons, mais après j'aimais bien, donc j'ai continué.

Le seul truc peut être c'est qu'à un moment j'ai essayé de me mettre au foot, de m'y intéresser, j'ai tenté de m'accrocher, j'ai laissé tomber.
Ha si, et le coca j'avoue. Au début j'aimais pas, ça par contre je me suis forcée un moment. Maintenant j'aime bien :cretin:
 
16 Mars 2013
190
271
724
Montpellier
renardshatifs.fr
J'ai tellement détesté le collège, parce que justement, j'étais pas populaire. Enfin, on me connaissait, on m'aimait bien et tout, mais comme LA bande de populaire-pétasse-maquillées comme des camions me détestait ben .... c'était compliqué. Surtout que j'étais la seule à leur répondre "va te faire sauter, pauvre cloche" :boxing: (oui, mon sens de la répartie était/est épatant)

J'étais la gentille meuf qu'on aimait bien, mais bon, sans plus. On m'invitait pas trop aux anniversaire même si je réparais les coeurs brisés de tout le collège. TOUS. Même des gens que je connaissais à peine. J'étais gentille, à ce qu'il parait. Trop gentille, p't'être même. J'ai aussi jouée les entremetteuse pour un bon nombre de potes, et y'en a pas un qui m'a rendu la pareille. Tssss (en même temps pour le choix qu'il y avait)

Tenir la chandelle? Ma spécialité. JE SUIS MISS CHANDELLE 2007 Ma meilleure amie et mon meilleur ami sortaient ensemble, et comme la plupart de notre bande était "externe" c'est qui qui se retrouvait avec les deux ventouses entre midi et deux? C'est Bibi! Aujourd'hui, après 2 ans de relations chaste et sulfureuse ils se détestent. Et moi aussi.

Le truc drôle, j'avais trop honte de mes gouts musicaux, parce que j'écoutais pas la même chose que les autres, et un jour, en troisième, j'ai dit à une pote que "oui le concert de Tryo hier était trooooop bien" et là! Toute ma classe m'a kiffé.
 Voilà.
 
17 Février 2013
408
2 356
3 004
J'ai écrit en "kikoo-sms", alors que j'avais ce style d'écriture en horreur, après m'être prise comme réflexion en pleine face un truc qui ressemblait à approximativement ceci sur msn "Pk TaIkrI eN AnTié ? C Tr0 LoN C Tr0W La TeHon En + L0L" (mes yeux saignent rien que de l'écrire).

A l'époque, j'avais 15 ans, j'étais influençable à un point qu'il est difficile d'imaginer, j'avais peu (ou pour ainsi dire, pas) d'amis parce qu'en plus j'étais LA grosse, alors j'étais prête à tout pour me faire aimer. Même à écrire comme une analphabète.

Donc j'ai mis de côté mon amour-propre, et mon respect pour la littérature, et j'ai pratiqué le "KiK00" tout un temps.

Mais je n'ai pas fait illusion longtemps, on m'a assez vite démasquée :moqueur:

Et je n'ai pas eu beaucoup plus d'amis pour autant :facepalm:

PS : En tout cas quand je lis le témoignage de lenainwonderland j'ai l'impression de revoir ma scolarité.

J'étais aussi la pestiférée infréquentable, sur qui tout le monde parlait (mais moi les gens ne s'en cachaient pas et jetaient même mes affaires dans les escaliers de l'école), et qui se faisait frapper à l'occasion :stare:

Les gens n'aimaient vraiment pas les filles en surpoids à ce moment là.
 
Dernière édition :
16 Décembre 2012
422
1 850
4 024
Lyon
www.example.com
Oh lala... et le pire, c'est que ça ne marche pas ! J'ai été des plus impopulaire du CP à la troisième, pendant un certain moment pour pas vraiment de raisons énoncées, puis, l'âge venant, l'un des critère de mon looserisme flagrant fut mon habillement... Moi, j'avais toujours aimé mettre des jolis vêtements, qui ME plaisaient, et puis, la mode me semblait(et me semble toujours)  être un truc vraiment débile, preuve de combien les humains sont moutonniers... Enfin, bon, au bout d'un moment, je voulais avoir la paix, pas être populaire, non, juste acceptée, et qu'on cesse de rire grassement derrière mon dos un peu voûté... Alors, j'ai fait d'immenses efforts, et j'ai tâché de mettre le même genre d'habits que mes pairs, dans la mesure du portable selon mes goûts, évidemment ! Je me suis vêtue aux mêmes enseignes...Rien à faire ! Malgré mon soin maniaque à choisir et assortir, à imiter, j'étais et demeurais "celle qui se fringuait mal", et j'avoue que je comprends toujours pas !
.... Mais maintenant, je suis au LYCEE, et je suis liiiiiiiiiiiiiibreuh !!! :d
 
30 Octobre 2013
952
3 451
1 264
32
Thiais
chookicrok.canalblog.com
Toute ma scolarité, de la primaire à la seconde, j'étais le mouton. Arrivé en Première, changement radical ! Nouveau lycée, le petit mouton a été pris sous la coupe de la nana la plus populaire jamais vue : les BCBG, les racailles, les excentriques, les métalleux.. TOUS lui mangeaient dans la main sans s'en rendre compte ! Elle était mignonne, elle fumait, buvait, était à toutes les soirées, savait comment s'habiller pour se démarquer de la masse et malgré tout être la nana la mieux fringuée. Elle savait sourire, être éclatante (sans pour autant être un canon de beauté).Alors quand cette nana s'est intéressée à moi après une étude de 2 mois (sisi véridique) j'ai crié "HALLELUIA" et j'ai foncé : fini les vieux jeans et pulls déchirés, je passais au maquillage, (mini) jupes, bottes, talons, tenues moulantes, décolleté plongeants, (dôtée d'une poitrine avantageuse et pas du tout une once de confiance en moi), verbe vulgaire et provocateur, je lui faisais confiance les yeux fermés, devenue poupée pour ma nouvelle amie géniallissime. Sans compter les soirées, la drogue, l'alcool, les flirts .. Et bien sûr la méchanceté gratuite ! C'était si bon cette nouvelle confiance en moi basée sur le mépris des autres ! Je lui passais tous les affronts, de mon ex qu'elle s'était tapé, aux remarques blessantes quand je commençais à empiéter son terrain.
Heureusement, je suis tombée amoureuse et mon barbu (la crème de toutes les crèmes) a déclenché l'ouvrage des yeux sur la harpie qui s'est découverte quand elle a sentie que je lui échappais.
Aujourd'hui elle est sortie de ma vie et je suis toujours amoureuse. Tout ce qu'elle m'a enseigné n'était pas mauvais, mais dans un mauvais but alors j'ai enlevé ce qui n'allait pas et aujourd'hui, j'ai confiance sans être méchante =)

Vive l'amour !
 
Au collège, j'étais la fille "creepy", celle qui tourne autour des arbres en lisant...
Jamais autant lu que ces années-là, quasi tout Victor Hugo x)

Je déblatérais sur les profs, alors qu'au fond je les aimais bien, parce que je n'assumais pas... Ce qui fait que je n'étais ni d'un côté ni de l'autre...

Je suis restée avec une vraie perverse manipulatrice, pour ne pas manger toute seule à la cantine ^^'
 
13 Avril 2013
8
3
4 654
29
J'ai été durant toutes mes années de primaire le stéréotype même de la petite peste, une Blair Waldorf miniature: j'étais méchante, avec absolument tout le monde, amis ou non, filles comme garçons, plus âgés ou plus jeunes. Ce n'était même pas une manière d'entretenir ma popularité, je crois que j'aimais tout simplement être méchante, sinon j'etais une petite fille parfaitement épanouie, je vous remercie. De plus malgré cela, tout le monde m'aimait bien, ou peut-être avaient-ils peur de moi, la reine de MiniPouffe Land. Plus tard, il a fallu que je quitte l'école primaire pour le collège, et si la sixième s'est bien déroulée, après cela... Bam, la dégringolade. Je sais plus trop ce qui s'est passé à la base, une embrouille typique avec une copine, ceci associé au fait que je suis rentrée dans l'âge ingrat, ma peau de porcelaine devenant une pizza chorizo et mes sessions d'empiffrement devant Un Dos Très commençant a se voir sur mon bidon. Je me suis donc retrouvée toute seule, ou bien "rémi", comme nous le disions si joliment à l'époque. Tant mieux pour moi, bien mérité, me diriez vous! Sur que j'ai morflé. Et ca a duré jusqu'à la fin du collège. J'avais tout de même quelques amies en 3eme, mais j'en ai passé des midis toute seule cachée aux toilettes pour ne pas aller manger toute seule ! A ce moment là, mon souhait le plus cher n'etait pas d'être "populaire" (mission impossible vu mon stade) mais au moins "normale", fondue dans la masse. Du coup, je croyais que la bonne manière d'arriver a me faire accepter c'était d'être gentille avec tout le monde, tout le temps. Je suis donc devenue la fille la plus bonne poire du monde, disant "oui" à tout, e protestant jamais... Il va s'en dire que ça ne m'a jamais aidé! Durant 3 ans j'ai tout pris sur moi sans jamais broncher. Et la fin du collège... Je m'en souviendrai toute ma vie, ce moment ou j'ai entendu la sonnerie: une libération. Je me disais que le lycée serait mieux... Et j'ai eu raison! Je j'etais pas populaire à proprement parlé mais je n'ai jamais vraiment cherché ni souhaité l'être. J'avais beaucoup d'amis, dont certains très bons que j'ai garde, les gens qui le connaissaient m'aimaient bien, et cela me suffisait: à vrai dire, mes années lycée étaient surement parmi les meilleures de ma vie. Puis il y a eu la fac. J'en suis a ma deuxième année après un changement de filière, et, pour une raison que je m'explique, je suis "populaire" dans mon groupe de classe. Je ne l'ai pas du tout cherché, je me suis fait quelques bonnes amies au début de la licence et elles me suffisaient, mais comme je suis assez bavarde et curieuse, je discute beaucoup, je vais facilement vers les gens, et de ce fait par la suite ils reviennent vers moi, me proposent des sorties, des soirées... J'ai toujours un plan quand j'ai envie de sortir en fin de semaine, et j'avoue que c'est toujours agréable! Et surtout, quand je me souviens du collège... Pfiou, quelle revanche! :)
 
Dernière édition :
18 Janvier 2014
279
972
2 954
seemstobegood;3957903 a dit :
Je pense qu'à un moment ou à un autre, on a tous falsifier ses goûts musicaux.

J'ai toujours été +/- guitare (rock, hard, folk, indie, pop) mais j'ai prétendu aimer... la TEKTONIK ! Mon Dieu, je crois que c'était la pire chose que j'ai pu faire dans ma vie.

Ah je compatis TELLEMENT! En quatrième j'aimais bien le rock, j'écoutais pleins de groupes, qu'ils soient anciens ou nouveaux... Et tout le monde me bassinait avec la TEKTONIK! Heureusement j'ai trouvé quelques amies qui avaient les mêmes goûts musicaux que moi et on a fait front face à cette vague de tektonik, en assumant nos goûts musicaux, tout en précisant que non, le rock, ce n'était pas uniquement Tokio Hotel...

Et je suis bien contente d'avoir résisté car deux ans plus tard, une fille un peu cruche de ma classe qui voulait absolument être populaire a arrêté d'écouter de la tektonik et s'est mise à nous parler d'Oasis ou de Nirvana toute la journée... Comme quoi...
 
24 Mars 2014
10
4
54
OMG :oo:
Je me suis reconnue dans TOUTES les catégories et je n'en suis pas fière, surtout pour "S'essayer à la méchanceté"

Peut-être parce que c'était bon, à l'époque, de ne pas être la tête de turque pour une fois :paillettes:

Sinon, c'est ce qui s'appelle être des réactions humaines. Pas toujours logiques, ni intelligentes, certes, mais si on y regarde plus près, une fois adulte, ça se répète, mais pour d'autres "ambitions" :happy:
 
31 Juillet 2015
212
598
774
26
www.wattpad.com
J'ai lu vos témoignages, et je me rends compte que j'ai été chanceuse finalement, ma vie du collège a été un long fleuve tranquille. On m'a jamais détesté même si j'étais considéré comme "l'intelligente de la classe", et on m'a plutôt apprécié quand j'y repense. Personne n'a été méchant avec moi. Mais avec un certain recul, je me dis qu'en faite, c'était mon amie assez populaire qui m'a "servi de bouclier" indirectement. Elle était "cool", méga jolie, drôle, elle s'habillait bien (pour l'époque XD), et tout le monde l'aimait bien. Mais au fond, j'étais jalouse de cette engouement pour elle, je comprenais pas pourquoi les gens allaient plus facilement vers elle que moi, alors que je suis super gentille (trop diront certains ^^ ).
D'ailleurs cette question se pose encore, à la fin du lycée et en cette nouvelle rentrée à la FAC... Croisez les doigts les filles pour qu'à la Fac d'histoire, je rencontre pleiiiiins de gens super avec qui on me dira "Heyy je t'invite à ma soirée, tu viens ?" :puppyeyes: (Phrase entendue qu'une seule fois ma vie, et c'était cette année, j'ai honte XD)

En faite, on pourrait faire une sorte de livre anthropologique sur le collège. Oui oui, je sens que vous me regardez avec des gros yeux, mais pensez y, le collège c'est la jungle, la loi du plus fort demeure. Tu es faible tu te fais bouffer par les populaires. En effet, même si vous ne voulez pas vous remémorez ces douleurs souvenirs, admettez qu'ils existaient plusieurs groupes que je définirais en 3 groupes selon la chaîne alimentaire :
- Les populaires (y'a de tout, en passant par le gars super craquant qui nous a toute fait craquer, et par la pouffe de service)
- La masse (càd, des gens "normaux", ils ont tendance à suivre les populaires, même s'ils sont neutres)
- Les marginaux (La aussi y'a de tout, il peut aussi bien avoir des intellos, que malheureusement la fille en surpoids, ou le gothique)

Soit vous êtes protégés par un populaire assez sympa, ou quelqu'un de la masse, soit les années du collège sont les plus longues de votre vie..
 
  • Big up !
Réactions : -Holmes

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes